StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Chi Cho
  • Catégorie Politiciens
  • Espèce Pantorien
  • Sexe Masculin
  • Planète d'origine Pantora
  • Rang Politicien
  • Taille 1,98 m
  • Fonction Chancelier Suprême de Pantora
  • Spécialité Gestion
  • Arme Pistolet Blaster
  • Signe particulier Avide de pouvoir
  • 1ère apparition Intrusion (An -22)
  • Mort En -22 sur Plutonia lors d'une attaque par les Talz
Biographie
 
Du temps de la Guerre des Clones, Chi Cho était le président suprême de Pantora, une des lunes du système de Pantora. C’était un régent aux méthodes agressives, particulièrement protecteur de son poste et de ses privilèges. Cho administrait ainsi Pantora d’une main de fer possédant une constante soif de pouvoir, un talent certain d’orateur et un caractère borné. C’était également un fervent patriote mais dont l’arrogance et le sentiment de supériorité le faisait préférer les conflits à la diplomatie.

Alors que la Guerre des Clones s’amplifiait, Pantora demanda l’aide de la République contre l’avancée séparatiste. L’armée républicaine installa donc un avant poste sur la lune couverte de glace d’Orto Plutonia, proche de Pantora et qui était considérée comme lui appartenant. Mais peu de temps après, le contact avec les soldats fut perdu et la République envoya un contingent mené par les chevaliers jedi Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker pour en découvrir la raison. Le président Chi Cho se joignit à eux, amenant la représentante de Pantora au sénat galactique Riyo Chuchi pour s’assurer, selon lui, le contrôle des jedi, dépendant du sénat.

Dés leur arrivée, le président ne facilita pas la tâche aux jedi. Désireux visiblement de contrôler totalement leurs actions, il leur rappela dés que l’occasion s’en présentait, qu’il était le président de Pantora et qu’Orto Plutonie était un territoire pantorien, donc sous sa juridiction. Son argumentation était que dans la mesure où Pantora était la seule « civilisation » du système, elle devait posséder les autres mondes. Les jedi semblèrent vouloir contrer cette vision réductrice et peu libertaire, à l’opposée de leur philosophie, mais la jeune sénatrice Chuchi put habilement calmer les esprits en employant des formules moins directes. Mais cela ne calma pas Chi Cho qui, même dans un environnement qui n’était pas le sien, continua de donner son opinion, souvent simpliste et limitée, mais avec insistance et arrogance.

Ensemble, ils découvrirent l’avant poste de la République mais tous les clones avait été massacrés. Très vite, Chi Cho fit preuve d’une paranoïa envers les séparatistes, refusant l’opinion des jedi, de la sénatrice ou même certains faits évidents le contredisant. Il se montra notamment dur avec la jeune sénatrice Chuchi, balayant ses arguments et ses prises de position, au point d’oser lui reprocher son manque de loyauté envers son peuple. Son comportement sur la lune d’Orto Plutonia ne devait pas être différent de la manière dont il gérait Pantora : direct, vif, ignorant les évènements extérieurs pour se concentrer uniquement sur son opinion souvent infondée, exposant des raisonnements basiques prouvant qu’il avait raison, écrasant et ridiculisant ces opposants par des phrases assassines.

Chi Cho explosa lorsqu’Obi-Wan Kenobi lui apprit qu’Orto Plutonia était en fait habitée par des tribus de Talz et qu’ils devaient être responsables de l’attaque. Il nia tout en bloc dans un premier temps, si sûr de ses propres convictions, déclarant alors avec rage que tout le système, lunes et formes de vies, appartenaient à Pantora. Mais il finit par l’accepter avançant alors que ce n’était que des sauvages et qu’il fallait les corriger. Chi, dans son délire despotique, se prit même de donner des ordres directement à Rex devant les jedi. Hélas, ni ces derniers, ni la sénatrice ne purent calmer les ardeurs guerrières de Chi Cho qui se retrancha immédiatement derrière son rang pour tenter d’impressionner ses interlocuteurs. Il finit quand même par accepter une entrevue avec le chef des Talz, Thi-Sen. Ce dernier et son peuple avait été attaqué par les droïdes séparatistes et dans la bataille, les clones de la République avait hélas aussi été visés. Grâce aux jedi, Thi-Sen avait compris la situation et voulait parlementer, désirant avant tout qu’on les laisse en paix.

Mais sur place, avant l’arrivée des Talz, le chancelier se fit général, donnant des ordres aux clones, outrepassant une nouvelle fois l’autorité des jedi. Mais les Talz étaient déjà sur place et les avait suivi depuis leur base, ce dont visiblement, l’arrogant chancelier ne s’était pas aperçu. Face à Thi-Sen, et une nouvelle fois malgré les conseils des jedi et de Chuchi, il se montra très agressif, très violent. Il refusa en bloc et avec colère la demande des Talz de les voir quitter la planète et les laisser en paix. Il l’avait prit même comme un affront et son brutal refus fut mal perçu pas Thi-Sen qui le menaça d’entrer en guerre. Chi Cho n’hésita pas une seconde et accepta l’affrontement militaire et si les Talz se retirèrent visiblement dépités, le président se retira lui avec fierté.

Il semblait être à l’aise dans ces situations de conflit, de lutte de pouvoir mais il commit ainsi une erreur dramatique à cause de son orgueil démesuré, à l’image de son incompétence dans la gestion de ce conflit. Sur le chemin du retour à la base, son convoi, protégé par le capitaine Rex fut attaqué par les Talz. Mais même au milieu de la bataille, sur cette lune inhospitalière, loin de son confort, et voyant tomber ses soldats autour de lui, Chi Cho persista dans son erreur, voulant attaquer, détruire, et tuer ses ennemis. Il fut même blessé et les Talz finirent par acculer les survivants à une crevasse. Ces derniers n’obtinrent leur salut que grâce à l’arrivée de renfort en canonnières mené par les jedi et la sénatrice Chuchi.

Le chancelier, dans son dernier souffle, ordonna égoïstement à Chuchi d’exterminer tous les Talz. Cet ordre était plus une vengeance personnelle qu’une vraie décision de chef d’état protégeant son peuple. La sénatrice lui déclara que l’assemblée de Pantora l’avait destitué et qu’elle devait mener les négociations de paix. Choqué par cette décision, plus par le choix de la paix que sa destitution, Cho finit par succomber à sa blessure en déclarant qu’il mourrait pour son peuple, persistant jusqu’au bout dans son comportement arrogant et égocentrique.
Apparitions
 
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 05/04/2010
Rédacteur(s) : TheSandman
Mise en page : Ares

Sources

  • The Clone Wars S01E15
  • http://www.starwars.com/databank/characters/chicho/index.html
  • http://starwars.wikia.com/wiki/Chi_Cho

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Chi Cho. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche n'a pas encore été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité