StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Prolonger l'expérience Star Wars
 

Nous sommes en 1984. Le dernier volet de la trilogie originale est sorti en salles l'année dernière, et la question de l'avenir immédiat de la saga se pose légitimement, la prélogie n'étant alors qu'au stade de projet en gestation dans l'esprit de George Lucas. La télévision apparaît comme le support plébiscité par le maestro, fort des deux récentes incursions de la saga sur le petit écran : d'abord en 1978 avec le tristement célèbre Holiday Special, puis cette même année 1984 avec le téléfilm La Bataille pour Endor. Si ces deux oeuvres ont reçu des critiques mitigées (c'est le moins que l'on puisse dire ^^), le dessin animé de vingt minutes produit par Nelvana et présent dans le Holiday Special a beaucoup plu, ce qui encourage Lucas à renouveler l'expérience en confiant au studio la réalisation de deux séries animées orientées jeune public : Droids et Ewoks.

Les deux séries sont ainsi diffusées dès l'année suivante sur la chaîne ABC (mais jamais à la télévision française !), dans un programme commun d'une heure, intitulé Ewoks & Droids Adventure Hour. Mais le succès n'est pas au rendez-vous et leurs coûts de production sont trop élevés (jusqu'à 250 000$ par épisode). C'est ainsi que notre série Droids est brusquement arrêtée au bout d'une unique saison, qui comprend 13 épisodes réguliers de 24 minutes ainsi qu'un épisode spécial d'une heure intitulé Heep le Destructeur, diffusé en juin 1986. Ewoks subsistera quant à elle une saison de plus dans un format largement remanié, mais c'est une autre histoire...

2. Un casting cinq étoiles
 

Spoiler alert, le principal atout de Droids n'est pas son scénario, qui ne restera pas dans les annales de chez Lucasfilm. C'est plutôt le plateau qui donne le tournis, alors qu'il est question d'une série pour jeunes enfants. Ben Burtt, l'emblématique ingénieur du son de Skywalker Sound, sans qui la saga ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui, s'occupe en effet de l'aspect sonore de la série, et participe à l'écriture de certains épisodes !

En outre que serait C-3PO sans la voix charismatique de son interprète de toujours, Anthony Daniels ? Pas grand chose, et les créateurs de la série l'ont bien compris ! C'est pourquoi le comédien britannique effectue son grand retour sur la licence (il ne s'en sera pas éloigné bien longtemps ^^), pour redonner vie au droïde de protocole. Et le must, c'est que Roger Carel, qui a doublé 3PO dans les épisodes I à VI de la saga, reprend également son travail de doubleur à l'occasion de la sortie DVD de la série (2004), qui dispose ainsi d'une VF de grande qualité.

Droids possède enfin d'un superbe générique. A la baguette, Stewart Copeland, le batteur de The Police (rien que ça !), qui nous propose un titre entraînant, de la bonne New Wave. C'est quand même autre chose que Dorothée (qui chantait le générique des Ewoks) ^^ Je vous laisse profiter du générique, et par conséquent du titre Trouble Again :

3. Un découpage en trois actes
 

Située chronologiquement quinze ans avant la Bataille de Yavin (épisode IV), la série Droids s'organise en trois arcs narratifs indépendants, qui se contruisent tous selon le même schéma : R2-D2 et C-3PO rencontrent un nouveau maître au grand coeur, l'aident à lutter face à diverses brigands à l'échelle locale, puis repartent vers de nouvelles aventures une fois la menace repoussée. Le principal inconvénient de cette structure narrative répétitive, c'est que tout devient très rapidement prévisible... On apprécie toutefois de pouvoir suivre les nouveaux personnages introduits par la série sur plusieurs épisodes, ce qui permet un développement accru !

 

L'arc du Trigon I

C-3PO et R2-D2 font la connaissance de Thall Jobben et Jord Dusat, deux pilotes de podracers ayant découvert les manigances du gang Fromm, un syndicat du crime ayant mis au point une dangereuse super-arme !

L'arc Mon Julpa

R2, 3PO et un androïde en panne sont achetés par un jeune mineur du nom de Jann Tosh. Mais l'androïde s'avère être un être vivant amnésique dont la tête est mise à prix ! Il s'agit en fait de Mon Julpa, le prince de Tammuz-an, qu'un de ses vizirs avide de pouvoir a voulu écarter. Jann, les droïdes et une pilote de fret du nom de Jessica Meade aident Julpa à récupérer son trône, à combattre des pirates de Tarnoonga, à régler un différend avec le chef de clan Tammuz-an Lord Toda, et à accompagner le prince Coby à l'académie impérial !

L'arc Mungo Baobab

R2-D2 et C-3PO retrouvent leur nouveau maître Mungo Boabab après quelques péripéties et partent à la recherche des pierres précieuses de la planète Roon. Avant de parvenir au trésor, ils doivent cependant affronter l'Empire, qui ne recule devant rien pour essayer de capturer Mungo et les droïdes.

4. Les personnages-clés
 

Thall Joben et Jord Dusat

Depuis l'âge de dix ans, Thall Joben savait qu'il voulait devenir pilote de podracer. Il avait étudié l'histoire de ce sport plus que certains astronomes n'ont étudié les cieux, et il savait que c'était son destin de courir. Son père refusait de le laisser s'adonner à sa passion, assurant que le seul endroit où les courses l'amèneraient serait un lit médicalisé. Furieux, Thall quitta sa maison sur Beheboth, s'arrimant à bord d'un cargo à destination de la planète Boonta. La planète, avait-il lu, s'appelait autrefois Ko Vari mais avait été rebaptisée par les Hutts afin de tirer profit d'un marché inexploité, en permettant aux humains de participer aux courses mortelles de Boonta. Les courses ont d'ailleurs été nommées en l'honneur d'une fête hutt.

Sur Boonta, Thall rencontra un jeune rebelle nommé Jord Dusat, orphelin, qui le défia en organisant une course face à lui et fut impressionné lorsqu'il vit Thall le battre assez largement. Tous deux devinrent rapidement inséparables, mais eurent des ennuis avec le gang Fromm...


Thall Joben et Jord Dusat en compagnie de D2 et 3PO

 

Kea Moll

Native de la planète Annoo, Kea a toujours été une pilote accomplie. Elle passa une grande partie de sa vie sur la ferme que sa mère gérait, ce qui lui laissait beaucoup de temps libre pour s'adonner au pilotage. A quinze ans, sa mère lui révéla un secret qu'elle avait gardé pour la protéger : elle était agent d'une cellule de résistance locale contre l'Empire. Ayant été témoin de nombreuses atrocités commises par l'Empire sur son monde et sur d'autres, Kea se joignit rapidement à sa mère pour aider la rébellion. Sa prmeière mission en solo lui fut confiée lorsqu'elle avait 17 ans. Elle devait se rendre à Ingo et détruire la terrible arme baptisée Trigon One détenue par le gang Fromm.

La mission fut un succès : elle mit non seulement fin aux plans des Fromm, mais entra aussi en contact avec l'homme d'affaires Zebulon Dak, un agent de la résistance qui utilisait sa richesse et son succès comme couverture pour que personne ne soupçonne ses activités. Dak lui offrit un emploi avec Thall Joben et Jord Dusat, mais aucun de ses amis ne soupçonnait sa véritable fonction : espionner Balmorra, Millennium Ingénierie ainsi que d'autres usines de fabrication travaillant pour l'Empire. Plus tard, Kea devint un membre précieux de l'Alliance Rebelle, et a l'une des fondatrices des Services de Renseignements de la Nouvelle République.


Kea Moll

 

Le gang Fromm

Le patron du crime Annoo-dat connu sous le nom de Sise Fromm se fit rapidement un nom en éliminant son rival Klin Kartoosh, un grand nom du trafic d'épices et un associé de longue date du clan Desilijic Hutt. Terrorisant un certain nombre de mondes dans le voisinage du système Annoo, le vieux criminel entra en conflit avec Jabba le Hutt lorsqu'il engagea le chasseur de primes Boba Fett pour exécuter un certain Kartoosh. Aussi arrogant que dangereux, Sise ne prit jamais les menaces de Jabba au sérieux, persuadé qu'il était supérieux aux Hutt.

Malheureusement pour lui, les nombreux échecs de son fils Tig rendirent de plus en plus difficile le maintien de sa réputation. Les échecs de Tig étaient légendaires, lui valant les surnoms de Petit Fromm et Junior, et l'humiliation que cela causait à Sise était incommensurable. À cette fin, il assigna un garde du corps personnel, Vlix Oncard, pour surveiller les agissements malencontreux de son fils.


Tig Fromm

 

Mungo Baobab

Considéré comme un chasseur de trésors téméraire dans sa jeunesse, l'héritier de la flotte marchande de Baobab n'était ni aussi discipliné ni aussi entreprenant que le reste de sa famille, qui commençait à connaître des difficulté financières à cause de l'Empire. Après avoir mis sur pied une exploitation minière et un poste de traite sur la planète Biitu, Mungo Baobab se mit en quête des pierres de Roon, qui lui garantiraient une richesse rapide et sauverait sa famille de la ruine.


Mungo Baobab en compagnie de R2-D2 et C-3PO

 

Jann Tosh

Lorsque Jann Tosh avait seize ans, sa mère Plena Tosh, son père Gar Tosh et ses frères jumeaux plus jeunes Gessle et Trif, furent tous tués dans un tragique accident de skimmer sur sa planète natale, Naboo. N'ayant aucune autre famille, il vint vivre avec le meilleur ami de son père, Putch Gundarian, un chasseur de trésors. Oncle Gundy, comme ce dernier se faisait appeler, était un bon mentor pour le jeune Jann, qui ne s'était jamais senti indésirable dans son nouveau foyer. Jann développa également un lien avec le professeur Akary Smith, un gentil universitaire qui connaissait Gar Tosh depuis l'enfance et qui s'occupait souvent des jeunes de son satellite de communication Roon.

Par la suite, ses différentes rencontres avec des aliens et les multiples histoires comptées par Smith firent naître chez Jann le désir ardent de rejoindre l'Académie Impériale de Raithal afin de parcourir les étoiles. Mais ses rêves se heurtèrent à la dure réalité...


Jann Tosh

5. Liste des épisodes
 

Pour accéder à la fiche technique de la série, ainsi qu'aux fiches détaillées des différents épisodes, nous vous invitons à cliquer sur le bandeau ci-dessous :

Page suivante >>
Publicité