StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Anneau d'hyperpropulsion
  • Catégorie Véhicules
  • Date 30/06/2014
  • Auteur(s) Xendor
  • Une théorie accrocheuse.
  • Note du staff SWU
     (aucun commentaire disponible)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)

On le voit dans l'épisode 2, Obi-Wan Kenobi a besoin d'un anneau d'hyperpropulsion pour pouvoir se déplacer d'une planète à une autre.
Est-ce que cet élément extérieur au vaisseau fait de l'ensemble quelque chose de plus accessible à notre technologie ?
Une théorie pourrait bien nous rapprocher des exoplanètes plus vite que prévu...


Du buzz avec du réchauffé...?


Cette théorie, loin d'être nouvelle, est basée sur la théorie de Miguel ALCUBIERRE.
Harold G. WHITE Miguel ALCUBIERREHarold WHITE travaille pour le centre spatial Johnson. En parallèle de ses recherches, il a monté une équipe et un projet baptisé Eagleworks. Depuis 2011 Eagleworks Laboratories permet à WHITE et ses confrères de se pencher sur la question des voyages dans l'espace lointain.
Le 19 mai, Mark RADEMAKER, un artiste collaborant avec WHITE, a publié de nouvelles illustrations sur son profil facebook. Pourtant nous avions déjà eu des illustrations, qui datent d'au moins 2013 (cf vidéo en bas de page). Ses nouveaux travaux, au style résolument réaliste et au design façon Star Trek, ont régulièrement été publiés depuis le mois de mars et ont suscité un engouement immédiat. Selon RADEMAKER, ce sont ses illustrations les plus abouties. L'actualité a été reprise d'un site à l'autre et a embrasé toute la toile en quelques jours. En un mot : un buzz. Serait-ce du buzz avec du réchauffé...? Disons plutôt du buzz régulier, comme ce fut déjà le cas en 2012 après le symposium de 100 Year Starship et des communications fréquentes avec Icarus Interstellar.


Une théorie qui fait rêver


Même s'il est vrai que rien n'a changé concrètement, cela ne rend pas l'étude moins intéressante pour autant.
Le vaisseau d'Obi-Wan bénéficie d'un système semblable, du moins en apparence. Je vais donc évoquer ici la théorie d'Harold WHITE, mais je vous l'annonce : rien de bien concret, nous sommes sur du 100% théorique !
La théorie propose de déformer l'espace-temps autour d'un vaisseau fixe. Comme l'espace-temps se contracte devant le vaisseau et se dilate derrière lui, le vaisseau avance... sans bouger. C'est ce qui lui permet d'atteindre une vitesse supérieure à la lumière sans pour autant franchir cette vitesse à l'intérieur d'une « bulle de distorsion ».
Pour mieux comprendre cette théorie alléchante, il faut s'imaginer un surfeur glissant sur une vague. Sa planche de surf correspond à la bulle de distorsion. C'est grâce à cette bulle que le vaisseau va être capable de « surfer » sur une vague d'espace-temps.
À l'intérieur, les lois de la physique sont respectées, et la théorie de la relativité générale n'est pas violée.
Le concept engendre au moins deux problèmes considérables :
- il faudrait une énergie phénoménale pour réussir à alimenter le système
- la chaleur engendrée à l'intérieur de la bulle serait plus élevée qu'à l'intérieur de notre soleil.
Fâcheux.
Pour générer la distorsion, il faut manipuler l'énergie sombre (appelée aussi "énergie noire"). Et pour manipuler l'énergie sombre il faut une énergie de masse négative que l'on pourrait trouver lors de l'évaporation d'un mini trou noir par exemple.
Il était souvent question de l'équivalent de la masse de Jupiter pour alimenter la distorsion. Or, Harold G. White proposait dès 2011 de créer un système en forme de tore au lieu d'être en forme de bulle. D'après lui, cela permettrait de réduire l'énergie de masse nécessaire à seulement 725 kg ! On est bien loin de la masse de Jupiter.
Qu'en est-il de la chaleur à l'intérieur de ce tore ? Serait-elle supportable cette fois ? Pas d'information à ce sujet.


Un espoir pour le voyage interstellaire ou une chimère ?


Lorsque je parle d'un système 100 % théorique, c'est inexact. En effet, Harold WHITE aurait déjà obtenu des résultats en laboratoire avec son interféromètre nommé "White-Juday". Une partie des informations qu'il détient sont soumises à une clause de confidentialité qui l'empêche d'aller dans les détails. Un peu trop commode ? Peut-être pas totalement, puisque cette information est tout de même confirmée par le JSC.
La communauté scientifique est majoritairement sceptique. Miguel ALCUBIERRE lui-même reste dubitatif. Il existe encore beaucoup de paramètres à prendre en compte et les résultats sont discutés, car on ignore tout simplement s'il n'existe pas des conséquences imprévues. Par exemple : réunir autant d'énergie négative dans un même endroit : est-ce possible ?
Mais si cette théorie s'avérait être un tournant dans l'histoire de l'Humanité, alors nous pourrions voyager vers Alpha Centauri, notre plus proche étoile. Actuellement, il faudrait 75 000 ans pour l'atteindre. Avec IXS, le voyage prendrait au maximum 4 ans et demi (vitesse de la lumière), voire quelques semaines seulement !
Peut-être aurons-nous un jour quelque chose de plus concret qu'une simple théorie parmi d'autres...?
Page suivante >>
Autres articles
 
Forum
 
Envie de discuter de cet article ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité