StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
The Clone Wars : L'évolution d'Ahsoka Tano à travers ses épisodes clés !
 
[Analyse de Kid] De sale gosse à rebelle !
03/06/2021

Bonjour à tous ! 

Voici une nouvelle analyse de notre pigiste Gazzoil qui a déjà pondu un très bon article dans le dossier The Mandalorian (que vous pouvez retrouver ici). Aujourd'hui notre camarade s'intéresse à un des personnages les plus appréciés de la saga, à savoir, Ahsoka Tano, en décryptant les épisodes charnières de son évolution dans The Clone Wars.

Merci à lui et... enjoy !


Il ne fait jamais de mal de creuser un héros de fiction pour mieux comprendre ses objectifs, choix et  problématiques. Replongeons-nous donc dans l’un des personnages les plus emblématiques de Star  Wars. Traversant The Clone Wars, Rebels et The Mandalorian, grandissant au fil des épisodes, et  gagnant l’amour des fans de la saga culte, Hondo Ohnaka !... non ? ok. Ahsoka Tano ! Devenue  iconique à cette galaxie si lointaine, la padawan Togruta partait pourtant de loin. Dave Filoni, (qu’on  ne présente plus mais je vais quand même le faire) le scénariste, réalisateur et superviseur de The  Clone Wars, Rebels et conseiller sur The Mandalorian, l’avait prédit à Ashley Eckstein, la doubleuse VO  de Ahsoka Tano, « Les gens vont te haïr au début. » Dès sa première apparition dans le film Star Wars  The Clone Wars en 2008, elle est détestée. Durant la série The Clone Wars, elle est critiquée, jusqu’au  jour où Ahsoka Tano change, ainsi que la série. Découvrez comment deux épisodes ont clôturé la  naïveté juvénile de la jeune apprentie de Anakin Skywalker, destinant la Jedi à un avenir que personne  n’imaginait et ouvrant une ère de maturité pour la série.  

Sale gosse. 

En 2008, les cinémas diffusent un nouveau Star Wars, en animation, The Clone Wars. Se concentrant  sur ce conflit teasé par Ben Kenobi dans Star Wars Episode IV Un Nouvel Espoir, on y découvre aussi Ahsoka Tano, la padawan de Anakin Skywalker. Surnommée Chipie dans le film, le principe même que  Skywalker ait une padawan perturbe les fans, Dave Filoni y compris n’était pas chaud de l’idée. Les  fans sont de carbonites face à ses grands yeux de chaton. La jeune Jedi nous apparaît tout de suite  insolente. Elle met par exemple en avant son statut de membre de l’Ordre des Jedi pour s’imposer  comme supérieure au Capitaine Rex. À ses yeux,son rang la place au-dessus de l’expérience. Effrontée et provocatrice avec son maître, qu’elle surnomme Skyman, elle est également excessivement sûre  d’elle et arrogante face à deux des plus puissants Jedi, Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker.  « Certaines claques, pas volés elles les auraient » fulmine Yoda. La jeune Jedi ne fait pas l’unanimité  chez le public, et c’est normal, car c’était fait exprès.  

« Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l’autorité et n’ont aucun  respect pour l’âge. » cette citation n’est pas de ton tonton bourré à Noël, mais de notre Yoda à nous,  Socrate. Pour les fans les plus âgés, la Togruta est infernale, car on la voudrait respectueuse. Auprès  du jeune public, elle rencontre plus de succès. On a tous été ce genre de gamin à un moment, ainsi les  enfants se reconnaissent en elle, moi y compris quand je regardais le show. Ce choix d’écriture n’est  pas maladroit, loin de là. George Lucas (je ne le présente pas hein) et Dave Filoni ont eu la volonté de  la « faire très jeune et très impétueuse », comme dit ce dernier. Cela a permis au personnage d’avoir  « une plus grande possibilité de maturité, de mûrir et de progresser à travers une longue période »  ajoute-t-il. De la même manière que Luke Skywalker dans Star Wars Episode IV Un Nouvel Espoir qui  était si naïf. Selon Filoni, George Lucas « sait comment démarrer avec un personnage inexpérimenté,  qu’on l’apprécie ou non, et de le faire grandir d’une façon que le public ait du respect pour lui ». De cet  enseignement est né l’écriture de Ahsoka Tano. Le personnage évolue avec son public au fil des saisons  de The Clone Wars, car n’oublions pas que Star Wars est d’abord destiné aux enfants. Le but de Dave  Filoni était que le jeune public se voit en elle, même dans « les difficultés qu’elle a ou les défis qu’elle  a » dit-il. Avec Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker l’accompagnant c’est comme se retrouver en  compétition avec son grand frère surtout quand c’est « quelqu’un d’aussi impressionnant et d’aussi sûr  de lui » pour reprendre les mots du scénariste. Enfin, George Lucas, père de deux filles, voulait attirer  les préadolescentes vers la science-fiction et la fantasy. Oui, Star Wars c’est plus de la fantasy que de la science-fiction on ne va pas se mentir. Ahsoka Tano, la fillette Jedi, était donc voulut comme un  point d’accroche pour que les jeunes filles découvrent l’univers de Lucas explique Chris Taylor dans  How Star Wars Conquered the Universe: The Past, Present, and Future of a Multibillion Dollar Franchise.  Enfin, dans l’acting du doublage, il a été demandé à Ashley Eckstein de mettre de sa personnalité dans  le personnage, son humeur enjouée et taquine, c’est pourquoi six mois de préparation ont été requis  pour travailler le rôle. 

Cette volonté qu’a Ahsoka de vouloir faire ses preuves, au-delà des ordres de son maître, on la  retrouve à plusieurs reprises dans les premières saisons. Par exemple dans l’épisode 19 de la saison 1 :  Tempête sur Ryloth, Ahsoka Tano se retrouve à commander un escadron lors de la bataille de Ryloth.  Préférant suivre son instinct plutôt que les ordres, elle condamne ses soldats un à un. Dave Filoni 

souligne qu’elle connait « un gros échec […] à cause de son erreur et elle dépasse sa peur de les laisser  tomber à nouveau. Elle apprend. » De nouveau, dans l’épisode 6 de la saison 2 : L’Usine d’armement,  le maître et l’apprentie prennent part à un assaut contre une usine de droïdes dans une violente  bataille sur Géonosis. Les deux Jedi doivent collaborer avec Luminara Unduli et Barriss Offee qui sont  leurs exacts opposées. Calmes, à l’écoute l’une de l’autre, pédagogues et disciplinées, maître Unduli et sa padawan ont tout à apprendre à Skywalker et son élève. Pourtant, les prémisses de ce qui fera douter Ahsoka sur l’Ordre Jedi sont là. Dave Filoni développe l’idée de ce face en face comme la  volonté « d’illustrer la différence entre la façon dont Anakin éduque sa padawan, et comme il tient à  elle, et la façon dont Luminara élève sa padawan. » Pour autant, il précise que « Luminara n’est pas  indifférente, mais qu’elle est détachée. ». La maître Jedi « ne se fiche pas [de sa padawan], mais elle  n’est pas émotionnellement attachée à elle. ». Tano a un maître qui tient à elle, chose contraire aux  principes Jedi. « Est-ce que c’est vraiment une bonne chose ? Est-ce que la façon qu’a Anakin d’avoir  de la compassion est mauvaise ? » sont des questions que Dave Filoni estime poser ici. Dans l’épisode  11 de la saison 2 : Le Sabre laser perdu, l’impétueuse padawan tient tête à plus sage qu’elle, le maître  Jedi Tera Sinube, à qui elle reproche sa lenteur. C’est grâce à l’attitude posée du vieux maître qu’elle  acquerra un esprit plus tempéré par la suite. 

Ahsoka Tano a de quoi irriter au fil des trois premières saisons du show. Pourtant, de chacune de ses  erreurs, elle en tire des leçons. C’est l’enseignement que transmet The Clone Wars aux enfants qui  regardent. Les erreurs, tout le monde en fait, c’est apprendre d’elle qui te rend plus grand. Tout cela  pour amener le moment où la padawan va mûrir, comme son public, avec la fin de la saison 3. 

La fin de l’enfance 

Dans les épisodes 21-22 de la saison 3, intitulés respectivement La Padawan perdue et La chasse au  wookie, Ashoka se fait capturer par les redoutables Trandoshans, aussi dangereux que célèbres  chasseurs. La jeune padawan est une prise que l’on pourrait croire unique pour ces traqueurs, que  nenni, eux ce qu’ils chassent, ce sont des Jedi. Au premier épisode, Ashoka rencontre des padawans  épuisés par ces chasses incessantes. Forcés de se cachersur la planète Wasskah, ils sont sales, affamés,  sans leurs armes et sans maître. En plus, le dernier en vie n’aura même pas 100 000 € comme dans  Koh-Lanta. C’est la concentration, la patience d’Ahsoka et la formation donnée par Anakin Skywalker qui vont permettre à la padawan d’aider son groupe à s’en sortir. Ces deux épisodes sont la clé pour  comprendre l’évolution de Ahsoka Tano en la Jedi aux sabres blancs que l’on connaîtra.

Dans une interview, notre meilleure source d’informations Dave Filoni explique que c’est « son  premier gros défi » et que « Anakin est mis dans une position où il ne peut l’aider, et il est obsédé par  l’idée de la retrouver, et il ne peut rien faire. » Pourtant, Ahsoka Tano survit et revient différente de  cette épreuve traumatisante. Retrouvant son maître elle lui dit « Quand j’étais sur cette planète toute  seule, je ne comptais que sur votre entrainement et sur les leçons que m’aviez apprise. Et c’est donc  grâce à vous seul si je suis parvenue à survivre et bien davantage, j’ai été capable d’aider les autres à  survivre également. » L’enseignement de Skywalker porte ses fruits bien qu’il ne respecte pas les  préceptes Jedi sur l’attachement. Cet enseignement est questionné, est-il si mauvais de s’attacher pour  un Jedi ? En effet, Filoni (encore lui ?) souligne « que l’on est de nouveau face à une comparaison de  ce qu’est Ahsoka grâce à Anakin, et ce que sont les autres padawans, qui représentent l’Ordre Jedi. »  La formation donnée par les Jedi trouvent ses limites, et ça n’échappe pas à la perspicacité de  l’apprentie Jedi puisque cela aura des conséquences sur son choix de rester ou non dans l’Ordre. Ainsi,  la jeune padawan murit, a appris la reconnaissance envers son maître, et questionne les bases du  temple jedi. Dès ce moment, une autre voie se dessine pour la future Jedi, celle de survivre à l’Ordre  66et au destin que lui prédisait les fans, mourir pour aider le personnage de Skywalker à basculer vers  le Côté Obscur. C’est ce qui fait la force de Ahsoka Tano et pourquoi elle incarne une figure importante  pour les jeunes filles et les femmes. Elle n’a pas été réduite au rôle de « femme dans le frigo », une  facilité narrative relevée par des autrices de comics dans les années 90, mais qui s’étend à tous médias.  Cette astuce scénaristique tire son nom du destin tragique de Alexandra DeWitt tuée par un super vilain et qui la met dans un frigo. C’est son mari et super-héros Kyle Rayner, dans Green Lantern Vol.  3 #48 sorti en 1994, qui la découvre. Sa mort sera le motivateur pour Rayner à prendre son rôle de  Green Lantern au sérieux. Cette ficelle d’écriture est utilisée pour faire évoluer un personnage  masculin en faisant souffrir ou tuant, souvent violemment, un personnage féminin auquel il est attaché et qui n’a été créée que dans ce but. Erika Travis, professeur d’anglais et de sciences du comportement  à la California Baptist University décrit la nouvelle Ahsoka Tano comme « compatissante et féminine  sans être ouvertement sexualisée » dans le livre Fan Phenomena : Star Wars : From Bikinis to Blasters : The Role of Gender in the Star Wars Community

Au fil des shows, Star Wars The Clone Wars, Star Wars Rebels, The Mandalorian, Ahsoka Tano devient  une Jedi itinérante, aidant son prochain. La fin de Rebels nous révèle une Ahsoka revenue d’entre les  morts, arborant une capuche blanche et un bâton à la manière de Gandalf le Blanc, inspiration de  Dave Filoni pour la Jedi. Plus que jamais dans The Mandalorian, elle incarne l’esprit de celui dont son  nom est repris, Ashoka le Grand. Cet empereur indien ayant vécu de 304 à 233 avant notre ère a  étendu l’empire Maurya comme jamais. S’il était réputé pour sa force militaire à ses débuts, il s’est  ensuite tourné vers une gouvernance non-violente, et la tolérance. En effet, après avoir été marqué  par les massacres que causaient ses armées, il est revenu sur sa façon de maintenir la paix dans son  empire. On retient désormais de lui sa politique fondée sur le respect et la tolérance des autres  confessionstandis qu’il poussait son peuple à être généreux, pieux et miséricordieux. Cette conscience  que la guerre n’est pas une fin, et d’un esprit tourné vers l’autre, on les retrouve dans le personnage  de Ahsoka Tano. Peut-être qu’à la manière de son inspiration elle deviendra Ahsoka la Grande, et sera considérée comme une légende. Cela expliquerait pourquoi elle n’est pas évoquée dans les films, mise  à part le fait que le personnage n’existait pas évidemment. 

Après cette partie de chasse des plus déplaisantes, Ahsoka Tano s’est distinguée par la formation  qu’elle a reçu et commence son changement. Plus mûre, elle va devenir plus critique sur l’Ordre Jedi sans pour autant s’éloigner de la Force. Au contraire, depuis les épisodes charnières de la fin de saison  3 de The Clone Wars, Tano ne sera plus jamais seule. Un guide ailé veille sur elle, le Convor

Le guide dans la Force 

C’est dans l’arc narratif sur Wasskah qu’apparaît pour la première fois aux côtés de Ahsoka un Convor,  cette chouette compagnon de la Sœur. Cette dernière, incarnation du côté Lumineux de la Force, meurt en sauvant la vie de la padawan dans l’épisode 16 de la saison 3 sur Mortis. Depuis cet instant,  Ahsoka Tano est liée à la Force d’une autre manière que les autres. Le fait que le Convor apparaisse  pour la première fois durant cette première grosse épreuve sur Wasskah n’est évidemment pas un  hasard. À d’autres reprises, par la suite, dans les shows Star Wars on peut en apercevoir. Dans le final  de The Clone Wars, un Convor survole la scène où Dark Vador retrouve les sabres de son ancienne  padawan. Dans Rebels quand Tano est sur la base Chopper avant son départ pour Malachor pour  affronter Dark Vador, un Convor vol au-dessus d’elle. Un autre sera visible après son duel contre son  ancien maître. Enfin dans The Mandalorian dans l’épisode The Jedi qui est consacrée à la Togruta, une  chouette fait un caméo.  

Chacune des apparitions du Convor se fait dans les moments importants du parcours de Ahsoka Tano.  Lors de sa survie face aux Trandoshans, alors qu’elle doit décider si elle ira affronter Vador, alors qu’elle  vient de l’affronter, lorsqu’elle aide Grogu. Bien du mystère entoure cette créature, et son vrai sens n’est pas encore clair. Dave Filoni, qui a nommé l’animal en référence au nom de sa femme Anne  Convery, en joue. Dans une interview il attise la curiosité : « J’aime l’idée que ce soit un avatar ! […] Ce  n’est pas accidentel si cette chose vole dans le coin. Ce n’est pas accidentel que ce soit là […]. Ça a  définitivement un sens pour moi, en tant que conteur d’histoires. […] D’une certaine façon, je peux dire  que c’est un messager, un observateur. » 

Le Convor, la chouette/hibou de Star Wars, a donc une symbolique forte dont on pourrait démêler le  sens en regardant dans nos cultures terriennes. Durant l’Antiquité, chez les Grecques, la chouette était  le symbole d’Athéna car elle voyait dans la nuit, dans l’ignorance et était donc un guide. En revanche,  pour les romains, et beaucoup de peuples d’Afrique, d’Amérique du Nord et du Sud, la chouette est  synonyme de mort et de mauvais présage. Le hibou, pour les peuples d’Amérique du Nord est vu  comme le guide pour les vivants, mais aussi les défunts. Parfois, le hibou est même perçu comme un  animal solitaire, symbole de tristesse, d’obscurité, de retraite solitaire et de mélancolie. Toutes ses  symboliques peuvent être associées à notre Jedi qui choisit petit à petit une vie d’ermite aidant et  guidant ceux qui ont besoin d’aide. Le Convor la pousserait dans cette voie, car ses apparitions  signifieraient que la Jedi est arrivée à une croisée des chemins qui requiert une décision étroitement  liée à la mort. Il la guide sur le chemin des vivants, mais aussi des morts puisqu’il sera présent dans le  Monde entre les Mondes dans Star Wars Rebels saison 4 épisode 13 À la croisée de mondes.  

La présence du Convor à la fin de The Clone Wars lorsque Dark Vador tient les anciens sabres lasers de  sa padawan reste l’apparition la plus mystérieuse. Bien que la majorité des gens pensent que cette  scène se situe avant Rebels, rien ne l’indique explicitement. Dave Filoni a déjà fait comprendre que la  temporalité dans Star Wars était un petit bordel. À propos de l’épilogue de Rebels, il disait « je crois que la chose que la plupart des gens ne vont pas comprendre, c’est qu’ils veulent un récit linéaire mais,  comme je l’ai appris en étant gamin, rien dans Star Wars ne fonctionne vraiment comme ça. » Ainsi, dans cette idée, Dark Vador a pu retrouver les sabres de sa padawan alors qu’il pense l’avoir vaincu après Rebels. Lors du duel sur Malachor, il est clair pour Ahsoka Tano qu’elle a perdu face au Jedi  déchu et elle ne pourra pas ramener son ancien maître du bon côté. Sa présupposée mort, et cet ultime  combat, sont peut-être les germes qui font renaître Anakin Skywalker chez Dark Vador. Le fait que  Dark Vador allume le sabre laser de sa padawan peut signifier que la bonté en lui a été réveillée par le  sacrifice de la Jedi. D’autant que Ahsoka est associé au Convor de la Sœur, or lors de la résurrection  de la Jedi, Anakin a effectué le transfert d’énergie. On peut donc supposer que le Convor,  manifestation de la Force, est aussi lié à Skywalker. Sur Malachor, après le duel, c’est d’abord avec  Dark Vador que l’oiseau apparaît avant de rejoindre Ahsoka. Le Convor dans le ciel ne serait donc pas  là par rapport à Ahsoka Tano, mais comme guide de Anakin Skywalker pour l’amener vers la Lumière.  Avec ce point de vue, le rôle de Ahsoka Tano dans le retour vers la lumière de Skywalker est plus  important, voir clé. La scène prend une dimension plus large et complémentaire avec le reste de Star  Wars. Cela reste ma théorie. 

Si le Convor apparaît à partir de l’arc sur Wassbah face aux Trandoshans, c’est que ces épisodes marquent un tournant pour le personnage. La jeune Ahsoka arrogante disparaît pour laisser place à  une Jedi plus réfléchie, plus similaire à Anakin Skywalker dans Star Wars Episode 3 : la Revanche des  Sith. Son lien à la Force est différent des autres Jedi puisqu’une incarnation de cette énergie qui lie  toutes choses dans la galaxie la guide. Par ses sabres blancs, son « I’m no Jedi » dans Rebels, et au  Convor l’épaulant discrètement, Ahsoka est un esprit libre dans la Force. 

Le public mûrit, la série aussi. 

Trois ans après le début de la série, ses téléspectateurs cibles ont grandi, tout comme le personnage  de Ahsoka Tano. Logique donc que la série prenne un tournant plus noir, se rapprochant de l’ambiance  de la Revanche des Sith. Pour marquer la fin de cette période d’innocence, de croyance aveugle en les  Jedi et la République, les épisodes 21-22 de la saison 3 font la bascule. Ils se devaient donc de puiser  leur inspiration dans des références marquantes.  

En 1932 sort dans les salles de cinéma un film devenu un classique du fantastique, The Most Dangerous  Game (Les Chasses du Comte Zaroff en France). Adapté d’une œuvre littéraire de Richard Cornell, le  film nous raconte l’histoire de Zaroff, un aristocrate russe lassé de la chasse ordinaire. Il préfère de  loin traquer et tuer des humains, un gibier (game en anglais) bien plus dangereux. Reclus sur son île il  traque dans une forêt tortueuse ses proies. C’est comme un battle royal, mais il est le seul armé. En  fait, ça n’a rien à voir. Lorsque Ahsoka est poursuivis par les chasseurs Trandoshans, l’ambiance est  proche de l’horreur et rappelle en bien des aspects le film de 1932. La phrase d’introduction de  l’épisode 21 « Without humility, courage is a dangerous game » fait écho au titre du film. Dans The  Clone Wars, les padawans paraissent limités à un petit périmètre d’action. On ne distingue que la forêt,  la montagne et la plage. Ils paraissent sur une île. Sur la rive, l’immense vaisseau des chasseurs rappelle  le manoir gothique de Zaroff qui domine la forêt sans y rentrer. Enfin, la forêt et ses branches limitant  la visibilité et les déplacements. Les jeunes Jedi sont sales, épuisés, jamais encore dans The Clone Wars des enfants s’étaient retrouvés seuls face à des tueurs décidés à les abattre. À la manière des  spectateurs devant The Most Dangerous Game, nous savons devant The Clone Wars que ce sera les  Jedi où les Trandoshans qui s’en sortiront. Ces deux épisodes concluent avec violence la saison 3. Loin des clones aux visages masqués et des Jedi adultes, ce sont des enfants qui risquent de mourir.  L’identification est plus aisée pour le public visé. 

Le final de la saison 3 met fin à la naïveté de Tano. Elle a connu la mort, et elle n’en a peut-être pas  encore conscience mais elle doute petit à petit de l’enseignement des Jedi. Au fil des saisons suivantes,  The Clone Wars va pointer du doigt les limites de l’Ordre Jedi, ce qui, aux yeux de Ahsoka justifiera son  envie de quitter le temple. Ainsi, par la suite, Ahsoka découvrira les oubliés de la République et ceux  qui en profitent, les esclavagistes. La rencontre de ces derniers verra la jeune Jedi vêtue dans une tenue  exotique rappelant celle de Leia dans Star Wars 6 : le Retour du Jedi, signe qu’elle n’est définitivement  plus une enfant. À moins que cela souligne la perversion des esclavagistes sexualisant une adolescente,  dans tous les cas, le ton est noirci. Également, le mensonge et la duperie des Jedi seront mis plus en  avant. Obi-wan Kenobi mentira à son apprenti sous couvert de le protéger en se faisant passer pour  un chasseur de primes. Un attentat perpétré au temple Jedi fera des victimes civiles et sera causée par  une Jedi, Bariss Offee. La padawan que l’on nous avait présenté comme l’apprentie parfaite sur  Géonosis a failli, symbolisant à nouveau l’échec des Jedi. Enfin Ahsoka sera accusée à tort et mise en  doute par tous ceux qu’elle voyait comme des mentors. Ces arcs narratifs sont des éléments qui vont  construire la volonté pour Ahsoka Tano de s’émanciper de l’Ordre. 

Pour le public, l’image de la République et des Jedi est entachée. Avec le retour de Maul, le Sith exploite la position des Jedi dépendants des décisions du Sénat afin de les pousser à la faute. Cette situation  poings liés des Jedi sera à nouveau démontrée dans la campagne de Onderron où le Conseil ne pourra agir à visage découvert. L’opération rappelle l’intervention des conseillers militaires américains au  Vietnam à partir de 1954 dont l’objectif était d’entraîner et armer les Sud-Vietnamiens sans pour  autant impliquer les Etats-Unis dans une guerre. De manière général, tous les arcs impliquant des  clones troopers face à un peuple hostile rappellent les guerres dans lesquelles les Américains se sont  retrouvés à affronter des techniques de guérilla. Un parallèle peu élogieux pour la Grande Armée de  la République qui accentue le doute que les spectateurs doivent ressentir envers le Sénat et les Jedi de  la prélogie. Tous ces événements nous remettent en question la justesse de l’Ordre Jedi, ses préceptes  et la légitimité du gouvernement galactique.  

La chasse des jeunes Jedi c’est la fin de l’innocence, et l’arrivée d’un ton plus adulte. Sans tomber dans  la violence gratuite, The Clone Wars puise ses idées dans une référence de l’horreur pour marquer son  jeune public. Dès la saison 4, tout s’effrite autour de Ahsoka Tano pour nous conduire jusqu’à la chute  des Jedi et de la République. Cet axe que prend The Clone Wars permet à la conclusion de notre héroïne  de prendre sens et d’être approuvée par le public. Vivre en ermite, avec sa propre perception de la  Force nous paraît être un choix évident. 

Conclusion 

Mise à part par les enfants, Ahsoka Tano n’était pas la Jedi aimée des fans de Star Wars à ses débuts.  Normal, tout était voulu par George Lucas, Dave Filoni et les scénaristes de The Clone Wars.  Initialement la petite sœur agaçante qui veut piquer la vedette à l’Elu, elle a appris des meilleurs,  compris ses erreurs, tout cela pour l’amener jusqu’à Wassbah. Là, comme un rite de passage, elle a dû  prouver que de son éducation, elle en avait tiré des leçons. En seulement deux épisodes, loin de son maître, Ahsoka Tano s’est émancipée pour devenir un personnage plus intéressant. Au-delà de  s’affirmer comme une femme vaillante aux valeurs plus Jedi que quiconque, elle est parvenue à se détacher de l’aura de Anakin Skywalker. Il est aussi dur à présent de trouver une tique dans la fourrure  d’un Bantha, que de trouver un fan qui n’a pas changé d’avis sur la Jedi. Lorsque la Jedi quitte  définitivement l’Ordre, lors de l’avant-première à Lucasfilm, le public a applaudi témoignait Dave  Filoni. Une preuve que l’évolution du personnage est un succès, et que son choix de s’éloigner des Jedi  dans l’erreur est compris. Et heureusement que le public n’a plus voulu sa mort, car Dave Filoni, l’auto-proclamé gardien de la Jedi, avait de grands projets pour elle, tout comme la Force. À travers la galaxie,  Ahsoka Tano a fait face à la mort et au Côté Obscur. Jamais elle n’a basculé, et, bien avant que le fils  ne rencontre le père, Ahsoka n’a pas douté qu’il y avait du bon en Dark Vador. C’est pourquoi, après  des saison de The Clone Wars plus sombres et rejoignant les tristes événements de Star Wars Episode  III Le Revanche des Sith, le final de saison 7 de The Clone Wars donne une lueur d’espoir. Si Luke  Skywalker parvient à voir le bien en son père, la Jedi Togruta a peut-être permis à Dark Vador de ne  jamais complètement vaincre Anakin.  

Ahsoka Tano est devenue l’un des personnages les plus aboutit de Star Wars, et ne cessera d’amener des fans qui s’identifieront à elle vers la science-fiction et la fantasy comme le voulait George Lucas en  la créant. 

Parution : 03/06/2021
Source : Gazzoil himself
Validé par : ArnoDaveG
On en parle sur nos forums
 
Les 10 derniers messages (voir toutes les réponses) :
  • 28/02/2021 - 11:35
    Niobi a écrit:Un jour, je me rematerai la série en entier. De tellement bons moments devant ces épisodes ! Même tant d'années après... :lol:


    Image :oui:
  • 28/02/2021 - 14:19
    J'ai fini il y a quelques semaines le revisionnage intégral de TCW dans l'ordre chronologique ! On comprend mieux certaines choses comme ça
    J'ai mieux apprécié les épisodes plus faibles comme ça (et aussi en regardant d'une traite). Bref je recommande :)
  • 16/04/2021 - 20:50
    c'est vrai y'a une saison 8 prévu pour juillet 2022 ?

    source : https://releasedate.me/star-wars/
  • 16/04/2021 - 20:59
    samd a écrit:c'est vrai y'a une saison 8 prévu pour juillet 2022 ?


    Oui, bien sûr.
    Mais avant, en Décembre de cette année, tu auras droit sur Disney+ au spin-off Jar Jar Binks et les espions Gungans, suivi en Mars 2022 d'un autre spin-off, C-3PO et R2-D2 - La Révolte des Balnabs.

    :lol:

    Spoiler: Afficher
    C'est bien évidemment faux, il n'y a pas de saison 8 de prévue...
  • 16/04/2021 - 21:19
    Et surtout l'article date de mai 2020 :transpire: De l'eau a coulé sous les ponts depuis.
  • 03/06/2021 - 17:43
    Bravo A Gazzoil , très belle analyse! :jap:

    Apres je suis un poil tatillon sur le passage du convor , qui ets ici un peu décrit comme une espece mystique...
    Alors , oui, Morai (donc le convor avatar de la Soeur) est bel et bien mystique lui, y a pas de doute, mais les autres piafs...les convors c'est l'équivalent starwarsiens d'un mix entre une chouette et un faucon (le coté faucon est d'autant plus flagrant dans battlefront 2).
    C'est pour ça que pour moi sur Wasskah, ce sont de banals Convors tout ce qui a de plus ordinaire, je comprend l'interet que pourrait avoir ici la symbolique...mais les ptit piafs qui se promene en arriere plan n'ont franchement pas (pour moi) l'aura mystique qu'a Morai a chacune de ses apparitions :neutre: Surtout qu'il est tres distinctif (pour une bonne raison) vis a vis des autres Convors.

    Apres c'est ptete moi qui cherche la ptite bete volante maissss... :transpire: :think:
  • 03/06/2021 - 18:36
    Super article. Merci !
  • 03/06/2021 - 18:52
    Superbe article bravo !
  • 03/06/2021 - 19:16
    Excellente analyse de l'un de mes personnages favoris. Bien résumée en un article et bien écrit. :jap:
  • 03/06/2021 - 20:31
    Merci beaucoup pour les retours. Très content que mon travail vous plaise ! Et hâte que vous lisiez le prochain !



    Pour te répondre Darth Erytram quand tu dis :

    Apres je suis un poil tatillon sur le passage du convor , qui ets ici un peu décrit comme une espece mystique...


    Je me suis basé sur des interviews de Dave Filoni qui explique justement que les apparitions de Convor ne sont jamais un hasard pour lui et ont un sens bien particulier. Cette apparition, la première, dans l'épisode avec les Trandoshans est donc symbolique et "mystique" d'une certaine façon pour les raisons que je détaille dans le dossier. Je te mets ci-dessous deux extraits d'interviews où il en parle. Les sources sont plus bas si tu veux plus de détails de sa part :)

    They appeared first on the Wasskah arc when Ahsoka got kidnapped by the Trandoshans.


    As Ahsoka gets older, her first big challenge comes when she’s abducted by Trandoshans and put an island [to be hunted for sport].


    T'as raison d'être tatillon ahaha je le suis aussi c'est pourquoi j'essaie de trouver des sources pour ce que j'avance, ou au moins une argumentation solide. J'aurais peut-être dû citer davantage Dave Filoni pour ce passage du coup. Merci de ton retour ;)

    Les deux sources si ça t'intéresse :
    https://www.ign.com/articles/2016/03/31/star-wars-rebels-dave-filoni-on-ahsokas-fate-mauls-return-and-much-more
    https://www.starwars.com/news/interview-dave-filoni-on-star-wars-the-clone-wars-season-five-part-2
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité