StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
L'Ascension de Skywalker - Allégeance
  • Titre original Allegiance #1 à 4
  • Genre Comic-Book
  • Univers Officiel
  • Année et période +34 (Nouvelle Grande Guerre)
  • Scénariste(s) Ethan Sacks
  • Dessins Luke Ross
  • Synopsis :

    Poursuivie par le Premier Ordre à travers la galaxie, la Résistance a un besoin désespéré de vaisseaux, d'armes et de recrues pour affronter une dernière fois les forces de Kylo Ren. Le désespoir mène une délégation, dirigée par la Générale Leia Organa et Rey, à implorer les vétérants alliés de jadis, les Mon Calamari, de rejoindre le combat - mais des décennies après l'occupation Impériale qui a asservi leur planète, il y en a qui sont prêts à tout pour empêcher une autre guerre de remplir de sang les eaux de Mon Cala.
    Dans un autre système, Poe Dameron et Finn ont leur propre mission : retrouver une cache d'armes sur la lune éloignée d'Avedot, inconscients d'être traqués par le gang criminel le plus célèbre de la galaxie.

  • Note du staff SWU
     (46 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (50 % - 3 commentaires)
     (52 %)

    À peine le roman Resistance Reborn terminé, on peut embrayer vers cette mini-série Marvel, Allegiance. Après les recrutements de nouveaux membres et alliés pour la Résistance, il est temps d’avoir une flotte digne de ce nom et quoi de mieux pour y parvenir que d’aller en demander sur Mon Cala. Un comics retour aux sources qu’on va analyser.

     

    Scénario : une intégration que l'on peut saluer mais trop rapide

    Niveau cohérence c’est le top niveau, l’intrigue est séparée en deux parties : une sur Mon Cala, où on retrouve des références aux deux comics précédents se passant sur le monde aquatique (un où Vador matait la rébellion de la planète, l’autre ou l’Alliance était déjà venue chercher des vaisseaux trente ans plus tôt) et une autre partie avec un groupe de chasseurs de primes bien connus !

    L’intégration est tellement bien faite qu’on voit entre les différentes œuvres des suites ou « préquels » semi-directs, par les personnages présents ou de leurs actions à venir.

    Mais il y a un hic, cette histoire est redondante avec celle déjà vu en période trilogique. Comme d’habitude les rebelles veulent des vaisseaux, comme d’habitude ils vont sur Mon Cala, comme d’habitude certains habitants ne veulent pas, comme d’habitude il faut convaincre les dirigeants, comme d’habitude les méchants débarquent, et comme d’habitude il faut un sacrifice/diversion pour s’enfuir avec les vaisseaux. Donc pour le copier-coller j’ai envie de dire « peut mieux faire », sauf qu’en plus ici l’intrigue doit être bouclée en quatre issues, dont la moitié se passe ailleurs. Ils ont donc 40 pages pour raconter une histoire qui a déjà été racontée en plus de 120 pages. Sans surprise ça va trop vite, les décisions ne sont pas expliquées, ça manque cruellement de fond et de justifications, l’action est hachée, ça en devient presque incohérent.

    À côté, on a Poe et Finn en mission de ravitaillement mais ça tourne mal. C’est moins bancal que la partie précédente car il y a moins de choses à raconter, mais les missions de ravitaillement qui tournent mal j’en ai assez. Il s’agit de la situation initiale de presque la moitié des œuvres sur la Résistance ou l’Alliance. Surtout qu’en mettant Finn et Poe face à des chasseurs de primes que l’on sait retrouver vivants plus tard, j’ai envie de demander « où est l’intérêt ? ».

    Enfin un dernier point négatif sinon ce n’est pas marrant : depuis quand Rey est une pimbêche vénère ?

    21/50

     

    Dessins : hachés

    Vous le savez, Luke Ross est un dessinateur qu’on adore, qui nous a livré notamment sur Thrawn un travail parfait !

    Quand il a le temps et qu’on le laisse exprimer son propre style, donc quand il ne recopie pas bêtement des acteurs (cf son travail catastrophique dans l’adaptation de l’Épisode VII) il excelle ! Mais quand on lui donne des délais très courts pour faire une BD qui doit sortir sur quatre semaines, ça ne va plus.

    Heureusement, on reconnait cette fois son style et sa patte. Mais ce que c’est vide, bâclé, avec presque aucune expression sur les visages.

    Le pire provient sans doute du scénario, car je vous le rappelle ça va très vite pour tout faire rentrer dans 80 pages, donc l’action est hachée, limite censurée. On ne comprend pas les enchainements des combats, on saute plein d’étapes, ça en devient illisible.

    Regardez cette page, Finn est assommé par le recul de l’arme, mais c’est la bulle de texte qui nous l’apprend, lui on le voit juste dans les vapes. Dans la réalité si le recul d’une arme vous surprend vous ne dites pas « le recul ! », ici les auteurs n’ont pas le choix pour qu’on comprenne ce qui se passe puisque les dessins ne font pas le travail.

    Tout ça pour dire qu’à la place de Ross j’aurai été plus que frustré de devoir dessiner ce comics bâclé.

    31/50

     

    En conclusion, on tient pour la partie Mon Cala une histoire intéressante et nécessaire mais beaucoup trop rapide, car une autre histoire inutile vient se greffer au tout. Luke Ross de son côté fait ce qu’il peut mais on voit bien qu’il n’est pas motivé.



    + Les plus

    - Un synopsis intéressant

    - Les moins

    - Complètement bâclé

  • 20/12/2019
     (40 %)  •  Langue : VF
    La Résistance est en déroute et réduite à peau de chagrin. Le Premier Ordre triomphe, et le Suprême Leader Kylo Ren a organisé une campagne de terreur visant à dissuader quiconque de croiser le chemin des insurgés. Dans ces conditions, plus que jamais, il est urgent de rallier les forces encore loyales au concept de démocratie, et surtout une flotte digne de ce nom. Pendant que Finn et Poe partent en mission pour récupérer un stock d'armes, la Générale Organa embarque en compagnie de Rey, Rose, Chewie et C-3PO à bord du Faucon Millenium pour la planète Mon Cala, jadis loyal soutien de l'Alliance Rebelle...

    On ne peut que saluer l'excellente initiative éditoriale de lancer cette mini-série dans les semaines qui précèdent la sortie au cinéma de Star Wars : L'ascension de Skywalker, d'autant plus que le pitch est prometteur : comment la Résistance va-t-elle se remettre de la débâcle qui a eu lieu dans Les Derniers Jedi ? Saluons également l'excellente initiative de l'éditeur Panini qui a réussi à nous livrer la VF une semaine à peine avant la sortie au cinéma du dernier film de la saga Skywalker : bravo ! :jap:

    En revanche, cette rapidité de publication VO a un coût : celui de la qualité des dessins. Luke Ross n'est pas forcément mon artiste préféré sur la licence, mais il a le mérite d'être un artisan efficace. Mais c'est peu de dire qu'ici, il ne ressort pas grandi par la situation : les dessins sont faits à la va-vite, certains personnages sont affreux (Finn a le visage extrêmement long), les quarren et mon cala sont maigroulets au possible, Rey et Rose sont parfois méconnaissables… Pire encore, certaines actions sont incompréhensibles et nécessitent que les bulles de dialogues nous révèlent ce qu'il se passe. Clairement, les délais ont été serrés et cela se ressent à chaque instant. Rajoutez à cela une colorisation assez fade et un manque de fluidité et de dynamisme dans les cases, et vous obtenez un bilan bien médiocre. :pfff:

    Mais qu'en est-il du scénario ?

    Il est indéniable que lire une aventure de Rey, Finn et Poe après Les Derniers Jedi est une véritable satisfaction. Mais au-delà de ce constat, il faut juger le scénario lui-même… et c'est, au mieux faible, au pire une catastrophe. En tout, nous avons 80 pages (peut-être un peu plus, je ne sais plus si le premier numéro est augmenté ou non) mais c'est bien trop peu pour développer deux intrigues parallèles indépendantes et nous livrer, en plus, quelques scènes côté Premier Ordre avec le Général Hux ou le Suprême Leader Kylo Ren. D'autant plus que l'une des intrigues proposée vaut carrément le coup : nous montrer comment la résistance récupère une flotte de combat digne de ce nom ! Mais forcément, en développant cela sur, quoi, 40 pages, comment voulez-vous avoir une histoire digne de ce nom ? :perplexe:

    C'est donc parti pour une accumulation de clichés et de faiblesses scénaristiques, plus ou moins bien masqués par des gimmicks censés surprendre le lecteur (le fis d'Ackbar, le successeur de Lee-Char qui est lui aussi grièvement malade, le retour d'un vétéran de The Clone Wars, etc), et d'un déroulé sensiblement identique à celui des arcs précédents se déroulant sur Mon Cala, des arcs des séries Star Wars ou Darth Vader. Le tout en allant tellement vite que cela en devient presque inintéressant à la lecture : on comprend très vite comment tout cela va finir, et il est toujours aussi étonnant de voir Leia si peu émue à l'idée de sacrifier un monde à la vindicte du Premier Ordre… :perplexe:

    Allégeance est donc un arc qui n'a comme réel intérêt que de faire monter l'impatience à voir L'ascension de Skywalker… mais il fait bien mal, prisonnier de la rapidité d'exécution de son dessinateur et de l'ignorance du scénariste sur les événements à venir. Un exemple parmi tant d'autres ? C'est pas de bol, Rey a oublié son sabre-laser dites donc ! :chut:

    Note : 40 %
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

89 membres le possèdent (qui ?)
83 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité