StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
[SWU Rencontre] Interview de l'Acteur Keith De'Winter
 
[Interview] Winter is coming !
17/06/2020, mise à jour le 17/06/2020

Amies, amis, Coucou.

Aujourd'hui est un jour un peu particulier, car Star Wars Universe est heureux de vous offrir une interview de Keith De'Winter, acteur et creature performer ayant joué dans les épisodes VII et VIII. Je vous propose de découvrir plus en détails le travail de Keith sur les Star Wars. Mais je n'ai déjà que trop parlé, Show time les amis !

 


Toutes les notes en italique sont de la rédaction SWU.

Première question, peut-être la plus simple : pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours ?

Je m'appelle Keith De'Winter, je suis acteur et interprète de créatures (creature performer). Avant mon arrivée dans l’univers de Star Wars, j'étais un acteur de cinéma et un acteur de théâtre. J'ai beaucoup travaillé au théâtre et j'étais une Panto Dame régulière (pour les non-initiés, il s’agit de « Pantomime Dame », un rôle traditionnel dans le théâtre britannique), ce que je fais encore aujourd'hui. J'ai participé à un certain nombre de longs métrages à petit budget, en tant qu'acteur de comédie, et j'ai également travaillé comme personnage en capture de mouvements (motion capture ou MoCap) pour un film d'animation.

  1. Comment en êtes-vous arrivé à jouer dans un film de Star Wars ?

En 2013, je jouais dans un spectacle itinérant en Arabie Saoudite appelé « Barney and Friends Live ! ». Je jouais un personnage costumé appelé BJ, un dinosaure très sympathique ! C’était un spectacle de chant et de danse autour de Barney le dinosaure. Ce spectacle s’appuyait largement sur des techniques de mime, car nous jouions sur une bande-son préenregistrée avec voix-off, et nous devions faire comme si nous parlions réellement. Comme les bouches de nos costumes n’étaient pas animées, nous avions besoin de réellement travailler le langage corporel, pour interpréter ce qui était chanté par la bande-son... De plus, une fois dans le costume on ne voyait pas grand-chose, donc les répétitions ont été chorégraphiées dans les moindres détails. Le chorégraphe de ce spectacle avait travaillé sur de nombreux spectacles/films, interprétant diverses créatures, mais il était plus connu pour son travail sur « Doctor Who » (la série britannique). Il pensait que j'avais également travaillé sur « Doctor Who », ce que j’ai pris pour un grand compliment, et il a été surpris d’apprendre que ce n’était pas le cas.

À la fin de la tournée, mon agent m'a appelé pour me dire qu'un film qui allait entrer en production souhaitait me faire passer un casting. En raison du secret, elle ne pouvait pas me dire de quoi il s'agissait, mais comme je connaissais le lieu de tournage, il n'y avait qu'un seul grand film sur le point de commencer.

Comme la plupart des castings qui se présentent, je me suis résigné à ce que cela ne se fasse pas... Plus j'y pensais, plus je me disais que cela n'arriverait JAMAIS ! Pendant les quelques mois qui ont suivi, mon agent m'a dit que le département des castings souhaitait toujours me voir, mais qu'il rencontrait aussi d'autres acteurs. Lorsque l'appel est finalement arrivé pour les studios Pinewood, j'étais ébahi et je ne pensais qu'à ce que ce casting allait impliquer. Je me souviens de m’être assis à la réception de Lucasfilm et d'avoir regardé toutes ces affiches de films qui recouvraient les murs - toutes les affiches de Star Wars -, ce qui était en soi un frisson. Vous pouvez donc imaginer les pensées qui me traversaient l'esprit à ce moment-là, surtout quand j'ai entendu une voix familière. J'ai levé les yeux et j'ai vu Simon Pegg sortir par la porte... Simon Pegg (l’acteur jouant Unkar Plutt dans Star Wars, mais à l’affiche aussi de « Star Trek » ou de « Ready Player One ») ! C'était déjà très surréaliste ! J'ai ensuite été accueilli par Brian (il s'agit du très talentueux Brian Herring, qui a animé les marionnettes de BB-8 dans les films), et il m'a emmené au département des créatures pour un casting de tête (où ils vous recouvrent littéralement de silicone/plâtre et prennent un moule de votre tête) (casting signifiant aussi « moulage » en anglais)... Pendant toute cette session, je n'arrêtais pas de penser : « Je me demande en quoi va consister cette audition ? ».

L'étape suivante a consisté à rencontrer le concepteur/sculpteur Luke Fisher, qui m'a parlé d'un personnage particulier qu'il avait conçu pour ce « film », et bien qu'on ne m'ait pas dit en quoi consistait le film en question, il était évident, vu l'environnement, que c'était ce que je pensais depuis le début ! On est ensuite passé à la partie garde-robe... Je me demandai toujours ce qu'ils voudraient que je fasse lors de l'audition... Une fois tout cela réglé, il était temps de rencontrer le chef du département des créatures, Neil Scanlan (connu pour son travail sur les créatures et effets spéciaux dans Star Wars évidement, mais aussi pour « Prometheus » et « Jurassic World », entre autres). Je ne l'avais jamais rencontré, mais je connaissais son travail, qui a été récompensé par un Oscar. En attendant que l'ascenseur nous emmène à l'étage, on m'a alors dit à voix basse « Bienvenue dans Star Wars » ! Ma réponse a dû les choquer : « Dois-je jouer le personnage que je viens de voir ? ». J'ai ensuite appris que j'avais été recommandé pour ce rôle par le coordinateur des créatures du film, Paul Kasey, qui était le chorégraphe du spectacle « Barney and Friends Live ! », où je l'ai rencontré. Je le remercie du fond du cœur pour tout ce qu'il a fait pour moi.

  1. De vos rôles dans Star Wars, vers lequel va votre préférence ?

Mon premier rôle dans « Star Wars : The Force Awakens », dans la peau du technicien de la résistance Goss Toowers, aura toujours une place particulière dans mon cœur. Après tout, c'était la première fois que je faisais partie de la famille d'artistes de Star Wars.

  1. Avez-vous été consulté par les concepteurs des créatures ? A la fois sur le plan visuel et sur l'amélioration du costume pour le rendre plus maniable ?

L'essayage des costumes a toujours été primordial pour s'assurer que le costume soit bien ajusté, et tout ce qui devait être modifié l’a été au cours de ce processus. Je n'ai pas eu beaucoup de problèmes avec mes costumes. Les têtes animatroniques ont toujours été un défi, car il fallait s'assurer qu'elles étaient aussi confortables que possible à porter par-dessus la tête. Avant que la tête des créatures ne soit placée sur la mienne, je portais un casque que je ne peux décrire que comme un croisement entre un de ceux des chevaliers du roi Arthur et celui de Batman ! Il était muni d'une pointe sur le dessus qui permettait de fixer la tête de la créature pour que je puisse supporter le poids et déplacer la tête comme si c'était la mienne. J'ai eu quelques problèmes au début, mais les concepteurs de la créature ont immédiatement travaillé dessus pour s'assurer qu'elle s'ajustait sans aucun inconvénient.

  1. Combien de temps faut-il pour se préparer à un rôle : pour mettre le costume, le maquillage, etc.

Les créatures que j'ai jouées étaient toutes des têtes animatroniques, donc je n'ai pas eu besoin de maquillage, (bien que certaines personnes auraient préféré que j’en ai ! [rires]) Tout le processus de préparation du costume prenait entre 15 et 30 minutes, selon le personnage que je jouais. Une fois en costume, il s'agissait de mettre la tête de la créature, ce qui prend entre 10 et 15 minutes, encore une fois, selon la tête de la créature.

  1. Quelles sont les choses les plus compliquées dans le port d'un de ces costumes ?

La chose la plus compliquée est probablement de mettre la tête de la créature en place, uniquement pour pouvoir la manœuvrer comme si c'était ma propre tête. Le costume que je portais pour Goss Toowers était très confortable, tout comme Terrib Igmusk, la créature de concierge d'hôtel que je joue au casino de Canto Bight. Cependant, le costume de la créature que je joue sur l'île d'Ahch-To, le Gardien, était assez encombrant et lourd (cette scène a été coupée au montage).

  1. Comment se passe la journée d'un acteur pour un "interprète de créature" ? Y a-t-il différentes équipes d'interprètes qui jouent à tour de rôle la même créature ?

Une journée typique dans la vie d'un interprète de créature, eh bien, c'est différent pour chaque interprète, selon le programme de tournage ce jour-là. Dans une journée typique, je suis à moitié en costume pour pouvoir être prêt très rapidement quand on me demande d'aller sur le plateau. Comme vous pouvez le comprendre, le tournage se déroule toujours selon un planning serré, donc, comme tout autre artiste, je suis prêt à tourner toutes les scènes pour lesquelles on a besoin de moi. Une fois sur le plateau, j'ai droit à une courte répétition, puis c'est « head on », et le tournage de la scène en question commence !

Les journées de tournage sont très longues, et vous passez beaucoup de temps à attendre... Mais bon, c'est le showbiz !

 

  1. Dans l'exemple de Goss Toowers, qui est plus grand que Terrib Igmusk, y a-t-il plusieurs interprètes sous ce costume ou non ? Dans les deux cas, comment gérer un grand personnage seul ou un seul personnage avec deux interprètes ?

On ne m'a jamais posé cette question auparavant, donc bravo de me demander ça !

Toutefois, je suis le seul interprète qui joue Goss Toowers, Terrib Igmusk et le Gardien d'Ahch-To. Je mesure 1,80 m et on m'a demandé de jouer ces personnages pour plusieurs raisons, l'une d'entre elles étant ma taille. Toutes les créatures peuvent avoir une taille spécifique, les créatures que j'ai jouées ont été créées en tenant compte de ma taille. Une fois le costume complet enfilé, les personnages que je joue ont l'air un peu plus grands que moi, ce qui peut aussi se refléter dans la façon dont je joue le personnage. La façon dont j’interprète les personnages détermine la façon dont ils sont perçus à l'écran, une créature peut sembler plus grande ou plus petite... Mais ce sont toutes des « petits moi » ! Comme mes créatures sont calquées sur ma taille, il n'était pas nécessaire de les faire paraître plus grandes ou plus petites, on en revient donc à la qualité de jeu d’acteur, mon travail étant donc de m'assurer que mes prestations sont très différentes.

  1. Quelle anecdote liée à l'une de vos performances dans Star Wars vous a le plus impressionné ? Voulez-vous la partager avec nous ?

L'une des nombreuses anecdotes dont je me souviens avec tendresse est celle qui s'est déroulée lors du travail sur « The Force Awakens ». C'était mon premier film Star Wars et j'y jouais ce personnage qui n'était connu que comme l'un des « techniciens carburant ». Il a donc été surnommé « Blinky » (to blink signifiant cligner des yeux) sur le plateau de tournage, car ses yeux clignaient, ce qui était un trait caractéristique mignon, et son nez bougeait. Il semblait que lorsque quelqu'un le voyait, il lui criait simplement « Salut Blinky ! ».

Autre histoire assez drôle, concernant mon costume, je porte un peu de rembourrage sous mes vêtements pour donner à Goss sa mignonne bonhomie. Ainsi, je portais deux rembourrages de couleur chair, l'un étant son ventre et l'autre son derrière. Les gens regardaient ça du coin de l’œil et pensaient qu’ils étaient vrais. Les regards, et les rires qui s'ensuivaient, leur faisaient réaliser que les fesses couleur chair n'étaient pas les miennes, mais qu'elles étaient fausses ! C'était la même réaction tous les jours !

  1. Nous avons lu sur votre biographie que vous faites aussi de la capture de mouvement (Mocap). Quelles sont les principales différences entre la performance pour Mocap et la performance de créatures ?

Les principales différences sont les suivantes : avec la capture de mouvements, l'artiste joue sans décor, et même des accessoires très limités sont seulement utilisés à titre de référence si vous devez tenir, marcher ou grimper sur quelque chose. Cette performance se déroule dans un endroit vide de tout et sans son, le costume porté est un costume complet très flatteur (essayez de ne pas rire !). De très petites boules sont réparties sur tout le corps pour donner la forme du corps de la créature, et une petite unité de caméra est fixée à la tête avec la caméra tournée vers votre visage. Cela permet de suivre les expressions de votre visage pour le personnage animé que vous jouez. Autre chose à noter, l’équipe est moins importante que sur un plateau de tournage... Beaucoup moins !

Filmer en plateau est complètement différent, dans une certaine mesure. Je veux dire par là que certaines créatures sont créées de la même manière que pour une prestation de capture de mouvement, si c'est nécessaire. Mais la principale différence est que vous avez de vrais décors, de vrais acteurs, de vrais lieux de tournage, etc.

  1. Laquelle des deux techniques préférez-vous et pourquoi ?

Je les aime toutes les deux, pour des raisons différentes. La capture de mouvements est une excellente façon d'utiliser l'imagination pour vous aider à interpréter un personnage comme si vous étiez dans son environnement, qu'elle soit utilisée pour l'animation ou le « live », avec une direction d’acteur donnée pour une scène qui est en train d'être filmée en parallèle.

Filmer en plateau, avec d'autres acteurs, des décors, des lieux, c'est une expérience différente à tous les niveaux. Un acteur qui doit interagir avec une créature peut donner une performance plus « vraie » que si cette créature n'est pas présente sur le plateau. C'est la même chose pour jouer une créature, tout ce que j'ai fait a été joué avec de vrais décors, acteurs, accessoires, donc la performance est plus naturelle.

  1. La nouvelle trilogie de Disney se concentre sur le retour des créatures, et beaucoup moins sur l'utilisation des images de synthèse. De votre point de vue, cela ajoute-t-il vraiment quelque chose à l'atmosphère du film, ou est-ce quelque chose de plus "orienté marketing" ?

Cette nouvelle trilogie est plus concrète, tout comme la « trilogie originale », une des raisons pour lesquelles je pense que J.J. Abrams voulait avoir des créatures dans « The Force Awakens ». J'aime bien la CGI (Computer-Generated Imagery, ce sont les effets spéciaux numériques, une technique qui a été beaucoup utilisée dans la Prélogie), mais cette méthode a nécessité beaucoup de temps pour en arriver au point où elle en est maintenant. L'utilisation conjointe de marionnettes et de CGI rend une scène plus réaliste, par opposition à une scène créée avec de la CGI seule. Il n'y a pas beaucoup de films à effets spéciaux réalisés ces dernières années où la CGI a rendu le film « meilleur ». Je pense personnellement que ces deux technologies se complètent, si elles sont utilisées comme il se doit. Ce sont deux techniques complémentaires, l’une n’étant pas meilleure que l’autre.

  1. Y avait-il une différence d'atmosphère ou de méthodes de travail entre l'épisode 7 et l'épisode 8 ?

Il y a toujours quelque chose de différent, parce que c'est une nouvelle histoire, de nouveaux décors, de nouveaux personnages, de nouvelles créatures et un nouveau réalisateur. La seule chose qui se ressemble, c'est le thème, car c'est un Star Wars. Travailler sur l'épisode 8 était aussi amusant que de travailler sur l'épisode 7.

  1. Êtes-vous un fan de Star Wars, et si oui, quel est votre épisode préféré ?

Je suis un grand fan de Star Wars, je n'ai peut-être pas beaucoup d'objets de collection, mais j'adore ! Mon film préféré doit être « Star Wars : The Force Awakens », je suppose que je suis un peu partial à ce sujet. Après tout, c'était la première fois que je travaillais sur un Star Wars, et j'ai pu passer beaucoup de temps à travailler avec certaines des personnes les plus extraordinaires de l'industrie du cinéma. Je dois aussi dire que j'ai un faible pour « Star Wars » (l’Episode IV), comme on l'appelait à l'époque quand il est arrivé dans les salles de cinéma. C'était la première fois que je voyais un film qui avait un tel impact sur moi en tant qu'acteur. C'était un film dont je ne savais rien quand je suis allé le voir, tout ce que je savais, c'était que c'était un film de science-fiction. Je suis allé le voir avec mes amis et je suis sorti en jouant comme si nous étions ces personnages que nous venions de regarder. J'étais Han Solo, un autre était Luke, un ami était Chewbacca et un autre ami était Leia... Mais il voulait être C-3PO ! Imaginez ce que j'ai ressenti lorsque, plus de 35 ans plus tard, j'ai joué dans un nouveau film Star Wars aux côtés de ces mêmes personnages... Stupéfait, on pourrait dire !

  1. Le silence demandé par Disney à ses acteurs au sujet de Star Wars est bien connu. Comment gérez-vous cette situation avec vos proches ? Avez-vous toujours le droit de dire que vous jouez dans un Star Wars (sans dire quel rôle) ?

De nos jours, de nombreux films nécessitent la signature d'un accord de non-divulgation par toute personne qui y travaille. Donc, je ne dis rien à ce sujet, c'est exactement ce que j'ai fait. Ce n'était pas facile, et chaque jour quelqu'un, quelque part, mentionnait toujours Star Wars, surtout quand un nouveau film était en cours de réalisation. Je me souviens d'être entré dans le magasin Lego dans la ville où je vis et, avant la sortie du film, il y avait de nouveaux jouets Lego qui étaient sortis. L'un d'entre eux était le X-Wing Fighter de Poe Dameron, et il y avait une figurine de l'équipe au sol de la Résistance... Et c'était la créature que j'incarne (encore sans nom à la sortie du set Lego). C'était donc un plaisir de voir ça dans le magasin. Il était donc encore plus difficile de garder le silence, mais il ne restait plus beaucoup de temps avant la sortie du film en salles. Je n'ai rien dit à ma famille avant le soir où nous sommes allés le voir à une projection... C'était la première fois que je m'asseyais avec ma famille et mes amis pour le générique et ils m'ont tous acclamé quand ils ont vu mon nom... La surprise valait bien l'attente !

Après la sortie du film, j'ai aussi eu une figurine de ma créature, qui portait son nom, Goss Toowers. Non seulement je suis dans le film, mais j'ai aussi une figurine d'action et une figurine Lego... Comme c'est cool !

  1. Je sais que vous n'êtes pas autorisé à mentionner une future présence dans un film de la franchise Star Wars, mais si demain on vous demandait de travailler sur « The Mandalorian », ou sur une autre série ou un autre film Star Wars, accepteriez-vous ?

J'ai passé des moments incroyables à travailler sur Star Wars, et si on me le redemandait, ce serait génial. En tant qu'acteur, vous prenez chaque travail comme il vient, une minute vous travaillez sur un film à succès, la suivante vous êtes dans un petit théâtre. J'ai récemment regardé « The Mandalorian », qui était fantastique. Ce serait une super série sur laquelle travailler... Alors je suis là s'ils veulent de moi !

  1. Nous avons eu l'occasion de nous rencontrer à la convention Universtar en Bretagne, comment se passe le dialogue avec les fans, car nous savons que certaines personnes peuvent être extrêmes dans leurs réactions ?

J'ai passé un moment merveilleux à la convention Universtar. C'était aussi ma première fois en France, et c'était tellement beau. C’est toujours agréable de rencontrer les fans et de discuter avec eux. Comme je ne parle pas français, j'ai pensé que ce serait moi qui saluerait et hocherait la tête, mais j'ai eu de si belles conversations avec tous ceux qui se sont arrêtés pour me saluer. J'ai eu la chance de rencontrer Andariel Herve Lample, qui a joué les traducteurs pour moi et mon collègue Paul Warren (un autre creature perfomer dans Star Wars, il joue Varmick dans l’épisode 7), et nous sommes devenus amis depuis. J'adore assister aux conventions, et venir en France a été une expérience formidable, que j'espère répéter un jour... Peut-être même voir davantage de ce beau pays.

Star Wars est tellement universel, peu importe la langue que vous parlez, chaque fan sait ce qu'est Star Wars, donc la conversation est à moitié faite.

  1. Vous avez une baguette magique : quelle créature (pas nécessairement dans Star Wars) aimeriez-vous jouer, et pourquoi ?

C'est difficile... Parce que si vous dites « n’importe quoi », je dirai un gorille ou un chimpanzé, peu importe l’espèce en fait. J'adore la série de films « La Planète des Singes », et j'aimerais bien jouer dans l'un d'entre eux, ou dans un film similaire. J'aime vraiment les films originaux, où les acteurs sont maquillés pour ressembler à des singes, on fait des effets de maquillage fantastiques aujourd’hui. Avec les nouveaux films, tout tourne autour de la CGI, et c'est une performance très physique. Comme je l'ai dit plus tôt à propos du travail de MoCap, certaines scènes sont créées sur un plateau de tournage en studio, mais un film comme celui-ci exige beaucoup de travail en environnement naturel, avec de vrais décors et avec des acteurs, donc ce serait le meilleur des deux mondes ! Mais si jamais ils reprenaient la même idée que celle des films originaux, avec du maquillage, alors j'aimerais vraiment ce défi.

 

  1. Quelle est la créature ou la marionnette (encore une fois, pas nécessairement dans Star Wars) que vous aimez le plus ?

Kermit la Grenouille.

 

Pour finir, j'aimerais vous remercier de m'avoir invité à répondre à vos questions, et j'espère que ce que vous lirez vous donnera envie d'en savoir encore plus ! Avec la situation actuelle qui touche tout le monde sur la planète entière, je vous souhaite à tous un avenir sûr, heureux et sain.

Que la Force soit avec vous !

Keith De'Winter


Toute les bonnes choses ayant une fin, c'est ainsi que s'achève cette interview ! Je me permets de rajouter quelques mots. Premièrement un énorme merci à Keith De'Winter d'avoir accepté une interview pour un site francophone, et merci pour son enthousiasme et sa disponibilité donc MERCI (j'avais dit un énorme merci c'est fait !). Merci à la convention Universtar et à Herve Lample qui ont permis cette première rencontre en Bretagne. Et enfin merci à Obiwan Keshnobi et Niva de SWU pour leur aide sur cette interview !

 

Si vous souhaitez lire l'interview dans sa version originale, c'est par là (format pdf).

 

L'ensemble des images sont à créditer à Keith De'Winter

Parution : 17/06/2020, mise à jour le 17/06/2020
Source : SWU, Keith De'Winter
Validé par : Goran Skarr
Section : SWU > SWU
Type : Interview
On en parle sur nos forums
 
Les 10 derniers messages (voir toutes les réponses) :
  • 03/12/2018 - 9:35
    Je l'ai aussi celui là Jies si tu as besoin d'infos :hello:
  • 03/12/2018 - 11:25
    Voici les renseignements des romans de la trilogie fondatrice parus aux éditions Presse de la cité. Avec les couvertures pour les épisodes V et VI
    Screenshot_20181203-111755.png

    pressescite_sw2.jpg

    pressescite_sw3.jpg
  • 03/12/2018 - 11:33
    j'ai ce dernier. :)
    " Le Retour du Jedï " d'ailleurs, c'est écrit sur la première page ^^'
    Spoiler: Afficher
    Image
  • 03/12/2018 - 11:51
    C'est ajuté, merci !
  • 03/12/2018 - 12:01
    CRL a écrit:j'ai ce dernier. :)
    " Le Retour du Jedï " d'ailleurs, c'est écrit sur la première page ^^'
    Spoiler: Afficher
    Image

    La version Livre de poche a la même particularité, c'est rigolo :)
  • 17/06/2020 - 8:27
    C'est nouveau, et j'avoue je ne sais pas trop ou le mettre donc je le mets là, une interview de l'acteur Keith De'Winter, creature performer dans les épisode 7 et 8 nous parle de... et bien de lui tout simplement !
    https://www.starwars-universe.com/actu- ... inter.html
  • 17/06/2020 - 8:39
    Superbe interview, on apprend plein de choses !
  • 17/06/2020 - 13:51
    :jap: :jap:
    Merci, c'était le but, donc content qu'il soit atteint !
  • 17/06/2020 - 19:18
    C'était bien chouette à lire ^^
  • 17/06/2020 - 21:20
    Notsil a écrit:C'était bien chouette à lire ^^


    C'était intéressant. J'ai bien aimé la photo avec le LEGO. Si j'avais ce modèle... :roll: :love:
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité