StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Interview de Walter Jon Williams [MAJ]
 
SW.com nous offre une interview très intéressante du dernier auteur du NOJ
03/10/2002
Vu que c'est mon retour parmi vous et que je suis en forme, je vous livre une traduction complète (j'ai considéré qu'il n'y avait aucun spoiler digne de ce nom):

MAJ : TFN pubblie à son tour une interview de l'auteur. Bien plus sympa et directe que celle de SW.com à mon avis.

La course au Crash de l'UE

De nombreuses fois dans Destiny's Way, le dernier livre du NOJ, les personnages clament que c'est le point où tout va basculer dans la guerre entre les Yuuzhan Vong et la Nouvelle République. L'auteur Walter Jon Williams amène l'histoire à travers de nombreuses confrontations à retournements de situation, incluant une bataille générale à la fin du livre qui laissera sans doute de nombreuses cicatrices sur les forces défaites.
Bien que le travail sur le roman ait démarré plus d'un an auparavant, l'introduction de Williams au mythe StarWars fut d'une banalité commune, dans un sombre cinéma des années 70. "La première projection de StarWars dans ma ville était quelque chose comme 11h30 du matin lors d'une matinée de la semaine," se rappelle-t-il. "Je venais d'être jeté de l'Université et je n'avais pas de travail, et je voulais me changer les idées sur l'instant. Une file s'était déjà formée et tous mes amis étaient déjà dedans. C'est le premier indice qui m'a laissé penser que StarWars allait être un phénomène spécial pour les gens de ma génération"

On met en avance-rapide et on arrive bien des années plus tard, Williams, déjà un auteur publié et connu, est approché par Del Rey Books pour entrer officiellement dans la Galaxie StarWars. "Le premier contact fut entre Shelly Shapiro de Del Rey et mon agent, et c'était quelque chose comme, 'Si Walter était dispo lorsque nous aurions besoin de lui, écrirait-il un livre?' Puis, très soudainement, le projet théorique se concrétisa, et les choses ont commencé à se produire très rapidement."

Williams subit un cours d'UE intensif, puisqu'il ne connaissait que les films et non les livres publiés au cours du dernier quart de siècle. Plongeant dans l'Encyclopédie StarWars, les Essential Guides, et d'autres références fournies gracieusement par LucasBooks, Williams fut introduit à vitesse lumière dans cette Galaxie en perpétuelle évolution. "J'ai développé une sorte de réponse Zen à tout ça: 'Okay, Luke s'est marié à un assassin à tête rouge, et ils ont un gosse. Cool. Suivant.'"

Les autres ont aimé voir en ce travail une sorte de course de relais, avec chaque auteur portant le bâton jusqu'à l'autre. Williams est le dixième auteur de la série, reprenant les traces de Traitor, un paperback de Matthew Stover. "Je dois lui donner des remerciements très spéciaux car il m'a fournit toute sorte d'infos sur son livre, et j'ai pu reprendre à partir de Traitor sans problème. Il a rendu la prise de bâton très facile."

LucasBooks et Del Rey ont commencé à développer le Nouvel Ordre Jedi en Mars 1998, programment pour la 1ère fois une histoire sur plusieurs livres à travers plusieurs années, à la fois en hardcover et paperback. Une Bible sur l'histoire de la série et ses tenants et aboutissants est mise à disposition des auteurs, bien qu'ils aient une flexibilité telle qu'ils peuvent toujours explorer de nouvelles directions que la série n'aurait pas encore touché.

"Pour la continuité de la série, il y a pas mal de points d'intrigues qui devaient être introduits dans Destiny's Way, mais la manière dont il devait être présenté dépendait de moi, et j'ai eu une grande liberté de mouvement concernant tout le reste. Beaucoup plus que je ne m'y attendais, en fait," note Williams.

"Développer les grandes lignes ne fut jamais un problème. Ce fut toujours les petits détails qui me firent perdre espoir," révèle l'auteur, se rappelant une série de surprises qui causèrent pas mal de migraines et beaucoup de réécriture. "Qu'est-ce que vous voulez dire par je ne peux pas tuer Zavval le Hutt parce qu'il est déjà mort? Comment ça Winter est mariée? Où s'est-elle mariée? Comment ça, des années auparavant? Toutes ces petites découvertes veulent dire qu'une chose : réécriture -- la romance de Jaina Solo-sa vie en particulier. C'était certainement pas dans la Bible."

Voilà les poids sous lesquels on peut ployer quand on partage un si grand univers.

Alors que le roman précédent, Traitor, était plus un focus sur Jacen Solo et son voyage dans l'enfer des Yuuhzan Vong, Destiny's Way revient aux batailles spatiales épiques de StarWars, complétés par des dogfights, des choix personnels, les intrigues politiques... etc "J'ai apprécié le contraste," déclare Williams. "Chacun de ces éléments joue sur mes forces d'écrivain, donc j'ai été capable de sauter du coq à l'âne et de passer un bon moment."


Les Maîtres de la Philosophie

Dans Destiny's Way, le personnage énigmatique de Vergère laisse tomber ses phrases mystères et ses questions rhétoriques, et révèle son histoire alors qu'elle-même et Luke Skywalker font face-à-face. Avec deux maîtres de la Force discutant le sujet nébuleux et épique de la Force et sa morale, Williams se tourna vers sa propre expérience afin d'offrir un dialogue cohérent.
"Cela m'a aidé d'avoir étudié ces choses depuis des décennies. J'ai lu de la Philosophie, et je suis ceinture noire 4ème dan au Kenpo. Si vous faites des arts martiaux, vous êtes en contact continuel avec les idées Taoist et Buddhist inhérent dans les arts martiaux orientaux, et cela arrive que vous vous considérez un Taoist ou Buddhist ou pas," dit-il.

"Puisque George Lucas semble avoir dérivé ses idées concernant la Force des idées Orientales -- il y a une raison pour laquelle Luke porte un kimono, bor**l -- J'ai été capable d'appliquer ce que j'avais déjà compris à l'Univers StarWars."

Les idées Occidentales ont été également ajoutées au mix, particulièrement avec l'esprit de Vergère. "C'est dérivé du philosophe du 17ème siècle Spinoza, qui est un de mes mecs principaux, philosophiquement parlant. C’est compatible avec les philo des arts martiaux, parce que les 2 réclament la nécessité de se connaître soi-même et de se surpasser, et cela est également crucial pour les Jedi," révèle-t-il.

"La discussion entre Luke et Vergere est celle entre 2 maîtres. Luke est un maître mais ses idées sont dérivées de son expérience de la vie, qui fut axée sur la lutte entre la lumière et l'obscurité de la Force amplifiée par ses confrontations contre l'Empereur et Darth Vader. Ce n'est pas tant que sa vue est fausse, mais plutôt incomplète. Vergère est la personne qui peut combler les manques du savoir de Luke."

Ce qui risque de devenir sujet à débat également est la responsabilité de la faute concernant la guerre des deux côtés, qui sont contrastés par des chapitres entièrement dédiés aux plus hautes castes Yuuzhan Vong, et le bureau exécutif de renaissance de la Nouvelle République.

"Shimrra est un dictateur absolu," note Williams. "Mais il a encore du travail au sein du système Yuuzhan Vong, avec sa société divisée en castes qui ont leurs propres enjeux. La cour de tout dictateur est un véritable égout rempli d'intrigues, parce que tout les bénéfices viennent d'en haut, et contenter et faire la cour à ce dictateur absolu est la base de tout honneur, statut et force."

Les héros sont gênés par le manque d'orientation, des agendas contradictoires, et le manque de leadership. Plutôt que d'ignorer ces problèmes par foi religieuse comme leurs ennemies, ils doivent unir leurs forces pour obtenir des résultats. "Le gouvernement de la Nouvelle République est si déficient qu'il semble de même pas fonctionné du tout," dit Williams. "Tout a besoin d'une sérieuse restructuration, mais personne n'a le pouvoir pour le faire. Ajouté à cela est le dilemme particulier de Luke; pour reformer le Conseil des Jedi et les amener à la victoire, il doit trouver ou former un gouvernement qui travaillera avec les Jedi, puis offrir à ce gouvernement la victoire sur les Yuuhzan Vong pour qu'il ait du prestige lors de la renaissance du système. Luke doit penser en politicien, ce qui est quelque chose qu'il ne trouve pas particulièrement gratifiant."

Le challenge du leadership est ressenti des deux côtés de la guerre, et la Nouvelle République prend des avancées alarmantes qui peuvent changer le cours de la guerre. Au grand plaisir des fans du Retour du Jedi est le retour d'un héros de guerre à la retraite, l'Amiral Ackbar, qui ignore les peines d'un âge avancé pour concevoir un plan d'attaque. "C'était en fait la suggestion de Spenser Ruppert, un fan fou furieux de StarWars de ma connaissance. Il a vu tous les films et lu touts les livres de nombreuses fois, et au début du projet je l'ai contacté plusieurs fois pour de nombreuses infos. Il a reçu une mention spéciale dans mes remerciements spéciaux."

Destiny's Way arrive sur les étagères des librairies cette semaine aux USA, mais les fans de StarWars ont eu la chance de voir un peu la "patte" de Williams en lisant Ylesia, une court histoire sous la forme d'un eBook disponible au téléchargement. Ylesia a marqué la 1ère de Williams pour une histoire exclusivement sous ce format, bien que plusieurs de ses autres ouvrages soient disponibles en eBooks. "Ylesia est en fait une sous-intrigue que j'ai coupé de Destiny's Way parce qu'il (le roman) devenait trop long," explique-t-il. "Cela se passe entre les Chapitres 20 et 21 de Destiny's Way. Vous pouvez lire les deux indépendamment, bien que j'ose espérer que si vous lisez les deux ensembles, vous trouverez qu'ils se complètent à merveille."

Après Destiny's Way, le Nouvel Ordre Jedi se poursuit dans les mystères et méandres de la trilogie Force Heretic, écrite par Sean Williams et Shane Dix. Walter Jon Williams a rencontré Sean Williams au Skywalker Ranch pour préparer ce passage de bâton, et pour rendre compatible leurs projets autant que possible. "J'ai essayé d'éclairer mes idées brumeuses avec lui en dépit du manque de temps," dit-il. "J'espère avoir fait le passage aussi parfaitement que Matt Stover l'avait fait pour moi."

Vous pouvez lire (en VO) les premières pages de Destiny's Way en cliquant ici
Parution : 03/10/2002
Source : SW.com
Validé par : alternativ
<< Actualité précédente
Actualité suivante >>
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité