StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
The Acolyte : un peu de contexte !
 
L'état de la galaxie, cent ans avant l'Episode I
09/06/2024

Comme nous vous l'avons dit plus tôt dans la semaine, pas besoin d'avoir lu/vu/entendu quoi que ce soit avant de vous plonger dans la série The Acolyte. Mais pour les plus curieux d'entre vous nous vous proposons tout de même un peu de contexte pour vous familiariser avec la période.

(Aucun spoiler de la série / Très légers spoilers de la Phase I de la saga littéraire La Haute République / Aucun spoiler des Phases II et III)


Alors, c'est quoi la Haute République ?

Nous sommes dans ces fameux mille ans de paix entre la fin des Guerres Sith et l'abolition de la République par l'Empereur Palpatine. La période n'est pas encore délimitée par des dates précises (la saga littéraire se déroule entre 350 et 200 ans avant La Menace Fantôme, et la série Disney+ 100 ans avant l'Épisode I) mais il s'agit de cette époque prospère où la galaxie s'est enfin relevée du conflit destructeur entre les Jedi et les Sith mais n'est pas encore corrompue par les plans diaboliques de Dark Sidious.

  • Frise chronologique

 


Quelle est la situation de la galaxie ?

L'époque est définitivement optimiste.
De nouvelles routes hyperespatiales sont établies entre le noyau de la galaxie et la Bordure Extérieure de celle-ci, ce qui encourage le développement des échanges diplomatiques, commerciaux et culturels entre les différentes planètes. Ce nouveau réseau de communication, très étendu, provoque des défis technologiques que les ingénieurs s'emploient à résoudre.

La République a confiance dans ses idéaux et les personnes à sa tête croient en leur capacité à transformer la galaxie pour améliorer le sort des populations dont ils ont la charge. Elle cherche à s'étendre au-delà du Noyau Central et de nombreuses planètes indépendantes sont intéressées à adhérer à ce projet commun. Il y a une ruée de la population vers la Bordure Extérieure pour y chercher une nouvelle vie et y trouver de belles opportunités. Des colonies sont créées sur des planètes jusque-là inhabitées.

Dans les œuvres littéraires siglées La Haute République, la Chancelière Lina Soh a lancé une série de « Grand Travaux » dans la Bordure Extérieure pour montrer la puissance de la République et les bénéfices de l'intégrer. Une bande de pirates, les Nihil, ont cependant d'autres plans pour cette zone de la galaxie et s'attaquent à ces nouveaux symboles, tels que le Flambeau Stellaire ou la Foire de la République.

  • Le Flambeau Stellaire

 


Il ressemble à quoi l'Ordre Jedi à cette époque ?

Maitre Jedi Loden GreatstormL'Ordre Jedi a abandonné ses attributs guerriers suite à la disparition des Sith pour devenir des gardiens de la paix au service d'une République. Les Jedi font ainsi office d'intermédiaires, de négociateurs, voire de diplomates. À cette époque les Jedi possèdent une aura positive auprès des populations qu'ils côtoient, l'Ordre a en effet déployé un réseau de temples à travers la galaxie pour être au plus près de ceux qu'ils servent. Certains temples ne sont que des avant-postes sur des planètes reculées où les Jedi peuvent jouer le rôle de police, mais généralement leur présence n'est nécessaire que pour la bonne organisation de ces sociétés en plein développement.

Cheminante Orla JareniSeuls les pirates et le crime organisé constituent encore une menace suffisante pour justifier l'utilisation de la violence et le maniement du sabre laser. Les Jedi ont alors tendance à favoriser le décorum pour faire honneur au côté lumineux de la Force. Les bures sont dorées et possèdent des motifs indiquant le temple auquel le Jedi est rattaché. Les poignées de leurs sabres sont élégantes et garnies de détails reflétant la personnalité de son propriétaire.

Si les dangers du côté obscur sont bien sûr enseignés, l'interprétation du Code Jedi est plus flexible que celle que nous connaissons dans la Prélogie. Un Jedi peut ainsi se retirer de l'Ordre pour réfléchir à sa place dans la galaxie avant d'éventuellement le réintégrer. Le statut de Cheminant permet à un chevalier de rester au sein des Jedi tout en se laissant guider uniquement par la Force et non plus par les directives du Conseil Jedi.

Il existe également une certaine souplesse concernant les relations amoureuses – en particulier chez les Padawans – sans être encouragées elles ne sont pas strictement interdites. Il est fait confiance aux Jedi pour déterminer eux-mêmes quand un attachement devient trop dangereux.

 

 

C'est qui cette Jedi mirialan qui a l'air importante ?

Il s'agit de Vernestra Rwoh, pour l'instant seul lien direct entre la saga littéraire et The Acolyte.

Roman Une épreuve de courageUne centaine d'années avant la série, Vernestra Rwoh est déjà connue au sein de l'Ordre pour être l'une des plus jeunes Padawan à être adoubée chevalier dans l'histoire des Jedi. Sa maturité et sa maîtrise de la Force lui ont en effet permises de passer haut la main ses épreuves finales et, à 16 ans, elle est déjà en poste dans la Bordure Extérieure.

Une de ses particularités est d'avoir des visions à travers la Force mais préfère le cacher à ses camarades Jedi (en tout cas, à l'époque des livres) car elle ne parvient pas à les maîtriser. Grâce à l'une de ses visions Vernestra a pu construire une arme personnelle – dont on sait déjà qu'elle apparaîtra à l'écran grâce aux bandes-annonces – que certains Jedi utilisaient durant les guerres contre les Sith mais qui depuis est tombée en désuétude car trop dangereuse à manier.

Dans les romans de la Haute République, Vernestra Rwoh combat les fameux pirates Nihil mais aussi les Drengir alors qu'elle se trouve dans le Flambeau Stellaire. Elle prend très jeune un Padawan qu'elle a sauvé de la tentation du Côté Obscur, Imri Cantaros, et se lie d'amitié avec la jeune scientifique Avon Starros avec qui elle enquête sur les prouesses technologiques des Nihil tel que les déplacements en hyperespace ou le pouvoir des Cristaux Kyber.

 

 

Voilà pour ce petit état des lieux... Comme vous le voyez, la galaxie est à la fois familière et différente à cette époque, et certaines des règles présentes dans les films ne sont pas aussi dogmatiques qu'on pouvait le croire. De quoi laisser des libertés aux scénaristes de la série pour nous surprendre, et écrire un nouveau pan de l'histoire galactique !

Parution : 09/06/2024
Source : La Haute République et l'encyclopédie SWU
Validé par : Dago
On en parle sur nos forums
 
Les 10 derniers messages (voir toutes les réponses) :
  • 08/06/2024 - 17:18
    Totalement bien vu Mich, et d'accord avec les hypothèses de Rikuiame. On voit et on sent que les Jedi sont pas nets, pas des modèles de pacifisme tel que nous les vendait Yoda dans L'Empire contre-attaque par exemple.

    Sol a encore une douceur et intelligence de cœur qui en font l'archétype du Jedi sage façon Qui-Gon, alors qu'effectivement les autres semblent avoir perdu en humilité.

    Vernestra entre autres incarne bien cette image et c'est triste in-universe pour le lecteur de la Haute République qui l'a découverte dans sa jeunesse : non seulement elle avait des chouettes cheveux (comment ça aucun rapport ? :paf: ) mais en plus elle avait du cœur malgré sa très grande maturité. Là on la sent guidée par une certaine dureté sous le poids des responsabilités.
  • 08/06/2024 - 17:28
    Rikuiame a écrit:Dans l'épisode 1 Vern a l'air de l'indiquer en sous-texte en disant à Sol d'éviter d'ébruiter son enquête. Probablement que des bavures impliquant des Jedi noirs/gris/multicolores (no pun intended) ont déjà écorné l'image de l'Ordre à ce moment-là. D'où peut-être la paralysie dont semble être affligée Vern en disant qu'il faut d'abord en parler au Conseil qui décidera de la marche à suivre ?


    Petite question sur ce point aux connaisseurs de l'univers Haute-République : quand elle dit que les Jedi ont des détracteurs ou des ennemis (je ne me souviens plus du terme exact) qui ne manqueraient d'exploiter cette affaire, à qui fait-elle référence ? C'est déjà le cas dans les oeuvres de la Haute-République ou est-ce que c'est quelque chose qu'on doit encore découvrir dans la suite de la série ?
  • 08/06/2024 - 17:55
    Je me suis arrêté aux 3/4 de la Phase II de la HR donc je n'ai pas toutes les clés, mais si les Jedi ont déjà des opposants avec les Nihils qui sont principalement composés de marginaux, je pense que Vernestra parle de quelque chose qui est devenu plus global et insidieux ; inspiré de notre réalité. Des thèmes que recouperaient un basculement de l'opinion publique, via la désinformation, le complotisme, la perte de confiance dans les institutions, la montée d'idéologie que la jeunesse emm*rdait à une certaine époque, etc. :paf:

    (Ou alors c'est juste moi qui fantasme sur ce que j'aimerais voir dans cette série. #NotAllJedi :paf: )
  • 08/06/2024 - 18:31
    jedi-mich a écrit:Puis après, hop, on embarque Osha sans chercher à comprendre. Juste parce qu'elle a été reconnue par un témoin. mais on ne l'écoute pas, elle.

    Tout le monde ( y compris elle-même) pense sa jumelle morte, donc c'est logique qu'elle soit la seule suspecte. Et IRL aussi, quand tu es suspect d'un crime grave, on commence par t'emmener au poste et on t'interroge ensuite :D. Quant aux ADN et empreintes digitales, SW n'est tout simplement jamais allé sur ce terrain-là, tout comme celui de la surveillance de masse, du piratage - qui est toujours une formalité -, de l'IA... The Acolyte ne va pas commencer à transformer radicalement cet univers maintentant :paf:.

    Sinon pour ce qui est des Jedi... Mon avis va peut-être à contre-courant, mais je n'ai jamais été fan de l'interprétation de la prélogie comme quoi les Jedi auraient causé leur propre chute. Cette vision des choses réduit Sidious à un opportuniste - alors que les 3 films nous le montrent exécuter son plan minutieusement préparé - et... retire même sa raison d'être à l'OT. Pourquoi Luke devrait-il faire revivre les Jedi si ce sont eux les responsables de l'irruption de l'Empire ? A aucun moment dans l'OT Yoda ou Obi-Wan ne remettent en question leurs enseignements, et jamais les films ne leur donnent tort. Certes Luke ne tue pas Vador mais celui-ci disparaît quand même (au profit du retour d'Anakin). La nécessité d'éliminer Vador et Sidious n'est jamais remise en cause.
    Pour moi les Jedi chutent car... ils sont tombés sur plus fort qu'eux, tout simplement. Certes c'est un échec et comme tout échec il y a des leçons à en tirer, mais ça ne rend pas les Jedi coupables de cet échec. C'est même lorsque l'un d'eux revient (Luke) que le mal est vaincu à nouveau, prouvant la nécessité et le bien-fondé des Jedi.
    Concernant le fait que les Jedi se "perdent" dans la Guerre des Clones, il ne faut pas oublier... que c'est précisément son but. Rappelons que Dooku ne se cache pas en tant que Sith sur Géonosis (le speech à Obi-Wan, puis surtout le duel où il brandit un sabre rouge et utilise un pouvoir réservé jusqu'ici à l'Empereur dans les films). (J'ai d'ailleurs vu passer que cette scène était là pour l'installer sans doute possible comme méchant chez le spectateur.) Quel Jedi ne tente pas de s'opposer à un Sith placé à la tête d'une faction militarisée comme la CSI ?? Sérieux, qui resterait dans son temple en disant "ce sont des affaires politiques, ne nous en mêlons pas" ? :paf: Les Jedi ne se "perdent" pas parce qu'ils le sont déjà, mais parce qu'on leur a tendu un piège mûri durant de longues années. D'ailleurs le but de cette guerre n'est pas que les Jedi se "perdent" (Sidious s'en fiche) mais "simplement"... de les entourer de soldats prêts à leur tirer dans le dos. Je suis convaincu que le plan de Sidious aurait tout aussi bien fonctionné à l'époque de la Haute République.
    Je trouve d'ailleurs que les Jedi de la HR frisent parfois le ridicule à vouloir toujours protéger la vie. Il y a vraiment des situations, dans les romans ou comics, où en tant que citoyen je ne me sentirais pas en sécurité au vu de leurs réflexions. Combien de fois un Jedi est surpris par un Nihil qu'il n'avait qu'assomé ? :pfff: Combien de combats sont étirés inutilement parce qu'un Jedi refuse de tailler dans le tas ? :pfff: J'ai vraiment peur que le combat final Avar Kriss - Marchion Ro tourne au pétard mouillé juste parce qu'elle retient ses coups...

    Je sais que beaucoup aiment que la Haute République montre les débuts de cette chute des Jedi, mais... moi pas, du coup :whistle:. Heureusement que cet aspect est pour l'instant en background.
    Mais du coup, qu'est-ce que j'aime dans la HR (et espère voir dans cette série) ? Ben... tout le reste :D. Voir plus de personnages, de designs, de lieux, d'histoires... voir plus de SW, tout simplement :). Au vu de la qualité du World building de cette période, ce serait dommage de s'en priver !

    Donc voilà pour mon (large) avis. J'espère donc que la série continuera sur la lignée des romans et comics (du lore et du grands spectacle) plutôt que d'insister sur une "chute" des Jedi dont je n'ai jamais été convaincu.
  • 08/06/2024 - 18:54
    Sinon pour ce qui est des Jedi... Mon avis va peut-être à contre-courant, mais je n'ai jamais été fan de l'interprétation de la prélogie comme quoi les Jedi auraient causé leur propre chute. Cette vision des choses réduit Sidious à un opportuniste - alors que les 3 films nous le montrent exécuter son plan minutieusement préparé


    Les deux ne sont pas incompatible : Sidious a utilisé la décadence des Jedi contre eux.

    Et si The Acolyte nous montrait par exemple que les Sith ont en partie mené à cette décadence je trouverais ça très intéressant.

    -Sergorn
  • 08/06/2024 - 19:01
    Alors oui, c'est pas faux, ça se tient.
    Les Jedi n'ont pas provoqué leur chute mais je pense qu'un tas de circonstances l'a fait, dont le jeu d'échec des Sith.
    Je pense malgré tout aussi qu'un changement de tempérament dans leur rang n'a pas aidé ^^
    Dans la Prélo, des décisions du Conseil sont quand-même pas friendly. ^^
    Même Yoda dit que les Jedi ont changé.
    Cela a peut-être été provoqué par des événements manigancés par les Sith.

    Bref, c'est un ensemble de choses.
    On verra si la série en montrera un peu plus à ce sujet.
  • 08/06/2024 - 19:35
    Une idée que j'aime dans la pré-logie, c'est que les Jedi perdent le contrôle des choses parce qu'ils ont peur et que la peur est mauvaise conseillère, comme le dit très bien Yoda.

    Dans la Menace Fantôme, tout semble les effrayer. Le retour des Sith, auxquels certains ne veulent même pas croire, comme dans une forme de déni. Anakin et l'idée qu'il puisse être l'Elu de la prophétie les met également mal à l'aise. Sans parler du contexte politique. Ça aussi, c'est un autre élément majeur : comment rester une institution sage et vertueuse quand on se place au service d'une démocratie en crise, gangrénée par la corruption ? Les Jedi ne peuvent pas faire abstraction du monde qui les entourent, sauf à se replier sur eux-mêmes. C'est peut-être d'ailleurs aussi ce qui leur arrive dans la pré-logie.

    Là, pour le moment, dans cette série, les préoccupations des Jedi sont assez éloignées de la politique, même si on nous dit que certains guettent leurs faux pas. A moins que Vernestra et une partie des Jedi commencent à virer paranos.
  • 08/06/2024 - 20:06
    jedi-mich a écrit:On verra si la série en montrera un peu plus à ce sujet.


    Il me semble que Headland a évoqué que c'était un des objectifs de la série en interview.

    Mais après ce sera peut être pas forcément en première saison. :think:

    -Sergorn
  • 08/06/2024 - 22:00
    Je pense effectivement que la série va nous montrer les travers de l'Ordre Jedi et comment cela pourrait contribuer à leur future chute.

    Il y a déjà un gros décalage entre les comics et romans de la Haute République et la série. Dans The Acolyte,les Jedi ont plus l'air de flics que de preux chevaliers, sont de vraies armoires à glace (à l'exception de Sol, mon perso préféré pour le moment :love: ) et ont un petit côté légèrement fanatique, tout l'inverse de la HR où les Jedi étaient adeptes de numéros de danse, de batailles de polochons et de concours de pets (j'exagère à peine :transpire: ).

    Donc visiblement la série vise à rendre la frontière entre gentils et méchants plus floues, ce qui est un peu la mode chez Disney en ce moment. A voir si ça mène à quelque chose d'intéressant et bien fichu, ce qui est quand même le principal.
  • 09/06/2024 - 16:20
    Et un petit retour sur l'état de la galaxie et de l'Ordre à l'époque de la série :)

    Merci Dago pour l'article !
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.