StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Pistolet laser
  • Catégorie Equipement et technologie
  • Date 08/01/2015
  • Auteur(s) Xendor
  • Le pistolet laser... pour monuments.
  • Note du staff SWU
     (90 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
Le fusil laser E11 des stormtrooperLe pistolet laser DL44

Dans Star Wars, lorsqu'on pense au pistolet laser (également appelé « pistolaser » ou « blaster »), on entend déjà leur son et on se souvient de ces tirs en pointillés.

Qu'est-ce que la réalité a de concret à nous offrir à ce niveau ?


Du gadget, en veux-tu en voilà...


Comme pour les sabres laser, le problème de la faisabilité des pistolets laser reste inchangé :
  • Les tirs sont assez lent pour être visibles, mais assez bref pour ressembler à des pointillés dans les combats. Comment une décharge de tir laser pourrait-elle être visible alors que la lumière se déplace à 300 000 km/seconde ?
  • Sans poussière, fumée, ou toute autre matière, la visibilité des tirs est impossible.
  • Le bruit du pistolaser : la lumière est silencieuse. On peut considérer que le bruit vient du fonctionnement de l'arme.
  • L’énergie nécessaire pour un combat intense sera vite un problème.
  • Les tirs de laser ne peuvent ricocher que sur des surfaces réfléchissantes ou dans certaines conditions bien précises.
Le pistolet gadget de Gadget.comPointeur laser classique
Il existe des pistolets laser. Tout comme pour les sabres laser, il s'agit de dangereux gadgets (interdit dans la plupart des pays).
Leur seule puissance réside dans le fait de brûler de la matière (des couleurs sombres, c'est plus facile). C'est loin d'être spectaculaire et ça reste un risque d'incendies !

Des sites de bricoleurs proposent aussi de démonter nos lecteurs DVD ou Blu-ray pour en faire des pistolets laser. Tout aussi dangereux (réglementation), le résultat est le même : un gadget risible et sans aucun intérêt. Qu'est-ce qu'un stormtrooper pourrait bien faire d'une chose aussi ridicule ? Un laser installé dans un pistolet en plastique ne donne pas un pistolaser...!



Le vrai pistolet laser, ça décape !


Quels sont les vrais pistolets laser ? Existent-ils ? Si oui, à quoi servent-ils ?
Le pistolet laser de Clean LaserL'un des modèles de Clean Laser en action
L'armée ne s'en servira sans doute jamais, à moins d'avoir une carrosserie à refaire ou d'entretenir les monuments...
En effet, vous avez sans doute eu l'occasion de voir un bâtiment à côté de chez vous passer du noir-gris pollution au blanc-jaune « naturel » des bâtiments. Les nettoyeurs haute pression n'y sont pas étrangers. Mais dans le cas d'un bâtiment classé, il n'est pas rare que la méthode utilisée soit le pistolet laser.
C'est ce genre d'outil que l'on peut trouver chez Clean Laser, entre autres.  Bien sûr, ce ne sont pas des pistolets laser comme on pourrait les imaginer dans Star Wars. Leur forme est très variable et leur utilisation est sans doute bien plus complexe.

Restauration d'un mémorial de la Première Guerre MondialeRestauration d'un mémorial de la Première Guerre MondialeRestauration d'un mémorial de la Première Guerre Mondiale
Restauration d'un mémorial de la Première Guerre Mondiale

Le but est simple : utiliser la lumière du laser comme énergie. La salissure ou la corrosion va ensuite absorber cette énergie, jusqu'à éclater. C'est ce qui provoque le décapage. Selon l'intensité du faisceau laser, on peut donc créer plusieurs formes de décapage. Restauration d'une peinture de l'Égypte antique
C'est pourquoi Clean Laser peut proposer des pistolets laser ayant cette drôle d'allure ! ainsi que des outils beaucoup plus rudimentaires. Le plus gros avantage du décapage laser est sans doute la douceur du nettoyage. Ce procédé ne fait pas forcément l'unanimité, surtout lorsqu'il est question d'une voiture, là où d'autres techniques plus abrasives sont plus rapides, même si elles sont moins douces.
En utilisant cette technique au laser depuis déjà plusieurs années sur des monuments qui font partie du patrimoine, il est fréquent que les restaurateurs découvrent des traces de peinture très ancienne.
L'aspect visuel de ces bâtiments était donc très différent de ce que l'on peut voir aujourd'hui, même après un décapage complet !
Le temps a fait son œuvre... et les traces de peintures sont dispersées et rares. Mais comme on ne va pas repeindre ces monuments aujourd'hui, les pigments sont analysés et les informations collectées. Ces précieuses données sont de plus en plus fréquement utilisées à l'occasion de sons-et-lumières qui permettent de "repeindre" - pour le temps d'un spectacle - certains des monuments classés les plus célèbre et avec une précision historique. Ça vaut le détour !

Toujours est-il que, pour une voiture, des statues, de la pierre ou des fresques, le décapage nécessite un équipement considérable même si ce n'est pas le même. Et on n'imagine mal un soldat se promener avec un énorme poste à faisceau laser (comme un gros poste à souder) sur roulettes. Sans compter que le résultat obtenu serait de décaper une armure de stormtrooper ou de brûler des vêtements avec un peu de temps.
On peut aussi imaginer le montage d'un laser de découpe sur un « pistolet », mais le résultat ne serait pas beaucoup plus convaincant à cause de la distance nécessaire et du matériel inamovible.



Le pistolet laser, « pistolaser » ou encore « blaster », est une arme de choix dans le monde de Star Wars comme dans beaucoup de films... mais pour l'heure, cette arme de choix se limite à la fiction !
<< Page précédente
Autres articles
 
Forum
 
Envie de discuter de cet article ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité