Désir de Vengeance
  • Titre original The Call to Vengeance
  • Genre Roman Junior
  • Série Les Apprentis Jedi (Vol. 16)
  • Univers Legends
  • Année et période -40 (Emergence de l'Empire)
  • Auteur(s) Jude Watson
  • Couverture Cliff Nielsen
  • Traducteur(s) Thomas Bauduret
  • Synopsis : Qui-Gon est parvenu à sauver Tahl mais la Jedi est gravement blessée. Trop faible pour faire appel à la Force, elle et finit par s'éteindre, malgré les soins prodigués et l'amour que lui porte Qui-Gon. Egaré par le chagrin et la rage, ce dernier est déterminé à venger la mort de Tahl et à tuer Balog de ses propres mains. Obi-Wan et le Maître Jedi Mace Windu ne peuvent se résoudre à laisser leur ami dépasser la limite qu’aucun Chevalier ne doit franchir. La justice que réclame Qui-Gon n’est en fait que vengeance, et ce sentiment mène droit au Côté Obscur. Mais cette fois, Jinn semble n’avoir que faire de son enseignement, et fausse compagnie à ses compagnons avec la ferme intention de faire couler le sang.
  • Note du staff SWU
     (73 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (92 % - 4 commentaires)
     (85 %)
    Après La Fin de l’Espoir, la « trilogie New Apsollon » prend fin dans ce roman qui voit l’arrivée à la rescousse de Mace Windu et de Bant, l’ami d’Obi-Wan et désormais ancienne padawan de Tahl. Et ils ne sont pas de trop ! En effet, Qui-Gon est extrêmement perturbé par la mort de celle qu’il aimait et Obi-Wan ne reconnait plus son Maitre qui ne respecte plus les enseignements qu’il lui a prodigués. Qui-Gon l’humain et Mace Windu le droïde dépourvu de sentiment ne sont pas les meilleurs amis du monde. Alors considérant l’état de non maitrise de ses émotions dans lequel baigne Qui-Gon, il craint de se voir ordonné de rentrer sur Coruscant et choisit d’échapper à la surveillance de ses collègues afin de mener sa propre quête pour retrouver le meurtrier de Tahl…

    L’enquête est vraiment savoureuse à suivre avec un Qui-Gon borderline qui ne sait pas trop s’il est poussé par la justice ou la vengeance. Obi-Wan est désespéré d’avoir été laissé derrière et Bant lui en veut de ne pas l’avoir prévenue que Tahl était en danger. Voir arriver Mace dans un rôle autre que celui de Maitre du Conseil avait du potentiel mais malheureusement il est réduit au rang de faire valoir et pas très intéressant. Il confirme bien son caractère hautain et sur de lui qui lui vaudra la mort face à Palpatine. Si Qui-Gon avait siégé au Conseil il aurait pu cerner les contrariétés d’Anakin et l’aider à les surmonter. Cette plongée dans l’humanité du Maitre Jedi le plus attachant de la Prélogie alors qu’il est en proie à la détresse et la colère est vraiment savoureuse et clôt en beauté cette trilogie qui est la meilleure de la série avec celle se déroulant sur Meldia-Daan.

    On a encore droit à des surprises car la révélation du dernier numéro n’était finalement que partielle et on a droit à une retournement de situation assez inattendu. Finalement Jude Watson a parfaitement joué le coup car jusqu’au bout on doute de tout le monde. La personne qui a tout orchestré et qui est indirectement responsable de la mort de Tahl pouvait être suspectée rapidement dès Les Liens les Plus Forts, mais l’auteur avait réussi à nous faire croire qu’elle était la plus innocente de tous jusqu’à la fin de ce livre ! Beau travail !

    La chute est plaisante et si on se doutait que Qui-Gon ne céderait pas au Côté Obscur, le tout est subtilement orchestré avec un Qui-Gon qui ne cesse de se répéter qu’il saura contrôler ses émotions le moment venu, de se mentir et d’alimenter sa colère et son désir de vengeance… Juste le temps de retrouver le meurtrier se dit-il, ma colère me rend plus efficace… Bref, tel un drogué, Qui-Gon se raconte des mensonges et il faut que la voix de Tahl l’empêche de tuer sous le coup de la colère pour éviter que le point de non retour soit atteint. Encore une fois, il est excellent de se rendre compte qu’avant la sortie de l’Episode II, Watson (Jude, pas celui de Sherlock Holmes) réussit à nous produire une scène similaire à ce qu’il arrive à Anakin. Quand celui-ci attaque les Tuskens, Qui-Gon lui aussi l’appelle depuis la Force afin de l’en empêcher comme Tahl l’avait fait pour lui. La différence c’est qu’Anakin lui ne s’arrêtera pas, mais ça, c’est une autre histoire.

    En bref, encore une excellente histoire, une des meilleurs de la série, qui nous offre une plongée palpitante dans les ténèbres de Qui-Gon et dans la détresse d’Obi-Wan qui perd tous ses repères. On a hâte de voir comment Qui-Gon se remettra des événements survenus sur New Apsollon !

    + Les plus

    • Qui-Gon en mode vengeur
    • La plongée dans la détresse respective des deux Jedi
    • Mace Windu et Bant à la rescousse !

    - Les moins

    • Mace et Bant ont un rôle de faire valoir
    • La chute et les retombées politiques sont bouclées un peu rapidement même si ce n’était pas le sujet principal ici.
    • Qui-Gon est un peu crédule, au bout d’un moment il aurait dû se rendre compte qu’il était manipulé même si son jugement est troublé par la colère.
  • 15/06/2005
     (60 %)
    On peut noter quand même que les flashback sur l'histoire de quigon et thal en tant que padawans apporte quelque chose à l'UE. L'intrigue en elle-même par contre... :rolleyes:
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

25 membres le possèdent (qui ?)
18 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité