StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Critique de Rebels and Rogues, 14ème et dernier arc de la série comics Star Wars
 
L'ironie est puissante dans cette critique.
20/11/2019

Bonjour à tous !

C'est l'événement de la semaine aux USA : après 5 ans et 75 numéros, la série comics Star Wars s'est achevée aujourd'hui avec son dernier numéro, le 75ème, qui clôt le 14ème arc (le 12ème si l'on enlève les deux crossovers), Rebels and Rogues. Lain l'a bien évidemment lu, et vous propose sa critique (à lire attentivement jusqu'au bout, sans s'arrêter aux notes).

Le tout après un rappel du synopsis !

 

Star Wars #68-75 - Rebels and Rogues

Synopsis : 
"Dark Vador, le maléfique, hanté par l'idée de retrouver le jeune Luke, lance des milliers de sondes téléguidées aux confins de l'espace..."
C'est exact - vous vous rappelez le texte déroulant de L'Empire Contre-Attaque. Découvrez maintenant ce qui s'est déroulé juste avant, alors que Luke et ses amis lancent une mission désespérée en trois actes pour éviter que l'Empire ne découvrent leur nouvelle base rebelle. 
Avec Han et Leia sous couverture sur un monde noir de romance et de danger ! Luke et R2 affrontant l'Executor à bord d'un simple X-Wing ! Et Chewie et C-3PO, la meilleure équipe dont vous ne savez quand vous en aurez besoin !

 

La critique sans spoiler de Lain-Anksoo

On y est : la série a pris fin. Je comptais faire un gigantesque critique récap, mais comme on se fiche de nous et que cette fin est en fait un relaunch je n’en ferai rien. C’est donc parti pour Rebels and Rogues, nouvel arc de la série, avant un numéro 76 one-shot et son passage ensuite à partir du 77 en post épisode 5.

 

Scénario : Greg Pak a tout compris à la série

- Merci d’avoir eu un excellent scénariste pour prendre la suite de Kieron Gillen.
- Je dois même dire que d’un certain côté, il dépasse même le maître.
- On a enfin ce pourquoi ce comics est né : destination Hoth !
- Dès le début, j’ai trouvé que c’était une bonne idée de séparer le groupe en trois afin d’avoir dans ce dernier arc trois missions différentes séparées.
- Celle de Luke est vraiment très intéressante et utile pour la rébellion.
- De plus; c’est vraiment bien d’avoir pour une fois un Luke doué, intuitif qui ne se laisse pas avoir ! Un bon point pour Pak.
- J’ai bien aimé d’ailleurs la fille introduite à ses côtés; on ne devine absolument pas son but et tout ce qu’elle s’apprête à faire. Tellement imprévisible que j’ai cru à du Aphra !
- La mission de Han et Leia est bien menée et absolument crédible et réaliste, j’ai surtout apprécié les vraies questions morales soulevées.
- Et puis, que c’est drôle d’avoir de nouveau fait venir un love interest pour Leia, ce qui rend Han jaloux, alerte spoiler : fou rire à venir pendant la lecture !
- Et enfin la cerise sur le gâteau, le must du must : la mission de C-3PO et Chewie.
- Alors là j’ai été bluffé, les retournements sont dingues, on s’attache énormément et les aléas sont littéralement inédits !
- Excellente idée d’ailleurs de rattacher la conclusion des trois histoires sur celle de 3PO et Chewie !
- La fuite de Han, Leia et le bien nommé Champion est très crédible jusqu’à la planète du droide doré.
- Et le deus ex machina de fin qui ne contredit absolument pas tout le reste de l’arc est sublime.
- Je trouve qu’on devrait voir plus souvent ce genre de forme de vie, ça m’avait manqué depuis l’arc sur Yoda !
- Pour terminer; il ne fallait pas moins de huit numéros pour raconter tout ça, c’est parfaitement justifié et utile !

45/50

Dessins : la rédemption de Noto !

- Dieu merci Phil Noto a su se remettre en question.
- Très bonne idée d’avoir pris un coloriste, comme ça il a le temps de bosser sur ses dessins.
- En plus, ainsi on peut enfin avoir des effets merveilleux sur la lumière, les explosions, les hologrammes !
- Sans parler des métaux qui ne sont plus du tout ternes !
- Et surtout il y a un super travail sur les visages on se croirait dans un film.
- Y a autant de soin apporté aux grandes cases qu’aux petites.
- D’ailleurs en parlant de cases, c’est enfin dynamique et non plus linéaire dans le découpage.
- Et enfin, car ça paie d’avoir du temps, maintenant qu’il ne fait plus sa couleur : ses décors ne sont plus vides ! Youpi.

48/50

En conclusion je vais devoir faire de cette critique un palimpseste. Je vous épargne une réécriture complète, mais je vous invite à prendre chacun des points et d’en comprendre l’inverse.

J’étais prêt à accorder le bénéfice du doute à cet arc qui a eu droit à huit issues, dont une augmentée (attendez-vous à 20€ minimum chez Panini), pour proposer quelque chose de bien, mais la conclusion est l'une des pires choses qu’il m’ait été donné de lire. Ce fut un supplice digne de celui de Tantale, heureusement que je l’ai lu en format numérique, sinon je peux vous dire que je l’aurai aussi déchiré celui-là.

A bon entendeur, le prochain comics de ce genre, je ne me donnerai pas la peine de le critiquer, il y aura seulement une note.

Les plus :
- Aucun.

Les moins :
- Ils sont tous au-dessus.

Note : logiquement en prenant le contraire on tombe sur 7%.

 

Voilà pour la critique. On rappelle qu'un one-shot intitulé Empire Ascendant viendra conclure définitivement cette intrigue pré-Épisode V, et qu'une nouvelle série avec les mêmes héros débutera en Janvier aux USA, celle-ci se déroulera... après L'Empire Contre-Attaque. On rappelle également que cette série est en cours de parution en France dans le magazine comics de Panini.

On en parle sur le forum.

Parution : 20/11/2019
Source : Le Staff
Validé par : Lain-Anksoo
Section : Littérature > Comics
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 20/11/2019 - 15:17
    https://www.starwars-universe.com/actu- ... -wars.html

    On n'en parle plus (plus jamais svp)
  • 20/11/2019 - 15:43
    5 tomes bon sur 12 (ou 14), c'est pas si mal :paf: .

    En tout cas je continue à apprecier ton art de la critique qui se diversifie, même si ça commence à faire peur :transpire: .
  • 20/11/2019 - 15:47
    un art je ne saurai le dire mais plus ça avance moins j'ai la patience de faire des critiques sérieuses j'en ai beaucoup trop faite avec le temps, j'ai l'impression de me répéter, redire les mêmes phrases, les mêmes expressions, encore et encore. J'essaie donc de trouver d'autres manières de le faire, des manières qui me donnent envie. Mais je dois trouver un angle d'attaque original à chaque fois et ça c'est difficile.
  • 20/11/2019 - 20:13
    Alfred M. a écrit:5 tomes bon sur 12 (ou 14), c'est pas si mal :paf: .

    Le run de Gillen je suppose ?
  • 20/11/2019 - 21:32
    Je suis triste.
    C'est pas normal d'avoir une telle fin de série alors que t'as Empire Ascendant qui arrive derrière avec son principe de 4 histoires à 8 pages alors que c'est cette histoire la qu'il fallait développer pour le dernier run...
  • 20/11/2019 - 23:44
    Neow a écrit:
    Alfred M. a écrit:5 tomes bon sur 12 (ou 14), c'est pas si mal :paf: .

    Le run de Gillen je suppose ?


    Tome 2 aussi était pas mal
  • 27/11/2019 - 15:45
  • 27/11/2019 - 15:51
    Merciiiiiiiiiiiii

    C'est le dernier ou l'avant dernier de Gillen, je suis un peu à la ramasse sur la VF. :roll:
  • 27/11/2019 - 15:52
    Dark GaGa a écrit:C'est le dernier ou l'avant dernier de Gillen, je suis un peu à la ramasse sur la VF.


    Il en reste deux après celui-là :)
  • 20/12/2019 - 7:53
    La fuite (Star Wars #56 à 61), par Kieron Gillen, Andrea Broccardo et Angel Unzueta

    Les Rebelles sont en fuite. Après la contre-attaque de l'Empire, la trahison de la reine Trios et la destruction d'une bonne partie de la flotte si difficilement rassemblée, l'Alliance est en déroute. Nos héros sont isolés du haut commandement rebelle et ne peuvent compter que sur Sana Starros pour espérer rejoindre le Home One. Mais lorsque l'Empire se manifeste sur le trajet, ils n'ont d'autres choix que de se poser sur la lune isolée d'Hubin et patienter que l'on vienne les récupérer. Et si Han pourrait se faire à une vie calme, Luke et Leia ont chacun des plans bien précis sur ce qu'ils comptent faire après avoir rejoint leurs amis...

    Après le magistral arc La mort de l'espoir, Kieron Gillen entame son avant-dernière prestation sur le titre en choisissant assez curieusement de temporiser. :perplexe: Voilà donc que nos héros sont en fuite, mais qu'ils vont passer le plus clair de l'arc à attendre sur la lune d'Hubin que l'on vienne les chercher... Un changement de rythme conséquent, brutal même, qui fait qu'on finit par s'impatienter car on comprend assez vite qu'ils ne quitteront le lieu qu'à la fin de l'arc. Les personnages se tendent entre eux, et si certaines situations sont cocasses ou plutôt bien trouvées (de façon générale, tout ce qui touche à Han est plutôt génial), si c'est l'opportunité pour Gillen de créer une nouvelle société intéressante et intrigante, on s'ennuie un peu en fait. :neutre:

    Tout cela est long, et ce n'est pas le bref retour des SCAR et leur utilisation à la limite du deus ex machina qui me fera changer d'avis. Pourtant, j'adore le concept de cette escouade impériale d'élite, la série a besoin d'antagonistes réguliers qui ne soient pas Dark Vador ou l'Empereur... et pourtant, les auteurs donnent l'impression de ne pas savoir quoi faire d'eux. Oui, Kreel a un sabre-laser, oui il représente un défi pour Luke qui lui-même n'est pas encore le duelliste qu'il sera dans l'Empire contre-attaque... mais c'est à croire que les SCAR se limitent à lui et à lui seul. Dommage, le numéro qui les introduisait réussissait pourtant à les mettre à peu près tous en valeur. Là, on se retrouve avec une conclusion les concernant qui est toujours là même. Un peu de nouveauté, que diable ! :pfff:

    Alors oui, Tula Markona est intéressante, mais on sent que le personnage n'est pas forcément voué à revenir. Et tout l'historique du clan est abordé, mais guère développé au final, ce qui donne un sentiment assez curieux : on sent qu'on nous tease quelque chose qui, au final, n'est jamais révélé. A charge pour le lecteur de se faire une opinion sur les activités passées du clan... :neutre:

    Aux dessins, deux dessinateurs se partagent la succession du tant décrié Salvador Larroca. Andrea Broccardo illustre le premier et le dernier épisode de l'arc tandis qu'Angel Unzueta s'occupe des quatre épisodes centraux se déroulant sur Hubin. Si les styles des deux dessinateurs sont assez différents et ne se marient pas spécialement bien, ce découpage a le mérite d'être cohérent, à défaut d'être évitable. Broccardo continue de s'améliorer et Unzueta est dans la droite lignée de ses dernier travaux sur le titre Poe Dameron, même s'il n'a guère l'occasion de dessiner des vaisseaux. Les affrontements au sabre-laser sous son trait valent en revanche le détour ! :oui:

    Triste retour en arrière pour la série Star Wars, qui marque sensiblement le coup. Il fallait bien que nos héros ralentissent le rythme, mais c'est fait d'une façon laborieuse. Heureusement que le dernier arc est suffisamment bien annoncé, ce qui donne une grosse envie de lire la suite ! :sournois:

    Note : 60 %
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité