StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Master of Deception
  • Genre Roman Junior
  • Série The Last of the Jedi (Vol. 9)
  • Univers Legends
  • Année et période -18 (Empire)
  • Auteur(s) Jude Watson
  • Couverture Drew Struzan
  • Synopsis :

    La planète d'Alderaan est l'une des plus paisibles... et le Sénateur Bail Organa entend bien qu'elle le reste. Mais la présence de l'Empire créé une ombre sur leur tranquillité - au moment où des espions et des traîtres s'infiltrent dans les coulisses du pouvoir.

    Alderaan garde un secret - un secret dont dépend la future existence de l'Ordre Jedi. Suivant les instructions strictes de l'Empereur, l'agent double Ferus Olin doit à la fois découvrir ce secret et le protéger. Ce qu'il va découvrir va soulever de sombres questions sur son propre passé - et le confronte directement avec un autre ancien Jedi... le sinistre Seigneur Noir des Sith, Dark Vador.

  • Note du staff SWU
     (83 % - 1 commentaire)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
 
     (83 %)

    L’avant dernier tome de la série The Last of the Jedi est sans aucun doute l’un des meilleurs. Détaillons tout ça.

    Voyage voyage… sur Alderaan

    Qui dit Alderaan, dit famille Organa, vous l’aurez compris. Ferus Olin, dont le nouveau job auprès de l’Empire est de traquer les êtres sensibles à la Force, se rend sur la paisible planète, où une activité suspecte y a été détectée (comprenez : la petite Leia a fait des siennes, et a utilisé la Force sans le savoir).

    On a alors droit à un double jeu phénoménal de la part de Ferus Olin, qui d’un côté doit mener son enquête comme si de rien était, et de l’autre, doit protéger Leia et la famille Organa, au sein de laquelle se trouve une taupe. Poursuites, trahisons, rebondissements, tout y est. Tout en gardant une bonne petite dose d’humour avec des apparitions savoureuses d’Obi-Wan.

    On oublie pas non plus la recherche de l’identité de Vador par Olin qui, dans cette épisode, va vraiment faire une avancée de géant et nous promet un final énorme !

    Le Côté Obscur se rapproche

    Tout d’abord pour Ferus Olin, qui s’est vu offrir, comme ça, un petit Holocron Sith par Palpatine lui-même. Holocron qui lui ouvrirait l’accès au Côté Obscur. Holocron qui s’amuse aussi à mettre le boxon dans les pensées de Ferus, l’enjoignant de l’ouvrir et de mal agir. Bref, on attendait davantage d’attirance de la part du Côté Obscur dans les romans précédents, nous voilà servi, et c’est le bonheur !

    Pour les amis de Ferus également, ça se gâte. L’Empire décide d’accélérer la manœuvre dans certains quartiers de Coruscant, et le groupe de résistants mené par Dex se retrouve en bien mauvaise posture. Là aussi, Jude Watson nous gratifie d’une fin en queue de poisson, nous obligeant à nous ruer sur le dernier roman !

    Enfin, on notera avec plaisir plusieurs mentions à la Résistance Rebelle que nous connaissons par les films. Même 18 ans avant les évènements de l’épisode IV, celle-ci commence à prendre forme, et certains personnages bien connus sont déjà là…

    Conclusion :

    Un très bon roman, qui doit être l’un des seuls à nous faire vraiment pénétrer sur Alderaan, nous faire profiter de cette planète, et qui jouit d’un scénario très bon, sachant alterner le sombre et le plus clair, et augure d’un final prometteur.

La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

28 membres le possèdent (qui ?)
11 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité