StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
La Force
  • Catégorie Star Wars dans notre quotidien
  • Date 21/09/2013
  • Dernière mise à jour 08/10/2013
  • Auteur(s) Xendor
  • L'art de maîtriser la Force sans avoir de super pouvoirs !
  • Note du staff SWU
     (80 % - 1 commentaire)
  • Note des internautes
     (50 % - 1 commentaire)
Luke utilisant La Force pour sortir son vaisseaux des marécagesUn éclair de Force lancé sur Yoda



La Force dans Star Wars...


On en entend souvent parler, mais on ne la voit jamais. On peut la sentir, on peut même voir ses effets.
Les Jedi, les Sith et quelques chanceux maîtrisent cette énergie, cette ressource invisible. La Force peut leur permettre d'avoir des pouvoirs de télékinésie sur des objets ou des êtres. Elle permet également d'influencer des esprits « faibles ». Elle offre des réflexes et des capacités physiques hors norme. Elle donne la capacité de voir l'avenir (toujours en mouvement), de soigner des blessés ou de lancer des éclairs de Force.
Paradoxalement, on nous parle peu de cette Force dans les films. Obi Wan l'évoque en parlant à Luke : « Oui, La Force qui donne au chevalier Jedi son pouvoir. C'est une sorte de fluide créé par tout être vivant. Une énergie qui nous entoure et nous pénètre et qui maintient la galaxie en un tout unique ».



Le boson de Higgs


Cette découverte récente pourrait s'approcher de ce qu'est La Force.
Collision de protons et découverte d'une particule (vue d'artiste)Mais d’abord qu’est-ce que le boson de Higgs ?
C’est un champ de force, ce n’est pas une particule au sens palpable du terme. Les scientifiques ont besoin de modèles pour se représenter le monde. Le modèle standard est composé de 12 briques élémentaires (elles composent les noyaux, les molécules, les êtres vivants, les planètes, etc).
Pour lier ces briques, il faut de la colle. 4 colles donc, qui sont appelées « bosons de jauge ». Elles servent chacune de véhicule :
- le photon transporte la force électromagnétique,
- le gluon transporte la force forte,
- et les bosons W et Z qui transportent la force faible.
Une force si faible qu’on ne détectait pas de masse.
Le boson de Higgs est une théorie qui répondait donc à ce problème de masse. Le « mécanisme de Higgs » explique que ces masses sont bien là et proviennent d’interactions entre le boson W et Z, avec un nouveau champ de force : le champ de Higgs qui serait dans tout l’univers.
Vous n'êtes pas sûr d'avoir compris ce que vous venez de lire ? Pas de problème, allez tout de suite voir la vidéo d'explication du CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire), ci-contre. C'est en français et c'est expliqué de façon simple par le physicien John Ellis. Quand vous l'aurez vu, je vous assure que le champ de Higgs et le boson de Higgs n'auront plus de secrets pour vous.

Voilà donc où est La Force !
Souvent nommée « particule de Dieu » cet aspect si diffus et omniprésent en même temps, rappelle effectivement beaucoup La Force que l’on connaît dans Star Wars.
Citons l'un des plus grands Jedi de Star Wars, le très sage maître Yoda : « Mon alliée est La Force. [...] Son énergie nous entoure et nous relie. Tu dois sentir La Force autour de toi. Ici, entre toi, moi, l'arbre, la roche, partout ! »
Peter Higgs devant sa théorieDes paroles qui font penser au champ de Higgs.
Et aujourd’hui, la théorie de Higgs est devenu une réalité !
C'est la 4 juillet 2012 que les scientifiques du CERN ont affirmé (avec 99 % de certitudes !) avoir découvert une particule ayant les propriétés du boson de Higgs. Ils l’ont détecté grâce à des milliards de collisions entre protons : les protons sont lancés les uns contre les autres à des vitesses proches de celle de la lumière dans l'accélérateur de particules LHC (Le Grand collisionneur de hadrons).
L’intérêt ? Les scientifiques déplorent depuis longtemps que la relativité générale et la physique quantique soient incompatibles. Ce boson de Higgs pourrait apporter l’unification tant espérée de ces deux théories.
Cette découverte apporte également une meilleure compréhension de notre univers. Cela va pouvoir expliquer une partie de la naissance de l'univers et de la création de la matière !
Peut-être un prix Nobel de physique à la clef pour François Englert et Peter Higgs, les premiers à avoir émis cette théorie en 1964.

Mise à jour suite à l'actualité du 08/10/2013
Le prix Nobel de physique vient effectivement d'être remis au belge François Englert et au britannique Peter Higgs. Une consécration. Malheureusement, voilà un an que la découverte a eu lieu, et il n'y a pas encore eu la révolution tant attendue dans la recherche. À suivre.


Et vous, êtes-vous sensible à La Force ?

Il existe de nombreux systèmes en développement visant principalement à sortir les gens de paralysies graves. Cela permet de contrôler un fauteuil roulant par la pensée, ou de communiquer tout simplement.
Les interfaces cerveau-machine (ICM) sont souvent représentées par deux catégories.



Des capteurs et un joli bonnet... ou un implant neuronal ?


La première méthode consiste à faire porter un "bonnet" ou une sorte de paire de lunettes par l'utilisateur. Cette interface, 
Le monde des jeux vidéo se dit intéressé par cette technologie d'immersionL'un des systèmes de CLARTE avec retour neuronal
bourrée de capteurs, va pouvoir lire l'activité neuronale et la transmettre à la machine pour transformer chaque pensée en mouvement.
Mais comment cela fonctionne t-il exactement ? C'est en fait très simple. Par exemple si vous êtes entrain de penser que vous faites un mouvement à gauche, cela active une zone précise du cerveau. Et cela pour chaque mouvement. Il suffit donc de référencer dans un premier temps les signaux et de leur attribuer une tâche en fonction. Dans le cas d'un fauteuil roulant, le mouvement à gauche sera alors transformé en "tourner à gauche", etc.
Comme nous l'avions vu dans un autre article en robotique avec le retour de force, il existe un retour neuronal (neurofeedback). Cela permet à l'utilisateur de progresser dans la maîtrise de sa concentration. L'exemple développé par CLARTE permet d'envisager de nombreuses applications. Par exemple, cela pourrait servir d'outil thérapeutique pour des enfants ayant un problème de concentration. Si l'enfant ne se concentre pas, la vidéo reste de basse qualité (flou d’image et niveau sonore). Lorsque le signal d'activité cérébrale répond aux attentes, la vidéo s'améliore.
Ce système pourrait également évoluer et devenir un soutien dans le cadre d'opération de chirurgie très fine. Mais l'inconvénient vient du fait que les capteurs sont posés sur le cuir chevelu ; cela entraîne une certaine latence entre la lecture de la pensée et l'application du mouvement.

La seconde méthode, beaucoup plus invasive, est aussi beaucoup plus précise et réactive.
La micro-électrode est directement implantée sur le cerveauL'implant permet de déplacer ce bras robotisé par la pensé
Les américains n'ont donc pas hésité à poser des implants directement sur le premier millimètre de cerveau. Et ça fonctionne !
BrainGate, par exemple, utilise cette méthode pour faire avancer la recherche (et, une fois de plus, la DARPA ainsi que d'autres organismes sont en coulisse). La technique est tellement bonne, qu'avec une micro-électrode de 96 connections, une femme paralysée peut se servir à boire en activant un bras robotisé. Il n'en faut pas plus pour imaginer un futur plein de possibilités !
Malheureusement, il y a encore un grand manque de précision (pour dessiner sur ordinateur par exemple). Le second inconvénient est lié à l'implant lui-même qui pose un problème infectieux. Sur certains patients, l'expérience n'a pas pu être prolongée à cause du rejet de l'implant.
De plus, La Force dans Star Wars reste "sans fil". Ce qui n'est pas le cas de ces deux systèmes précités.



Si vous n'êtes pas encore prêt à attendre une petite vingtaine d'années pour un implant neuronal sans fil, il reste tout de même ce qui est déjà en vente sur le marché ! Plusieurs procédés permettent de se prendre pour un Jedi.



MINDFLEX & THE FORCE TRAINER


Le principe est avant tout basé sur un jeu. Un jeu cérébral, au sens propre ! Le but est simple : se servir de ses ondes cérébrales pour activer un ventilateur qui fera "léviter" la balle. Plus on se concentre, plus le ventilateur tourne et donc plus la balle s'élève. Il faut donc gérer sa concentration pour pouvoir contrôler le vol de la balle. La maîtrise de l'esprit sur la matière... La Force ?
MINDFLEXLes nombreux accessoires de MINDFLEXTHE FORCE TRAINERLe capteur de THE FORCE TRAINER
Cette fois, le système est sans fil et d'autant plus immersif. Bien sûr, dans les deux cas, il faut porter un capteur sur le front.
MINDFLEX propose des défis en duel et des "parcours" plus compliqués. Pour THE FORCE TRAINER l'intérêt vient des différents paliers de concentration avec les commentaires de Yoda (en V.O.).
Cela reste du gadget, mais du gadget basé sur de la science.
Mais La Force n'est pas qu'un esprit sans fil, elle agit comme de la télékinésie, une capacité qu'on peut pas à peine imiter, pour le moment...



Yoda, un sympathique paratonnerre mobile


Les Sith parviennent à envoyer des éclairs de Force, et Yoda en sait quelque chose ! Cette fois encore, nos capacités paraissent bien limitées par rapport à Star Wars.
Dans Star Wars, Yoda n'a aucun mal à bloquer cette foudre d'une seule main. Dans la réalité, la foudre peut être mortelle. Pour ceux qui y survivent, cela laisse des traces (brûlures, figure de Lichtenberg, sans compter les nombreuses séquelles possibles).
Yoda est donc très fort ! Nikola TESLA
Comment produire un éclair ? Une technique des plus anciennes et des plus spectaculaires consiste à utiliser une "bobine de TESLA", du nom de Nikola TESLA, un inventeur génial pratiquement tombé dans l'oubli aujourd'hui (900 brevets, dont 300 officiels). TESLA est sans doute l'un des plus grands visionnaires ayant précédé Einstein avec lequel il n'avait qu'une vingtaine d'années d'écart.
En 1891, TESLA met au point sa bobine et en profite pour se mettre en scène. Si Tesla a été oublié, c'est sans doute aussi car il aimait mystifier la science et faire du spectaculaire. Régulièrement, il créé le "buzz" à une époque où la radion'existe pas. L'histoire l'a
La bobine de Nikola TESLAUne bobine de TESLA de nos jours
rayé de nos livres pour d'obscures raisons (certains expliqueront qu'il avait découvert l'énergie libre et qu'il y a eu un complot, d'autres diront que c'est parce qu'il a fini sa vie ruiné après de mauvais investissements et à cause du peu de rentrées d'argent).
Toujours est-il que beaucoup de ses découvertes composent notre quotidien. Mais revenons à nos éclairs ! Lorsque sa bobine à résonance atteint plusieurs milliers/millions de volts (selon la taille du dispositif), elle permet de générer des arcs électriques impressionnants. Cette "foudre" artificielle n'a rien à envier aux Sith. Cela dit, un détail conséquent est à noter : si l'intensité est faible (ce qui est le cas), il n'y a aucun danger d'électrocution. La douleur sera perceptible, mais sans risque. C'est pourquoi TESLA ne craint pas de s'asseoir au beau milieu.

On peut tout de même s'amuser sans aucun danger avec des "éclairs" et se prendre pour un Sith. Il s'agit des "lampes à plasma".
Une boule à plasmaUne de fois de plus, c'est un gadget, mais il offre une sensation unique et très proche de ce que l'on voit dans les films : de la foudre au bout des doigts ! Il existe plusieurs modèles, mais ils utilisent le même principe.
La boule est composée :
- de gaz rares qui sont choisis pour leurs couleurs lorsqu'ils sont ionisés, le tout sous basse pression
- d'une petite électrode de forme sphérique placée au centre
- de la sphère extérieure
La "foudre" ainsi reproduite, est en fait une décharge électrique qui résulte du mouvement des électrons et qui dépend de la densité du gaz et de sa température. C'est pourquoi il est possible d'interagir en posant sa main sur la sphère. De plus, il existe souvent un système de détection sonore qui permet d'avoir une boule lumineuse s'accordant parfaitement au rythme de la musique.



Entre télékinésie, éclairs de Force, précognition et autres supers pouvoirs, La Force reste encore un défi pour la science ! Malgré les implants et les gadgets, nous n'en sommes pas encore au point de rattraper les Jedi.
<< Page précédente
Page suivante >>
Autres articles
 
Forum
 
Envie de discuter de cet article ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité