StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Critique du roman Leia - Princesse d'Alderaan !
 
[Critique] Retour vers le Voyage vers Star Wars - Les Derniers Jedi
19/03/2021

Il y a quelques semaines, les éditions Pocket ont publié dans la langue de Molière le roman Leia – Princesse d’Alderaan de Claudia Gray, un roman qui s’inscrivait dans la période éditoriale Voyage vers Star Wars – Les Derniers Jedi et datant donc de 2017. Mieux vaut tard que jamais comme on dit, d’autant plus que ce roman semble s’inscrire dans un cycle non-officiel consacré aux héroïnes de la saga : en effet, après Ahsoka Tano dans le roman homonyme, après Padmé Amidala et sa suivante Sabé dans L’Ombre de la Reine, c’est donc la Princesse Leia Organa qui est à l’honneur dans les 400 pages du roman.

Je vous propose donc ma critique basée sur l'exemplaire VF du roman, un exemplaire offert par Pocket que j'en profite pour remercier chaleureusement au passage.

 

Mais d'abord, un rappel de la couverture et du synopsis !

https://www.starwars-universe.com/images/livres/romans/fiches_ue_officiel/princesse_alderaan_tn.jpg

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine... vivait une princesse qui allait devenir une légende.

À seize ans, la Princesse Leia Organa se retrouve confrontée au plus grand défi de sa courte vie : faire ses preuves dans les domaines du corps, du cœur et de l'esprit, afin de mériter son titre de princesse héritière du trône d'Alderaan. Pour ce faire, elle suit des cours de survie rigoureux, s'exerce aux rouages de la politique et dirige diverses missions humanitaires en faveur de planètes souffrant du joug impérial. Mais sa future intronisation n'est pas le seul souci de Leia. Ses parents, Breha et Bail Organa, se comportent étrangement ces derniers temps.

Bien décidée à percer leur secret, Leia se place dans des situations périlleuses qui finissent par attirer l'attention de l'Empire...

Pocket, 400 pages, 10 €

 

La critique de L2-D2

 

Claudia Gray

Depuis qu'elle a signé le roman pour jeunes adultes Étoiles Perdues, Claudia Gray s'est installée durablement dans la littérature Star Wars. Après avoir narrée comment la Sénatrice Organa en est venue à fonder la Résistance dans Liens du Sang, il est finalement assez logique de la voir s'intéresser à la façon dont la Princesse a intégré la Rébellion presque trente ans plus tôt.

Le roman est d'une rare fluidité et se laisse lire sans aucun problème ! On le savait déjà, et ce n'est pas pour rien que chaque nouveau roman de l'autrice est un petit événement dans le fandom.

 

Un roman pour « jeunes adultes »...

Officiellement donc, Leia – Princesse d'Alderaan est un roman « young adult » aux USA, jeunes adultes pour nous, catégorie de fictions très populaires dans lesquelles on pourrait placer des sagas Hunger Games, Divergente ou encore Harry Potter. Et effectivement, le sujet et le déroulé des principaux événements peuvent laisser penser cela : on suit donc une jeune femme qui quitte l'adolescence, qui découvre que ses parents lui mentent et lui cachent des choses et qu'elle va donc confronter à de nombreuses reprises, tout en remplissant un certain nombre de défis censés prouver qu'elle est la digne héritière du Trône d'Alderaan. Dans le même temps, elle va se faire un groupe d'amis plus ou moins soudés et tomber amoureuse...

Mais comme je le disais plus haut, Claudia Gray est douée. Et ces étapes « classiques » se laissent lire sans aucun déplaisir, sans aucune mièvrevrie ou infantilisation de sa part. Loin d'être une gamine, la Leia adulte se construit là, devant nous, sous nos yeux. Ce n'est pas le même personnage entre le début du roman et sa conclusion, 400 pages plus loin. Le contrat est donc rempli.

 

mais aussi pour les adultes !

Pour tous ceux que ma description presque clichée aurait pu effrayer, rassurez-vous : Claudia Gray a pensé à vous. Car derrière le vernis « jeunes adultes » se cache un roman que tous les lecteurs peuvent avoir entre les mains :

  • Ceux qui adorent la Princesse Leia, évidemment. Le personnage a rarement été aussi bien (d)écrit !

  • Ceux qui veulent en découvrir plus sur les premières années de la Rébellion. Vous serez servi !

  • Ceux qui ont adoré Rogue One. Car oui, le roman étant sorti peu de temps après Rogue One au cinéma, vous vous doutez bien que des clins d’œils sont présents ! Le cas « Saw Gerrera et ses Partisans » est ainsi clairement évoqué par certains personnages qui se demandent bien quoi faire de lui, un thème que l'on retrouvera dans la série animée Rebels d'ailleurs. Oh, et il est bien possible de croiser de façon anonyme un autre personnage du film...;-)

  • Et tout simplement pour une scène, je dirai pour moi LA scène du roman, peut-être l'une de mes scènes préférées depuis le rachat par Disney. Je n'en dirai pas plus pour ne pas divulgâcher cela !

Oh, et le Grand Moff Tarkin rôde dans les pages du roman, se méfiant des Organa et de leurs alliés. Ses apparitions sont à chaque fois délectables et préfigurent la discussion qu'il aura avec la Princesse dans Un nouvel Espoir !

 

La famille Organa

Un mot sur deux personnages qui, finalement, ne sont pas si connus que cela des lecteurs : Bail Organa et sa femme, la Reine Breha. Et des deux, c'est véritablement elle qui se révèle dans le roman ! Forte d'esprit, indépendante, courageuse, Breha crèverait l'écran si nous étions au cinéma, tandis que Bail est presque le plus grand antagoniste de sa fille dans le roman, refusant coûte que coûte de l'impliquer dans leurs plans.

 

Voyage vers Star Wars – Les Derniers Jedi

Le roman fait partie du programme Voyage vers Star Wars – Les Derniers Jedi. Et contrairement à d'autres œuvres ne se rattachant que de façon lointaine au film qu'elles sont censées accompagner (qui a dit Le Collectionneur ?), Leia – Princesse d'Alderaan remplit parfaitement son rôle. C'est en effet là qu’apparaissent la planète Crait, ultime champ de bataille entre la Résistance et le Premier Ordre, mais aussi Amilyn Holdo, incarnée par Laura Dern dans le long-métrage. Holdo est rafraîchissante, et si je ne me l'imaginais pas aussi « fantasque », le personnage fonctionne parfaitement, ainsi que sa complicité grandissante avec Leia. Les derniers événements nouent un lien fort entre les deux jeunes femmes, un lien qui perdurera près de quarante ans plus tard.

D'ailleurs, Marvel, c'est quand vous voulez qu'Holdo apparaît dans les pages de la série Star Wars !

 

Bilan

L'année 2021 commence bien pour la littérature Star Wars ! Avec Leia – Princesse d'Alderaan, Claudia Gray signa là un roman parfaitement accessible pouvant être mis entre toutes les mains, que vous soyez un vétéran de la saga ou un nouveau venu attiré par la couverture. Il fait partie des grandes réussites littéraires depuis le rachat par Disney !

 

NOTE  : 90 %

 

A noter que le roman porte le numéro 177 !

N'hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé du roman en vous rendant sur sa fiche ou bien sur le topic du forum !

 

Encore merci aux éditions Pocket pour l'exemplaire offert pour la critique, et on se retrouve dans quelques jours pour parler de La Lumière des Jedi, le très attendu roman lançant la période de la Haute République !

Parution : 19/03/2021
Source : Le staff et les éditions Pocket
Validé par : L2-D2
Section : Littérature > Romans
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 19/03/2021 - 16:39
    Alors, qu'avez-vous pensé du roman ? Voilà mon avis ! :)

    La scène dans laquelle Leia rencontre Panaka et QU'IL COMPREND !!! :shock: est déjà l'une de mes préférées, qu'on soit Légendes ou Officiel !
  • 19/03/2021 - 18:14
    Ca tombe bien, je l'ai fini avant hier, et j'ai trouvé ça pas trop mal malgré les 200 premières pages qui installent la situation de façon très très longue quand même.

    Après, tout ce qui suit est beaucoup plus intéressant.

    Le plus savoureux reste les échanges entre Léia et Tarkin, et l'implication progressive de la princesse dans la rébellion. On voit se façonner le caractère de "la" Léïa que l'on retrouvera dans ce que j'appelle toujours "La Guerre des Etoiles".
    On en apprend aussi beaucoup du couple Breha et Bail Organa : ce qui est un vrai plus dans ce roman.

    Petit "Hic" : Claudia Gray a la fâcheuse habitude de répéter souvent les mêmes choses, des fois qu'on ait pas compris, s'en est presque agaçant.

    Et le gros point positif de ce roman, c'est Holdo quand même : le personnage est bien barré à souhait. Même s'il est maladroit de l'introduire en lui faisant dire d'emblée qu'elle aime frôler la mort et que cela la rend plus vivante. Du coup, la grosse excuse pour qu'elle aille se fracasser dans TLJ :pfff: J'espère revoir ce personnage dans un roman qui lui soit consacré, du moins en partie.

    Et, la fin quand même NianNian : quand elle enterre Kier en se disant qu'elle ne pourra plus jamais aimer tant qu'elle n'en aura pas fini avec l'empire.

    On est dans du YA, pas de doute (désolé pour ceux qui défendent ce genre d'écriture), on est loin de "Etoiles Perdues" qui m'avait fait une bonne impression, mais là, c'est juste juste ^^

    Comme on est dans une société qui désormais note tout tout tout : Ma note : 70% (quand même, hein ?)

    EDIT :

    L2-D2 a écrit:La scène dans laquelle Leia rencontre Panaka et QU'IL COMPREND !!! :shock: est déjà l'une de mes préférées, qu'on soit Légendes ou Officiel !
    En effet, j'avais oublié ceci, c'est vraiment un bon passage ;-)
  • 19/03/2021 - 19:22
    L2-D2 a écrit:Alors, qu'avez-vous pensé du roman ? Voilà mon avis ! :)

    La scène dans laquelle Leia rencontre Panaka et QU'IL COMPREND !!! :shock: est déjà l'une de mes préférées, qu'on soit Légendes ou Officiel !


    La meilleure scène pour moi la reine qui dit que c'edt bien de commencer par un vaurien et de finir avec un fils de bonne famille le conseil qu'elle suivra à l'envers.
  • 19/03/2021 - 20:26
    Moi quand j'ai lu ce livre cela a été du petit lait . J'ai savouré pour une fois qu'un roman du nouveau canon me tient en haleine. enfin je parle pas de la trilogie Zahn sur la jeunesse de Thrawn qui fait du Zahn à grande échelle. Ce que j'adore.
  • 19/03/2021 - 22:00
    chausson jedi a écrit:Moi quand j'ai lu ce livre cela a été du petit lait . J'ai savouré pour une fois qu'un roman du nouveau canon me tient en haleine. enfin je parle pas de la trilogie Zahn sur la jeunesse de Thrawn qui fait du Zahn à grande échelle. Ce que j'adore.

    Je n'ai toujours pas lu Trawn, même en "Légende", et dieu sait que j'ai quasi tout en stock (BD surtout, et romans).
    Et, je ne suis même pas pressé de lire tout ça ! allez savoir pourquoi ?

    Un confinement de plus devrait régler ce problème.

    Je viens d'attaquer "Catalyseur" ... et, y'a des types bleus :D , cela devrait je pense faire le déclic ;-)

    PS : un type bleu ... de quelles couleurs sont ses veines ?
  • 20/03/2021 - 9:43
    L2-D2 a écrit:Alors, qu'avez-vous pensé du roman ? Voilà mon avis ! :)


    J'ai bien aimé la critique, elle correspond bien à ce que j'ai ressenti aussi en lisant le roman. Pour ce qui est des références effectivement ça en est bourré, mais sans être excessif ni tomber dans le fan service. D'ailleurs on n'est à ce point pas dans le fan service que je pense en avoir forcement raté une ou deux (alors que j'ai surement lu les romans qui y faisaient référence).
    A ce sujet j'ai deux questions relatives à la critique sus mentionnée.

    " Oh, et il est bien possible de croiser de façon anonyme un autre personnage du film...;-)

    Et tout simplement pour une scène, je dirai pour moi LA scène du roman, peut-être l'une de mes scènes préférées depuis le rachat par Disney. Je n'en dirai pas plus pour ne pas divulgâcher cela ! "

    Qui est le personnage anonyme du film rogue on en question à quel moment du roman, je l'ai visiblement raté (j'ai vu le film et l'ai lu, ainsi que "Soulèvement rebelle") ça ne me dit vraiment rien ? :transpire:

    Pour "LA" scène du roman et au vu ce que j'ai lu au dessous on parle bien de Panaka et de son intuition vis à vis des origines réelles de la princesse. Là dessus je suis aussi parfaitement d'accord. Un moment fort (et pourtant il y a d'autre moment de tension qui sont pas mal aussi) même si on peut se douter que ça n'ira jamais au bout.
  • 20/03/2021 - 18:34
    Gaetanl a écrit:Qui est le personnage anonyme du film rogue on en question à quel moment du roman, je l'ai visiblement raté (j'ai vu le film et l'ai lu, ainsi que "Soulèvement rebelle") ça ne me dit vraiment rien ? :transpire:

    Allez, je t'aide : si je te dis que Leia surprend une discussion entre un Sénateur et un directeur vêtu de blanc qui cherche à acheter des matériaux nécessaires à un projet de construction de grande envergure, à qui penses-tu ? :siffle:
  • 20/03/2021 - 20:16
    là j'ai trouvé la solution!
  • 21/03/2021 - 10:53
    L2-D2 a écrit:Allez, je t'aide : si je te dis que Leia surprend une discussion entre un Sénateur et un directeur vêtu de blanc qui cherche à acheter des matériaux nécessaires à un projet de construction de grande envergure, à qui penses-tu ? :siffle:


    Haha oui, je suis bête, je l'avais capté en plus en le lisant :transpire:
    Merci.
  • 21/03/2021 - 19:02
    Un bon roman, mais je n'ai pas compris l'idée de faire d'Amilyn une sorte de Luna Lovegood ! Son caractère est très éloigné de ce que nous voyons dans SW VIII.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité