StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Tales from Vader's Castle
 
     (60 %)

    IDW a voulu, aux alentours d’Halloween, sortir une mini-série éclair (un numéro par semaine pendant cinq semaines) sur le thème de l’horreur et de l’épouvante. Soyons réalistes deux secondes, ce n’est pas l’éditeur des comics Star Wars pour enfants qui allait sortir une série horrifique. Il s’agit finalement d’une mini-série sur les clichés et les thèmes de l’épouvante.

    N’allez pas croire que c’est mauvais, en effet si un cliché est devenu un cliché, ou un sujet un thème récurrent de ce type de média, il y a bien une raison… Plongeons donc ensemble dans les contes horrifiques du château de Dark Vador…

    Scénario : Contes de la crypte

    Même si on se retrouve typiquement dans une œuvre « d’un certain point de vue », il semblerait que toutes les histoires soient (pour une fois) cohérentes et canons. Cependant, ceci ne les exempt pas d’un certain nombre de défauts. Là où certaines sont juste grandioses voire même macabres (celle avec les ewoks est un petit bijou !) d’autres sont tout bonnement ridicules et on a qu’une envie, se facepalm pendant toute la lecture.

    Je veux dire, il y a des manières d’aborder des thèmes comme la sorcellerie (via la Force comme avec les sorcières de Dathomir) ou le « vampirisme » (comme avec les Anzatis en Legends) mais venir caser dans Star Wars une sorcière à la Maléfique, ou des vampires à la Bram Stoker… comment dire… Notons, malgré le ridicule, que faire, le temps de quelques minutes, du Comte Dooku un vampire, connaissant la filmographie de Sir Christopher Lee, est un joli hommage !

    Cependant tout n’est pas à jeter, la première histoire, bien qu’ennuyeuse, traite d’une bonne manière les histoires de fantômes, celle avec les ewoks est excellente sur les sacrifices rituels et la dernière en mode invasion de monstres, même si (trop) courte, fait suite à l’arc en cours de la série Dark Vador !

    Et le fil rouge alors ? Comment ces histoires sont elles articulées entre elles ? Comment sont-elles racontées ? On retombe dans un travers irréaliste déjà vu, c’est-à-dire : on est pourchassés par des tas de méchants, on doit être discret… donc racontons-nous des histoires d’épouvante, on n'a que ça à faire !

    Notons que même si cette « excuse » pour se raconter des histoires est aberrante au possible, ce qu’il se passe dans le château de Vador tient quand même la route et pour une fois dans une BD jeunesse… tous les héros ne s’en sortent pas !

    30/50

    Dessins : farandole

    Ce n’est pas une nouveauté : vous savez que je n’aime pas la valse des auteurs au sein d’une histoire ou d’un arc. Cependant, certains comics ont su le faire intelligemment comme le quatrième annual de la série Star Wars.

    Nous assistons encore une fois à une manière originale de faire. En effet, chaque histoire racontée va bénéficier d’un dessinateur différent et le fil rouge au sein du château de Vador aura droit tout du long au style épuré et mignon de Derek Charm (qui officie sur les comics Star Wars Adventures régulièrement depuis le tout début).

    Derek Charm n’est donc plus à présenter, ça fait le travail sans être révolutionnaire, on est dans du dessin jeunesse même si ici s’ajoute un jeu d'ombres et des ambiances appréciables.

    Parlons donc des autres : sur l’histoire de fantôme dans le Ghost (ça ne s’invente pas) on est cohérent avec un dessinateur similaire à ceux des comics Rebels (autant dire sans grand intérêt artistique) ; viennent les vampires, c’est très étrange, une colorisation affreuse qui rate tous les effets, des reliefs lisses et sans âme ; les dessins de l’histoire de sorcière enlèvent tout le côté épouvante, c’est mignon avec de belles couleurs donc niveau adéquation on repassera ; le dessinateur des ewoks lui, il tient un truc, c’est hachuré, brut, sauvage, violent, tout ce qu’on attendait sur cette mini ; et enfin la dernière histoire d’invasion est graphique, dantesque, ce sont des toiles représentant des scènes de guerre… un autre chef d’œuvre après les ewoks !

    30/50

    On voit bien que les résultats sont très divers pour les dessins, tout comme ils le sont pour les histoires. Une mini qui ne restera pas dans les mémoires mais qui aura au moins le mérite d’exister et te proposer autre chose que les répétitifs Star Wars Adventures



    + Les plus

    Les ewoks m’ont vraiment bluffé
    Ca ose par moment

    - Les moins

    Faut arrêter les clichés du genre

Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

7 membres le possèdent (qui ?)
6 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité