StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Deuxième tome pour la nouvelle série Dark Vador chez Panini Comics !
 
[Critique] Voyage vers Star Wars - L'Ascension de Skywalker
10/11/2021

Bonjour à tous,

Après un premier tome sorti il y a quelques mois, Dark Vador est de retour dans le deuxième tome de ses aventures se déroulant immédiatement après L'Empire contre-attaque. Et le Sith va devoir faire face aux conséquences de ses actes et à la colère de son Maître, comme vont nous le narrer Greg Pak et Raffaele Ienco... A l'issue de ce tome, la série Darth Vader est prête pour les événements de La Guerre des Chasseurs de Primes, qui commence dans un mois chez Panini !

Comme toujours, nous vous proposons donc de redécouvrir la critique du serial-critiqueur Lain-Anksoo, après la traditionnelle présentation de l'album :

 

DARK VADOR

TOME 2 - DANS LE CREUSET

Dans un terrible accès de colère, Dark Vador s'est vengé de tous ceux qui lui avaient dissimulé l'existence de son fils. Mais cet excès ne convient pas à l'Empereur, qui envoie Vador sur la planète Mustafar. Le voilà qui élabore un plan pour poursuivre sa vengeance, mais il lui faut d'abord échapper à un mystérieux assassin... Cette nouvelle série explore la période la plus sombre des héros créés par George Lucas, alors que Luke Skywalker vient d'apprendre que Dark Vador était son père.

Darth Vader (2020) #6 à 11, 100 % STAR WARS, 136 pages, 18 €

 

La critique de Lain-Anksoo

 

À la suite des événements de l’Episode V et de la nouvelle quête de Dark Vador sur les origines de son fils, l’Empereur est mécontent. En effet, son disciple ne cesse de lui cacher des choses, il est donc l’heure de le mettre à l’épreuve.

 

Scénario : ça vous dit un cimetière ?

Je vous explique, dans l’université rivale de la mienne, ils avaient une tradition débile quand ils rencontraient un gars de mon école (moi) : un gars prenait le plus grand verre qu’il puisse trouver, ils y mélangeaient tous les alcools à sa portée dans le bar, ce qui formait un mélange immonde, puis il donnait le verre au bizut et comme j’étais jeune et con (et que je voulais défendre mon école) je l’ai bu cul sec. Ça s’appelait un cimetière. [Faites pas comme moi, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé]. C’est exactement l’effet que m’a fait cette BD.

Le scénariste a pris tout ce qu’il y avait dans l’Episode IX (ou dans sa novélisation) d’encore un peu « mystérieux » : l’orienteur Sith, l’oracle, Exegol, les cuves de Palpatine, les adeptes du culte, la flotte immense de Star Destroyers, leurs supers canons, Ochi de Bestoon… et il a tout mis dans cet arc, sans donner réellement d’explications supplémentaires à part « c’était déjà là ».

Le pire dans tout ça ? Créer autant d’incohérences. Le roman Riposte laissait supposer que l’Empereur découvrait tout ça la veille de sa mort. Comment la flotte de Destroyers peut être prête alors que le roman disait bien qu’il a fallu trente ans pour la construire ? Même si seulement quelques Destroyers sont prêts, ils sont aussi puissants que la seconde Étoile de la Mort donc on s’en fiche de la construire, non ? Comment Palpatine a découvert Exegol ? D’où viennent les membres du culte ? Comment a-t-il mis au point les cuves ? La dague d’Ochi, où est elle ? Où est l’orienteur de Palpatine ? Pourquoi Ochi en avait le plan ?

Bref, rien ne va. Pourtant le test de Vador sur Mustafar commençait très bien, ça prenait son temps, introduisant lentement Ochi, et puis tout s’enchaîne et on noie nos questions dans des combats tellement bourrins contre les bestioles les plus grosses qui existent que ça ne sert à rien plus à rien si ce n’est perdre du temps pour nous donner aucune réponse.

À part nous montrer ce qu’on a déjà vu dans l’Episode IX, il n'y avait aucun intérêt.

Si je dois trouver un point positif : Vador qui découvre toutes ces menaces acquiert davantage de motivation pour trahir son maître dans quelques mois.

9/50

 

Dessins : constant

Je crois avoir mentionné précédemment des problèmes de perspectives et d’échelle. Tant que le comics reste sur Mustafar tout va bien, mais par la suite les combats spatiaux sont physiquement et dimensionnellement peu crédibles. Ensuite, mettre Vador face à des grosses bestioles n’aide pas pour les perspectives et les échelles.

Pour le reste, on est toujours sur des personnages travaillés et des décors assez grandioses.

25/50



+ Les plus

- constance des dessins, si ça ne change pas, on ne peut pas être plus déçu

- Les moins

- tout le scénario qui n’aura servi qu’à rendre l’histoire incohérente
- arrêtez de parler de l’Episode IX dans la litté svp

 

Note : 34 %

 

Dur dur, non ? A moins que ce ne soit mérité ?

Venez nous dire ce que vous avez pensé de ce deuxième tome en vous rendant sur la fiche de l'arc ou bien directement sur le forum, histoire qu'on en discute ! 

Et on se retrouve tout de suite à côté pour une des autres sorties Panini du jour ! ;-)

Parution : 10/11/2021
Source : Le staff
Validé par : L2-D2
Section : Littérature > Comics
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.