StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Beckett
  • Titre original Beckett #1
  • Genre Comic-Book
  • Univers Officiel
  • Année et période -11 (Empire)
  • Scénariste(s) Gerry Duggan
  • Dessins Edgar Salazar & Marc Laming & Will Sliney
  • Synopsis :

    Le bon, la brute et le tueur !
    Tobias Beckett a enseigné à Han Solo tout ce qu'il sait pour survivre dans des cantinas pleines de voyous ou sur des mondes reculés. Mais qui est ce hors-la-loi et pourquoi Enfys Nest - l'une des maraudeurs les plus dangereuses et brutales de la galaxie - prête à tout pour le faire chuter une fois pour toutes ? Découvrez-le dans cette histoire d'un homme qui a joué avec tous les systèmes, mais à un prix qu'aucun casse ne peut rembourser.

  • Note du staff SWU
     (36 % - 3 commentaires)
  • Note des internautes
     (10 % - 1 commentaire)
     (59 %)

    Sorti il y a longtemps, et comme entre deux boutons à appuyer c’est calme en ce moment le travail, je me suis dit que faire cette critique ne me prendrait pas beaucoup de temps. Par acquis de conscience, j’ai quand même relu le comics avant de commencer à écrire ces quelques lignes. Finalement je dois bien avouer que cette relecture n’était pas nécessaire.

    Scénario : [INSERER UN TITRE]

    Alors c’est Beckett, et son équipe, ils volent un truc, et à la fin, en clin d’œil à leur situation dans le film Solo, il y a Enfys.

    11/50

    Dessins : Les trois petits dessinateurs !

    Les trois petits dessinateurs veulent vivre leur vie et quittent le foyer familial pour tenter leur chance dans le monde du comics.

    Le premier dessinateur se construit un style réaliste mais graphique, il y a du détail et c’est absolument ravissant. Le deuxième dessinateur se construit un style net mais aussi stylisé et c’est absolument sublime. Le troisième dessinateur se construit un style terre à terre mais aussi visuel et c’est absolument merveilleux.

    Le grand méchant lecteur ne parvient à voir la différence entre ces trois dessinateurs. En revanche, il est subjugué par leurs esquisses, les magnifiques décors et les non-moins époustouflants vaisseaux qu’ils créent.

    Pour tenter de critiquer, le lecteur regarde les visages de Beckett. Mais les dessinateurs ont déjà accordé leurs violons. Le lecteur retente sa chance et regarde cette fois les effets de lumière. Les dessinateurs partent à nouveau de concert, mais les tirs de blaster semblent un peu différents dans la première partie, le lecteur pense les piéger. Les dessinateurs lancent alors leur vaisseaux imaginé pour ce comics. Pendant que le lecteur est subjugué, ils continuent l’histoire. Le lecteur persévère et continue sa lecture. Arrivé aux dernières pages, le dernier dessinateur fait intervenir Enfys. Mais il voit venir le lecteur : il fait donc un final explosif, ce qui laisse le lecteur en adoration.

    Ce dernier retourne la dernière page et découvre sur la couverture qu’il y avait trois dessinateurs. En colère, il décide de tout relire, depuis le début, pour pouvoir dire tout le mal qu’il pense des histoires à plusieurs mains.

    Mais il tombe dans une marmite de soupe bouillante et les dessinateurs le mangent pour leur dîner.

    [OUPS, oublié de la changer celle-là, je reprends]

    Il est de nouveau sous le charme et doit s’avouer vaincu.

    48/50

    Crédit littéraire : Les Trois Petits Cochons



    + Les plus

    L’adéquation des trois dessinateurs est juste ahurissante !
    Heu bah dans un comics Beckett on a Beckett … (j’ai du mal à trouver des plus ça se voit ?)

    - Les moins

    Il se passe rien en fait ?
    Enfin je veux dire ça nous apprend rien ?
    Comment dire, y a pas trop d’intérêt ?

  • 31/07/2019
     (20 %)  •  Langue : VO
    Je ne me souviens déjà plus du contenu de ce comics. A part que Rio est cool et que la ruse de Beckett est rigolote.

    Youpi.
  • 11/10/2019
     (30 %)  •  Langue : VF
    Tobias Beckett est l'un des meilleurs contrebandiers qui soit. Avec sa femme Val et leur associé Rio Durant, il obéit aux ordres de Dryden Vos, le dirigeant du syndicat du crime de l'Aube Écarlate. Mais comme trop souvent, une situation a priori sous contrôle va leur échapper, et Enfys Nest n'est une nouvelle fois pas loin...

    Ah, Beckett ! Qu'est-ce qu'on l'a attendu de ce côté de l'Atlantique, ce one-shot ! Personnage phare du film Solo – A Star Wars story incarné par l'excellent Woody Harrelson, ce long numéro est l'occasion pour le lecteur d'en apprendre davantage sur son passé... :love:

    Mais en fait, non. :paf:

    En fait, il s'agit d'une arnaque comme une autre de Beckett, qui est largement mis en avant. Val et Rio sont certes présents mais ne sont que des seconds rôles, surtout Val en fait qui tient plus de la potiche que du véritable rôle. Rio, au moins, a droit à son cynisme pour être un tant soit peu marquant. Dès lors, n'espérez pas en apprendre davantage sur le passé de Beckett, sur comment il a rencontré Val, sur comment il a jadis été confronté à Aurra Sing, non, non, non, rien de tout cela. C'est une aventure quelconque conçue pour mettre en avant l'un des personnages du film, sans jamais prendre aucun risque. :pfff:

    Pire encore, la présence d'Enfys Nest enfonce le clou, faisant que « comme par hasard » Enfys est là, présente, comme pour bien marteler que nous sommes dans une préquelle de Solo, sans jamais apporter une quelconque information là encore sur le personnage. On se demande bien l'intérêt de l'avoir mise là dedans... pour rebondir sur ce que je disais plus tôt, pourquoi ne pas avoir mis Aurra Sing ? Sans nous narrer les circonstances de sa mort, mais cela aurait fait un lien plus tangible avec la réputation que possède Beckett dans le film... :?

    Aux dessins, ils sont trois à se partager les crayons. Alors d'accord, les trois styles sont assez semblables, ce qui fait qu'on ne perçoit pas une nette rupture de style. Néanmoins, ce découpage en trois chapitres est totalement artificiel puisque chacun est la suite directe du précédent. Ce qui semble ressortir donc, c'est que plutôt que de confier le récit à un seul dessinateur, Marvel a choisi trois dessinateurs, et a brodé autour pour justifier leur présence. Et en ce qui concerne Will Sliney, par exemple, sa présence était loin d'être indispensable...

    Bref, belle déception que ce Beckett, longtemps attendu mais qui n'apporte rien au personnage et qui n'offre aucune raison pertinente à la présence de trois dessinateurs. Dommage. :non:

    Note : 30 %
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

30 membres le possèdent (qui ?)
35 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité