StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Critique de Dooku: Jedi Lost, de Cavan Scott
 
[Critique] L'histoire du Comte de Serenno dévoilée !
11/11/2019

Bonsoir à tous

Il y a plusieurs mois est paru aux USA, sous forme d'audio-book, le roman Dooku: Jedi Lost de Cavan Scott. Début Octobre, le script de l'audiobook est sorti au format papier. J'ai lu la version papier, et je vous en propose donc ma critique.

D'abord, un petit rappel de la couverture et du synopsis.


Acheter sur Amazon

Synopsis :
Dark Tyranus. Comte de Serenno. Leader séparatiste. Un sabre rouge, dégainé dans le noir. Mais qui était-il, avant de devenir le bras droit des Sith ? Tandis que Dooku brigue un nouvel apprenti, la vérité masquée au sujet du passé du Seigneur Sith refait surface.

La vie de Dooku a commencé par un privilège – celui d’être né dans son paisible domaine familial, autour duquel gravite la Lune Funéraire où reposent les os de ses ancêtres. Mais rapidement, ses pouvoirs de Jedi sont détectés et le voilà emmené loin de chez lui, pour être formé aux voies de la Force par le légendaire Maître Yoda. Au fur et à mesure qu’il apprend à maîtriser son pouvoir, Dooku gravit les échelons, se lie d’amitié avec son camarade Jedi Sifo-Dyas et prend à son tour un Padawan, le prometteur Qui-Gon Jinn – tout en essayant d’oublier la vie qu’il avait auparavant menée. Il éprouve néanmoins une étrange fascination pour le Maître Jedi Lene Kostana, et pour la mission qu’elle entreprend pour le compte de l’Ordre : trouver et étudier d’archaïques reliques Sith, dans le but de préparer un éventuel retour de l’ennemi le plus meurtrier qu’aient connu les Jedi.

Tiraillé entre sa vie de Jedi, ses devoirs envers son monde natal et l’alléchant pouvoir des reliques, Dooku lutte pour rester du Côté Lumineux – bien que les ténèbres commencent à l’envahir.

 

La critique sans spoiler de Link

Originellement sorti en audio-book (le 1er depuis le rachat de la licence par Disney), Dooku :  Jedi Lost de Cavan Scott est ensuite sorti au format papier, avec la publication du script de la version audio. Si vous ne voyez pas à quoi ça peut ressembler, imaginez lire une pièce de théâtre et vous aurez saisi la chose. Ma critique se base donc sur cette version papier.

I) Une mine d’or…

L’histoire narrée dans ce roman ne paye pas de mine au premier abord : alors apprentie de Dooku, Asajj Ventress est chargée par le Comte de retrouver sa sœur. Pas très intéressant, et d’ailleurs cette intrigue ne va tenir qu’à peine 10% du livre.

Où est l’intérêt alors ? Tout simplement dans le fait que Ventress, au cours de son enquête, va explorer de fond en comble le passé de Dooku, et que l’on va donc avoir droit à une biographie complète de celui qui se fera appeler Dark Tyranus. Depuis ses premiers jours comme youngling jusqu’à ce qu’il quitte le Conseil Jedi, tout est là !

L’ensemble s’enchaîne grâce à des flashbacks narrant des scènes importantes de la vie de Dooku, avec un fil rouge (ténu dans un premier temps, mais qui s’accentue au gré des pages) très bien mené, et à rebondissements. Ces différentes scènes représentent des mini-intrigues à elles seules, et sont toutes aussi passionnantes les unes que les autres. La caractérisation de Dooku est également parfaite, avec un tiraillement entre sa famille et les Jedi dosé et exploité juste comme il faut.

Il n’y a cependant pas que les révélations sur Dooku qui sont excellentes. Il faut également citer tout ce que l’on apprend concernant le Conseil Jedi dans les décennies ayant précédé La Menace Fantôme, avec plusieurs nouveaux membres par exemple. On peut aussi parler des nouvelles planètes avec leurs cultures propres (encore une fois, ça ne prend pas beaucoup de pages, mais c’est développé à la perfection), une nouvelle créature, des visions… Mais il faut également terminer en parlant de l’approfondissement non négligeable et très bien fait de l’un des nouveaux personnages introduits dans le roman Maître et Apprenti, de Claudia Gray.

II) Mais quelques facilités…

Ma critique aurait pu s’arrêter au paragraphe précédent, mais en toute honnêteté, je me dois de mentionner le petit défaut du livre. Du fait de l’aspect « pièce de théâtre », les phases de narration sont très peu nombreuses, les descriptions d’action tout aussi rares, tout cela au profit des dialogues. Il arrive donc que certaines scènes soient très rapides, ou que d’autres soient éludées, avec une brève explication concernant la façon dont on en est arrivé là. Mais cela ne gênera en rien votre lecture.

Conclusion :

Dooku – Jedi Lost est une véritable pépite. Même si l’intrigue principale n’a que peu d’importance, le livre regorge d’informations sur Dooku et sur la galaxie, indispensables pour tout amateur de la période prélogique.

Note : 85 %

 

Nous ne savons pas encore si ce roman (dans sa forme "script papier") sortira un jour en France. On parle de tout ça sur les forums.

Parution : 11/11/2019
Source : Le staff !
Validé par : link224
Section : Littérature > Romans
Type : Critique
<< Actualité précédente
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 11/11/2019 - 18:36
    Bon, j'ai lu la version papier, et je vous livre donc ma critique : https://www.starwars-universe.com/actu- ... scott.html :)
  • 11/11/2019 - 19:52
    Critique lue !

    Et je n'ai qu'une seule chose à ajouter :

    Image

    Littéralement ! :lol:
  • 11/11/2019 - 20:47
    Tout ça m'a l'air intéressant.
    La version script est-elle disponible quelque part ? Ou est-elle payante ?
  • 11/11/2019 - 20:57
    Barya Mach a écrit:La version script est-elle disponible quelque part ? Ou est-elle payante ?


    Le bouton "Amazon" de la news t'envoie directement sur la page d'achat de la version script :)
  • 11/11/2019 - 21:13
    link224 a écrit:Bon, j'ai lu la version papier, et je vous livre donc ma critique : https://www.starwars-universe.com/actu- ... scott.html

    Eh bien dis donc link, je t'ai connu plus pointilleux... :siffle: (Peut-être que le niveau du NC est si bas qu'on est moins regardant...)
    Bon, tant mieux que t'ais apprécié, pour ma part j'ai trouvé ça d'une médiocrité basse... tant sur l'histoire que la personnalisation de Dooku. Rien ne m'a convaincu dans cet audiodrama. :perplexe:
  • 11/11/2019 - 21:57
    Je suis pas fan non plus de la personnalité qu'ils ont donné à Dooku (et à Sifo-Dyas, qui est tellement fragile mentalement qu'on se demande comment c'est possible qu'il ait pu siéger au Conseil).

    Mais j'ai bien aimé qu'on explore cette période quasiment vierge, qu'on retrouve des têtes connues comme Tera Sinube ainsi que de nouveaux Jedi intéressants comme Yula Brayon, Jor Aerith ou Gretz Droom. Dommage qu'il n'y ait pas Jocasta Nu, alors qu'elle est de la même génération que Dooku :neutre: Et dommage qu'on ne voit pas non plus des vieux Jedi du Conseil comme Oppo, Yaddle,...
  • 11/11/2019 - 22:03
    link224 a écrit:
    Barya Mach a écrit:La version script est-elle disponible quelque part ? Ou est-elle payante ?


    Le bouton "Amazon" de la news t'envoie directement sur la page d'achat de la version script :)



    Je l'avais pas vu. :paf:
  • 12/11/2019 - 13:02
    Concernant la version audio est-ce qu'on retrouve la qualité des audio blizzard? qui sont remarquables tant sur la narration que sur la réalisation (ambiance bruitage etc..) ou même ceux qu'on peut retrouver dans des émissions de franceculture qui reprennent le même principe rendant la narration très "vivante"
    Parce que beaucoup d'audiobook que j'ai testé se contentent d'avoir un simple narrateur, sans ajout autour, et clairement l'expérience n'est pas la même
  • 12/11/2019 - 13:11
    dark_tyrannus_csi a écrit:Concernant la version audio est-ce qu'on retrouve la qualité des audio blizzard? qui sont remarquables tant sur la narration que sur la réalisation (ambiance bruitage etc..) ou même ceux qu'on peut retrouver dans des émissions de franceculture qui reprennent le même principe rendant la narration très "vivante"
    Parce que beaucoup d'audiobook que j'ai testé se contentent d'avoir un simple narrateur, sans ajout autour, et clairement l'expérience n'est pas la même


    Aucune idée de ce qu'est la qualité Blizzard.

    J'ai trouvé perso que l'ambiance de cet audio book est géniale. Bruits d'ambiance, musique, doublage des persos, ...

    La seule chose qui m'a fait bizarre est la voix du doubleur de Dooku qui ne ressemble ni à celle de Christopher Lee, ni à celle de Corey Burton qui le double dans Star Wars The Clone Wars. Pas assez "grave" pour moi.
  • 12/11/2019 - 13:31
    dark_tyrannus_csi a écrit:Concernant la version audio est-ce qu'on retrouve la qualité des audio blizzard? qui sont remarquables tant sur la narration que sur la réalisation (ambiance bruitage etc..) ou même ceux qu'on peut retrouver dans des émissions de franceculture qui reprennent le même principe rendant la narration très "vivante"
    Parce que beaucoup d'audiobook que j'ai testé se contentent d'avoir un simple narrateur, sans ajout autour, et clairement l'expérience n'est pas la même


    C'est un audio drama, il n'y a donc pas vraiment de narrateur (et donc un casting complet). Pour faire simple, Ventress se parle beaucoup à elle-même :transpire: . Après pour la qualité technique, c'est plutôt bon... mais en même temps c'est un peu normal pour un produit directement prévu en temps qu'audio drama (et pas une adaptation). Les problèmes sont pas vraiment à chercher de ce côté là à mon sens.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité