StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Critique du roman Maître & Apprenti
 
[Critique] Qui-Gon & Obi-Wan – A Star Wars Story !
15/11/2019

Le 31 octobre dernier, les éditions Pocket ont publié le roman Maître & Apprenti de Claudia Gray, à peine quelques mois après la publication originale : on peut déjà remercier Pocket pour une telle rapidité de traduction, afin que la sortie coïncide pour nous aussi au vingtième anniversaire de La Menace Fantôme ! Mes camarades Lain-Anksoo et Link vous en ont proposé une critique basée sur l'édition originale le jour-même de la sortie de la VF. La critique que je vous propose ci-dessous est quant à elle basée sur l'exemplaire VF offert par les éditions Pocket, que j'en profite pour remercier chaleureusement au passage.

Mais d'abord, un rappel de la couverture et du synopsis !


Alors qu'ils sont en mission pour l'Ordre Jedi, une proposition inattendue met à l'épreuve les liens qui unissent Qui-Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi.

Le devoir le plus important d'un Jedi consiste à transmettre ce qu'il a appris. Or malgré sa longue expérience, rien n'a jamais autant effrayé Qui-Gon Jinn que la pensée de décevoir son Padawan.

Obi-Wan a a beaucoup de respect pour son Maître, mais peine à le comprendre. Pourquoi ne tient-il pas toujours compte des lois de l'Ordre ? Pourquoi est-il attiré par les anciennes prophéties ? Et pourquoi personne ne lui a dit que Qui-Gon avait été invité à rejoindre le Conseil, alors que cela risque de mettre fin à leur partenariat ?

Lorsque le Jedi Rael Averross, ancien apprenti de Dooku, requiert leur assistance dans une affaire politique, Jinn et Kenobi se rendent à la cour royale de Pijal pour ce qui pourrait être leur dernière mission ensemble...

 

La critique de L2-D2

Il est de bon ton, sur SWU, de considérer Claudia Gray comme l'une des meilleurs auteurs sur la licence depuis le passage à l'Univers Officiel. Les deux premiers romans de la dame ne m'ont pourtant guère convaincu : Étoiles perdues est sympathique mais souffre d'une intrigue type « fan-fiction » (avec tout le respect que j'ai pour ces récits, souvent d'une qualité bien supérieure aux véritables romans) et Liens du Sang est une préquelle bien faiblarde au Réveil de la Force, qui dépeignait une Leia méconnaissable. Autant dire qu'en dépit de son sujet, j'avais quelques doutes sur ce Maître et Apprenti...

 

Vive la prélogie !

Depuis le rachat par Disney et le reboot de la chronologie Star Wars, la prélogie a été le parent pauvre de l'Univers Officiel. Une poignée de mini-séries et de one-shots de comics, un ou deux romans et c'est tout... Mais Maître et Apprenti vient fort heureusement corriger ce triste constat ! Situé quarante ans avant la Bataille de Yavin, il s'agit tout simplement à ce jour du récit situé le plus tôt dans la chronologie, et cela s'en ressent ! Nous sommes dans une ère de paix, sans aucun conflit global, le tout dans une ambiance qui sent bon les problématiques que nous découvrirons dans La Menace Fantôme : une planète a priori paisible, une Reine qui a des difficultés, une corporation omnipotente, des esclaves : vous serez en terrain connu. Peut-être un peu trop connu, d'ailleurs : il est dommage de voir nos deux Jedi être confrontés à des problématiques finalement semblables à celles auxquelles ils feront face huit ans plus tard.

 

Maître & Apprenti font le show...

Là réside l'essentiel du roman. L'intrigue en elle-même est relativement simple – mais pas simpliste, grosse nuance ! – et sert finalement de prétexte pour faire un point sur la relation entre Qui-Gon Jinn et son Padawan, Obi-Wan Kenobi. Et Claudia Gray a incontestablement saisi les caractères des personnages, c'est là l'une des principales réussites du roman. Tous deux vont considérablement évoluer au fur et à mesure des 450 pages de la VF afin d'être prêts à l'emploi pour l’Épisode I. Les doutes et convictions du duo sont parfaitement crédibles et ne font jamais « forcés ». Du beau travail !

 

Mais ils ne sont pas les seuls !

Mais Qui-Gon et Obi-Wan ne sont pas les seules vedettes du roman. Le duo de voleur de cristaux forme un excellent soutien à nos deux Jedi avec des personnalités atypiques – notamment Pax, un véritable régal à lire – et ont une relation toute en délicatesse et maturité.

Mais c'est surtout Rael Averross qui retient l'attention, et pour cause : c'est l'ancien Apprenti de Dooku. C'est juste parfait ! L'ombre de l'ancien Maître d'Averross et de Qui-Gon plane au-dessus des deux personnages, tel un spectre, jamais présent, n'intervenant jamais et pourtant toujours dans la tête des deux Jedi. Sans compter qu'Averross ne se limite pas à cela : c'est un Jedi très particulier, loin de rentrer dans le moule de ses condisciples et au destin par conséquent imprévisible. Il a une certaine gouaille, c'est le moins que l'on puisse dire !

 

Alors, parfait ?

Tout de même pas. Aussi intéressante soit l'intrigue, elle traîne tout de même à quelques moments par longueur, conséquence de la focalisation sur un personnage différent à chaque paragraphe. Du coup, alors qu'on aimerait lire la suite d'un passage sur Qui-Gon ou sur Rael, on change souvent de point de vue, avec un petit retour sur l'opinion de tel ou tel autre personnage sur des événements que nous venons de lire... Le rythme est ainsi un peu ralenti par moments, sans que ce ne soit véritablement rédhibitoire.

Par contre, j'aurai aimé une référence à Mandalore ! Après tout, Qui-Gon et Obi-Wan n'y ont-ils pas passé un an ?

 

BILAN

Maître & Apprenti est donc un excellent roman, et voilà que j'ai rejoins à mon tour le clan des adeptes de Claudia Gray ! Le roman est passionnant, développe considérablement Qui-Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi et explore le contexte pré-Menace Fantôme de façon très convaincante. Que demander de plus ?

 

NOTE  : 90 %

 

Un mot enfin sur la VF : elle est, comme toujours, d'excellente qualité. On appréciera également la première double page « Star Wars » avec l'illustration de Qui-Gon et Obi-Wan ainsi que les pages de présentation de quatre romans de la licence à la fin de l'ouvrage. Une excellente initiative !

A noter que le roman porte le numéro 164.

 

N'hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé du roman en vous rendant sur sa fiche ou bien sur le topic du forum !

Encore merci aux éditions Pocket pour l'exemplaire offert pour la critique, et je vous rappelle à tous que le prochain roman à venir dans nos contrées sera le très attendu Le collectionneur, faisant partie du programme Voyage vers Star Wars – L'ascension de Skywalker, prévu pour le 05 décembre... oui, plus que trois semaines à attendre, j'ai déjà hâte, pas vous ? ;-)

Parution : 15/11/2019
Source : Le staff et les éditions Pocket
Validé par : L2-D2
Section : Littérature > Romans
Type : Critique
Actualité suivante >>
On en parle sur nos forums
 
Les 10 derniers messages (voir toutes les réponses) :
  • 15/10/2019 - 6:56
    Un extrait de la VF, transmis par Pocket à nos confrères d'Holonet : http://www.starwars-holonet.com/informa ... renti.html
  • 31/10/2019 - 10:42
  • 31/10/2019 - 15:55
    Commandé sur amazon et reçu aujourd'hui. Hâte de le commencer !
  • 15/11/2019 - 12:54
    Nous l'avons lu en VF ! :)

    Et vous, qu'en avez-vous pensé ?
  • 15/11/2019 - 13:43
    Comme Thrawn 2, je l'ai pas trouvé en librairie, non pas que je l'aurais lu dans l'immédiat si je l'avais trouvé, mais ça à l'air sympa. J'imagine que les espaces lité SW reprendrons du poil de la bête en Décembre.
  • 15/11/2019 - 13:44
    tssss ça va pas de faire des critiques pareilles... :pfff:
    Je me suis interdit de prendre les romans (faut cadrer la collec) et celui-là me fait de l’œil. Enfin de la prélogie!

    Je suis pas très intéressée par le duo Anakin/QG (ils m'ont laissée de marbre dans TPM), mais la critique met l'eau à la bouche sur les autres protagonistes, surtout le padawan de Dooku (personnage que j'aimerai voir développé d'ailleurs).

    Bref, à voir pour moi.
  • 15/11/2019 - 13:55
    Toi qui aimes le Côté Obscur, sache qu'il y a de vrais morceaux de Dooku dedans, pas nombreux mais tout de même ! :sournois:
  • 18/11/2019 - 9:57
    Vade retro, vil tentateur!
  • 20/11/2019 - 7:46
    Si t'aimes
    Spoiler: Afficher
    Dooku
    tu vas être servi, plusieurs éléments canoniques sur son lore sont donnés et la relation entre lui et QG est développée. Honnêtement c'est l'aspect du lire qui m'a le plus plut.
  • 03/12/2019 - 12:59
    Pour Louve et Juno, y a une erreur de trad page 385 :
    Spoiler: Afficher
    "Des générateurs de boucliers de camouflages !"
    alors que vu le contexte, on parle de boucliers camouflés, furtifs sur lequel s'écrase un droïde
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité