StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Star Wars : L'Ascension de Skywalker, l'avis SPOILERS de Niva
 
La boucle est à présent bouclée...
23/12/2019

Je savais que cet Episode IX aurait un fort impact émotionnel sur moi : il n’en a pas été autrement ! Je préviens donc, il y aura beaucoup de fois le mot « émotion(s) » dans cet avis…

 

OK, il a des défauts…

Notamment la filiation de Rey, c’était ce que je redoutais le plus, et je suis vraiment déçue que JJ Abrams n’ait pas suivi l’idée de Rian Johnson sur « Rey Nobody », qui avait l’intérêt à mes yeux de montrer que même les « gens-qui-ne-sont-personne » pouvaient se servir de la Force avec talent, sans nécessité d’appartenir à une famille « prestigieuse ».

Il y a aussi pas mal de trous : comment le sabre-laser bleu de Luke, brisé en deux pendant le VIII, a-t-il été réparé ? Comment passe-t-on de « Rose gravement blessée, dans le coma » à « Rose pète la forme » ? Je suppose qu’il faudra (encore) lire des romans et/ou comics pour combler les trous, mais je n’aime pas ce genre d’ellipses.

Dommage aussi que le retour de Palpatine, qui m’avait semblé tellement intéressant quand on a appris la chose à Star Wars Celebration Chicago, soit aussi expédié. De même que les origines de Snoke (cela dit, depuis le début je penchais pour une sorte de clone déformé de Palpatine : je n’étais en fait pas si loin du compte !).

Une fois de plus, on manque de contexte, ce que je reprochais déjà à l’Episode VII. Et on sent tellement le manque de cohérence entre les épisodes… Les petites piques envoyées au long du IX par Abrams à Johnson sont certes amusantes sur le moment (notamment la réflexion de Luke sur le traitement à donner à un sabre-laser), mais ça renvoie une image tellement triste de ce qui s’est passé en réalité : pas de discussion entre eux pour définir une trame cohérente. Ça restera mon plus gros regret de cette postlogie.

Je m’interroge enfin sur l’absence totale d’hommage à Peter Mayhew dans le générique de fin… Ça m’a peinée.

 

Malgré ces défauts, et encore d’autres que je n’ai ni le temps ni l’envie de lister, ce film m’a quand même beaucoup plu ! J’avoue n’avoir jamais été aussi émue par un visionnage de film, autant par le contexte (fin de la saga Skywalker, événement Générations Skywalker à gérer, etc) que par l’œuvre elle-même.

 

C’est anecdotique, mais en tant que danseuse, j’ai adoré la danse de groupe sur Pasaana, et je pense que j’en reprendrai certains mouvements dans mes prochains solos !

L’humour est mieux dosé que dans le VIII, même si je trouve que ce pauvre C-3PO s’en prend plein la tronche injustement pendant tout le film.

Le combat de Rey et Kylo sur les restes de l’Etoile de la Mort est tout simplement magistral ! Quelle sauvagerie ! Bravo aux deux acteurs, aux cascadeurs et doublures et au chorégraphe de ce combat, c’est très réussi !

Ca m’a fait tellement plaisir de retrouver Lando ! On le savait depuis un moment, mais ce fut un régal de le voir à l’écran !

Et le retour de Han… Je suis anti-spoiler donc, à l’instar de celui de Yoda dans le VIII, je ne m’y attendais pas, et quelle merveilleuse surprise ! Surtout dans une scène aussi émouvante.

Le départ de Leia m’a fait verser des larmes, comme je m’y attendais. On le savait, on savait que dans cet épisode ce personnage mourrait, mais quand même : ça fait quelque chose… Je trouve cette scène superbe elle aussi, sobre, toute en retenue et émouvante.

Et son sabre-laser, plus tard !!! Apprendre qu’elle a terminé sa formation de Jedi dans ce nouveau canon (en battant son frère, en plus) !!!! Yeah !!!

 

Le combat final est génial, il m’a rappelé celui du VI (qui restera à jamais mon Star Wars favori).

Le plaisir de retrouver Wedge Antilles, même pendant 3 micro-secondes !!! C’est un personnage que j’apprécie beaucoup, et c’était super de le revoir à l’écran pour ce volet final.

Pour rester dans les personnages secondaires, j’ai adoré Zorii, dont j’aurai aimé voir le visage en entier cependant, et Jannah (d’ailleurs on entend beaucoup plus de « stormtroopeuses » que d’habitude dans cet épisode !).

 

L’affrontement entre Palpatine et la « dyade » Rey-Kylo, quel grand moment… D’ailleurs j’ai appris un nouveau mot au passage, dyade (je ne suis même pas sûre de son orthographe exacte en français LOL). Que dire de cette scène… J’ai arrêté de respirer tellement c’était intense. Et j’ai eu mon « Reylo », comme je le voulais, en mode tragique !!! Là encore, quelle émotion : le retour vers la Lumière de Kylo, qui redevient Ben Solo (extraordinaire jeu d’acteur d’Adam Driver), qui sourit pour la première fois de la postlogie. Et meurt dans l’instant, après avoir littéralement donné sa vie, ses dernières parcelles d’énergie, pour sauver Rey. Là aussi, les larmes étaient au RDV tellement l’émotion était intense.

 

D’une manière générale, le nouveau « Golden Trio » Poe-Finn-Rey m’a bien plu, surtout dans cet opus ! Je me suis vraiment attachée à ces personnages, et leurs interprètes sont au top.

Le dialogue de sourds du début entre Poe, au sujet de BB-8 qui est abîmé, et Rey, qui râle car il a mis le Faucon en vrac, est génial ! J’ai aussi apprécié de voir plus Finn dans l’action, même si son début de romance avec Rose tourne court. D’ailleurs, on ne saura finalement jamais ce qu’il voulait dire à Rey dans les sables mouvants, même si j’ai mon idée là-dessus…

Et autre grand moment, leur embrassade finale après la bataille d’Exegol ! On sent si fort leur amitié, c’est un moment merveilleux… J’ai maintenant l’impression d’avoir dû dire « au revoir » à des ami(e)s, de vieux amis (Luke, Han et Leia) et de plus récents (Rey, Ben, Finn et Poe), et ça me fait vraiment une impression douce-amère.

 

La scène finale m’a achevée… Le parallèle avec le IV est superbe. Jusqu’au bout, je me suis demandé ce que Rey répondrait à la question sur son nom de famille : « Juste Rey », « Rey Palpatine » (Leia lui a conseillé de ne pas avoir peur de qui elle est), ou « Rey Skywalker ». Sa réponse m’a plue : on ne choisit pas qui on est à la naissance, mais on choisit qui on devient ensuite. J’adore le message !

 

Voilà pour cet avis. J’ai couiné plusieurs fois, pleuré plusieurs fois, eu des frissons plusieurs fois, arrêté de respirer plusieurs fois… Tout ce que j’aime dans un film ! J’assume de vivre pleinement les films que je regarde, émotionnellement parlant, surtout Star Wars !

 

En conclusion, pourquoi j’ai aimé cet Episode IX ? Parce que c’est Star Wars, tout simplement :)

Parution : 23/12/2019
Source : Staff
Validé par : Niva
Section : Films > Postlogie
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 23/12/2019 - 11:00
    AmiralAkbar a écrit:
    Maintenant j'ai un peu peur pour la suite des films quand je vois ce qui à l'air de satisfaire le plus grand nombre (Rogue One et Mandalorian - que je trouve cool mais sans grand intérêt) + un faiseur de tube comme Feige.



    Je partage avis et somme les fans hardcore n'ont pas vu venir cette menace phantom...
  • 23/12/2019 - 11:56
    Bastos a écrit:Ah bah oui logique, le fils de Palpatine devait être un type sympathique :neutre:


    À se demander si tu as vu le film (question purement rhétorique). Vu ce qui nous est montré dans le flashback il est évident qu'il n'avait pas l'air d'être le monstre qu'est Sheev Palpatine. Quant au pourquoi du comment il n'est pas mauvais on peut imaginer 1000 choses, par exemple que sa mère a caché son existence à Palpatine, qu'elle l'a élevé avec de belles valeurs et qu'il n'a eu vent de son existence qu'une fois adulte (et père)... :neutre:
  • 23/12/2019 - 12:05
    Bastos a écrit:Donc, Palpatine a élever son fils, c'est se que j'en déduit


    On n'en sait rien. La mère du fils de Palpy a pu fuir enceinte, comme le personnage de Splendid dans "Mad Max : Fury Road". Le fils de Palpoche n'a peut-être jamais connu son père.
  • 23/12/2019 - 12:07
    "on peut imaginer 1000 choses"
    "On n'en sait rien"

    Merci :jap:
  • 23/12/2019 - 12:13
    Bastos a écrit:Il y a clairement des trous, que se soit les 30 ans entre le 6 et le 7 a tout se qui concerne Palpatine, survie comme arbre généalogique. Il y a des trous qui fait que ça ne fonctionne pas, je suis désolé..

    Dans les 6 épisodes de Lucas, tout se tient y a pas 50 interprétations possibles, le puzzle est complet.. Je ne dis pas qu'il n'y a pas matière à débattre sur telle ou telle idée et son exécution. Reste que tout est clair et établi..


    Pourtant, il y en a plein. Les origines d'Anakin sont sujettes à interprétation, la prophétie, Sifo Dyas...

    A l'échelle de ce que raconte la postlogie, on n'a pas besoin de savoir toute l'histoire des parents de Rey. On comprend qu'ils étaient aimants et que le fils n'avait pas grand chose à voir avec son père. Et ça suffit en terme de compréhension.

    Pour le reste, je pense que ce sera une très bonne histoire à raconter pour l'UE, voire dans une série TV.

    -- Edit (Lun 23 Déc 2019 - 12:17) :

    Bastos a écrit:"on peut imaginer 1000 choses"
    "On n'en sait rien"

    Merci :jap:


    C'est bien aussi de laisser place à l'imagination du public. Pendant 16 ans, avant que Lucas ne sorte la prélogie, toute la backstory de Vader/Anakin était inconnue, résumée au minimum. C'était à nous de nous l'imaginer. Et ça n'a pas empêché l'OT de devenir culte.
  • 23/12/2019 - 12:39
    :?

    Les origines d'Anakin : on connait sa mère qui dit : je l'ai porté je ne me l'explique pas.. à qui gonn qui déduit que c'est un enfant de la force elle même et donc l'élu

    la prophetie : un être élu viendra détruire les sith se qui ramènera l'équilibre dans la force (ce que anakin fait (faisait du coup..))

    Sifo Dyas : On sait que c'est dark tyrannus qui à recruté Jango, on apprend ensuite que dark tyrannus c'est Dooku, donc on comprend que c'est lui qui a commandé l'armée sous un faux nom (plan de palpatine).

    C'est important de savoir se qui motive les parents de Rey a fuir et a abandonnée leur fille, pour ma part.

    C'est bien UN PEU d'imagination pas comblé des trous, je ne suis pas scénariste..
    L’argument sur Vador ne tient plus le coup en 2019. Et je ne vois pas de trou.

    Enfin, surtout quelqu'un comme toi qui analyse tout (parfois trop) avec des références cinématographiques et autres, les archétypes, le parcours de héros etc... Là aucune gène de voir toutes les failles à combler..

    J'ai posé une question, j'ai eu trois réponses différentes, est-ce normal ?
  • 23/12/2019 - 12:41
    Merci pour cet avis...
    La meilleur phrase est la conclusion. Elle reflète ce que je pense -->

    ... pourquoi j’ai aimé cet Episode IX ? Parce que c’est Star Wars, tout simplement :)
  • 23/12/2019 - 12:43
    DRIII a écrit:
    A l'échelle de ce que raconte la postlogie, on n'a pas besoin de savoir toute l'histoire des parents de Rey. On comprend qu'ils étaient aimants et que le fils n'avait pas grand chose à voir avec son père.

    Donc ce que dit KR a Rey dans TLJ sur ses parents, c'est un mensonge ?!
  • 23/12/2019 - 12:55
    HanSolo a écrit:
    DRIII a écrit:
    A l'échelle de ce que raconte la postlogie, on n'a pas besoin de savoir toute l'histoire des parents de Rey. On comprend qu'ils étaient aimants et que le fils n'avait pas grand chose à voir avec son père.

    Donc ce que dit KR a Rey dans TLJ sur ses parents, c'est un mensonge ?!


    Tu as vu TROS ou pas ? Parce que tout est expliqué dans le film sur ce plan.

    Bastos a écrit::?

    Les origines d'Anakin : on connait sa mère qui dit : je l'ai porté je ne me l'explique pas.. à qui gonn qui déduit que c'est un enfant de la force elle même et donc l'élu


    Sauf que l'histoire de Darth Plaeguis et de la création de la vie par manipulation des midichloriens vient jeter un doute.

    Sifo Dyas : On sait que c'est dark tyrannus qui à recruté Jango, on apprend ensuite que dark tyrannus c'est Dooku, donc on comprend que c'est lui qui a commandé l'armée sous un faux nom (plan de palpatine).


    C'est une bonne interprétation. Mais on peut aussi penser que Sifo Dyas faisait partie de la conjuration.

    C'est important de savoir se qui motive les parents de Rey a fuir et a abandonnée leur fille, pour ma part.


    Palpatine veut les tuer. C'est une motivation suffisante, non ?

    Enfin, surtout quelqu'un comme toi qui analyse tout (parfois trop) avec des références cinématographiques et autres, les archétypes, le parcours de héros etc... Là aucune gène de voir toutes les failles à combler..


    Non, parce que ça ne nuit pas à la compréhension de l'histoire et des arcs des personnages.
  • 23/12/2019 - 13:22
    Le légende de Plagueis sert à faire croire a Anakin qu'il existe un pouvoir capable de sauver sa femme.
    A aucun moment, Anakin ou Palpatine ne dit "c'est comme ca que j'ai été (ou tu a été) conçu"

    Sifo Dias est un jedi qui plus est mort.. J'ai aussi cru que c’était lui qui avait commandé l'armée de clone.. mais en revoyant le film c'est très sous entendu Sifo-Dyas est mort avant la commande

    Mais pourquoi veut-il le tué? attend je vais faire comme vous mon scénario..
    Palpatine a une femme (bon déjà faut l'imaginer ça :lol: ) avec qui il fait un enfant.. Forceux (dans mon scénario).. Qui fait lui même un enfant forceux (Rey). Un matin le fils se réveille s’aperçoit que son père est un méchant et s'enfuit.. Palpatine n'est pas content alors il veut les tuer !
    Bon faut que j'explique pourquoi il a pas formé son fils au coté obscur, mais je suis mauvais scénariste.. :transpire:

    Peux-tu comprendre que ça puisse me gêner ? (j’avoue personnellement avoir du mal à comprendre que ça ne gène pas)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité