StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Destroyer Down
  • Genre Comic Junior
  • Série Star Wars Aventures (2017) (Vol. 4)
  • Univers Officiel
  • Année et période +32 (Nouvelle République)
  • Scénariste(s) Scott Beatty
  • Dessins Derek Charm & Jon Sommariva
  • Couverture Derek Charm
  • Synopsis :

    Alors que le dernier des vaisseaux échoués refait surface sur Jakku, c'est une course contre la montre pour la jeune Rey afin d'en récupérer les trésors. Mais ce vaisseau fantôme a eu une histoire tumultueuse qui remonte aux derniers jour de l'Empire et à la bataille de Jakku ...

  • Note du staff SWU
     (80 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
 
     (80 %)

    Quand Unkar Plutt découvre le Destroyer expérimental Spectral manquant de la bataille de Jakku, il envoie ses mignons pour en découvrir les secrets, et avouons-le, se faire de l’argent. Mais c’est sans compter sur Rey qui veut elle aussi ramasser sa part du butin. Même si sur Jakku tout le monde connait les récits d’épouvante à propos ce vaisseau, aucun d’entre eux ne connait sa véritable histoire qui remonte  à quelques heures avant la bataille de Jakku lors de la bataille de Fondor…

     

    Scénario : pourquoi n’ai-je pas mis la main dessus plus tôt !

    Vous avez bien lu le synopsis que je viens d’écrire au-dessus ? Franchement, c’est génial comme idée de départ ! Une tempête de sable découvre le seul destroyer de la bataille de Jakku échoué sur la planète que personne n’avait jamais réussi à trouver. Et même plus que ça, le destroyer en question était un destroyer expérimental d’un nouveau genre ! Et alors qu’on assiste aux aventures de Rey face aux sbires d’Unkar, le récit est entrecoupé de flashbacks sur le Destroyer en question avec son capitaine et un pilote rebelle qui fera tout ce qu’il peut pour l’abattre.

    Alors non, nous n'avons aucune surprise sur le dénouement de l’histoire côté Rey (encore que dans les détails il y a quelques rebondissements) mais alors que son exploration avance et qu’elle découvre des éléments troublants, nous vivons via ces flashbacks ce qui est arrivé au vaisseau entre la bataille de Fondor et celle de Jakku. Et bien sur les éléments se répondent ! Quand Rey découvre un vaisseau on voit comment il est arrivé là, pareil pour un holo-enregistrement et de même pour des droides. Et pendant toute l’histoire nous nous demandons surtout ce qui est arrivé à l’équipage et si ce courageux pilote de la Nouvelle République a survécu.

    Et c’est là où ça va plus loin car Rey ne découvrira jamais les réponses à ces questions… mais nous si ! Et puis en plus il y a Zuvio et surtout Sarco Plank en guest star !

    Enfin il ne faut pas oublier que c’est du jeunesse et ça on s’en rend surtout compte dans la partie sur Rey surtout lors de sa résolution. Il faut rétablir le status quo de l’Episode VII donc l’auteur fait ce qu’il peut tout en restant dans le format de base de ce récit. C’est un peu ridicule mais comme le reste est de qualité, pourquoi pas.

    Je parlerai juste un peu du Spectral, on sait donc que c’est un destroyer expérimental avec une arme expérimentale, qu’on ne le verra jamais l'utiliser, je trouve ça dommage surtout qu’ils ont réutilisé le design d’un Interdictor pour ce vaisseau au lieu d’en créer un nouveau.

    45/50

     

    Dessins : deux époques, deux dessinateurs

    Je ne vais pas revenir plus que ça sur Derek Charm, je n’aime pas son style minimaliste, bateau sans relief… tout simplement pour enfant de huit ans. Sauf les vaisseaux ça il adore, on sent qu’il a dû en dessiner plus jeune juste pour s’amuser !

    Par contre Jon Sommariva qui dessine les parties flashback possède un certain charme avec ses dessins tout en angle ce qui donne un bon côté méchant aux impériaux, mais aussi aux gentils.

    Il aura un peu du mal à donner du dynamisme à ses vaisseaux ou juste faire quelque chose à l’échelle mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un comics jeunesse. D’autant plus que la colorisation est très bonne tout comme les effets pyrotechniques et électriques.

    Et puis le tout reste bien cartoony avec des expressions dans l’excès propre au format et avouons le, de temps en temps ça fait du bien de se re-plonger dans du comics dessiné comme nos lectures de jeunesse !

    35/50

    Conclusion :

    Vous l’aurez compris je suis profondément tombé sous le charme de ce comics inattendu nous faisant découvrir les mystères de Jakku et certaines des grandes batailles de la Nouvelle République. Et Jon Sommariva n’était pas mal non plus !

  • 14/08/2019
     (80 %)  •  Langue : VO
    La dernière tempête de sable de Jakku a révélé l'épave du Destroyer Stellaire Spectral, l'unique Destroyer datant de la bataille survenue trois décennies plus tôt à ne jamais avoir été retrouvé. Unkar Plutt charge donc les ferrailleurs qui travaillent pour lui de l'explorer et de lui ramener tout ce qui vaut le détour. Les rumeurs et la réputation de « vaisseau fantôme » laissent la plupart d'entre eux méfiants et sceptiques. Mais pas la jeune Rey, qui entend bien explorer l'épave la première !

    On pourrait considérer Destroyer Down comme un supplément aux Star Wars Adventures traditionnels. La présence de Derek Charm sur le récit principal y est pour beaucoup, lui qui en plus a déjà illustré un long récit consacré à Rey dans les deux premiers numéros du titre même si ici, les dessins sont bien plus agréables à l’œil tout en conservant cet aspect rond très enfantin. Le récit démarre cependant de façon assez analogue à la partie consacrée à Rey dans le roman Avant le Réveil : une tempête de sable a mis à jour une nouvelle épave, et la jeune ferrailleuse décide d'être la première à l'explorer. Oui, mais c'est ici l'occasion de développer tout le casting de seconds rôles de Jakku : en plus de l'inévitable Unkar Plutt, Sarco Plank a droit à un véritable rôle, et Constable Zuvio (personnage supprimé du Réveil de la Force) a enfin le droit de dire quelques mots, suffisamment pour qu'on sente un certain potentiel chez le personnage. Rien que pour cela, la lecture du titre vaut le coup. :oui:

    Et lorsque l'intrigue se déplace à bord du Spectral, la tension s'installe. Vaisseau hanté ou non ? La réponse va permettre un joli lien avec Rogue One, tout en permettant à Rey de faire une nouvelle fois ses preuves sans pour autant donner l'impression qu'elle est trop douée, trop talentueuse, bref, trop parfaite. Et l'intrigue est nettement approfondie grâce à un récit complémentaire The Ghost Ship, à la publication pour le moins déroutante (en flash-back dans le format single, en récit de complément dans le TPB) qui développe l'histoire du Spectral, pourquoi il s'est écrasé sur Jakku et d'où vient le droïde de sécurité qui monte la garde à bord, même trois décennies plus tard. :oui:

    Destroyer Down est donc un très bon récit qui, une fois n'est pas coutume, ne se contente pas de mettre Rey en avant mais développe la petite galerie des personnages de l'avant-poste de Niima tout en ayant pour soi une intrigue nettement plus ambitieuse que la plupart des récits des Star Wars Adventures. Dommage finalement que le récit ne soit pas plus long ! :neutre:

    Note : 80 %
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

12 membres le possèdent (qui ?)
10 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité