StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Vide microscopique
  • Catégorie Astronomie
  • Date 01/04/2021
  • Auteur(s) Xendor
  • Quand l'infiniment grand et l'infiniment petit se mélangent...

  • Note du staff SWU
     (aucun commentaire disponible)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)

Chères lectrices, chers lecteurs,


Dans Star Wars, nous sommes souvent confrontés à l’infiniment grand à l’échelle d’une galaxie. Pourtant on ne ressent pas les effets de ces distances grâce à l’hyperespace et aux astuces scénaristiques (le temps s’écoule partout de la même façon).

Image de la galaxie dans Star Wars © Lucasfilm

L’infiniment grand existe aussi dans l’infiniment petit.

L'Espace est infini et le vide y est omniprésent. Mais que diriez-vous si, en plus, on vous expliquait que vous n’êtes – quasiment – constitué que de vide… ? La matière parait presque être une illusion lorsqu’on sait que les atomes sont composés de 99,99 % de vide.

Prenons un exemple et allons dans une cantina !
On y trouve toutes sortes de boissons y compris des pétillantes, comme nos sodas ou comme le champagne de notre monde.

Une petite pression ? © LucasfilmLa célèbre cantina de Mos Eisley © Lucasfilm

Ce sont des bulles de dioxyde de carbone, la molécule de CO2.
Le carbone que l’on trouve dans cette molécule est un élément atomique.
Comme la molécule, l’atome est un « ensemble ».
Il est constitué d’un noyau (un mélange de protons et de neutrons) et d’une nuée d’électrons (le nuage électronique) qui gravitent autour de lui. Le diamètre de l’atome est d’environ 10-10 mètres (1 ångström). Mais le noyau lui-même ne fait que 10-15 mètres (1 femtomètre), c’est-à-dire qu’il est 100 000 fois plus petit que l’atome en entier.

Ramenons désormais cela à une échelle plus compréhensible. Si un noyau faisait 1 centimètre de diamètre, les électrons évolueraient dans une zone (la sphère atomique) d’environ 1 kilomètre ! Le schéma ci-dessous explique le principe mais ne pourra évidemment jamais être à l'échelle de la réalité !

Schéma d'un atome (pas d'échelle)Schéma d'un atome Terre-Lune (pas d'échelle)

Ce vide est encore plus parlant à l’échelle d’une planète et du système solaire.
Pour comprendre le deuxième schéma ci-dessus, voici quelques éléments :
- la Lune a le rôle de l'électron, la Terre a le rôle du noyau
- la Terre et la Lune ont la même échelle (mais le rayon)
Si on voulait voir la taille d'une sphère atomique en prenant la Terre comme noyau, il faudrait multiplier le rayon Terre-Lune par 1657 ! La zone la plus éloignée de l'électron-Lune se trouverait ainsi entre Mars et Jupiter, un peu après la ceinture d'astéroïde, à 637 millions de kilomètres de la Terre. Cela commence à faire loin pour aller poser son pied sur la Lune ! La sphère aurait donc un diamètre 100 000 fois plus grand que celui de la Terre soit une sphère de 1 274 200 000 de kilomètre. C'est justement à peu de chose près la distance qui sépare la planète Terre de Saturne (environ 1,3 milliard de kilomètres). C'est-à-dire... grand, très grand.

 

À présent, vous avez une idée plus précise du vide qui réside à l'intérieur des atomes. Taille de l'Humanité sans le vide des atomes...
Et si on « enlevait tout le vide » des atomes qui composent les humains ? Dans ce cas, l’Humanité entière pourrait tenir dans un cube de la taille d’un morceau de sucre…!


Si un jour on ose vous dire que vous avez la tête vide, désormais vous pourrez répondre qu’il n’y a rien de plus normal !

Obi-Wan Kenobi en pleine réflexion © Lucasfilm

Si un jour on ose vous dire que vous avez la tête vide, désormais vous pourrez répondre qu’il n’y a rien de plus normal !

<< Page précédente
Autres articles
 
Forum
 
Envie de discuter de cet article ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité