StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. La toute fin des figurines Vintage
 

A partir de 1985, Star Wars entra doucement dans une période de sommeil, pendant laquelle l'intérêt pour la Saga retomba très bas. Seuls quelques collectionneurs s'attachaient encore à ces figurines, sans Internet à l'époque, par le biais de revues spécialisées. On recevait des catalogues artisanaux plus ou moins bien fichus, proposant des figurines à des prix qui font rire aujourd'hui. 200 francs (30 euros) pour un Général Madine sous blister Trilogo, c'était encore possible. Plus aujourd'hui.

Que sont devenus les importants stocks de figurines et de jouets, en particulier les Trilogos, produits en masse ? Il finiront dans des solderies, chez des vendeurs de discount, et en France chez Tati. En 1987-88, Tati vendit un énorme stock de figurines Trilogo à des prix inimaginables aujourd'hui : des Yak Face, des Amanaman, des Barada, à 5 francs (moins d'un euro), le tout en vrac dans des bacs. J'ai moi-même complété ma collection par cette vente chez Tati, presque tout mon pognon de l'époque y est passé.

Album de famille de la collection Star Wars Vintage. Seul manque Yak Face...

On estime que durant toutes ces années, de 1978 à 1985, il se sera vendu plus de 250 millions de figurines Star Wars vintage. Le bilan final est donc remarquable pour Kenner. La marque tenta bien de poursuivre l'intérêt en lançant de nouveaux projets en 1986, des prototypes de nouveaux engins ont été crées, mais Lucasfilm estima qu'il ne fallait pas poursuivre dans ce sens. Seuls les collections consacrées aux séries de dessins animés Droids et Ewoks rapportèrent encore un peu d'argent, jusqu'en 1989, mais ce ne sont plus à proprement parler des figurines Star Wars, c'est déjà de l'Univers Etendu, largement étendu en ce qui concerne les Ewoks.

Ce n'est que vers 1995 que le monde des figurines Star Wars se réveillera. Mais c'est une autre histoire.

2. L'héritage des figurines vintage
 
Depuis le début des années 1980, le format 3 ¾ crée par Kenner s'est imposé largement dans le monde des figurines. Presque toutes les licences qui ont suivi ont été dérivées sous ce format, citons Star Trek, Galactica, L'Agence Tout Risque, Buck Rogers, les super-héros et bien d'autres encore. Star Wars a donc inauguré un format nouveau devenu un standard.
Voyons quelques annecdotes concernant ce format, héritage des figurines Kenner (Merci à Grand-Yoda pour les infos et suggestions de cette conclusion)


Figurines Alien

Dès 1979, Kenner développa des prototypes 3 ¾ pour des figurines tirées du film Alien. Mais ces figurines ne furent jamais produites. Au visionnage du Film, constatant qu'il ne s'agissait en rien d'un film pour enfants, Kenner se ravisa et abandonna la collection. Ces  prototypes étaient splendides, très représentatifs des personnages du film et en même temps très proches dans leur conception des figurines Star Wars. En 2013, la marque Super7 édita finalement ces figurines, en utilisant les prototypes d'époque Kenner.
Figurines GI-Joe

On a déjà noté, en introduction de ce dossier, que les figurines GI-Joe étaient, depuis 1964, d'un format “poupée”. En 1982, cependant, elles sont passées elles aussi au format 10 cm (3 pouces ¾), et cette gamme  a perduré jusqu'en 1994. De nombreuses de figurines de qualité, très style “comics”, sont sorties, leur spécificité par rapport aux figurines Star Wars fut l'élastique à l'intérieur du buste qui permettait de faire pivoter le haut du personnage.


Figurines "Médecins sans Frontières"

Vers 1988, la société Berchet lance en France une ambitieuse collection de figurines 10 cm “Mission Médecins Sans Frontières”, histoire de diriger les enfants vers autre chose que la guerre et les guerriers en tout genre. Huit figurines, des véhicules et des playsets sont sortis, avec la promesse de reverser une partie des bénéfices des ventes de ces figurines à l'association Médecins Sans Frontières pour vacciner des enfants. C'était d'ailleurs de superbes petites figurines, très articulées, avec des accessoires médicaux, stéthoscopes, blouses et valises. Mais malheureusement pas un immense succès. La guerre des GI-Joe plaisait nettement plus que l'humanitaire.

Figurines Bikin Kaido
De nombreuses marques essayèrent de surfer sur le succès des figurines Kenner. Notons celle-ci, particulièrement intéressante : vers 1990, une marque belge (BIKIN KAIDO) basée à Tournai, sortit quelques figurines, pas plus d'une douzaine, sans aucun véhicule ni playset. Ces figurines au blisters très guerriers auraient pu faire de l'ombre aux GI-Joe, dont elles étaient très proches, car elles étaient équipées d'un sac à dos “parlant”. En appuyant sur un bouton situé sur le sac à dos, on pouvait entendre une phrase dite par le personnage qui portait ce sac. C'était le premier système parlant pour les figurines de ce format, l'ancêtre du ComTalk. Cette gamme fut commercialisée uniquement en Europe, probablement uniquement en France et en Espagne.

Aujourd'hui encore, de nombreuses marques produisent des figurines 3 ¾, toujours aussi appréciées des collectionneurs.
N'oublions pas : c'est en partie grâce à Star Wars !
<< Page précédente
Publicité