StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Andor : Les références et clins d’œil des épisodes 9 et 10
 
Et un petit récapitulatif à deux semaines de la fin de la série
12/11/2022

 

Bonjour à tous !

On ne va pas se mentir, ces deux derniers épisodes se déroulant principalement dans une prison ne nous ont pas proposés beaucoup de liens avec les autres œuvres de l’univers Star Wars.

D'une manière générale, c’est l’une des critiques principales que certains font à Andor. Dès le premier arc narratif sur Ferrix, et même avant, on devinait que la série ferait son petit bout de chemin vers Rogue One sans vouloir nécessairement faire plaisir aux fans en leur mettant plein la vue avec une grande « révélation surprise » (le cameo annoncé dans la bande-annonce est lui apparu dans l'épisode 8). Mais si la série a voulu se créer son propre imaginaire, elle s'est toujours efforcée à respecter l'univers dans lequel elle évoluait et à montrer son sens du détail comme on l'a vu dans l'épisode 6.

Seule la boutique de Luthen Rael a joué ce rôle de fenêtre ouverte sur notre galaxie préférée avec ses très nombreux objets de collections provenant de la prélogie, des séries animées et même d’un jeu vidéo considéré aujourd'hui comme Legend. Ainsi, depuis les premiers artefacts inventoriés dans l'épisode 4, à chaque apparition de la boutique les responsables « accessoires » de la série se sont faits plaisir en mettant en vitrine un nouvel objet (au point de se demander s’il est bien raisonnable qu’un magasin aussi respectable puisse exposer librement de telles marchandises sous l’Empire).

La question de la faible représentation des espèces non-humaines dans la série a provoqué un grand débat chez les fans (y compris sur notre forum). Cela dessert-il la série de s'éloigner ainsi de l'univers Star Wars ou l’omniprésence des humains rapproche-t-elle cette lointaine galaxie sous domination fasciste du téléspectateur ? Un point intéressant à relever sur ce sujet, le recensement dans l’épisode 7 des espèces présentes à la luxueuse réception de la Sénatrice Mon Mothma montre que la population bénéficiant du système impérial sera la même qui, quelques décennies plus tard, sera épargnée par les ravages de la guerre contre le Premier Ordre et festoiera dans le casino de Canto Bight.

Malgré tout, nous avons pu constater depuis le début de la série que des liens avaient été discrètement tissés avec la période durant laquelle se déroule cette première saison d'Andor. Pour respecter le canon, comme Wullf Yularen présidant le BSI dans le septième épisode, mais aussi pour montrer que les différentes cellules de la Rébellion s’activent indépendamment de l’histoire que nous suivons, comme dans l’épisode 5 où une mission réussie des héros de Rebels est évoquée par les impériaux.

Alors en attendant de savoir si dans les deux derniers épisodes de la série Palpatine apparaîtra au Sénat, Cassian Andor quittera Narkina 5 à bord du Faucon Millenium, ou si Ahsoka Tano libérera le peuple de Ferrix, voici les références et clins d’œil des épisodes 9 et 10.

 

Dans le neuvième épisode le pilote rebelle capturé par l'Empire se dirigeait vers Kafrene, la colonie minière sur laquelle nous avons rencontré pour la première fois Cassian Andor dans Rogue One (là où il tue froidement son contact).
Anneau de Kafrene
L'objet de la semaine dans la boutique de Luthen Rael est la coiffe que Padmé Amidala portait lors de son retour incognito sur Naboo avec Anakin dans l'Attaque des clones.
Coiffe de Padmé
Le blaster des gardiens de la prison de Narkina 5 est le même pistolet qu'utilisent les hommes de Bail Organa pour protéger le Tantive IV de Dark Vador dans les premières minutes d'Un Nouvel Espoir.
Pistolet DH-17
Le micro dans lequel parle Kino Loy est du même modèle que celui par lequel Han Solo discute, très brièvement, avec la sécurité de l'Etoile de la Mort lors de la libération de Leia.
Le micro

 

 

Vous avez trouvé d’autres références à l’univers Star Wars dans ces neuvième et dizième épisodes ? D'autres détails nous auraient échappés ? Venez les partager avec nous sur le Forum !

Parution : 12/11/2022
Source : Andor, encyclopédie SWU
Validé par : Dago
Section : Télévision > Andor
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 12/11/2022 - 11:11
    Anthony11 a écrit:
    Ju Nizzarras a écrit:On se régale avec Andor, j'espère juste qu'on saura ce qui arrive à Kino, je ne peux pas quitter Andy Serkis comme ça, trop tragique.


    Il va devenir Snoke :lol:


    Pinaise, j'ai fait la même blague après l'épisode. :(

    Sinon, comme la majorité, je suis super emballée après cet épisode, on aurait dit un final de saison.

    Les dialogues et/ou monologues sont bien écrits, la tension est palpable, les détails sont toujours présents (les vitres tachées par la pluie, le médecin, circonspect, au milieu des prisonniers qui s'évadent suite à ce qu'il a avoué, la manière dont chacun procède pour libérer les autres sections - les uns descendant l'ascenseur, les autres n'ouvrant que les portes, etc) : on comprend dès le début qu'il y aura beaucoup de morts, on se demande qui va survivre et, pour ma part, depuis le début, je me suis demandée comment ils allaient pouvoir partir de la prison... "Ils vont nager ?!!!"... ben oui... Et j'ai lu que certains disaient que la côte n'était pas loin... euh... alors un petit peu, quand même, même si on la voit effectivement au loin. Ça m'a fait penser à Koh Lanta où ils galèrent pour bien moins que ça alors qu'ils sont censés être préparés.

    J'ai encore aimé la prestation d'Andy Serkis dont on sent à la fois le désespoir et la rage, tout le dédain de Mon vis-à-vis de son "invité imposé" avec ses réponses courtes et la distance physique, l'arrivée sur la côté de 2 survivants (y en a-t-il d'autres ??!)en plein paysage désolé, ce qui donne à la scène une sensation douce-amère, entre l'espoir de survivants qui étaient initialement condamnés et le désarroi du "mais à quel prix ?"

    Quant à Luthen... évidemment que son discours est glaçant, mais il n'est malgré tout pas manichéen, c'est tout l'intérêt. Non, la Rébellion, ce ne sont pas seulement les "gentils" contre les "méchants", ce sont de nombreux choix contestables, de nombreuses victimes, de nombreux sacrifices. Oui, il parait bien cruel à refuser de libérer sa taupe, mais pourquoi ? Bien sûr, car il fait des choix plus radicaux que d'autres, on voit que Mon a une manière plus sensible d'aborder les choses. Luthen est dans le concret et il fait abstraction de certains sacrifices au profit de la cause. Si sa taupe arrête, tout le boulot abattu jusqu'à présent, tout l'investissement dans cette partie du plan, tombent à l'eau. Il a apparemment sacrifié sa vie pour la cause, on n'a pas tous les détails, mais on comprend qu'à présent, toute sa vie est dédiée à la Rébellion et il a fait une croix sur lui-même. Donc son discours est à la fois glaçant et engagé, extrême et réfléchit sur plusieurs années, contestable et compréhensible. On peut aimer le personnage ou pas, on peut être d'accord ou pas avec lui, mais encore une fois, il est bien écrit.

    Quant à voir tous les aspects de la situation : on a vu le point de vu des Rebelles, celui du BSI, celui des riches (avec la famille de Mon et ses invités), celui de ceux qui ont une vie correcte et défendent l'Empire avec la mère de Syril, celui des victimes de l'Empire avec la prison, ceux des employés de l'Empire, etc... je pense que la série est suffisamment développée à ce niveau-là, difficile de faire plus fourni sans partir dans tous les sens. Là, on a quelque chose qui se tient et donne une idée globale assez fouillée, je trouve.

    Bref, une série riche et prenante au fil des épisodes.
  • 12/11/2022 - 15:03
    Excellent épisode encore une fois. Et discours forts de Kino et Luthen. Sur Narkina 5, on voit ce qu'on a l'habitude de voir : l'Empire est autoritaire et tyrannique. Mais sur Coruscant, on voit un autre aspect à travers le discours de Luthen : les rebelles sont prêts pour certains à utiliser des méthodes radicales pour obtenir un changement de régime. Mon Mothma montrait sa réticence, mais petit à petit elle se retrouve confrontée à cette réalité.
  • 12/11/2022 - 15:48
    Bunny a écrit:
    Anthony11 a écrit:Il va devenir Snoke :lol:


    Pinaise, j'ai fait la même blague après l'épisode. :(


    Qu'est ce que c'est que ce smiley ?! C'est honteux de faire la même blague que moi ? :o :transpire:
  • 12/11/2022 - 16:37
    Au niveau de la symbolique : Luthen est habillé en noir et Mon en blanc. Ça fait sens vu leur vision de la rébellion. Ce n'est en tout cas pas un hasard. Mon, personnage lumineux est en blanc, Luthen personnage ténébreux qui pense qu'il faut utiliser les méthodes du diable pour lutter contre lui est en noir.
  • 12/11/2022 - 18:01
    Fabien Lyraud a écrit:Au niveau de la symbolique : Luthen est habillé en noir et Mon en blanc. Ça fait sens vu leur vision de la rébellion. Ce n'est en tout cas pas un hasard. Mon, personnage lumineux est en blanc, Luthen personnage ténébreux qui pense qu'il faut utiliser les méthodes du diable pour lutter contre lui est en noir.


    Apres...le gars s'organise un rendez vous top secret dans la pénombre des bas fond de Coruscant...outre la symbolique, y a un ptit coté pratique a pas etre habillé en fluo ici :transpire: :neutre:
  • 12/11/2022 - 20:23
    Il n'y a que moi qui fait le rapprochement visuellement entre Narkina 5 et la cité des cloneurs de Kamino ? Pourtant cela me semble assez flagrant. Les deux sont au milieu de l'océan, plongés dans une ambiance blanche immaculée hyper clinique, avec les mêmes très longs couloirs vitrés en forme de tube.

    Cela me fait d'ailleurs doucement rire quand on voit Mon Mothma ou d'autres s'inquiéter du fait que l'Empire piétine de plus en plus les droits humains... Sérieusement, l'armée de clones, c'était quoi ? Des centaines de milliers d'humains clonés, génétiquement modifiés pour les rendre dociles, probablement asexués, programmés dès la naissance pour l'obéissance et le combat dans une espèce d'usine affreuse. Que peut faire l'Empire de plus abominable que ça ?

    Raison pour laquelle je ne peux pas prendre au sérieux une série Star Wars qui essaye de faire de la SF dystopique avec un traitement réaliste. La série est fort bien écrite, mais son traitement complètement hors-sujet dans cet univers.
  • 12/11/2022 - 20:41
    Après, peut-être qu'un propos caché ou éventuellement possible serait qu'un camp a le droit de piétiner des droits humains quand cela lui chante, tandis que lorsqu'un autre le fait, c'est forcément le mal qu'on peut aisément condamner ? Ce serait assez fin et subtil en définitive... Lol

    Mais plus sérieusement, concernant les clones, la morale est différente je trouve. La République ne les a pas créé, Kamino n'est pas soumis à leur lois (enfin je crois, qu'on me corrige si c'est faux pour le coup). Ce que je veux dire, c'est qu'ils ont leur propre souveraineté apparemment. Et que la République n'a pas officiellement commandé les clones, ce n'était pas intentionnel ou conscient. Ils sont là, ils en ont besoin. Est-ce que Mon Mothma y aurait été favorable ?

    Alors après, est-ce que se servir des clones est forcément cautionner leur existence et le principe de leur création ? Un question complexe, difficile d'affirmer nettement quelque chose je trouve. Il n'en demeure pas moins que l'urgence de la situation a poussé la République, plus que la conviction que les clones sont une bonne chose. Je pense que le sujet est intéressant, mais l'Empire a tout de même annihilé des centaines de millions d'êtres vivants innocents sur Alderaan tout de même, donc ils ne sont pas en reste pour le coup. Et comparer cela au processus créatif immoral des clones ? Peut-on faire une échelle ? J'aurai tendance avec dire que l'annihilation d'Alderaan est au dessus pour ma part, sans pour autant négliger l'immoralité autour du sujet des clones.

    Mais la nuance que tu abordes et apportes sur l'angle immoral des clones est intéressante je trouve. Trop souvent passée sous silence. Et également le fait que Andor se "traîne le boulet manichéen" des films je trouve, ainsi que d'avoir négligé des sujets épineux comme tu viens de le faire. Faire coexister tout cela au sein du même univers, pas facile.
  • 12/11/2022 - 21:20
    Il n'y a que moi qui fait le rapprochement visuellement entre Narkina 5 et la cité des cloneurs de Kamino ? Pourtant cela me semble assez flagrant. Les deux sont au milieu de l'océan, plongés dans une ambiance blanche immaculée hyper clinique, avec les mêmes très longs couloirs vitrés en forme de tube.


    Et ce serait des machines de clonage qu'ils fabriqueraient. ?
  • 12/11/2022 - 21:26
    Indiana Solo a écrit:Cela me fait d'ailleurs doucement rire quand on voit Mon Mothma ou d'autres s'inquiéter du fait que l'Empire piétine de plus en plus les droits humains... Sérieusement, l'armée de clones, c'était quoi ? Des centaines de milliers d'humains clonés, génétiquement modifiés pour les rendre dociles, probablement asexués, programmés dès la naissance pour l'obéissance et le combat dans une espèce d'usine affreuse. Que peut faire l'Empire de plus abominable que ça ?


    A priori, Mon Mothma ne faisait pas partie des partisans de la création de cette armée (tout comme Padmé). Par ailleurs, cette armée a été trouvée "clé en main" par Yoda. Officiellement, ce n'est pas la République qui l'a créée (je suis d'accord que c'est éclaté, mais ce n'est pas la faute de Gilroy :paf: ).
  • 12/11/2022 - 21:48
    A noter aussi (meme si on derive totalement dans le hors sujet) que du point de vu des Kaminoeen, comme montré dans TCW et Bad Batch, les clones n'ont "pas le droit de vote" pour parler gentiment, pour eux c'est pas des etres vivants pensant et individuel aux meme droits que les autres de galaxie, mais de la marchandise, créable et supprimable a la demande, sans que ça les fasse sourcilier.

    Evidemment du point de vue republicain, d'un coté ca touche une sans faire bouger l'autre du moment qu'il serve de chair a canon pour bles défendre des speratistes, et de l'autre (Padme et cie...et certains jedi quand on y regarde) qui sont pour considérer les clones comme de vrais etres , avec leur volonté et leur caractere propre.
    Et du coté clones en eux meme alalah c'est compliqué ils sont paumé entre le sens du devoir et de ce pourquoi ils ont été créer et le fait qu'il se rendent bien compte qu'ils sont plus que des droides (qu'ils combattent d'ailleurs) fabriqué en batteries, et qui aussi droit d'avoir des opinions, des envies etc... :neutre: :think:

    Sujet tres interessant que celui la , qui refera peut etre surface dans les prochaines saisons de Bad Batch, bien qu'il ai deja été plutot bien abordé jusqu'ici :oui:
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.