StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Leia - Princess of Alderaan
  • Genre Roman Jeune Adulte
  • Univers Officiel
  • Année et période -3 (Empire)
  • Auteur(s) Claudia Gray
  • Synopsis :

    C'est le seizième anniversaire de Leia Organa et elle participe à la traditionnelle cérémonie lors de laquelle elle déclare son intention de siéger un jour sur le trône d'Alderaan. Mais elle est davantage soucieuse de la façon dont ses parents ont agi dernièrement : nombreuses rencontres, diners tardifs, et moins de discussion avec elle qu'habituellement. Finalement, elle découvre la raison de ces secrets : leur implication dans la Rébellion, de plus en plus organisée. Lorsque Leia décide à son tour de s'impliquer dans le combat contre l'Empire, que ses parents acceptent ou non, elle devra leur prouver qu'elle est un atout de valeur qui peut tenir son rang malgré les risques.

  • Note du staff SWU
     (68 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
 
     (76 %)

    Leia – Princess of Alderaan. Roman jeune adulte « Voyage vers l’Episode VIII » tout comme l’est le roman Phasma, possède indéniablement plus de liens avec le film (et plein d’autres médias on le verra) que son collègue, cependant l’histoire qu’on pourrait résumer par « Leia a 16 ans » vaut-elle le coup ? C’est ce qu’on va essayer de déterminer.

     

    Roman jeune adulte

    Je ne l’ai jamais dit assez, et pourtant je l’entends encore à droite à gauche et ce même dans la bouche de professionnels, ce n’est pas un roman jeunesse. Comme l’ont été Etoiles Perdues, du même auteur, Ahsoka et Rebel Rising, il s’agit de romans "jeune adulte" destinés à un public un peu plus mûr.

    Ici on a tout ce qui fait la recette d’un roman de ce type : une ado qui se rebelle contre ses parents, des secrets de famille, une romance et des amitiés naissantes. Pas de doute Claudia Gray répète sa recette d’Etoiles Perdues avec presque autant d’émotion.

    Cependant ici ça marche moins bien, Etoiles Perdues, premier livre centré sur des personnages 100% inédits possédait son charme sur l’incertitude de son dénouement et grâce à une relation némesique entre les protagonistes. Ici tout le monde est à peu près du même bord, l’histoire se déroule sur une période de quelques mois et on s’intéresse à un personnage connu : Leia.

    On a donc l’exemple parfait d’un roman jeune adulte Star Wars : une tranche de vie d’un ou plusieurs personnages ; réfléchissez, dans les romans Etoiles Perdues, Ahsoka et Rebel Rising il n’y avait pas de but en soit, juste nous raconter une partie de la vie de certains héros. Ici c’est donc naturellement au tour de Leia de nous dévoiler une partie de son histoire, celle où elle prit conscience de la Rébellion et l’a rejoint.

    Le tout s’enchaine très bien de missions en missions, de réunions en réunions, d’expéditions en expéditions et de formations en formations. Elle est jeune, elle traine avec ses camarades, étudie avec eux, assiste à des banquets, se prépare à devenir sénateur… Une vie de princesse en somme.

    Heureusement le tout est entrecoupé par son intérêt et sa découverte des activités rebelles de ses parents et d’autres sénateurs. Découvertes dont les conclusions ne seront malheureusement pas livrées dans ce livre à part en ce qui concerne son « recrutement » final par l’Alliance.

     

    Princesse Leia, juste un prétexte ?

    Voilà une chose qu’on n’avait pas vraiment vu depuis le roman Tarkin ou Catalyseur : on se fiche de l’histoire (qu’il y ait un fil rouge comme dans Tarkin, ou pas comme dans Catalyseur) on se sert de notre roman pour balancer plein d’infos sur la galaxie et faire des liens avec pleins de médias !

    Claudia Gray, en auteur confirmée de Star Wars, lance déjà des références assez subtiles à ces autres livres, pour certaines il faut bien chercher pour les trouver… allant jusqu’à donner plus d’informations sur un certain objet de Liens du Sang ! Rien de flagrant ceci-dit, c’est fait dans la dentelle.

    Mais elle ne s’arrête pas là, car Rogue One et tous les livres qui y sont rattachés y passent aussi, ainsi que l’Episode I, Rebels bien sûr, le roman Tarkin et j’en oublie sans doute. Elle crée donc un livre très bien ancré dans son époque in universe, l’époque Impériale.

    Mais comme on est dans un roman voyage vers l’Episode VIII on ne pouvait s’arrêter là. Et n’étant pas au fait de toutes les informations concernant ce film j’ai noté deux très grosses références au futur film que je ne développerai pas ici (no spoil). Cependant si vous avez filtré toutes les informations relatives aux Derniers Jedi vous ne vous rendrez même pas compte des liens présents.

    Enfin le dernier intérêt de ce livre au-delà de le relier à d’autres histoires et de donner des détails sur pleins d’éléments méconnus de la galaxie, Alderaan et les parents de Leia en tête, est le destin de certaines planètes absentes depuis un moment des films et de personnages qu’on n’a pas vu depuis très longtemps.

     

    Conclusion

    Le roman possède un intérêt certain pour ce qui est des coulisses de la galaxie, des Organa et d’Alderaan ainsi que pour l’émotion qu’il véhicule. L’histoire quant à elle n’est qu’une tranche de vie, à vous de voir si c’est ce que vous appréciez.



    + Les plus

    Les coulisses
    Voyage vers l’Episode VIII

    - Les moins

    Une histoire qui n’en est pas vraiment une

  • 22/12/2018
     (60 %)  •  Langue : VO
    Honnêtement, si j'ai mis aussi longtemps pour le lire, c'est parce que ce roman ne m'attirait pas. Leia sur Alderaan trois ans avant l'épisode IV, c'est pas franchement le sujet le plus palpitant qui soit. Au final, mes craintes n'étaient pas tout à fait fondées.

    Parlons d'abord de ce qui est bien. En apprendre plus sur Alderaan et la politique, déjà, ainsi que sur les parents adoptifs de Leia. Même si Bail a eu son heure de gloire dans la prélo, Breha restait quant à elle inconnue, il faut dire ce qui est. On en apprend donc beaucoup sur elle, et c'est bien. La caractérisation de Bail m'a en revanche un peu gêné par moments, certes il est protecteur, mais également presque odieux avec Leia. L'histoire se déroule donc au moment où Leia demande officiellement à être héritière au trône, et les épreuves qu'elle doit accomplir vont l'amener à découvrir les agissements de ses parents contre l'Empire. Oui, à 16 ans. Auparavant, elle n'en savait rien. Je trouve ça moyen mais bon, c'est très bien amené, malgré quelques ficelles imputables au public cible de ce roman.

    Autre point positif, les easter eggs et références en tout genre. Le plus important étant Amilyn Holdo, ça fait au moins un personnage de l'épisode VIII développé correctement avec un background plutôt intéressant et amusant (au contraire de l'insipide Phasma dans le roman du même nom). A noter également des liens avec Bloodline et TCW, bienvenus, ou encore l'apparition surprise de Panaka...

    Mais des problèmes, il y en a. Le principal étant l'absence totale de fil rouge, de véritable histoire racontée. Oui Leia devient au courant pou la Rébellion, oui Tarkin se méfie de plus en plus d'elle (les dialogues entre le Moff et la Princesse sont savoureux) mais c'est tout. On a bien droit à une répétition de scènes de "courses d'orientation en classe de découverte" dont je n'ai toujours pas compris l'intérêt, ou encore à la première amourette de Leia... mais c'est tout. En parlant d'amourette, celle-ci est clairement là pour faire descendre le roman au niveau "roman Young Adult" sauf que c'est très très mal fait, avec certaines scènes que même des adolescentes prépubères vont trouver niaises. Alors que Gray nous a prouvés qu'elle pouvait bien faire en terme de romance avec Etoiles Perdues. Cela tranche assez avec certaines scènes plutôt violentes pour le même public. Au final, l'alternance de scènes "planplan" avec des scènes très intéressantes ne fait que desservir le roman.

    C'est donc un roman assez inégal. Si je devais comparer avec le roman Ahsoka, qui est dans la même catégorie, je dirais qu'à l'instar de ce dernier, c'est un roman "tranche de vie" qui se déroule sur quelques semaines à peine, sans trop d'impact sur la galaxie. Mais, contrairement à Ahsoka, ce Leia - Princess of Alderaan propose des scènes très intéressantes et marque un tournant dans la vie de Leia. On est cependant loin du niveau d'Etoiles Perdues.
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

17 membres le possèdent (qui ?)
10 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité