StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Critiques de Mission to Disaster, de Justina Ireland
 
[Critique] En voilà de l'excellent jeunesse !
13/01/2022

Bonjour à tous

Après notre critique du roman adulte The Fallen Star la semaine dernière, place à la deuxième oeuvre de la troisième vague de la Haute République (la dernière de la première phase) : le roman jeunesse Mission to Disaster, signé Justina Ireland.

Ce roman est paru le 4 Janvier aux USA au format numérique uniquement, il y paraîtra le 1er Mars au format papier, et arrivera en France à la Bibliothèque Verte le 27 Avril.

Nous remercions Lyssa Hurvitz chez Disney qui nous a fournis un exemplaire de ce roman, nous permettant de vous en offrir la critique !


Synopsis :
Les Jedi pensent que les terrifiants maraudeurs Nihil ont tous été battus. Leur chef est en fuite et leur nombre a diminué. La Chevalier Jedi Vernestra Rwoh espère que cela signifie qu'elle aura enfin le temps de vraiment entraîner son Padawan, Imri Cantaros, mais des rapports d'une attaque Nihil à Port Haileap anéantissent rapidement ces espoirs. Car non seulement les Nihil ont attaqué ce paisible avant-poste, mais ils ont également kidnappé l'amie de Vernestra et d'Imri, Avon Starros. Les deux Jedi décollent pour Port Haileap, déterminés à découvrir où les Nihil ont amené leur amie. Pendant ce temps, Avon doit utiliser toute l'étendue de son intelligence et de ses talents pour un dernier test tandis qu'elle lutte pour survivre parmi les Nihil et qu'elle découvre un sinistre plan. Vernestra et Imri peuvent-ils aider leur amie avant que le désastre ne s'abatte ?

 


 

La critique sans spoiler de Lain-Anksoo

Dernier roman jeunesse de la phase 1 de la Haute République, Mission to Disaster s’intéresse aux personnages d’Avon Starros ainsi qu’à Vernestra et son Padawan Imri. À la suite de l’enlèvement d’Avon Starros par les Nihil, Vern remuera ciel et terre pour sauver son amie sans se douter que c’est le destin de tout un monde qui se joue.

Après un premier roman jeunesse sympathique mais en marge de l’histoire galactique, et un deuxième totalement inutile à la lecture de L'orage gronde, nous avons enfin entre nos mains l’ultime livre jeunesse de cette phase 1. Je vais être honnête avec vous, j’ai été subjugué.

On y retrouve l’ensemble du casting d’Une Épreuve de Courage mais sur un théâtre galactique. Finiela petite intrigue intimiste, cette fois nos personnage devront faire face à l’ensemble d’une Tempête (j’entends par là l’armée Nihil appelée Tempest en VO et dirigée par un maître-tempête). De plus j’ai été encore plus surpris d’apprendre que la menace grandit au fur et à mesure de la lecture. Il ne s’agit pas seulement de sauver quelques enfants kidnappés par les Nihil, mais bien toute une planète.

Côté personnages, même si deux ans se sont écoulés depuis le premier livre jeunesse, le casting identique en fait une suite directe. C’est le moment d’approfondir certains éléments comme l’enseignement Jedi d’Imri par Vern ou encore l’étude des cristaux kyber par Avon. C’est comme retrouver des amis après quelques mois d’absences, ce sont toujours les mêmes, même s’ils ont tous un peu changé.

Pour terminer, je vous évite le sempiternel raccord chronologique, mais ce roman est toujours merveilleusement bien intégré dans la Haute République, on peut même dire entre quel et quel numéro du comics Marvel il se situe (entre les #11 et #12). Je finirai juste par dire que même si on est dans du jeunesse, ce livre ne manque pas de scène épique lors de grands moments de cohésion galactique comme seule cette période peut nous en donner.

 

Note : 90%


 La critique sans spoiler de Link

Comme les deux précédentes vagues, la troisième vague de parutions de la Haute République (la dernière de la première phase) a droit à son roman jeunesse, avec ici Mission to Disaster, signé Justina Ireland.

 

I) Un roman très abouti

Si l’on fait un petit retour en arrière sur les deux romans jeunesse de la Haute République, nous avons eu :

- Une épreuve de courage : un roman à l’intrigue très anecdotique, sans conséquence sur la grande histoire de la période, qui ne servait qu’à introduire des personnages que l’on allait revoir plus tard ;

- La tour des trompe-la-mort : roman qui ne sert que d’approfondissement à quelques chapitres du roman L’orage gronde, sans trop d’intérêt pour le lecteur adulte, et à l’intrigue incomplète pour le jeune lecteur.

 

Ici, avec Mission to Disaster, on a entre les mains le roman jeunesse le plus abouti de la période, grâce à une intrigue galactique (de par l’ampleur des moyens mis en place à la fin) très étoffée. L’auteure prend le parti de nous narrer deux histoires sans aucun lien au premier abord, mais qui vont finir par se rejoindre. On pardonnera une ou deux ficelles inhérentes à ce type d’œuvres, et le rebondissement concernant l’un des personnages est visible de loin. Mais on prend plaisir à voir interagir les jeunes héros entre eux, et on apprécie également leur évolution depuis la première vague : ils ont grandi et mûri en même temps que les lecteurs, et ça c’est plutôt chouette.

Nos jeunes Jedi doivent une fois de plus faire face aux Nihil, qui prévoient une catastrophe sur la planète Dalna. On a droit à de la science, de la politique, de l’action, de la découverte de faune et flore, bref, tous les ingrédients que l’on attend lorsque l’on explore un nouveau lieu de cette galaxie lointaine.

L’intrigue présente également quelques moments plutôt sombres (sans aller jusqu’à certains passages des deux premiers romans jeunesse), quelques inquiétudes et remises en question de la part des héros, et c’est bien.

 

II) Connexion avec les autres œuvres

Mission to Disaster peut très bien se lire comme un one-shot, sans pré-requis. Ce sera juste dommage car beaucoup d’interactions entre les personnages viennent de leurs rencontres passées, mais au niveau de l’intrigue, ça se tient sans problème. Pas de problème ici de spoils d’autres œuvres de la Haute République, ce qui n’est pas plus mal.

Cependant, il est à lire avant les autres romans de la troisième vague, d’abord parce qu’il se déroule plusieurs semaines avant, et ensuite parce qu’il explique un point qui m’était apparu nébuleux à la lecture de The Fallen Star (le roman adulte). Des liens avec la série comics Marvel et l’une des nouvelles sont également présents. On commence à en avoir l’habitude avec la Haute République, mais ça reste toujours très appréciables !

 

Conclusion :

Un roman qui, s’il reste jeunesse par son style et par certaines facilités, est d’une qualité indéniable, avec une intrigue très aboutie, des personnages qui ont bien évolué, et une préparation aux autres œuvres de la troisième vague ! À mettre entre toutes les mains !

Note : 85%

 

Voilà pour nos critiques. On attend vos réactions sur les forums.

Parution : 13/01/2022
Source : Le staff !
Validé par : link224
Section : Littérature > Romans
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 derniers messages (voir toutes les réponses) :
  • 11/01/2022 - 19:35
    Petite remarque :
    Roman à lire avant The Fallen Star et surtout avant les numéros #12 et #13 de Marvel qui spoilent un peu la fin du livre.
    En gros avant le tome 3 (qui commence au numéro #11)
  • 11/01/2022 - 20:02
    Merci pour l'info ! Logiquement, ça devrait être bon pour les dates de sortie VF !
  • 11/01/2022 - 20:30
    Nos éditeurs ont du talent !
    Pour les puristes faudra ptet juste stopper la lecture du T3 de panini après le 13, passer au roman, puis lire 14 et 15.
    Tout dépend si vous voulez que le roman spoil la fin du comics ou l'inverse :transpire:
  • 12/01/2022 - 1:40
    Gros casse tête tout ça, va falloir nous sortir la petite frise rapidement comme pour les deux premières parties svp :transpire:
    D'ailleurs il manque le manga dedans :D
  • 12/01/2022 - 8:44
    le dieu jedi a écrit:Gros casse tête tout ça, va falloir nous sortir la petite frise rapidement comme pour les deux premières parties svp :transpire:
    D'ailleurs il manque le manga dedans :D


    yep je ne l'avais pas encore lu à l'époque.
    Je dois encore finir Midnight Horizon pour pouvoir demander la dernière frise à notre graphiste, je sais quand il commence mais pas quand il se termine (et il fait presque 500 pages le bestiaux).
  • 13/01/2022 - 7:24
  • 13/01/2022 - 9:23
    mon roman jeunesse préféré depuis le rachat !
  • 16/01/2022 - 10:19
    Lain-Anksoo a écrit:Petite remarque :
    Roman à lire avant The Fallen Star et surtout avant les numéros #12 et #13 de Marvel qui spoilent un peu la fin du livre.
    En gros avant le tome 3 (qui commence au numéro #11)

    Dans sa critique, link224 écrit aussi
    Cependant, il est à lire avant les autres romans de la troisième vague, d’abord parce qu’il se déroule plusieurs semaines avant, et ensuite parce qu’il explique un point qui m’était apparu nébuleux à la lecture de The Fallen Star (le roman adulte).

    Comme j'ai déjà lu The Fallen Star, vous pouvez me donner en spoiler les éléments concernant le roman adulte évoqués dans Mission to Disaster ?
  • 16/01/2022 - 10:48
    wincent a écrit:Comme j'ai déjà lu The Fallen Star, vous pouvez me donner en spoiler les éléments concernant le roman adulte évoqués dans Mission to Disaster ?


    C'est sur Ghirra Starros, du pourquoi elle bosse vraiment avec les Nihil. À ma lecture de The Fallen Star, je me suis dit : "Mais what ?". Certes dans Out of the Shadows, on se rend compte que ses allégeances varient, mais de là à en faire une Nihil, c'était bizarre.
    Là dans le jeunesse, c'est un peu expliqué :)
  • 16/01/2022 - 11:48
    link224 a écrit:
    wincent a écrit:Comme j'ai déjà lu The Fallen Star, vous pouvez me donner en spoiler les éléments concernant le roman adulte évoqués dans Mission to Disaster ?


    C'est sur Ghirra Starros, du pourquoi elle bosse vraiment avec les Nihil. À ma lecture de The Fallen Star, je me suis dit : "Mais what ?". Certes dans Out of the Shadows, on se rend compte que ses allégeances varient, mais de là à en faire une Nihil, c'était bizarre.
    Là dans le jeunesse, c'est un peu expliqué :)

    D'accord, ça ne m'avait pas choquer plus que ça étant donné la fin de Out of the Shadows. En lisant entre les lignes, je me doutais que c'était elle l'espionne de Marchion Ro au Sénat.
    Merci pour la réponse rapide en tout cas :jap:
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.