StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Critique du roman L'Ombre de la Reine
 
[Critique] Nous ne manquons pas de courage, Altesse
05/01/2021

Il y a un mois, les éditions Pocket ont publié dans la langue de Molière le roman pour jeunes adultes L'Ombre de la Reine d'Emily Kate Johnston. En effet, après une première réussite sur le personnage d'Ahsoka, l'autrice récidive sur un autre personnage féminin, figure emblématique de la prélogie : Padmé Amidala, l'épouse d'Anakin Skywalker et future mère de Luke et Leia Skywalker. Et E.K. Johnston a semble-t-il apprécié l'expérience, puisqu'elle a également signé un roman préquelle, Queen's peril, paru il y a quelques mois aux USA... et peut-être fin 2021 en VF ?

En attendant, voici donc ma critique basée sur l'exemplaire VF de cette Ombre de la Reine, justement, un exemplaire offert par Pocket que j'en profite pour remercier chaleureusement au passage.

 

Mais d'abord, un rappel de la couverture et du synopsis !

 

 

Quand l'heure arrive pour elle de rendre sa couronne de reine de Naboo, Padmé Amidala est prête à reprendre le cours d'une vie normale. Mais, à sa grande surprise, la nouvelle souveraine lui demande de continuer à servir son peuple au Sénat Galactique.

Sur Coruscant, la capitale scintillante de la galaxie, les nouveaux collègues de Padmé l'observent faire ses premiers pas de sénatrice avec curiosité mais aussi méfiance, étant donné le rôle qu'elle a tenu dans la destitution du précédent Chancelier.

Avec l'aide de ses suivantes dévouées, elle doit apprendre à naviguer dans les eaux traîtresses de la politique et se forger une nouvelle identité par-delà l'ombre de la reine.

 

La critique de L2-D2

Padmé !

Enfin ! Vingt ans qu'on attendait cela : un roman sur Padmé Amidala ! Il faut dire qu'en dépit de son rôle fondamental dans la saga Skywalker (Palpatine Chancelier ? C'est elle ! La raison du passage d'Anakin vers le Côté Obscur ? C'est elle ! Luke et Leia ? C'est elle !), Padmé brillait par son absence dans les romans et comics, qu'on soit dans l'Univers Légendes ou plus récemment l'Officiel. Et là, Emily Kate Johnston nous propose enfin de découvrir Padmé dans un roman qui la met totalement en vedette dans un contexte pour le moins inattendu : entre les Épisodes I et II. Il aurait été tellement plus commercial de placer l'intrigue dans la Guerre des Clones et d'y insérer Anakin... Mais non, cela aurait sans doute été trop facile : c'est bien Padmé qui est la vedette de ce roman.

Et Padmé, justement, a été profondément marquée par la Bataille de Naboo. C'est une évidence, me direz-vous, et vous aurez raison. Mais là où l'autrice est douée, c'est dans les conséquences de cette bataille, qui ont provoqué des disputes entre certains personnages... et provoquent certaines réactions intéressantes chez notre héroïne. La confiance quasi-aveugle en R2-D2 vient de là. Sa volonté de retrouver et de libérer Shmi Skwalker également, tant la découverte de l'esclavage l'a révoltée. 

Et c'est sans compter Qui-Gon Jinn, devenu martyr chez les Naboo. Même quatre ans après, le Maître Jedi a gardé une influence forte sur Padmé, et elle repensera régulièrement à lui. En revanche, guère de souvenir d'Obi-Wan kenobi, et tout au plus une évocation d'Anakin Skywalker vous convaincront que le but du roman est de véritablement mettre l'accent sur Padmé elle-même plutôt que sur le fait qu'elle est liée à tel ou tel autre personnage. Mais bon point, le bijou que lui offre Anakin dans le tout premier film n'est pas oublié...

 

Une histoire ? Quelle histoire ?

Il faut bien le dire : le roman manque d'un véritable fil rouge. Il est vrai que j'ai plus eu l'impression de lire une série de cinq nouvelles se faisant suite qu'un roman unique à l'intrigue solidement bâtie. Et pourtant, presque paradoxalement, ça fonctionne. C'est à dire qu'on suit sans déplaisir les doutes, les hésitations, les rencontres de la Sénatrice, de ses suivantes... tout en admettant volontiers que c'est assez faible. Les joutes verbales au Sénat sont quasi-inexistantes, et réglées en deux minutes, Palpatine donnant la parole à qui il le souhaite, les motions passent ou ne passent pas sans que l'on sache trop pourquoi... Peut-être aurait-il fallu que l'intrigue concernant Bromlarch soit plus étalée dans le temps, dans les pages.

 

Les Reines du Shopping galactiques

Vous aussi, vous trouviez qu'Amdiala était une fashion victim dans la prélogie ? Vous n'êtes pas seul, E.K. Johnston pense visiblement la même chose que vous. A tel point que l'autrice se fait plaisir et va nous décrire chacune des tenues de la Sénatrice, ses coiffures, les barrettes et épingles, la couleur des robes et comment ses suivantes sont douées pour la mettre en valeur en une poignée de minutes lorsque l'urgence l'exige. On peut être une figure galactique ET stylée !

 

Un roman girl power !

L'immense majorité du casting est féminin.

Padmé, bien sûr, est au centre de l'attention, et l'autrice s'attache à nous montrer la différence entre Padmé elle-même, unique, et la Reine/Sénatrice Amidala que ses suivantes peuvent imiter ou remplacer. Un bon point. L'Ombre de la Reine du titre représente la difficulté que va avoir la jeune femme à s'imposer au Sénat : après tout, la dernière fois qu'elle est venue, un Chancelier a été démis de ses fonctions! Elle va donc devoir apprendre les règles d'un nouveau jeu politique tout en s'émancipant du rôle qu'elle a occupé pendant quatre ans. Pas facile !

Les suivantes de Padmé, ensuite, sont considérablement développées. On retrouve toutes celles de l’Épisode I mais aussi celles de l’Épisode II... avec Sabé en guise de lien entre les deux « équipes ». Sabé, c'est peut-être elle aussi, finalement, l'Ombre de la Reine dont parle le titre tant le personnage sort de l'ombre de Padmé pour véritablement exister par elle-même !

Petit point curieux, cependant : nous faisons la rencontre de Mariek Panaka, femme de donc, qui va accompagner la Reine sur Coruscant. On apprend en effet qu'il y a eu de grosses tensions entre le Capitaine et la Reine, celui-ci ayant presque viré paranoïaque, pro-armes... Et c'est trop souvent répété pour ne pas être volontairement placé là. Et je me demande bien l'intérêt d'avoir remplacé Panaka homme par Panaka femme, d'autant plus qu'à terme, ce sera le neveu du couple, Typho, qui assurera la sécurité de la Sénatrice...

 

Des vrais morceaux de The Clone Wars dedans !

A croire que la série animée est le véritable liant de toute cette époque ! Deux personnages font ainsi leur première apparition chronologique. Allez, je vous donne les noms : Rush Clovis ! Mina Bonteri ! Si la conclusion de l'intrigue sur le premier me semble un peu détonner avec mon souvenir de The Clone Wars, la seconde donne immédiatement envie de revoir les épisodes où elle apparaît !

Et on a même une très courte apparition d'Onaconda Farr, l'occasion d'en apprendre un peu plus sur le pourquoi du comment Padmé l'appellera « Oncle Ono » un peu plus tard dans la série.

 

Et la(les) suite(s) ?

Assez étonnamment, la suite prend la forme d'une préquelle, Queen's peril, toujours de la plume d'E.K. Johnston mais se déroulant 4 ans plus tôt, histoire de nous montrer ce qu'il s'est passé avant et pendant les événements de La Menace Fantôme.

En revanche, une véritable suite serait plus que bienvenue ! Déjà car certaines sous-intrigues ne sont pas résolues, mais aussi car il reste encore 6 ans avant L'Attaque des Clones où l'on retrouve une Padmé parfaitement à l'aise dans son rôle de Sénatrice. Il y a de quoi raconter...

Et puis enfin, l'épilogue qui donne une furieuse envie de voir où tout cela pourrait nous mener !

 

Bilan

Avec L'Ombre de la Reine, et après Ahsoka, E.K. Johnston s'impose comme une valeur sûre pour mettre en avant des personnages féminins de la saga Star Wars. Tout n'est pas parfait, et le roman pourra paraître clivant aux yeux de certains mais il apporte quelque chose de frais à la saga. Rien que pour cela, on en redemande !

 

NOTE  : 80 %

 

A noter que le roman porte le numéro 176 !

N'hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé du roman en vous rendant sur sa fiche ou bien sur le topic du forum !

 

Encore merci aux éditions Pocket pour l'exemplaire offert pour la critique, et on se retrouve à la fin du mois de février pour discuter d'un autre personnage féminin, encore plus emblématique : le roman Leia – Princesse d'Alderaan de Claudia Gray est en effet prévu pour le 25 Février 2021 chez Pocket !

Parution : 05/01/2021
Source : Le staff et les éditions Pocket
Validé par : L2-D2
Section : Littérature > Romans
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 derniers messages (voir toutes les réponses) :
  • 04/12/2020 - 15:41
    Ça a l'air intéressant, mais vu mon retard sur les parutions Canon je suis pas près de le lire :transpire:
  • 04/12/2020 - 17:12
    Récupéré aujourd'hui !
    Je commence la lecture ce week-end :)
  • 05/01/2021 - 13:37
    Il n'y a pas que la Haute République dans la vie !

    Un petit mois après sa sortie, qu'avez-vous pensé du roman ? :)
  • 05/01/2021 - 14:25
    Une critique arrivera bientôt ;)
  • 05/01/2021 - 15:34
    Je suis globalement d'accord avec toute ta critique L2-D2, j'ai vraiment apprécié la lecture de ce roman (et du second, ayant lu les deux à la suite j'avoue un peu confondre les deux) pour tous les détails donnés sur Padmé, sa "cour", Naboo et la République - parce que c'est un roman descriptif dont l'intrigue n'est qu'un prétexte (si vous cherchez de l'aventure, passez votre chemin). Et oui, je serai totalement pour une intrigue politique sur ces années de sénatrice (et avec tous les guests de TCW), mais dans un roman adulte et non pas jeune adulte pour être vraiment complexe (mais là je rêve).
  • 09/02/2021 - 10:49
    Et voilà je viens de terminer ce roman !

    Je dois bien dire que je n'en attendais rien et pourtant je l'ai dévoré ! Quel plaisir de découvrir cette partie de l'histoire ! Surtout maintenant que les comics sur Vader ont fait le lien avec les protagonistes du roman.

    J'ai hâte de lire le préquel quand il sortira en VF :).
  • 09/02/2021 - 12:02
    Sheikath a écrit:Surtout maintenant que les comics sur Vader ont fait le lien avec les protagonistes du roman.


    C'est vrai que ça, c'est un énorme avantage pour ceux qui lisent le roman maintenant en VF, et qui ont lu la série sur Vador avant.
    Autrement, il est quand même bien fade :transpire:
  • 09/02/2021 - 13:03
    Sheikath a écrit:J'ai hâte de lire le préquel quand il sortira en VF :).

    Pour info, c'est quoi le Préquel ?
  • 09/02/2021 - 13:34
    Queen's Peril
  • 09/02/2021 - 13:38
    Ok, merci. Ca ne me dit rien ^^
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité