StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Le retour des figurines
 

Avec les jouets Return Of The Jedi, les figurines Star Wars sont dans leur âge d'or. Plus nombreuses, bien mieux finies, très ressemblantes, dotées de nombreux accessoires, de casques qui peuvent s'enlever et de capes en tissu. Du même coup, Kenner réédite toutes les figurines précédentes, inchangées pour la plupart, sur de belles cartes siglées Return Of The Jedi. Certaines ont même droit à deux éditions différentes dans cette série, avec de nouvelles photos pour illustrer la carte, correspondant mieux au personnage tel qu'on peut le voir dans le nouveau film.


Les nouvelles figurines Return Of The Jedi

Là encore, c'est le carton plein pour Kenner. Les figurines se vendent comme des petits pains dans le monde entier, les gamins se les arrachent. J'étais à Londres à l'époque de la sortie du film, je me souviens qu'un grand magasin d'Oxford Street présentait un somptueux rayon Star Wars, et avait fait venir pour l'occasion les “vrais” R2-D2 et C-3PO pour agrémenter sa vitrine.

Les figurines parurent sur deux années (1983-1984) et trois vagues. Seule la première vague fut vendue en France sur une carte Le Retour Du Jedi, et encore incomplètement. Toutes les autres seront proposées un peu plus tard sur des cartes Trilogo (voir chapitre correspondant.) Les détails sur chaque figurine peuvent être consulté dans la databank SWU.

Kenner proposa là encore des figurines en mail-away, par courrier contre des preuves d'achat. L'Amiral Ackbar fut le premier, avec la fameuse offre Revenge Of The jedi avant le changement de titre du film. Nien Nunb fut le suivant, et finalement l'Empereur.

2. Vaisseaux et playsets
 

Comme précédemment, les jouets directement liés aux figurines furent pléthore. A l'AT-AT du film précédent s'ajoutèrent le TIE interceptor, l'énorme B-wing, le Y-wing et la splendide (mais très rare) navette Tydirium. Les anciens vaisseaux, AT-AT, Millenium Falcon, Scout Walker et X-Wing, connurent eux aussi de belles rééditions avec, pour certains, de nouvelles décorations et de nouveaux emballages. Le tout, bien entendu, à des prix toujours en hausse, difficilement accessibles aux bourses les plus modestes.



Quelques vaisseaux Return Of The Jedi

Finie la vieille époque des playsets cheaps en carton, les enfants eurent droit à de belles réalisations tout en plastique, avec plein d'accessoires comme le village ewok, mais toujours, selon la bonne vieille astuce, sans aucune action figure incluse. Le jouet ne servait à rien en lui-même sans les précieuses figurines. Seule exception à la régle, un jouet plutôt curieux nommé Jabba The Hutt Dungeon, sensé représenter le donjon de torture pour droïdes de Jabba. Vendu uniquement dans les magasins Sears et incluant trois figurines, il existait en deux versions avec des figurines différentes. Le socle en plastique de ce jouet était directement tiré du playset Droid Factory. Les anciens playsets ne furent pas réédités à l'époque de Return Of The Jedi.


Le village ewok et le Donjon de Jabba (photos Mighty Jabba's Collection)

Globalement, les grands jouets Return Of The Jedi sont les plus rares, aujourd'hui, car contrairement aux jouets des films précédents, ils n'ont pas été réédités et n'ont pas été distribués dans tous les pays. Il n'y a eu, par exemple, que très peu d'exemplaires produits de la navette Tydirium, comparativement aux différentes éditions du Faucon Millenium. Aujourd'hui encore, ces jouets vintage sont très recherchés par les collectionneurs.

Des jouets plus petits, à des prix nettement plus abordables, s'ajoutèrent à tout cet ensemble : le Speeder Bike sur lequel pouvaient s'asseoir les figurines était l'un de ces beaux jouets, en plastique et métal. L'engin pouvait "exploser" en pressant sur un bouton, et se reconstruisait en un tournemain. On pouvait également acheter des accessoires ewoks, catapulte ou deltaplane, pour recréer la bataille d'Endor. Les mini-rigs revinrent eux aussi, à la grande satisfaction des parents qui pouvaient acheter des véhicules pour les figurines à des prix acceptable. Si certains étaient très inspirés des maquettes du film (le skiff des sables) d'autres étaient issus de l'imagination fertile de Mark Boudreaux (le Endor forest ranger). Ce dernier avait saisi l'essence du design starwarsien, et ses engins collaient parfaitement avec le style de la Saga. Les mini-rigs du film précédent furent bien entendu réédités dans la foulée.


Les mini-rigs versions Return Of The Jedi et le Speeder Bike

Notons au passage que l'une des grandes qualités de tous les jouets Kenner était leur solidité à toute épreuve. Même si on perdait facilement certaines pièces, comme les canons mobiles de l'AT-AT, les engins étaient globalement très solides et difficiles à casser. Aujourd'hui encore on en trouve en très bon état, et seuls les autocollants servant à les décorer ont souffert avec le temps.

3. Des créatures en plus !
 
En plus des playsets, et comme pour Empire Strikes Back, Kenner proposa des créatures, à l'échelles des figurines, vendues séparément. Le Palais de Jabba allait fournir les créatures en question, en plus de nombreuses figurines. Pouvant être mélées aux dites figurines, ces créatures n'en sont pourtant pas à proprement parler. Même Max Rebo et sa bande ne sont pas inclus dans les listes officielles de figurines.

Jabba le Hutt dans toute sa splendeur (photos Mighty Jabba's Collection)

La première de ces créatures, et l'une des plus célèbres, est Jabba Le Hutt. Juché sur un trône et fumant son narguilé, le coude appuyé sur une rambarde, il a fière allure. Il est en plastique dur avec des bras en plastique souple qui ont une fâcheuse tendance à se détacher et qui ont un mal de chien à tenir correctement la “pipe”. La queue est articulée. On trouve aussi avec Jabba un Salacious Crumb très nettement surdimensionné, donc pas du tout à l'échelle. Mais ne boudons pas notre plaisir, c'est la seule figurine produite de ce détestable personnage dans les années 80. Le trône de Jabba était lui aussi intéressant : il pouvait s'ouvrir pour contenir des figurines “prisonnières”. Son fond était couvert d'ossements. Il était également doté d'un collier relié à une des sculptures pour garder un éventuel prisonnier. Bien qu'il n'y aie jamais eu de figurine Leia Esclave, à cette époque, elle n'aurait pas déparé l'ensemble.

Le Max Rebo Band (photos Mighty Jabba's Collection)

Avec Jabba, on pouvait trouver le Max Rebo Band, composé de Sny Snootles, de Max Rebo (le pianiste bleu) et de Droopy McCool, sorte d'éléphant vêtu d'un short d'où émerge une clarinette. La chanteuse, une belle figurine à l'échelle des autres 3 pouces 3/4, n'était pas des plus stable et avait bien du mal à tenir debout sans support. Elle était en outre dotée d'un micro sur pied qui ne la tenait pas beaucoup. Max Rebo, quant à lui, était accompagné de son “piano” et Droopy de sa clarinette. Cet ensemble est resté plutôt rare, quoiqu'il fut réédité en boîte (et non plus sous blister) en version Trilogo.

Le Rancor (Photo Mighty Jabba's Collection) et la réédition du Wampa

Enfin, la plus belle de ces créatures est le Rancor. C'est aussi la plus rare. Une superbe bête, de grande taille, pouvant bouffer des figurines 3 pouces 3/4 sans sourciller. Articulée, tenant bien sur ses pattes, c'est un superbe jouet malheureusement très cher, à l'époque. Beaucoup plus encore aujourd'hui. on en trouve en loose pour une centaine d'euros.
S'ajoutent à ces créatures les rééditions sous boîtage Return Of The Jedi, comme c'est l'habitude chez Kenner, réédition du Wampa, par exemple.
4. Quelques anecdotes
 

La tuile Revenge Of The Jedi

En 1982, après Empire Strikes back, les figurines Kenner sont à leur altitude de croisière. Le prochain film Star Wars est en préparation, et promet d'être un nouveau carton. Kenner travaille fort pour produire une nouvelle ligne de figurines encore meilleures que les précédentes. Les designers, là encore, ont accès aux documents préparatoires de Lucasfilm et aux plateaux de tournage, et préparent de nouveaux petits chef-d'œuvre de plastique moulé. L'amiral Ackbar était même livré en sachet plastique avant la sortie officielle, avec de beaux flyers portant le futur titre du film Revenge Of The jedi. Tout devait bien rouler, les nouvelles figurines étaient sur les rails, les cartes étaient chez l'imprimeur, les actionnaires se frottaient les mains et les gamins bavaient déjà d'impatience.

Mais là, patatras ! George Lucas décide de changer le titre du film, de troquer le Revenge contre un Return, officiellement parce qu'un Jedi ne peut pas se venger. D'autres explications ont été avancées : par exemple un confusion possible avec le titre de Star Trek II – The Revenge Of Khan, lui-même retitré plus tard The Wrath Of Khan pour éviter la confusion avec Revenge Of The Jedi. Certain ont même prétendu que Revenge n'a jamais été le vrai titre du film, et que ce n'était qu'une astuce de la part de Lucas pour rouler les faussaires de produits dérivés. Mais cette explication ne tient pas puisque un premier trailer officiel du film porte l'ancien titre. De plus, un document de recherches reproduit dans le livre The Star Wars Vault accrédite la version de Lucas. Quelle que soit la vraie raison, toujours est-il que le titre change, alors que des milliers de cartes de figurines sont déjà imprimées recto verso avec le titre Revenge Of The Jedi. Impossible de sortir des jouets avec un titre erroné ! Les cartes et les emballages finissent donc, pour la plupart, au pilon. Pour la plupart, car un certain nombre ont échappé à la destruction et font la joie des collectionneurs.


matériel Revenge Of The Jedi non utilisé

Kenner modifie donc les cartes, remplace Revenge par Return, et elles sont rapidement réimprimées avec le bon titre. Les figurines sortiront en temps et en heure.



La figurine Gargan

Le personnage de Gargan, la danseuse bien en chair avec six seins qu'on peut voir dans le palais de Jabba, a bien failli être produite en figurine elle aussi. Des prototypes furent réalisés, mais finalement le produit fut abandonné.


Gargan (photos Chris Georgoulias - The Star Wars Archive database)

Ce fut la seule et unique figurine complètement abandonnée par Kenner durant toute la période vintage. Il semble que Lucasfilm ai rejeté l'idée de cette figurine crée par Kenner. Proposer aux enfants de jouer avec cette prostituée à triple poitrine n'aurait peut-être pas été du goût des parents. Un pièce de collection Gargan avait été produite également, ce qui semble indiquer que la figurine aurait du sortir dans la collection Power Of The Force, mais puisque les prototypes datent de 1983, il est fort possible qu'elle aie eu droit à une version Return Of The Jedi, dans la dernière vague de figurines.



La première version de l'Empereur

Kenner avait envisagé une version un peu différente de l'Empereur, comme en témoignent des prototypes abandonnés. Au départ, le personnage devait être doté d'une cape en tissu, comme le démontrent les dessins préparatoires, et elle devait avoir la tête nue. La sculpture de cette tête est fort intéressante, puisqu'elle est vraiment très proche de celle qu'on peut voir dans la Prélogie, bien des années plus tard. Le corps de la figurine était prévu moins massif, puisque recouvert de la cape en tissu.

L'Empereur première version (photos Chris Georgoulias - The Star Wars Archive database)


Pourquoi avoir changé d'idée ? Il est probable que les designers de Kenner aient pensé qu'une cape en tissu n'aurait finalement pas convenu. Les précédentes figurines dotées de ce genre de cape à capuche (Luke Jedi ou Prune Face) n'étaient pas de grandes réussistes, il faut l'avouer. Le projet fut donc modifié et l'Empereur réalisé en une pièce, celui que nous connaissons. Malheureusement, les articulations des jambes de celui-ci ne sont pas des plus esthétiques...



Récupération des designs par Kenner

Cette anecdote, rapportée par Mighty Jabba's Collection, montre comment Kenner fait feu de tout bois pour réutiliser les designs des figurines dans d'autres collections. Voici un beau blister avec une figurine Kenner Robin Hood Prince Of Thieves représentant Frère Tuck, l'un des joyeux compagnons de Robin des Bois. Mais lorsqu'on sort la figurine et qu'on la “déshabille” on constate une troublante ressemblance...

Frère Tuck, avec un corps très familier... (photos Mighty Jabba's Collection)

En fait, Kenner réutilisait largement les desings de certains produits pour d'autres gammes. Les deux figurines présentées semblent identiques, mais en y regardant de près, la sculpture est différente. Elle est simplement très inspirée, les jambes en particulier sont pour ainsi dire identiques, alors que le torse est nettement différent. Le côté pratique était la réutilisation des moules à peine modifiés, d'où une économie substantielle.
Kenner réutilisa également plus tard le design du Village Ewok pour créer un Sherwood Forest Playset pour la gamme Robin Hood, y ajoutant au passage la catapulte ewok. Enfin, on trouvé un recyclage habile du Ewok Battle Wagon (collection Power Of The Force) en Battle Wagon de Robin Hood (voir section correspondante).


Village Ewok recyclé en playset Robin des Bois !
5. Et en France ?
 

Comme auparavant, en France, les publicités pour les jouets envahirent très tôt les magazines jeunesse. On nous y présentait les nouvelles figurines à grand renfort de citations sages de maître Yoda, et des jeux-concours furent organisés. Je me souviens d'un de ces concours consistant à imaginer une BD sur ce que pourrait être le Retour du Jedi, avec des jouets et figurines à gagner. Je n'ai même pas essayé d'y participer.


Le concours de BD “Retour Du Jedi”

Même si toutes ces pubs étaient clairement alléchantes, les petits français furent un brin frustrés : Meccano s'est arrêté à la première vague américaine de figurines. Ainsi de nombreux personnages (à partir de la vague 2) n'ont jamais été édité en France sur une carte spécifiquement Retour Du Jedi. Les vagues suivantes ont été produites sur cartes Trilogo (voir chapitre correspondant). On a donc pu trouver de belles figurines Retour du Jedi en France, sur de belles cartes reprenant le modèle américain, la carte carrée ayant été abandonnée par Miro-Meccano.


Les figurines “Retour Du Jedi” françaises

Cependant, les figurines n'étaient pas disponibles à part égales; certaines étaient introuvables, alors que d'autres envahissaient les rayons. Je me souviens fort bien de tout un rayon rempli de figurines Ree-Yees dont personne ne voulait. Meccano a aussi réédité la plupart des anciennes figurines sous blister Retour Du Jedi, beaucoup plus rares, voire rarissimes, comme le Luke Farmer, ou tout simplement jugées comme inexistante, comme la Princesse Leia première version, bien qu'il existe des photos représentant le blister sur des publicités de l'époque - voir ci-dessous une publicité au dos de Pif-Poche 2018.


Rééditions françaises sous blisters “Retour Du Jedi”

Les jouets, vaisseaux et playsets, furent aussi vendu chez nous, comme en témoignent les mini-catalogues qui accompagnaient les boîtes, ainsi que les publicité des magazines jeunesse comme Pif Gadget. Mais ils étaient relativement rares, et d'un prix si élevé que les parents y regardaient à deux fois avant d'offrir un de ces engins à leurs gamins. Seuls les mini-rigs et les petits engins comme le speeder-bike étaient abordables.


Publicités des journaux jeunesse

La France eut droit également à un concours mémorable proposé par les éditions Lug, qui éditaient dans la revue Titans les comics Star Wars de chez Marvel. Sur les belles couvertures de Jean Frisano (ou de Tom Palmer) s'étalait un logo alléchant : “Grand concours Guerre des Etoiles — 50 prix à gagner”, comme on appellait encore la Saga à cette époque.


Le fameux concours “Guerre des Etoiles” de Titans

Il s'agissait de répondre à des questions simples par courrier pour participer à un tirage au sort, et peut-être gagner l'un des nombreux jouets et figurines Kenner mis en jeu. Tous les mois le lot principal était différent (jouet ou playset), des lots secondaires étaient également proposés (des mini-rigs), et les pages intérieure de la revue étaient illustrées de (mauvaises) photos des jouets en question. De bons souvenirs. En bon lecteur de Titans, j'ai dû participer à tous les tirages au sort, au grand désespoir de ma mère à qui je piquais les timbres pour les lettres, et j'ai eu la chance de gagner une fois, un lot secondaire, un mini-rig que malheureusement je ne possède plus aujourd'hui. Il a dû se perdre dans un déménagement…

6. Liste des figurines Return Of The Jedi
 
Ne sont pas incluses dans cette liste les rééditions des figurines des films précédents, ni les créatures comme Max Rebo et son orchestre. Seules les nouvelles figurines tirées de Return Of The Jedi sont listées. En France, seule la vague 1 a été vendue en blister français Le Retour Du Jedi, accompagnée de la réédition de 27 figurines des anciens films. Les vagues 2 et 3 sont sorties en France sous blister Trilogo (voir chapitre suivant).

Nom du personnageNom françaisBlister français
Date de parution
---- Vague 1 - 65 back ----
Admiral AckbarAdmiral Ackbar
Retour du Jedi
1983
Bib FortunaBib Fortuna
Retour du Jedi
1983 
Biker ScoutBiker Scout
Retour du Jedi
1983
Chief ChirpaChief Chirpa
Retour du Jedi
1983
Emperor's Royal GuardGarde Royal de l'Empereur
Retour du Jedi
1983
Gamorrean GuardGarde Gamorrean
Retour du Jedi
1983 
General MadineGeneral madine
Retour du Jedi
1983 
KlaatuKlaatu
Retour du Jedi
1983 
Lando Calrissian (Skiff Guard Disguise)Lando Calrissian (Tenue Garde)
Retour du Jedi
1983 
Logray (Ewok Medecine Man)Logray (Guérisseur Ewok)
Retour du Jedi
1983 
Luke Skywalker (Jedi Knight Outfit)Luc (Tenue de Chevalier Jedi)
Retour du Jedi
1983 
Nien NunbNien Nunb
Retour du Jedi
1983 
Princess Leia Organa (Boushh Disguise)Boushh
Retour du Jedi
1983 
Rebel CommandoCommando Rebelle
Retour du Jedi
1983 
Ree-YeesRee Yees
Retour du Jedi
1983 
Squid HeadSquid Head
Retour du Jedi
1983 
WeequayWeequay
Retour du Jedi
1983 
---- Vague 2 - 77 back ----
8D8
Trilogo
1984
AT-ST Driver— 
Trilogo
1984 
B-Wing Pilot— 
Trilogo
1984 
The Emperor— 
Trilogo
1984 
Han Solo (Trench Coat)— 
Trilogo
1984 
Klaatu (In Skiff Guard Outfit)— 
Trilogo
1984 
Nikto— 
Trilogo
1984 
Princess Leia Organa (In Combat Poncho)— 
Trilogo
1984 
Prune Face— 
Trilogo
1984 
Rancor Keeper— 
Trilogo
1983
Teebo— 
Trilogo
1984 
Wicket W. Warrick— 
Trilogo
1984 
---- Vague 3 - 79 back ----
Lumat— 
Trilogo
1984 
Paploo— 
Trilogo
1984 
Publicité