StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. On ne les présente plus...
 
Bon si allez... mais rapidement hein.

Aaron AllstonAaron Allston (né en 1960)
Auteur de Outcast, Backlash & Conviction

Aaron est un gros beau gosse avec des grosses lunettes et qui porte des chemises Hawaïennes moches lors des conventions. Il est connu pour avoir créé l'escadron Spectre et les blagues de Wes Janson. "Yub-Yub Commandant!" est d'ailleurs gravé sur son mug du matin. Le problème d'Aaron c'est la santé. Avec un triple pontage coronarien en 2009, il a pris ce qu'on appelle "un bon gros tarif des familles". Malgré tout, Backlash est sorti a la date prévue. On se dit qu'il aurait peut-être dû rester un peu plus à l'hôpital. Pour mémoire, outre les excellents X-Wings et la bonne duologie du Nouvel Ordre Jedi - Derrière les lignes ennemies, Allston aime reproduire les mêmes schémas : une ouverture moyenne (Betrayal vs Outcast), un deuxième livre catastrophique (Exile vs Backlash) et un troisième excellent (du moins Fury l'était, j'ai donc bon espoir que Conviction le soit).

  • On ne l'oubliera pas pour : ses blagues et son humour, excellentissimes !
  • On préférerait oublier : qu'il est souvent obsédé par ses pilotes, quitte à les caser même quand ça n'a pas de sens (cf Outcast et Backlash)



    Troy DenningChristie Golden (née en 1963)
    Auteur de Omen, Imprint, Allies & Ascension

    Débarquée tout droit de l'univers Star Trek, on a d'abord cru à une blague de Rostoni. Mais non. Son galop d'essai était donc Omen, et ce fut plutôt réussi. Allies confirme vraiment ses bonnes dispositions, si bien qu'on a vraiment envie de la revoir. Mais en livre hein, parce qu'en vrai la Christie c'est pas une belle gosse. Dommage. Je veux quand même me marier avec elle depuis Allies.




  • On ne l'oubliera pas pour: apporter un vent de fraîcheur dans le post-LOTF
  • On préférerait oublier : sa coiffure année 80



    Troy DenningTroy Denning (né en 1958)
    Auteur de Abyss, Vortex & Apocalypse 

    Troy Denning est arrivé dans l'UE un brin d'herbe dans la bouche, au volant de son bulldozer. Il a signé ce que beaucoup considèrent comme le meilleur roman Star Wars jamais paru, en écrasant au passage Anakin Solo, et quelques autres Jedi sans grande importance. Oups, pardon Eryl ! On lui pardonnera volontiers ses pulsions sexuelles pour les insectes, car Troy Denning évolue vraiment dans d'autres sphères. A part le très moyen Invincible, la qualité est toujours au rendez-vous et Abyss confirme son retour au top-niveau. Et puis, Denning, a eu le culot d'avouer à une convention qu'il avait milité pour le retour d'Anakin Solo à la fin de L'Héritage de la Force. Moi, je demandais à voir. Allez Denning !
  • On ne l'oubliera pas pour : avoir tué la moitié des Jeunes Chevaliers Jedi
  • On préférerait oublier : qu'il a oublié plusieurs fois de tué Alema Rar
2. Interviews
 
Si vous ne les connaissez pas, voici quelques petites vidéos tirées de la San Diego Comic Con International 2009.

Premier panel

Source des vidéos : Youtube








Petite interview

Source des vidéos : Youtube




Second panel

Source des vidéos : Youtube


L'histoire de ce second panel est tout à faire intéressante. Au delà du fait que le cadre est un peu plus formel que le premier panel et que les questions y sont plus intéressantes, ce panel déclencha pas mal de fangasmes.














En effet, Troy Denning laisse entendre qu'une fin alternative à L'Héritage de la Force a un temps été envisagée par l'équipe éditoriale et les auteurs : le retour d'Anakin Solo (ce qui n'aurait pas forcément signifié que Jacen Solo survivait). Selon les mots de Denning :

"Je voulais vraiment, vraiment le faire. Je craignais que la fin de la série ne soit trop sombre lorsque j'ai tué le deuxième fils Solo de ma carrière. Lorsque j'ai réalisé que c'est ce vers quoi nous nous dirigions, j'ai tenté de penser à un moyen de rendre tout ceci positif, et j'ai énoncé cette idée, que l'on aurait réalisé grâce au flow-walking."

Aussitôt le fandom s'emballe ! Car beaucoup de fans (et j'en fais partie) réclament ce retour... Qui n'aura sans doute jamais lieu. Troy Denning, quelques jours plus tard, désamorce le buzz :

"Ouais, j'ai dit que nous avions considéré utiliser le flaw-walking pour ramener Anakin. Je l'ai également dit pour appuyer le fait qu'une idée n'est pas nécessairement adoptée. Lorsque nous avons commencé à explorer ce que le retour d'Anakin signifierait pour le reste de l'Univers Etendu, nous avons décidé qu'il y avait trop de guêpes dans la ruche pour tenter de la secouer. Ainsi, nous avons décidé de ne pas poursuivre dans cette voie en explicitant clairement les limites du flow-walking que nous avions utilisées informellement depuis Dark Nest. L'idée de ramener Anakin n'a même pas passé l'étape des "et si ?", c'est juste l'une des milliers d'idées qui n'ont jamais vu le jour, même dans leurs grandes lignes."

Si comme moi vous pensez "mouais... comment se fait-il alors qu'il voulait VRAIMENT, VRAIMENT le faire ?". Comment se fait-il que ce soit cet exemple en particulier d'idée qui n'a jamais passé l'étape des "et si ?" qu'il ait choisi ? Je préfère croire que cette possibilité a réellement été évoquée, de toutes façons au final, Anakin Solo ne revient pas, alors... Troy, tu ne trompes personne !
3. Paul S. Kemp
 
Paul S. KempPaul S. Kemp
Auteur de Crosscurrent et Riptide

Paul S. Kemp, en plus d'être un bon auteur, à la fois sur le fond et sur la forme, est un mec sympa. Il est très disponible pour son fandom et ça fait très plaisir : je crois que c'est le seul auteur Star Wars avec lequel j'ai eu une conversation Skype et qui dans la foulée m'a demandé en ami sur Facebook. Il faut dire que Paul, écrivain, c'est pas son métier. Il est avocat. Tout à fait messieurs, dames, avocat. Pour lui l'écriture est un passe-temps avant d'être son second job. Il y prend beaucoup de plaisir, et nous aussi, alors ça tombe bien.
4. Interview exclusive StarWars-Universe
 
Pour la sortie de Crosscurrent en janvier 2010, StarWars-Universe.com a ainsi réalisé une interview exclusive de l'auteur, pour ses premiers pas dans l'UE.

En voici la substance, j'ai juste enlevé les parties qui ne parlaient pas du post-LOTF. Evidemment, les interviews d'auteur sont souvent insipides car les interviewers se concentrent beaucoup sur le fond, et comme l'auteur ne peut révéler de spoilers... C'est ce que j'ai essayé de ne pas faire. J'ai ainsi tenté d'aller à la rencontre du personnage, et qu'il nous raconte un peu ce que ça fait d'être un petit nouveau de l'UE ! J'espère que cela vous intéressera !


L’interview de Paul S. Kemp



Paul, pour de nombreux fans, vous êtes un nouveau venu dans la galaxie Star Wars des auteurs de roman. Pouvez-vous rapidement vous présenter?

Bien sûr. Je suis Paul S. Kemp. J’habite dans le Michigan, je suis marié depuis dix-sept ans à une adorable rousse avec laquelle j’ai eu deux jumeaux garçons de cinq ans, Roarke et Riordan. Le jour, je travaille dur dans l’enfer de la juridiction des entreprises aux Etats-Unis en tant qu’avocat d’affaire. La nuit, j’écris.

Je suis principalement connu pour avoir créé Erevis Cale, un assassin-prêtre du Dieu des Ombres. Mon œuvre sur Cale est la suivante:
  • The Halls of Stormweather
  • Shadow's Witness

    The Erevis Cale Trilogy
  • Twilight Falling
  • Dawn of Night
  • Midnight's Mask

    Ces trois livres de la Trilogie d’Erevis Cale seront disponibles en juin prochain (NDGilad: donc désormais disponible!) sous un format Omnibus, intitulé astucieusement (sic) The Erevis Cale Trilogy. L’Omnibus contiendra en outre quelques nouvelles sur Cale.

    The Twilight War
  • Shadowbred
  • Shadowstorm
  • Shadowrealm

    En toute honnêteté, je ne vous connaissais pas un an auparavant lorsque Crosscurrent a été annoncé. Vous avez créé votre propre univers avec Erevis Cale : pensez-vous qu’il puisse intéresser les fans de Star Wars?

    Je pense oui. Erevis Cale évolue dans un monde d’épées et de sorcellerie. Cela inclut de beaucoup d’action et des héros charismatiques qui luttent et évoluent dans un environnement moral intéressant. Ca vous dit quelque chose ? J’espère, car Star Wars partage beaucoup de points communs avec les fictions de fantasy.

    Alors oui, je pense que les lecteurs qui aimeront Crosscurrent apprécieront également mes livres sur Erevis Cale.

    Comment et quand Lucasbooks et Del Rey vous ont-ils contactés ? Avez-vous choisi d’écrire pour la période Héritage ou cela vous a-t-il été imposé par Sue ?

    J’étais en contact sporadique avec Del Rey depuis des années, je harcelais l’éditeur dans l’espoir qu’il m’offrirait l’opportunité d’écrire dans cette Galaxie, Lointaine, Très Lointaine. Finalement, Sue m’a demandé de lui envoyer un de mes livres. J’ai choisi Shadowbred. Elle l’a lu, aimé, et m’a invité à écrire un roman Star Wars.

    En ce qui concerne la période d’écriture de Crosscurrent, je m’étais dit que le « présent » du livre devait se situer au niveau du « présent actuel » de l’UE. Puis, avoir écrit le livre et développé les connections avec Fate of the Jedi, la période Héritage s’est imposée d’elle-même.

    Aviez-vous anticipé que l’UE était aussi vaste ? Dans quelle mesure appréhendez-vous la cohérence de votre livre avec le reste de l’UE ?

    En effet, cela me rendait un peu nerveux. Je suis habitué à faire beaucoup de recherches mais l’UE est vaste. Pour moi, il est absolument essentiel de raconter une histoire dans la plus pure tradition de ce qu’il se fait déjà dans l’univers pour lequel j’écris : assimiler toute cette information pour la restituer sous forme d’un récit était donc une sorte de défi ! Mais je pense que cela s’est vraiment bien passé. J’attends de voir avec intérêt de ce que les lecteurs en penseront.

    En 20 ans in-universe après Le Retour du Jedi, les personnages les plus célèbres des films vivent énormément de nouvelles aventures et évoluent de bien des manières. Quelle fut votre plus grande surprise ?

    Honnêtement, rien ne m’a vraiment « surpris ». L’univers se devait de changer continuellement pour qu’il reste intéressant. Les personnages doivent mûrir, vieillir, mourir. C’est ce qui s’est passé.

    Votre travail sur Crosscurrent est très particulier à la fois pour les fans –qui nourrissent de grandes attentes à propos des intrigues inachevées de L’Héritage de la Force– et pour vous et vos camarades de Fate of the Jedi & Lost Tribe of the Sith. Crosscurrent semble être à la croisée de tous ces projets. Comment se passe la collaboration avec les autres membres de l’équipe ?

    Cette collaboration existe un peu par accident. Dans le premier synopsis que j’ai donné à Del Rey, j’avais postulé l’existence d’un ancien vaisseau transportant du métal décuplant les pouvoirs dans le Force (qui est ensuite devenu le Lignan) qui, à cause d’un dysfonctionnement de protection gravitationnelle, se retrouve dans le présent. Plus tard, mon éditeur est revenu vers moi et m’a demandé si l’on pouvait passer à deux vaisseaux et se raccrocher à Fate of the Jedi via la tribu perdue des Sith dont le vaisseau s’était écrasé sur une planète lointaine, leur permettant de se développer dans l’isolement le plus complet. Le Harbinger et l’Omen étaient nés, respectivement dans mon roman et Fate of the Jedi. J’ai trouvé l’idée que mon roman soit lié au méta-arc Fate of the Jedi absolument géniale, même si cette connexion est limitée. Bravo à mon éditeur d’avoir conçu cette connexion.

    J’interagis avec les autres auteurs principalement par mail. J’ai échangé quelques mails avec Christie (NDT : Golden) à propos de noms de l’équipage de l’Omen, et Troy (NDT : Denning) m’a apporté une aide précieuse non seulement sur les connexions Crosscurrent/Fate of the Jedi mais également sur l’écriture Star Wars en général. John Jackson Miller (NDT : John Jackson Miller) et moi avons également échangé quelques mails. Je lui ai envoyé quelques descriptions de nouvelles choses présentes dans Crosscurrent, et m’a renvoyé la pareille. Sue Rostoni et mon éditeur sont nos intermédiaires. Ce fut une expérience unique.

    Dans les deux extraits de Crosscurrent que vous avez posté sur votre blog, de nombreux fans ont été ravis des références aux jeux-vidéo Jedi Academy, et vous parlez également du Potentium (développé dans le Nouvel Ordre Jedi). Premièrement : félicitations ! Deuxièmement : combien de temps l’étude l’UE vous prend-elle ?

    Premièrement : merci ! Deuxièmement: beaucoup (sic). Je n’ai aucune idée de combien de temps j’y consacre, mais Del Rey m’a envoyé du matériel pour m’y aider, y compris les Essential Guides. Je m’y suis plongé un moment lorsque je développais les grandes lignes de mon histoire. Et bien sûr, Sue Rostoni, Leland Chee et mon éditeur ont été des ressources essentielles lorsqu’il fallait affiner le récit ou modifier quelques uns de ses éléments afin qu’il s’accorde au reste de l’UE.

    Pour finir, la question que vous pouvez ignorer : nous avons vu que Jaden Korr n’est pas mort, puisque présent dans Fate of the Jedi - Abyss. Crosscurrent aura-t-il un impact majeur sur Fate of the Jedi?

    Je préfère ne pas y répondre pour l’instant mais on y reviendra très certainement plus tard... (NDGilad : je vous l'avais bien dit !)
<< Page précédente
Page suivante >>
Publicité