StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Del Rey puissance trois
 
Dark Horse a eu son Vector (pourquoi ne pas aller consulter le dossier SWU d'ailleurs?), Del Rey vient d'inventer le sien, un fil conducteur disséminé sur trois séries.

Cinq mille ans avant la bataille de Yavin, Naga Sadow part à la conqûete de la République. Son armada de vaisseaux Sith remplis à craquer de guerriers Massassis est prête à fondre sur la Galaxie. Il lui manque cependant un dernier atout : un cristal nommé Lignan capable d'amplifier de manière incroyable la connexion à la Force et au Côté Obscur. Une flotille est chargée d'attaquer la lune de Phaegon III sur laquelle le cristal est en abondance.



Mais c'est sans compter sur la République et les Jedi, en la personne de Relin. Les vaisseaux Sith Omen et Harbinger ne se remettront pas de l'attaque. L'un d'entre eux s'écrasera sur la planète Kesh, et pendant cinq mille ans, restera sans moyen de retourner dans l'espace, une civilisation Sith se développant, cachée aux yeux du monde : la Tribu Perdue est née. Pendant ce temps, un repli du continuum espace-temps envoie le Harbinger et sa cargaison de précieux métal en 41 après la bataille de Yavin. Ce bond de cinq mille ans dans le temps les emmène tout droit à la frontière des Régions Inconnues, où Jaden Korr croise leur route.

John Jackson Miller fut chargé de développer la génèse de la Tribu Perdue des Sith, en une série de huit eBooks. Un deuxième support raconte l'histoire du Harbinger, le roman Crosscurrent est donc à la croisée des chemins puisque Fate of the Jedi nous conte comment la Tribu Perdue a pu quitté Kesh.
2. Le retour des Sith ?
 
Que celui qui s'insurge du retour des Sith dans Fate of the Jedi aille sur le champ revendre ses comics Legacy ! Pour l'originalité dans l'UE, la palme reste à Del Rey et aux Yuuzhan Vong, et si les lecteurs en ont (peut-être) marre de voir des Sith, qu'ils se disent au moins qu'on n'est pas dans le énième schéma du Sith qui s'est caché pendant cent ans avant d'accéder au pouvoir d'un coup, par une machination que même ma petite soeur aurait pu déjouer.

Au lieu de cela, Del Rey nous offre une civilisation neuve, non polluée par la Règle des Deux ou le "One Sith", une civilisation Sith qui s'est développé à un moment où cette philosophie de la Force venait juste de naître, avec les grands Naga Sadow et autres Ludo Kressh. C'est une civilisation ayant ses propres codes, ses propres termes et rangs, sa propre culture. Des familles de Sith entières qui ont mêlé leur sang à celui des Keshiri, qui peu à peu ont également eu accès à la Force.



Quel est leur nombre ? Nul ne le sait ! Mais Luke et Ben les croiseront sur la route de leur voyage, et croyez-moi, c'est explosif. En plus, contrairement aux Ordres Jedi ineptes qu'on nous sert depuis toujours, Lord Hoth étant l'exception, le Nouvel Ordre Jedi est de suite près à frapper... si seulement Daala n'empêchait pas la flotte de l'Ordre de quitter Coruscant. Badass. Totalement badass.

Vous l'aurez compris, le noeud d'intrigue de Fate of the Jedi est loin d'être facile à démêler. Au milieu de celui-ci ? Luke Skywalker et son fils Ben, partis sur les traces de Jacen Solo...

Tournez la page...
<< Page précédente
Page suivante >>
Publicité