StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Le Vecteur de la Haine : une histoire de querelle
 
En novembre 2003, alors que le Nouvel Ordre Jedi touchait à sa fin aux Etats-Unis, apportant son lot de déceptions à ses opposants les plus farouches, Randy Stradley – équipe éditoriale chez Dark Horse – s’exprima sur la genèse, voire la mythologie, du Nouvel Ordre Jedi.

En réalité, "l’idée d’une série Invasion était originellement destinée à être développée par Dark Horse. Nous avions d’ailleurs déjà introduit Nom Anor dans L'Empire Écarlate mais les romans de Del Rey nous ont devancé et ont pris une direction que nous n’avions pas prévu au départ".

Des informations éditoriales avaient en effet été échangées entre Lucasbooks, Del Rey et Dark Horse, et Vecteur Prime aurait dû être un ouvrage multi-support. Dark Horse avait prévu d’intituler The Hatred Vector le premier arc d'Invasion. Des différences de point de vue entre les éditeurs de romans et de comics ont miné cette collaboration qui ne vit jamais le jour. Randy Stradley en gardera une certaine amertume : "Personnellement, il m’est difficile de considérer objectivement n’importe quel ouvrage du NOJ car je peux voir combien tout ceci est parti dans la mauvaise direction par rapport à ce que nous avions prévu. Cela ne veut pas dire que ce qui s’est passé est mauvais ou que je jette la pierre à quiconque. C’est simplement révélateur du problème principal d’essayer de codifier l’Univers Étendu : une douzaine d’auteurs, répartis sur plusieurs entreprises et éparpillés dans je ne sais combien de pays, chacun d’entre eux essayant d’utiliser la continuité existante pour les besoins de sa propre histoire. Même si vous avez quatre fois plus de directeurs éditoriaux que Lucasfilm a à l’heure actuelle, je ne pense pas qu’il soit possible d’éviter toutes les contradictions que cela engendre."

Un bref synopsis de l’arc The Hatred Vector apparut alors sur les forums de fans. La série devait comprendre quatre numéros et mener directement aux événements de Vecteur Prime : "Les derniers préparatifs à l’invasion sont effectués".

Cette série devait comporter quelques éléments identiques à la série de romans que nous connaissons : Chewbacca serait mort tôt dans la série, Nom Anor aurait bel et bien été un éclaireur de la flotte d’invasion et les envahisseurs auraient été équipés d’une arme blanche capable de résister aux sabres laser – ce qui est par la suite devenu le bâton amphi des Yuuzhan Vong. Cependant, les envahisseurs n’étaient pas sensés être humanoïdes et des rumeurs ont circulé qu’il était même prévu qu’ils soient liquides ou composés de fluides énergétiques bien que Stradley ait toujours démenti l’information. Plutôt que d’être absent de la Force comme les Yuuzhan Vong, le nouvel ennemi créé par Dark Horse aurait été un peuple d’utilisateurs du Côté Obscur, confirmant d’autres rumeurs qui établissaient que les Yuuzhan Vong étaient à l’origine des membres exilés de l’espèce Sith.

Finalement, Dark Horse abandonna l’idée de publier dans la période du Nouvel Ordre Jedi et tous les projets qu’ils avaient amorcés restèrent des fantasmes de fans. Seuls quelques Tales et les comics Chewbacca vinrent troubler la ligne éditoriale de Dark Horse. De là à se demander si Randy Stradley n’était pas un peu vexé, certains franchirent le pas aisément, et Starwars-Universe, allègrement.
2. L'Empire Ecarlate III
 
De tous les projets relatifs au Nouvel Ordre Jedi, L'Empire Écarlate III fut celui qui résista le plus longtemps à la frilosité de Dark Horse à publier dans la période. La suite de L'Empire Écarlate I et II fut un temps évoquée par Lucasbooks car Mike Richardson et Randy Stradley voyaient la série comme une trilogie: "Je considère que le premier L'Empire Écarlate jetait les bases des personnages et des intrigues et leurs interactions mutuelles, le deuxième Empire Écarlate étant la quête de revanche sur Luke Skywalker qui avait détruit l’Empereur, et le troisième étant la revanche du conseil provisoire. Le cycle aurait amené les personnages à des découvertes sur eux-mêmes, beaucoup d’aventures et des intrigues impériales. Et finalement Kir Kanos aurait eu l’occasion de se venger, et de se trouver soi-même."

L'Empire Écarlate III fut ainsi programmé pour fin 2001, puis fin 2002 avant d’être finalement abandonné. Une ébauche de scénario aurait voulu que Kir Kanos affronte Luke Skywalker pendant la période du Nouvel Ordre Jedi. Le troisième opus aurait permis de donner une part scénaristique plus importante au personnage de Nom Anor, officiellement Yuuzhan Vong depuis la parution de Vecteur Prime. Le mini-comic Hard Currency devait être un préquel à L'Empire Écarlate III.

Six ans s’écoulèrent, et en 2008, Randy Stradley annonça que Dark Horse travaillait à nouveau sur le projet de boucler la saga L'Empire Écarlate . Quelques jours plus tard, cependant, Stradley annonça que le projet avait été considéré mais qu’il n’avait finalement pas été retenu.

Mais un nouveau rebondissement eut lieu en Août 2010, lors de Celebration V. L'Empire Écarlate III - L'Empire Perdu fut de nouveau annoncé, et parut entre Octobre 2011 et Avril 2012. Malheureusement pour de nombreux fans, Nom Anor n'y fait qu'une très brève apparition.
3. Et le futur ? Préparez-vous pour l'Invasion !
 
Il faut croire que Starwars-Universe a le nez creux, puisqu’au moment où la rédaction de ce dossier commença, le New-York Comic-Con du 7 février 2009 n’était qu’une date sur un calendrier. D’ici à mai 2009, accrochez-vous à vos baskets à coussin d’air à rendre jalouses Marty McFly car Dark Horse a (enfin) retourné sa veste.

Motivés par les succès commerciaux de Legacy et de la série multi-arc Vector, Dark Horse a choisi de charger un peu plus le calendrier pour renflouer un peu plus les caisses. En somme, travailler plus pour gagner plus. Pour un fan de Star Wars, c’est rarement une mauvaise nouvelle.

Ainsi Dark Horse nous avait-il promis du lourd et la promesse a été tenue. Randy Stradley avait annoncé quelques mois auparavant que la série Rebellion allait connaître une pause. Malheureusement, cette pause s'est transformée en arrêt définitif puisque l’éditeur en chef de Dark Horse en a profité pour annoncer la fin de la série. Les ventes décevantes et la période assez chargée pendant laquelle se déroule la série auraient été deux éléments déterminants de ce choix.

250Pour remplacer Rebellion, Dark Horse choisit de ravaler sa fierté et de mesurer le potentiel commercial de la période du Nouvel Ordre Jedi – la série ayant avant tout connu un succès commercial à l’époque. Répondant aux attentes de nombreux fans, Dark Horse lança Invasion, une série se déroulant au début de l'invasion de la Galaxie par les Yuuzhan Vong.

Même si la nouvelle était attendue depuis maintenant six longues années, beaucoup de fans et de lecteurs moins assidus de cette période se demandent ce que la série pourra apporter par rapport aux romans qui fixent de manière brutale le cadre galactique pendant quatre années, le côté épique et l’échelle galactique du conflit n’aidant pas.

Pour rassurer les lecteurs, Randy Stradley expliqua que "Del Rey a publié dix-neuf romans couvrant cette période mais que l'histoire à venir sera parallèle à celle de Del Rey". La Galaxie semble en effet assez vaste pour proposer des intrigues intéressantes qui ne soient pas bloquées par l’histoire d’une saga dont on connaît déjà le début, le milieu et la fin.

Aux commandes de cette nouvelle série, Dark Horse a placé une tête connue – Colin Wilson – et un nouveau – Tom Taylor. Le premier vous a signé les dessins des numéros #9, #10 (Question de Confiance) et #13 (Prêt à Mourir) ainsi que l'arc Petites Victoires de la série Rébellion. Interrogé par Comic Book Resources, Colin Wilson expliqua: "Les Vongs représentent un challenge car peu de choses sont connues à leur propos. Mais très vite, j’ai compris que c’était aussi un grand avantage. Une fois que je les ai bien cernés, j’ai pu faire quasiment ce que je voulais avec eux, en tout cas visuellement. Mais le point le plus important que je voudrais retenir à propos des Vongs, c’est leur aura de mystère. Avec eux, tout peut arriver, et tout arrive généralement. Gros, méchants et menaçants... que demander de plus en tant qu’artiste de comics?" Wilson ajouta également qu’il fallait s’attendre à voir apparaître des personnages existants : Luke, Jacen et d’autres aussi. A ce sujet, "Visualiser un Luke plus vieux et plus sage fut difficile. On se rappelle tous de l’adolescent plein de vitalité, alors que notre Luke dans Invasion a connu beaucoup de choses, bonnes ou mauvaises. Je devais rendre ça d’une manière ou d’une autre tout en permettant au personnage qu’on connaît et qu’on aime de continuer d'exister."

Côté scénario, Tom Taylor reste la grande inconnue. Ecrire sur Luke est pour Taylor "totalement fou. Honnêtement, vous enlevez mon mariage et la naissance de mon fils, c’est le truc le plus excitant de ma vie" comme il l’explique à Comic Book Resources. "Jacen, Jaina et Anakin Solo devraient avoir des rôles importants dans la série, d’autant plus qu’ils ont à peu près le même âge que Finn et sa sœur Kaye. Plusieurs personnages principaux de la trilogie originale devraient apparaître. En tout cas, c’est bien dans mon intention de les utiliser tant que je pourrais."

La série Invasion sera publiée en alternance de cinq mois avec la série Dark Times à partir du 1er juillet 2009. D’ici là, deux previews de la série auront été publiées en mai et en juin!

NDGilad : depuis trois story-arcs sont sortis : Refugees, Rescues, et Revelations, tous trois disponibles chez Delcourt.
Publicité