StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Fiche Technique
 
EPISODE VI: Le Retour du Jedi 

Editeur :
 Fox Pathé Europa    
Date de sortie cinéma : 19 Octobre 1983    
Titre original : The Return of the Jedi     
Réalisateur : Richard Marquand     
Scénariste : George Lucas, Lawrence Kasdan  
Musique : John Williams 
Acteurs : Mark Hamill, Harrison Ford, Carrie Fisher, Billy Dee Williams 
Genre : Science-Fiction    
Format : 2,35:1    
Vidéo : HD 1080p (encodage MPEG-4 AVC)    
Audio : Anglais DTS-HD Master audio 6.1, Français DTS 5.1 (Anglais, Canadien, Portugais et Espagnol en Dolby Digital 5.1)    
Sous-titres : Anglais, Français, Danois, Néerlandais, Finnois, Norvégien, Portugais, Espagnol, Suédois    
Durée : 134 minutes
2. L'image
 
Luke affronte à nouveau Vador

Le Retour du Jedi vient clore la trilogie originale et la saga dans son ensemble. Tourné à l'époque avec un modèle de caméra différent des épisodes précedent, et avec un ILM au sommet de son art pour les effets spéciaux, l'épisode VI avait toutes les raisons d'offrir le meilleur master de la trilogie.

Dans les faits, sa suprématie n'est pas si évidente. On alterne les nombreux moments au piqué remarquable surpassant l'épisode V, et ceux moins nombreux ou l'image peine à maintenir une définition digne d'un support HD. Cette différence est souvent constatée entre les scènes spatiales le plus souvent sans défaut, et les scènes terrestres à la qualité plus variable et aux contours parfois imprécis. On notera d'ailleurs de nombreuses séquences dans la forêt d'Endor où la mise au point ne semble pas parfaite : un problème au tournage peut-être ?

Le contraste est lui aussi quelque peu inconstant : La première partie sur Tatooine notamment, parait véritablement terne en regard du reste du film à la dynamique bien plus flatteuse. La colorimétrie s'en sort très bien en revanche, avec des couleurs équilibrées et naturelles, et si le grain de la pellicule a été affecté par le traitement numérique, les textures n'en souffrent pas trop et restent riches.

En conclusion, si l'épisode final (ou pas... ^^) de la saga offre des images superbes et se place là encore sans mal au dessus de l'édition dvd, il n'arrive que sur la deuxième marche du podium de la trilogie, échouant de peu derrière l'épisode V.
3. Le son
 
Le rancor

Comme pour les autres films du coffret, l'experience sonore dépendra de votre préférence :   
VF en simple DTS 5.1 ou VO en DTS-HD Master Audio 6.1

La piste Française est certainement la meilleure de la trilogie. Claire et précise, elle offre une belle ampleur et le doublage est tout à fait convenable. Mais là encore, rien de révolutionnaire en regard de la déjà excellente piste VF de l'édition dvd.

Mais une fois de plus la VO est la reine de la fête, et celle de l'épisode VI se pose comme la plus explosive de la trilogie ! Votre caisson de basse va en pleurer de douleur, que ce soit l'affrontement avec le Rancor ou l'explosion de la barge de Jabba ! La spatialisation est parfaite, notamment lors les affrontement spatiaux (tiens donc !) mais le summum - vos voisins approuveront - c'est bien évidemment la poursuite en motojet dans la forêt d'Endor !

Un véritable festival acoustique donc, toujours orchestré par la musique de John Williams qui profite de l'ampleur donnée par la haute définition et offre le bouquet final mérité par cet épisode.
4. Les évolutions
 
Han Solo prisonnier de la carbonite

Au chapitre des modifications, il y en a pour tous les goûts dans cet épisode !

Certaines ne sont pas génantes, comme le plan modifié de la porte du palais de Jabba. Il évolue d'un simple plan fixe à un plan beaucoup plus large accentuant l'immensité de la porte, avec un zoom progressif ramenant au cadrage original.

La sortie de carbonite de Han Solo bénéficie d'un nouvel effet numérique créant un rayonnement dont le rendu reste discutable.

On notera également l'apparition d'un Dug numérique traversant la pièce avant que Luke ne fasse son entrée dans le palais, clin d'oeil visant à harmoniser le bestiaire de la saga.

D'autres modifications sont plus perturbantes, comme les "nouveaux yeux" des Ewoks, qui clignent désormais en gros plan. Le rendu est assez étrange et franchement pas indispensable. Un raccord visuel certainement influencé par les téléfilms sur les Ewoks, où nos boules de poiles préférées disposaient déjà de ces yeux.

Mais ce qui risque de vous gacher la séance, c'est le désormais tristement célèbre "NOOOOOOO" de Vador, alors qu'il jete l'empereur dans le vide... Si l'écho avec la prélogie est évident, ce rajout sur une scène si emblématique n'a pas vraiment de sens et reste particulièrement irritant.

Vous l'aurez compris, il faudra faire contre mauvaise fortune bon coeur avec cet épisode, et ces évolutions plus ou moins heureuses sont le prix à payer pour bénéficier de la meilleure édition du film.
5. Les captures d'écran
 
La navette de Vador se dirige vers l'étoile de la Mort

Jabba

L'arrivée de l'Empereur

La flotte rebelle

La course en speeder bike

Les Ewoks découvre un drôle de gibier

Luke se rend à Vador

L'amiral Ackbar dirige l'attaque

Les Ewoks sonnent la charge

Au coeur de l'étoile de la Mort

Han ne sait plus quoi penser de Leia et Luke

On célèbre la défaite de l'Empereur jusque sur Naboo
<< Page précédente
Page suivante >>
Publicité