StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Vector (3ème partie)
  • Titre original Vector - Rebellion #15 et #16
  • Genre Comic-Book
  • Séries Rebellion (Vol. 4)
    Vector (Vol. 3)
  • Univers Legends
  • Année et période 0 (Empire)
  • Scénariste(s) Rob Williams
  • Dessins Dustin Weaver
  • Couleurs Wil Glass
  • Couverture Dan Scott
  • Synopsis :

    Sur la surface obscure d'une lune abandonnée, Luke et Leia rencontrent leur premier Jedi depuis Obi-Wan Kenobi, réalisant trop tard que ce Chevalier de l'Ancienne République, tourmentée par le Talisman Sith de Muur et remontée contre Dark Vador, est bien différent de leur ami regretté. Ensemble, Luke et Leia doivent faire un choix aux lourdes conséquences, pas seulement pour eux-mêmes, mais également pour le sort de la Galaxie entière !

  • Note du staff SWU
     (60 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (60 % - 1 commentaire)
     (70 %)

    Scénario

    Si vous avez jeté un coup d'œil au synopsis ci-dessus, vous devez pensez que cette troisième partie de Vector va enfin offrir son lot de moments épiques qui marqueront le destin de chacun, voire « le sort de la galaxie entière ». Malheureusement, on est encore ici à des années-lumières de ce à quoi l'on pouvait espérer s'attendre. Encore une fois, la dichotomie entre le potentiel d'un crossover à la sauce Star Wars et son résultat sur papier est bien trop grande.
    Bon, je sens poindre votre déception, alors pour donner un peu de vie au sujet, nous vous proposons une critique audiovisuelle, entièrement doublée... à la main.
    L'histoire est en effet d'une platitude et d'une redondance affligeante (pfff...). Après avoir quitté Céleste Morne coincée sur sa planète perdue dans l'arc Dark Times, on retrouve... (roulement de tambour...) ...Céleste Morne, coincée sur sa planète perdue dans Rebellion. Un pas de géant. Le parallèle ne s'arrête pas là, puisqu' après avoir organisé la rencontre Céleste/Vador, voici le second round (Ding Ding Ding!) : Céleste/Luke! C'est uniquement cette confrontation (tshhh... vuoooom...) entre un Luke à peine initié à la Force et une Céleste qui a ruminé sa colère (grrrr...) pendant un bon bout de temps qui suscite un vague plaisir (mmmmh...) de lecture. Le reste de l'histoire ne présente qu'un intérêt limité (bof...), les forces rebelles se retrouvant aux prises avec une meute de rakghouls (groar!!) tandis que Vador (koooo.... pshhhh...) reste en spectateur, à distance, loin de l'action, sur Coruscant, pour être bien sûr de ne pas croiser la route de Luke. Leïa, Han et Chewie (Wrrhooumf...), n'offrent quant à eux rien de bien original, être en détresse pour la première et piloter le Faucon Millenium pour les seconds... L'inverse aurait déjà été nettement plus attractif mais peu importe, car oui, ce qui est essentiel dans le récit Vector, maintenant on le sait, c'est le personnage de Céleste (aaaahh d'accord...)
    (Note au lecteur : le doublage prend fin ici, pour des raisons budgétaires, et pour garder la clarté du propos intacte...).

    Dessins

    Lukefight




    Comme pour le scénario, on pourrait dire ici « peut mieux faire ». Certains resteront de marbre face au style de Dustin Weaver, un peu plat, mais plutôt esthétique au demeurant. Les personnages principaux comme Luke et Leïa sont réussis, on retrouve même un certain respect des traits des acteurs plutôt qu'un choix de stylisation. Le principal défaut repose plutôt sur une qualité inégale entre le début et la fin de l'arc. Plusieurs planches sont véritablement superbes tant au niveau de la composition que de l'encrage, tandis que d'autres semblent purement bâclées, à l'image de certains fonds monochromes du plus « moche effet », qui, comme cette alliance de mots, dérangent imperceptiblement le plaisir de l'œil... Les couvertures rehaussent toutefois le niveau, notamment celle de Dan Scott.

    Conclusion

    En y regardant de plus près (enfin pas de beaucoup plus), il devient évident que ce sont davantage les protagonistes de chaque série qui ont une influence sur Céleste que l'inverse. Théorie que vient confirmer ce nouveau chapitre : Zayne a amené Céleste à enfiler le talisman, Vador a provoqué sa colère, et ici Luke aura une influence plus positive. Mais Céleste, elle, ne perturbe en rien le déroulement du grand récit Star Wars que nous connaissons (non non, ne cherchez pas, vraiment), excepté pour quelques personnages secondaires de l'U.E, mais avec un traitement qui rend tout ceci assez inintéressant. Vector apparaît donc de moins en moins comme un crossover qui manquerait cruellement d'imagination et d'audace pour marquer chaque époque durablement, mais plus comme un récit unique que l'on pourrait intituler : « Céleste Morne, Timetraveller! ». Ce qui fait tout de suite moins vendeur comme titre... Mais après ces chapitres qui tiennent surtout lieu d'exposition, le meilleur reste à venir avec l'arc suivant se déroulant sur la période Legacy, qui devrait laisser une plus grande ouverture aux possibilités narratives.

  • 04/07/2016
     (50 %)  •  Langue : VF
    Grâce à des informations recueillies par le réseau d'espions de l'Alliance, une équipe de choc est rassemblée autour de Luke Skywalker et Leia Organa pour se rendre sur une lune désertique susceptible d'abriter une nouvelle arme de l'Empire. Mais il s'agit en réalité d'un piège conçu par Dark Vador lui-même : si l'Empire ne peut vaincre la flotte de l'Alliance, alors la Rébellion doit s'autodétruire. Et quoi de mieux qu'une épidémie de Rakghoules pour cela ? A condition, bien sûr, que Celeste Morne, la détentrice du Talisman de Muur, soit toujours en vie et n'ait pas été annihilée par l'esprit Sith qu'elle héberge !

    Ces deux numéros ont la lourde tâche de faire office à la fois de conclusion pour la série Rebellion, amenée à disparaître pour laisser la place à la discutable série Invasion, tout en faisant avancer les choses dans la grosse intrigue de l'année 2008, à savoir le cross-over Vector. Tâche sans doute trop lourde pour deux frêles numéros, comme nous allons le voir... :(

    La bonne surprise, c'est de voir Dustin Weaver aux dessins. :love: Lui qui est davantage familier des lecteurs de la série KotoR – et alors même qu'il n'a pas illustré l'arc de la série consacré au cross-over, allez comprendre la logique des éditeurs ! – nous livre une excellente prestation, comme à son habitude, qui plus est avec des personnages avec lesquels il n'est pas familier ! Excellente surprise donc mais qui ne parvient pas totalement à masquer le manque de fond de l'intrigue.

    Au scénario, on retrouve Rob Williams après le précédent arc signé Jérémy Barlow. Première petite déception, on raccroche les wagons assez artificiellement avec Petites victoires, le dernier récit, qui laissait Luke partir pour Ansion et Deena se remettre de ses blessures. Là, Luke n'est pas vraiment ravi de ne pas pouvoir aller sur Ansion comme prévu et Deena semble en pleine forme... Petit problème de cohésion, donc, pas gênant en soi, mais un peu plus lorsqu'on l'ajoute au reste. :neutre:

    Car deux numéros pour lancer le cross-over, puis le conclure, c'est court. Trop court, sans doute, pour en faire un récit marquant, à la fois pour le lecteur et les personnages. Le temps que l'histoire se mette en place, la moitié du premier numéro est passée, les Rakghoules font peur, Luke et Leia font face à Celeste et ensuite, pouf, conclusion. Tout au plus le crossover justifiera-t-il une évolution dans la relation entre l'Ombre Jedi et Karness Muur mais c'est bien peu... Ah, et on oubliera pas la disparition d'un des personnages secondaires de la série au cours du deuxième numéro, victime de la dangerosité du Talisman mais dont on ne peut que se dire que si l'idée est bonne, l'application l'est nettement moins. Le personnage disparaît sans fioritures, sans même que les héros ne semblent en être choqués – heureusement, il aura droit à son petit hommage en dernière page. Mais c'est léger... :neutre:

    Bref, à la fois en tant qu'étape de Vector mais aussi comme dernier arc de Rébellion, ces deux numéros laissent le lecteur méchamment sur sa faim. Et la série se termine ainsi, laissant en plan les intrigues consacrées à Janek Sunber, à Wyl Tarson, à Deena Shan sans que l'on ne les revoit plus dans l'UE Legends, ni même qu'ils aient droit à une mention dans un roman, une nouvelle, un autre comics.

    Bien triste fin pour des personnages qui ne méritaient certainement pas un tel abandon. :(

    Note : 60 %
La série
 
La série (2)
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

81 membres le possèdent (qui ?)
63 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité