StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Brouilleur d'éloquence
  • Catégorie Star Wars dans notre quotidien
  • Date 29/02/2020
  • Auteur(s) Xendor
  • Un outil pour faire taire les bavards !

  • Note du staff SWU
     (aucun commentaire disponible)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
  • La crise de panique brouillée par Qui Gon Jinn, dans Star Wars épiosde 1 © Lucasfilm

Mais quelle technique utilise donc Qui-Gon Jinn sur Jar Jar Binks ? En regardant la scène et en écoutant ce vénérable maître Qui-Gon, on se rend compte que ce n'est pas un point de pression lié aux arts martiaux.

Pas de doute, c'est bien une technique de la Force : une détente instantanée qui laisse dans un état second la personne paniquée.

Dans ce contexte, on pourrait également nommer cette technique un « brouillage de Force » ou même un « brouillage forcé ».

Qui-Gon Jinn décide d’utiliser la Force pour faire taire la peur de Jar Jar et le faire taire, tout court…

 

Sans parler de cette Force mystique et spécifique à Star Wars, existe-t-il dans notre monde quelque chose qui puisse faire taire quelqu’un ? sans violence évidemment…

 

Laissez-moi me taire...

Kazuki Kurihara Professeur agrégé, Faculté des arts et des sciences, Collège Tsuda © Tech NoteC’est une question très sérieuse que se sont posés les chercheurs japonais Kazutaka Kurihara et Koji Tsukada en 2012. Les travaux ont été soutenus par l’agence japonaise des sciences et technologies (JST). Le professeur Kurihara a orienté ses recherches sur les interactions entre l’homme et la machine. Le brouilleur de parole (speech jammer en anglais) est l’un des fruits de ses études. Non sans humour, le professeur explique qu’il peut parler en tête-à-tête ou devant un groupe mais qu’il a plus de mal à gérer son temps de parole dans un groupe de seulement 4 ou 5 personnes. Il a tendance à monopoliser la parole. Il voulait qu’on puisse lui demander de se taire avec humour et sans faire de vague.

Le système est né sur la base d’un système d’apprentissage d’élocution. Une personne s’exprimait tandis que son discours était enregistré à l'aide d'une caméra et d'un microphone puis analysé sous tous les angles pour obtenir et proposer une correction sur l’écran de l'ordinateur. Cependant, Kurihara trouvait que le système était imparfait car, même lorsque l’écran indiquait « parlez plus lentement », le locuteur ne ralentissait pas forcément.

Il s’est alors demandé s’il existait un mécanisme capable de forcer une personne à parler plus lentement. Dans cette optique, il a ensuite visité le musée national japonais des sciences et de l’innovation dans lequel il a redécouvert le principe du décalage de discours : si vous écoutez le retour de votre propre voix avec un léger décalage, il sera difficile de parler. Un décalage beaucoup plus rapide que si vous écoutiez un écho de votre voix.

Le professeur a donc fait de ce principe un outil en envoyant la voix du locuteur avec un décalage de 0,2 à 0,3 seconde.

  • Comment apporter le silence avec le speech jammer © Kazutaka Kurihara
  • Calcul du délai de l'écho pour provoquer le brouillage © Kazutaka Kurihara
  • L'un des premiers prototype du pistolet speech jammer © Kazutaka Kurihara
  • La version la plus aboutie du projet © Kazutaka Kurihara

Devinez quoi : cela fonctionne ! La personne qui parle reçoit son propre discours avec un décalage grâce à des écouteurs et il lui devient très compliqué de parler correctement. Poussé à l’extrême, le système brouille complètement toute tentative de parler.

 

Récompense et descendance

Le 20 septembre 2012, le professeur Kurihara a reçu le prix Ig Nobel pour son prototype. Le prix Ig Nobel est une version parodique du prestigieux prix Nobel. Il récompense des recherches qui portent à la réflexion même si elles sortent des sentiers battus et paraissent improbables ou insolites.

Kazutaka Kurihara s’est vu décerner le prix Ig Nobel d’acoustique tandis que son collègue pointait dans sa direction le « pistolet de brouillage ». Une démonstration efficace, pendant que le professeur faisait son discours... en étant hilare ! C'était un véritable succès lors de cette soirée (la vidéo est dans les sources).

Huit ans en plus tard, que reste-il de ce projet ? Le produit n'a pas été commercialisé. En plus de son travail d'enseignant, Kurihara a orienté ses nouvelles recherches vers l'impression 3D. Néanmoins, son projet a muté, été repris et/ou copié sous de nombreuses formes : il suffit de taper « speech jammer » ou un équivalent dans le Goolge Play Store pour s’en rendre compte.

La remise du prix Ig Nobel © Improbable ResearchLes applications speech jammer © GoolgeDe qualité moindre, évidemment, les applications proposent le même principe que le pistolet japonais, sans toutefois réussir à faire taire aussi efficacement une personne. Pour essayer, il suffit d'installer l'application, de mettre des écouteurs et de parler. Le décalage engendre parfois une élocution assez semblable à celle d’une personne en état d’ébriété… Forcément, avec un tel détournement ludique, les gens ont voulu se filmer… Même si c'est aujourd’hui moins à la mode qu’il y a quelques années, on trouve toujours de nouvelles vidéos sur YouTube !

Et vous ? Êtes-vous si bavard que vous devriez vous taire ?

Page suivante >>
Forum
 
Envie de discuter de cet article ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité