StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Les séries Star Wars et leur rapport à la littérature
 
L'exemple The Bad Batch
04/05/2021
ATTENTION, Cette actualité contient des spoilers !

Un spoiler est une information sur l'histoire d'un film, livre, etc. qui, si le lecteur l'apprenait avant de découvrir le film/livre, gâcherait le plaisir de la surprise. Par exemple, nous considérons ici comme spoiler toute information sur les futurs films Star Wars qui ne soit pas directement prévisible à partir des autres films. Pour plus d'informations sur notre système Anti-Spoiler, notamment comment régler vos paramètres, veuillez lire ce dossier.

En ce Star Wars Day, on a pu découvrir l'épisode pilote de la nouvelle série d'animation The Bad Batch.

Il s'agit malheureusement d'un épisode qui déplaira aux fans de littérature Star Wars. Je vous propose donc de développer ce point sans tomber dans la critique facile et crasse.

Le problème :

L'Ordre 66, tel que vu dans ce premier épisode de The Bad Batch, met en scène Caleb Dume et sa maître Depa Billaba. Les plus experts d'entre vous savent que Caleb Dume est tout sauf qu'un inconnu puisqu'il s'agit de Kanan Jarrus, un des héros de Star Wars Rebels avant qu'il ne change son nom.

Or l'Ordre 66 et la mort de son maître ont déjà été relatés dans (l'excellent) comics Kanan le Dernier Padawan (dispo en intégral Deluxe chez Panini. Si vous ne l'avez pas déjà lu, foncez c'est une tuerie).

Cette scène se passe dans le comics, sur la même planète, Kaller. Preuve que les scénaristes et Dave Filoni le connaissent et l'ont lu ? Je ne sais pas. Malheureusement, les similitudes s'arrêtent là. Coupe de cheveux de Caleb, tenues, saison sur la planète, le sabre de Depa passe de vert à bleu, sa mort, la disparition de Caleb, tout est strictement différent.

Je ne vais pas vous décrire longuement ce qu'il s'y passe mais dans le comics, les combats contre les Séparatistes sont finis et tout le monde est autour du feu avec un jeune Caleb qui découvre le fameux holocron que l'on reverra plus tard dans Rebels. Par ailleurs aucune trace de la Force Clone 99.

Cela étant dit, ce n'est pas la première fois qu'un projet sur lequel Filoni travaille contredit un livre :

  • Dans la saison 7 de The Clone Wars, l'équipe va contredire ses propres scripts originaux qui servirent de base pour les flashbacks du roman Ahsoka. Résultat : le combat contre Maul dans la série n'a pas grand-chose à voir avec celui dans le roman. La scène finale de l'enterrement aussi a été changée. Même si ça en a énervé plus d'un, on peut comprendre : l'équipe voulait donner une conclusion plus épique encore à l'un de ses personnages fétiches. Au vu du rendu de cet arc final de The Clone Wars, c'est réussi. Et puis dans le roman, ce n'était "que" des flashbacks d'une dizaine de pages, donc est-ce si grave ? Chacun jugera.
  • Notons aussi dans la saison 2 de The Mandalorian, l'apparition de Cobb Vanth, un personnage de la trilogie de romans Riposte (disponibles chez Pocket). On n'est pas dans une incohérence car l'histoire que Cobb choisit de raconter sur son passé est sans doute enjolivée par lui-même pour se faire passer pour mieux qu'il n'est. Ça permet aussi de simplifier l'intrigue de l'épisode.

Ainsi Filoni est ses équipes semblent avoir en de rares occasions mis de côté une histoire déjà racontée dans la littérature pour :

  • La rendre plus épique
  • Enjoliver la vérité
  • Simplifier

Cependant j'ai du mal à parler de "retcon" puisqu'à la fin le résultats est toujours le même : Depa meurt et Kanan s'enfuit, Ahsoka capture Maul, Cobb Vanth a vaincu des vauriens et récupéré l'armure de Boba Fett.

La question devient donc : est-ce le cas ici ?

L'équipe créative a donc souhaité montrer le passage de l'Ordre 66 pour la Force Clone 99, avec la présence de Jedi. C'est en effet une très bonne idée ! Voire même une idée indispensable !

Afin de rendre la scène tragique il faudrait un ou des Jedi connus. Il a donc choisi Caleb/Kanan et son maître. Ce faisant, ils font ce qu'il a toujours fait, réutiliser ses personnages fétiches (comme il a l'a déjà fait avec Ahsoka).

On arrive sur un gros problème : à cette époque Kanan s'appelle encore Caleb, et Depa Billaba, à part pour une apparition au second plan dans des films, est inconnue du grand public. Résultat : cette "référence" s'adresse uniquement aux lecteurs dudit comics Kanan et aux "grands fans" de Rebels qui ont pour la plupart lu le comics. Résultat il crée une référence pour les seules personnes qui verront l'incohérence.

Il aurait donc pu mettre n'importe quel Jedi vu dans The Clone Wars pour parler au plus grand nombre ou suivre les évènements du comics avec en "guest star" la Force Clone 99.

Il y aurait eu la place et moyen de suivre à la lettre la BD. Par ailleurs, l'Ordre 66 dans le comics est déjà très puissant ; pas besoin de le rendre plus épique encore (en prime l'holocron de Rebels aurait pu apparaitre, faisant ainsi une référence dans la référence).

Les raisons qui ont créé par le passé des incohérences entre la littérature et les séries ne semblent donc pas valables aujourd'hui. C'est presque un caprice d'avoir fait venir Caleb sans suivre son histoire.

La conséquence de tout ça, est une question qui est possiblement gênante :

Aujourd'hui, alors que 75% de la littérature Star Wars est de l'extension de films, de séries, quel est l'intérêt d'en approfondir/expliquer les tenants et aboutissement, d'en résoudre les mystères et part laisser sous silence si la prochaine série va venir contredire ce qu'on a appris ?

J'aimerai en avoir la réponse mais c'est compliqué. Mais je peux apporter deux éléments :

  • Si vous lisez les livres pour en savoir plus sur vos films/séries/personnages issus de média vidéo préférés, vous risquez d'être déçus un jour ou l'autre ... N'essayez plus d'y percer les secrets de la galaxie ;
  • Si vous lisez ces œuvres pour découvrir une aventure spatiale et/ou romantique et/ou épique et/ou cool et/ou badass sur des personnages connus et surtout inconnus, FONCEZ, la littérature Star Wars ne vous décevra pas !

Je ne saurais donc assez vous recommander de lire la grande Saga de La Haute République, 200 ans avant les films qui n'est pas prête de se faire contredire ! D'autant plus que nos éditeurs français préférées ont mis le paquet pour vous les proposer aussi rapidement après leur sortie outre-Atlantique !

Sur ce je vous laisse, May the 4th Be With You!
On en parle sur le forum.

Parution : 04/05/2021
Source : Le staff
Validé par : Lain-Anksoo
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité