StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Les garage-kits
 
Ce qu'on nomme “garage-kit” est une maquette en résine polyuréthane, généralement d'un bloc, mais parfois à monter. Le terme vient de ce que ces kits, produits en très petite série voire à l'unité pour quelques clients, étaient crées par des passionnés dans leur garage, généralement sans autorisation officielle ni licence. Puisque les maquettes de certains vaisseaux n'existaient pas ou n'étaient pas satisfaisantes, les fans créaient leurs propres maquettes à grand renfort de résine.

On date en général l'apparition des premiers vrais garage-kits dans la première moitié des années 80. Les garage-kits sont généralement des produits très rares et très chers, étant donné le travail qu'ils nécessitent et la résine utilisée qui coûte elle-même cher. La saga Star Wars n'a pas échappé au phénomène et de très nombreux modèles de vaisseaux se trouvent sur le marché, que ce soit des vaisseaux tirés des films ou des engins tirés de l'Univers Etendu. Il existe cependant une distinction subtile entre les vrais “garage-kits”, réalisés sans licence par des amateurs pour ainsi dire à l'unité, et les “resin-kits”, produits en plus grande série presque industriellement par de petites marques comme Argonauts, SMT, Scale Solution, Zarkus ou FantasticPlastic. Il n'en reste pas moins très difficile d'établir une liste exhaustive des modèles existants, tant les séries sont parfois très petites, ne comptant souvent que quelques exemplaires par kit. Et n'importe quel fan un peu équipé peut produire ses propres garage-kits et les vendre sur le Net, ce qui rend encore plus difficile un listage systématique des modèles. 

La suite de ce dossier s'attachera à quelques constructeurs de garage-kits les plus connus et à leurs meilleures réalisations. D'autres fabricants, comme Fantastic Plastic, Souvereign Replicas, ModelAddix peuvent également fournir d'autres kits tous plus jolis les uns que les autres, à la seule condition de pouvoir les trouver...
2. Argonauts
 

Je n'ai trouvé que peu d'informations sur le fabricant Argonauts. Travaillant essentiellement en résine, métal et vinyle, ce label a fourni de très nombreux kits Star Wars dont voici une liste non exhaustive.


Y-Wing Fighter (Argonauts - échelle 1/72)

Un modèle rare et bien plus fidèle au modèle d'origine que le kit de MPC, non seulement par les proportions mais aussi par les détails. Une originalité de ce produit est le mélange de matériaux, résine et vinyle, proposé par Argonauts, qui nécessite une découpe minutieuse des pièces. La partie la moins évidente est le montage des réacteurs et des tubulures arrière. Le choix de matériaux fait que souvent ceux-ci sont tordus et sont très difficiles à redresser. Un kit largement éclipsé par son homologue de chez FineMolds. (Photo The Star Wars Model Kit Gallery)


TIE Interceptor (Argonauts - échelle 1/72)

Le kit résine le plus précis de son époque au 1/72, il est maintenant très rare et surtout éclipsé par le TIE de FineMolds qui est nettement plus abordable au niveau prix pour une qualité de gravure équivalente. Ce kit était composé de pièces en résine, vinyle et métal. (Photos The Star Wars Model Kit Gallery)


TIE Fighter (Argonauts - échelle 1/72)

Là encore, une pièce de référence à l'époque, mais avec l'intérieur du cockpit complètement absent et remplacé par une vitre opaque. On peut arranger les choses facilement avec une pièce d'acétate transparente. Fine Molds propose désormais un kit complet pour un prix bien plus abordable. (Photos The Star Wars Model Kit Galery)


Millennium Falcon (Argonauts - échelle 1/144)

Sans doute le kit le plus rare à trouver attendu qu'il est d'une fidélité énorme au modèle d'ILM et représente LE vaisseau de la Trilogie. On raconte qu'Argonauts aurait eu accès au studio ILM pour réaliser ce chef-d'œuvre. Mais il est désormais introuvable ou alors à des prix astronomiques. Pour un beau kit moins cher (celui-ci se négocie facilement entre 300 et 500$) et nettement plus facile à trouver, rabattez-vous encore une fois sur FineMolds. (Photos The Star Wars Model Kit Gallery)


Darth Vader (Argonauts - échelle 1/8)

L'une des maquettes les plus rares de chez Argonauuts. Vador est proposé en vinyle avec un casque amovible et des pièces remarquablement moulées et conformes au modèle d'origine.


Star Destroyer With Blockade Runner (Argonauts - échelle 1/6240)

Encore un kit remarquablement précis malgré une petite taille. Le vaisseau est vendu en deux moitiés qui ont quelques difficultés à se joindre correctement, et la résine n'étant pas flexible... Un petit Tantive IV ou Blockade Runner est proposé avec, mais vraiment minuscule.


Sandtrooper (Argonauts - échelle 1/8)

C'est en fait un Stormtrooper proposé en vinyle et résine, mais vendu avec des pièces optionnelles pour en faire un Sandtrooper. Un très bon kit, en vinyle de très haute qualité, qui doit être soigneusement pensé au niveau de l'assemblage.


X-Wing Fighter (Argonauts - échelle 1/72)

Même commentaire que pour les TIE. Superbe mais désormais le kit de FineMolds le surpasse pour moins cher, surtout dans sa version 1/48.

3. Scale Solutions
 
Scale Solutions


Scale Solutions est un petit label australien crée par Wayne William Pugh, créateur de modèles réduits et artiste. Il considère son travail plutôt comme un art de vivre et travaille seul. Quand on traite avec Scale Solutions pour un modèle réduit, on traite avec lui exclusivement. Et la particularité de ce fabricant et que l'on peut lui demander n'importe quoi, n'importe quel modèle réduit, à n'importe quelle échelle, avec n'importe quel niveau de détails, à l'unité ou en série. C'est le principe du garage-kit poussé à l'extrème. Mais attention, il faut y mettre le prix !
Scale Solutions a produit de remarquables kits Star Wars, de plaques représentant la surface de l'Etoile Noire au petit modèle de croiseur impérial Interdictor, un superbe Super Stardestroyer ainsi que diverses moutures du TIE (y compris un TIE Droid Bomber très réussi). Ci-dessous quelques maquettes moins courantes produites par Scale Solutions (Photos : The Star Wars Model Kit Galery)


Nebulon B Frigate  (échelle 1/2400)


Jolie maquette de ce vaisseau que j’adore, mais une taille ridicule (12 cm) et aucun montage (ce qui néanmoins n’est pas encore trop grave). Les détails sont nombreux pour la taille mais on aura vite fait le tour néanmoins. Au final une bonne idée, mais la petite taille alliée à un prix de transport sans doute supérieur au prix du kit résine lui-même tempère un peu l'ardeur de l'acheteur.


Cloud City (échelle 1/133300)

 
Un kit original, sans nul doute. Une taille respectable mais, vu l'échelle incroyable, avec bien peu de détail pour un prix de vente important. A voir si vous souhaitez tenter l’aventure donc.
4. SMT
 
SMT (Scale Model Technologies)



Depuis 1997, SMT est une marque canadienne qui est restée parmi les plus fidèles à Star Wars, ainsi qu’à tout autre sujet sur lequel elle s'est penchée, du moins tant qu'elle a pu. Imaginez donc toute les maquettes Star Wars au 1/48 (et pour un B-Wing c’est ENORME) avec un luxe de détail inimaginable, aussi exacts que moulés avec brio... vous en bavez, non ? Bon, OK, maintenant je vous annonce les mauvaises nouvelles : d'abord SMT a dû arrêter la production sous la pression de Lucasfilm en 2003, suite à la sortie du Millenium Falcon de chez Code 3, qui, contrairement au superbe modèle SMT, était lui sous licence. Ensuite, le prix de vente d’une maquette SMT, même d'occasion sur Ebay, avoisine systématiquement plusieurs centaines de dollars.

Voici donc des kits qui ne sont que perfection, accompagnés des commentaires les plus importants. Sauf indication, les photos sont toutes issues de The Star Wars Model Kit Galery.


Y-wing (échelle 1/48)



Conçu par Alfred Wong, c'est un beau kit (photo Sean Greenplate), en résine de bonne qualité et fort bien moulé. Mais fort rare également. Sa grande taille permet en tout cas d'apprécier les détails de fuselage, si décevant dans le seul kit existant auparavant, la version Ertl.


X-wing (échelle 1/48)

Encore un beau kit, en résine et métal, fort bien moulé, ne nécessitant que très peu de travail de retouche. La version montée photographiée ici est peinte d'une manière plutôt curieuse... Mais les photos manquent cruellement.


Troop transport (échelle 1/72)

Conçu par Mark Kozik alias Zarkus, ce kit tiré de l'Univers Etendu est non seulement magnifique mais peut de plus être ouvert pour découvrir l'intérieur. Le cockpit est d'ailleurs superbement détaillé.


Tie Droid (échelle 1/51)

Kit issu de la série de comics Dark Empire. Un petit kit sympa, facile et rapide à monter.


Tie Defender (échelle 1/51)

Encore une magnifique maquette qui complète la série des TIE, sans avoir à le scratchbuilder à partir de kit du TIE et TIE Interceptor. Seule ombre au tableau de ce joli kit, ce sont les pylônes de jonction des panneaux solaires qui sont extrêmement fragiles.


TIE Bomber (échelle 1/51)

L'unique TIE apparaissant dans la trilogie classique et n'ayant pas connu d'adaptation en maquette plastique, ce qui est du pain béni pour les garage-kits ! SMT en a tiré un produit magnifique qui nécessite toutefois, pour réaliser la maquette complete, d'utiliser les panneaux solaires issus d'un kit de TIE de Vador MPC. Je profite de l’occasion pour préciser que le TIE Bomber est aussi le seul modèle dont les scratchbuilders ont réussi a déterminer la provenance de chaque pièce, ce qui permet aux plus assidus (et surtout ceux sachant dénicher les pièces devenues rares) de reconstituer le chasseur bombardier impérial tel qu'il apparaît dans le film.


TIE avenger (échelle 1/51)

Directement inspiré du TIE X1 de Vador, et présent uniquement dans les jeux de simulation Lucasarts, voici le seul moyen d'avoir ce TIE à l'allure agressive sur votre étagère (enfin si on parvient à mettre la main dessus). Toujours en résine, toujours de grande qualité, ce modèle nécessite peu de travail de montage.


Snowspeeder (échelle 1/53)

Cette maquette se trouve être à la même échelle que l'AT-AT, c'est à dire 1/53. Un superbe kit qui néanmoins souffre un peu de la fragilité et du peu d'exactitude qu'a la résine quant aux petites pièces.


R-41 Starchaser (échelle 1/48)

L'un des derniers kits proposés par SMT avant qu'ils ne cessent la production. Une maquette directement sortie des jeux vidéos sur PC : le vice a pu être poussé sur cette pièce déjà originale, jusqu'à lui adjoindre un cockpit complet, celui qui est proposé manquant singulièrement de détails.


Outrider (échelle 1/72)

Façonné par Mark Kozik (alias Zarkus), cette pièce est une œuvre d'art. Mesurant plus de 40 cm, couverte de détails impressionnants, cette maquette a disparu des produits vendus par SMT pour être ensuite directement vendue par Zarkus pour la somme de 150$ (environ 120€). Une somme importante certes mais pas plus que le Faucon Millenium 1/72 que nous propose Fine Molds.


Imperial Probe Droid (échelle 1/6)

Une maquette originale parce que ne représentant pas un véhicule ou vaisseau mais un droid. Sculptée par Alfred Wong, cette pièce est magnifique malgré la liberté qu'il a dû prendre en trouvant des photos contradictoires des modèles de tournage issus de différentes sources. La construction de ce kit réclame beaucoup de prudence, en effet les instructions de montage de SMT sont parfois assez vagues. Dans ce cas, elles n'expliquent pas exactement comment monter chacune des “jambes” de la maquette ! Le kit se monte sur un socle possédant un logo Impérial.


Cloakshape Fighter (échelle 1/48)

Une autre maquette directement issue de l'univers étendu - série de jeux vidéos, mais aussi des comics comme Dark Empire. Là encore une réalisation sans faute d'Alfred Wong pour SMT. On ne peut s'empècher de lui trouver un vague lien de parenté avec les chasseurs séparatistes de la Prélogie.


B-Wing Fighter (échelle 1/48)

Une maquette au 1/48 est un standard chez SMT. Mais si vous repensez au cockpit du chasseur B-Wing, on se rend vite compte que cette maquette est énorme (la plus grosse de cette collection si l'on excepte l'AT-AT - Photo Sean Greenplate). Une maquette finement moulée néanmoins et qui fait le régal de tout ceux qui sont frustrés par la ridicule maquette d'AMT, à condition de savoir casser son cochon-tirelire car le prix aujourd'hui va de pair avec la rareté du modèle.


A-Wing Fighter (SMT — échelle 1/48)


Un kit amélioré en se servant pour base du kit d'AMT. Pour cela, les panneaux furent regravés et des détails ajoutées ou corrigés selon le cas. Un kit qui reste relativement inconnu mais néanmoins superbe et fidèle à la maquette d'ILM (Photo Marce Terrones). Malheureusement, comme beaucoup de kits en résine, celui-ci souffre de défauts de jonction entre les différentes pièces, problème souvent insoluble avec la résine qui n'est pas flexible. La version proposée est décorée très différemment de celle du film. On appréciera ou pas.


AT-AT (échelle 1/53)

La phrase qui vient à l'esprit en voyant cette maquette est : “Mais où vais-je trouver la place pour l'exposer ?” (la deuxième pensée étant : “Où vais-je trouver l’argent pour l'acheter”). En effet un AT-AT au 1/53 (Photo Kenny Alasandro), ça donne quelque chose d'immense ! Associé à un ensemble impressionnant de pièces à assembler, comprenant un intérieur complet (mais pas forcément aussi complet que vous le souhaiteriez). Toutefois, une pièce qui fera l’admiration de tous les fans qui viendront chez vous... pour peu que vous arriviez à le dénicher et à lui trouver une place.


D'autres kits auraient pu être cités là, SMT ayant créé d'autres magnifiques pièces, mais tant les photographies que les détails manquent sur ces produits.

5. Zarkus Model Kits
 
Zarkus Model kits


Zarkus, Mark Kozik de son vrai nom, est un scratchbuilder passionné, talentueux et qui n’a qu’un seul défaut : une très faible production, le second défaut pouvant être le prix élevé des kits vendus. Mais globalement, il se situe dans la gamme de prix de vente des autres garage-kits.
Voici donc quelques-uns des kits qu’il a conçu, certains pour SMT, initialement, puis ensuite vendus via son propre site. Il est bon de savoir que son souhait de faire toujours de nouveaux kits, et donc de nouveaux modèles, l’ont incité il y a quelques temps à limiter ses ventes à quelques pièces uniquement.


Z-95 Headhunter Mk.II "Z-Hunter" (échelle 1/48)



Le Z-95 est un superbe kit, finement détaillé, enfonçant tout ce qu’a pu sortir AMT de par sa simplicité de montage et le peu de travail que nécessite la résine, souvent déformée, malheureusement, causant ainsi de mauvais ajustements ou des micros bulles à corriger à coup de mastic . Bref pour toute personne souhaitant investir 65$ dans un autre chasseur que le X-Wing, voici ce qu’il faut.


Dagger Fighter KSE-12a (échelle 1/48)



Issu du jeu “Battle for Naboo” pour N64, et piloté par un Gran, Kol Kotha, voici un kit de Zarkus au 1/48eme. Cela constitue donc un bel exploit d’exporter un vaisseau uniquement présent dans un jeu vidéo vers un kit résine (de nombreux panneaux sont amovibles  pour révèlent l’intérieur du vaisseau cockpit compris) mais Zarkus n’en est pas à son coup d’essai, comme vous allez le constater.


AT-PT (échelle 1/72)



Un autre kit original pour ce qui devient une spécialité chez Zarkus. Encore un modéle d’abord créé dans les romans et comics, puis présent dans des jeux videos comme Rogue Squadron. Le kit est d’une simplicité absolue concernant son montage ce qui permet aux débutants de faire un premier pas dans le monde de la résine, surtout vu son faible prix ($20).


Outrider (échelle 1/72)



Encore un magnifique kit, massif (plus de 40 cm) clair et précis du vaisseau corellien. Il peut être monté en vol ou sur son train d'atterrissage. Ce magnifique modèle fut vendu à l'origine par SMT (il fut le dernier produit par la marque) mais est revenu plus tard dans le giron de Zarkus Models. On pouvait l'acquérir pour 150$, ce qui est un prix plutôt honnête au vu de la taille de la bête et de sa qualité de détails.
6. Anigrand
 
Anigrand


Anigrand est un nouveau venu dans les milieux du garage kit. Etabli à Hong Kong, Anigrand produit depuis 2002 des kits résine de très grande qualité, surtout des avions et engins expérimentaux, et surtout des véhicules qui n'ont connus aucun autre kit à l'heure actuelle. Ces kits en résine ne sont pas produits en grande série et ne sont pas disponibles très longtemps sur le site du fabricant.


Anigrand a produit quelques kits Star Wars fort intéressants, de bonne facture, dans la série Sci-Fi Dynamics, “Pour les fans sérieux de Science-fiction”. Et pour les fans fortunés également.
Parmi les créations Anigrand, on trouve les classiques : un Millenium Falcon, une navette impériale, un stardestroyer, une frégate rebelle Nebulon B, un Slave I, mais aussi une navette impériale telle qu'on la voit dans les scènes ajoutées de l'édition spéciale de l'Episode IV.
7. Captain Cardboard
 
Captain Cardboard

Un seul kit connu pour ce fabricant, mais quel kit !
X-Wing Fighter (échelle 1/24)

                       
Ce kit est abordé en dernier afin de faire rêver ceux et celles d’entre vous qui bavent devant le chasseur le plus célèbre de la Saga. Proprement colossal (comparez avec la grande version AMT), précis, ultra détaillé, c’est le Saint Graal des kits résine et plastique car il éclipse tous les autres sans exception. Ce kit initialement créé par Captain Cardboard sur son forum Atomic City, fut plus tard vendu par mslz22 Models, qui a racheté les masters à Captain Cardboard. Il pouvait être acquis sur simple mail.

Imaginez la perfection des kits résine et une quasi assurance de le monter correctement car, même s'il n'y a pas d'instructions de montage incluses, le Captain avait poussé le vice jusqu'à mettre à disposition des vidéos montrant le montage de chaque partie et les points à surveiller pour s’assurer un montage parfait de la maquette.



(Photo Chris Kelley)

L'histoire de ce kit est peu commune et mérite d'être racontée : quand les studios ILM ont déménagé de la Californie du sud, un peu de matéreil fut laissé en arrière, dont des boîtes contenant des pièces de maquettes de tournage. John Eaves, designer et illustrateur pour le cinéma, découvrit dans l'une de ces boîtes un modèle de X-Wing utilisé pour des effets pyrotechniques de l'Episode IV. Ce modèle fut récupéré pour la société ICONS, et n'entra jamais dans les archives de Lucasfilm. Se basant sur ce modèle de tournage, ICONS vendit des répliques pendant des années dans le monde entier, avant de faire faillite. L'un des premiers prototypes de ces répliques fut offert à George Lucas et trôna dans son bureau des années durant, mais finit par se casser. George s'adressa donc à un artiste avec lequel il avait déjà travaillé, Greg Aronowitz, pour qu'il répare le X-Wing.

Des années passèrent, le X-Wing cassé resta dans un coin de l'atelier de l'artiste, et un jour, Scott Alexander (alias Captain Cardboard) tomba dessus par hasard. Il chercha bien entendu à en savoir plus et Greg lui répondit qu'il n'avait jamais eu le temps de réparer la maquette. Scott Alexander proposa d'y jeter un oeil, emporta l'objet dans son échope et finalement, décida qu'il serait plus simple de refaire une réplique entièrement neuve que de réparer l'ancienne. Utilisant le kit ICONS comme base, Captain Cardboard créa son fameux X-Wing, qui est donc un descendant direct des modèles de tournage utilisés pour l'Episode IV. Aucun autre kit du marché ne peut se vanter d'une telle origine.

La conception du kit résine est donc particulière : il n'a pas été produit dans l'idée d'être une maquette du X-Wing, mais d'être un “studio scale model”, un “FX filming replica”, soit tout bonnement un modèle de tournage. Composé de plus de 70 pièces en résine et aluminium (photos de montage Sean W. Sides, la régle de 18 pouces/45 centimètres donne l'échelle) son montage en lui même représente un défi car la résine se colle à la super glu, donc l'erreur n'est pas pardonnable. La résine dont il est composé est d'excellente qualité, moulée avec une précison absolue, bourrée de détails. En outre, il est creux, donc très léger pour une résine de cette taille (à peine 2,3 Kg pour près de 60 cm de long) et susceptible de recevoir à l'intérieur tout l'équipement électronique désiré pour assurer l'éclairage du cockpit et des tuyères.

Le cockpit est d'un bloc, mais moulé en reproduisant au mieux les détails des kits de tournage. La figurine du pilote s'y case parfaitement et, comme dans les maquettes ILM, la verrière ne possède pas de partie transparente.

   
  
Son poid léger permet également de le positonner sous des angles intéressants en utilisant des tubes de métal comme support. Certaines parties de la maquette, comme l'extrémité arrière, possèdent des pièces amovibles pour y positionner des supports de tournage, tout comme les maquettes utilisées par ILM (photos VCSHobbies).
 
 

Considéré comme 100% fidèle au modèle utilisé lors du tournage de l'Episode IV, la résine de ce kit est magnifiquement moulée, propre, sans déformation ni bulle d'air, en un mot parfaite ! Et même si une des pièces arrive cassée dans votre colis, il suffit de demander pour qu'on vous en expédie une autre rapidement. Reste à effectuer un travail de peinture soigneux... Pour ce qui est du prix, on peut l'obtenir pour 300$ plus le port. Des versions modifiées ont été reproduites par d'autres concpteurs de garage-kits, Captain Cardboard ayant arrèté la production il y a des années. A présent, place à quelques photos (images Sean W. Sides).
 
     

Une fois n'est pas coutume, je vous propose un lien vidéo permettant d'apprécier toute la beauté du ce produit autrement qu'avec des mots.
<< Page précédente
Page suivante >>
Publicité