StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Dark Maul - Soif de Sang
  • Titre original Darth Maul #1 à 5
  • Genre Comic-Book
  • Univers Officiel
  • Année et période -33 (République Galactique)
  • Scénariste(s) Cullen Bunn
  • Dessins Luke Ross
  • Couverture Rod Reis
  • Synopsis :

    Après avoir appris qu'un jeune Padawan Jedi nommé Eldra Kaitis soit tombé aux mains d'un seigneur du crime, Maul voit une opportunité pour tester ses talents contre un vrai Jedi, mais également convertir quelqu'un d'autre au côté obscur.

  • Note du staff SWU
     (75 % - 3 commentaires)
  • Note des internautes
     (68 % - 8 commentaires)
     (80 %)

    Premier personnage gratifié de deux comics, il sera question ici de sa soif de sang de Jedi, un sujet en apparence simple mais pouvant réserver quelques surprises.

     

    Scénario : évolutif

    Le comics nous surprend presque à la fin de chaque issue. Au départ le sujet semble facile à traiter et on envisage une histoire « classique ». Mais la soif de sang de Maul étant en apparence contre les règles de son maître, il faudra faire preuve de ruse pour l’accomplir. On assiste donc dès le départ à de surprenants enchaînements. Arrivent ensuite un grand nombre de référencesde à Rebels et The Clone Wars par le biais de personnages, de figurants ou de lieux, pour finalement aboutir au climax de l’histoire : la rencontre entre Maul et sa proie.

    On vient donc de vivre environ 60 pages surprenantes, il est temps maintenant de sortir les sabres, les blasters et autres lames pour mettre un peu d’action dans cette histoire. Et c’est là qu’on retombe dans une histoire classique à la Dark Maul. Malgré un début surprenant, la fin n’offre donc aucun rebondissement inattendu et le tout se conclut de manière ordinaire (de manière ordinaire pour le personnage encore une fois). Même la dernière page avec Palpatine n’offrira aucune surprise car il s’agit d’une redite de ce qu’il fera plus tard à Vador.

    Cependant l’absence de surprise n’en fait pas un comics dénué de sens, ça dénote juste avec les premières pages de l’histoire.

    38/50

     

    Dessins : tu ne pouvais pas faire la même chose sur l’épisode VII ?

    Pour moi Luke Ross était tout juste bon à dessiner des vaisseaux et des armures. Et bien quand on veut on peut. On voit tout de suite avec ce comics la dévotion d’un artiste pour une œuvre : offrez-lui de recopier Le Réveil de la Force et il vous fera le strict minimum, demandez-lui un comics original dédié à Dark Maul et il s’éclatera.

    Les pages sont sombres, les couleurs sont souvent délavées mais c’est fait exprès et surtout il va jouer avec de petites lignes  pour assombrir et donner des effets de relief à  ses personnages. Le coloriste pose  souvent un « filtre » sur toutes les planches, filtre visant à cacher Maul aux yeux de la galaxie comme aux nôtres. Une grande partie du Sith est toujours dans l’ombre, que ce soit un bout du corps ou du visage. Le sentiment de secret passe très bien avec ces planches.

    Pour le reste, certains des rôles secondaires peuvent sembler un peu bâclés à cause, toujours, de l’effet « sombre » et des lignes apposées sur l’ensemble des dessins mais cela peut donner une excuse à Ross pour le manque de détail : il fait noir il est donc difficile de discerner ce qui nous entoure.

    Enfin les gros plans sont toujours très réussis sauf pour certaines races d’alien dont les designs ont été inventés par The Clone Wars ou que The Clone Wars et Rebels ont réinterprétés. Les dessins issus de ces deux séries étant toujours très basiques, Luke Ross semble avoir du mal à se les approprier, de la même manière qu’il a eu du mal à s’approprier des personnages comme Finn, Poe, Leia etc.

    42/50

    Un comics manquant d’ambition sur la fin mais dont les dessins restent à la hauteur du monstre qu’est Dark Maul. 



    + Les plus

    Les gros plans en dessins
    Le soin apporté à Maul
    Les surprises du début du comics

    - Les moins

    Une fin classique
    Peu de soin apporté aux arrières plans

  • 07/08/2017
     (75 %)  •  Langue : VO

    Allez fini aussi, un très bon comics et un moment très agréable. Mais quand même quelques petites choses qui m'ont déçu.

    Un combat totalement inégal entre padawan et Maul de mon point de vue. Il est déjà énormément puissant, il tue Qui-Gon quelques mois plus tard mais il galère face à une padawan. Un peu trop gros, ça aurait pu être fait un peu plus subtilement. Un Maul bien introverti comme on le voit dans l'épisode I, mais pas assez selon moi. Il parle trop, et ressemble trop au Maul de TCW alors que je préférais vraiment le Maul de l'épisode I. Et la période fait qu'il aurait du ressembler au Maul de l'épisode I justement :neutre:

    Au niveau des dessins, un peu trop inégal. On a des planches magnifiques, mais on a des planches qui sont affreuses voire bâclées à côté de ça. Un peu étonnant. Gros gros plus pour la team chasseurs de primes par contre.

    Mais dans l'ensemble c'est un très très bon comics, une belle histoire sur Maul qui colle bien au profil qu'on connaît ! Un scénario assez original par ailleurs.

  • 20/12/2017
     (70 %)  •  Langue : VF
    Dark Maul s'impatiente. Sûr de lui et de son entraînement, le Sith n'aspire qu'à une chose : devenir l'arme que le Seigneur Sidious, son Maître, attend qu'il soit. Et il veut, plus que tout, être mis à l'épreuve, faire face à des Jedi, des vrais, et les éliminer. Aussi, lorsqu'au hasard d'une mission anecdotique pour le compte de son Maître, il apprend qu'une vente aux enchères spéciale va bientôt avoir lieu, il décide de s'y inviter. Et pour cause : le premier prix est une padawan Jedi capturée par des pirates…

    Difficile de répremier un baillement de lassitude lorsque j'ai entendu pour la première fois parler de cette mini-série. Dark Maul ? Peu de temps avant La Menace Fantôme ? Un Jedi inconnu au bataillon tout destiné à devenir sa cible ? Un lien avec les criminels et le marché noir ? Ne cherchez plus, l'Univers Légendes l'a déjà fait : avec l'intéressante mini-série Dark Maul et l'excellent roman Dark Maul – L'Ombre du chasseur, tout avait été (semble t-il) dit sur le personnage. C'est, pour l'instant, une situation assez rare devant laquelle s'est retrouvé l'auteur : devoir nous faire oublier ce qu'il s'est passé dans l'Univers Légendes. Une mission assez casse-gueule, en fait.

    Première chose : Cullen Bunn a plutôt bien cerné le personnage de Maul. Le Sith est fort peu bavard, même s'il l'est naturellement plus que dans La Menace Fantôme, notamment dans les trois premiers numéros où il ne prononce, à chaque fois, que quelques mots pour s'exprimer. En revanche, ses bulles de pensée sont nettement plus présentes, même s'il ne faut pas compter sur la mini pour développer plus avant son passé. Aucune référence n'y est faite. Mais à l'issue de la mini, nous avons un personnage qui emprunte autant au calculateur de The Clone Wars qu'à la machine à tuer de l’Épisode I. Sur Maul, le boulot est donc fait. :oui:

    Pour le reste, Cullen Bunn fait plaisir aux amoureux de la continuité : entre la présence d'un rathar, l'alliance avec des chasseurs de primes de l'époque ou bien la référence aux événements de Malachor, mentionnés dans Rebels, avec les sabres « Kylo Ren-esques », nous sommes en terrain connu. On pourra cependant reprocher à Bunn d'avoir créé en guise d'antagoniste une padawan Jedi un peu trop parfaite : intelligente, rusée, sage, talentueuse au combat… Maul ne devrait en faire qu'une bouchée. Ce sera plus compliqué que cela, mais cela minimise du coup les compétences du Sith. Ajoutons à cela que Bunn n'échappe aux clichés habituels, notamment sur le lien entre Sidious et Maul, et cela allonge la liste des (petits) défauts. :neutre:

    Niveau dessins, on retrouve Luke Ross après la désastreuse adaptation du Réveil de la Force. Et surprise : les décors sont variés, les personnages réussis, les jeux de lumière et de perspective plutôt bien trouvés. Peut-être est-ce dû au fait que la plupart des personnages ne sont pas humains, ou bien, pour ceux-là, notamment Xev Xrexus, qu'il n'y a pas à chercher de ressemblance avec des acteurs. Toujours est-il que le début de la mini est visuellement très réussi, même si le niveau baisse sensiblement au fur et à mesure que les numéros défilent. Et comme de coutume, nous n'échapperons au passage sur une planète / lune désertique anonyme où va se jouer une partie de l'action de la mini. Cela passe pour une mini comme Darth Maul, où le personnage est appelé à rester anonyme et à ne surtout pas se faire repérer. Et à côté de cela, nous avons droit à des scènes sur Coruscant. :neutre:

    Une mini-série réussie, donc. Pour qui n'a pas connu le passé de Maul dans l'Univers Légendes, pas de problèmes, le contrat est rempli. Pour les autres (comme moi), préférez plutôt le roman Dark Maul – L'Ombre du Chasseur, certes non-canon désormais… mais tellement plus réussi que cet arc. Le Sith y est implacable, infatigable, inarrêtable, et le tout fait le lien avec La Menace Fantôme, alors… :neutre:

    Note : 70 %
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

125 membres le possèdent (qui ?)
113 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité