StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Boba Fett est Mort
  • Titre original Boba Fett is Dead - Blood Ties #5 à 8
  • Genre Comic-Book
  • Série Blood Ties (Vol. 2)
  • Univers Legends
  • Année et période -1 (Empire)
  • Scénariste(s) Tom Taylor
  • Dessins Chris Scalf
  • Couverture Chris Scalf
  • Traducteur(s) Anne Capuron
  • Synopsis : Boba Fett est MORT !
    La nouvelle s'étend d'un bout à l'autre de la galaxie, tel un feu de paille : Boba Fett, le chasseur de primes le plus craint de la galaxie, est mort.
    Mais lorsque les membres de l'équipe qui a tué Fett sont capturés les uns après les autres, Connor Freeman - le fils de l'un des clones de Jango Fett - se retrouve mêlé à l'action de façon inattendue !
  • Note du staff SWU
     (67 % - 4 commentaires)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
 
     (68 %)
    Second tome de la série Blood Ties après A Tale of Jango and Boba Fett, ce comics se déroule un an avant la Bataille de Yavin. On retrouve la même équipe que pour le premier tome, à savoir Tom Taylor au scénario et Chris Scalf aux dessins. Ce second tome clôture (déjà…) la série Blood Ties, Dark Horse ayant décidé de ne pas la poursuivre. Alors, vraie fin ou pas ? Eléments de réponse…

    Scénario :

    Contrairement au premier tome, A Tale of Jango and Boba Fett, qui naviguait entre 22 ans et 2 ans avant la Bataille de Yavin, ce second tome ne se déroule qu’un an avant celle-ci. Vous l’aurez donc compris, pas de Jango Fett. La première planche donne le ton avec un Boba Fett étendu au sol, présumé mort aux yeux de toute la galaxie. Bon, je ne vais pas vous spoiler beaucoup en vous disant qu’il n’est pas mort (surtout si vous connaissez un brin l’Univers Etendu), surtout qu’on l’apprend relativement rapidement. Connor Freeman, le fils d’un des clones de Jango Fett introduit dans A Tale of Jango and Boba Fett, va se retrouver mêlé à tout ça, à l’insu de son plein gré, lorsqu’un homme mystérieux va chercher à découvrir qui se cache derrière cette tentative d’assassinat.

    Autant le dire tout de suite, le scénario n’est pas sensationnel. Hormis un (très gros) rebondissement après une trentaine de pages qui nous déconcerte un peu quant au début de l’histoire, il n’y a rien de bien sensationnel dans la suite des évènements racontés. Evidemment, on a droit à des combats, des explosions, tout ce qu’on attend d’un Boba Fett en pleine forme.

    Non, la force de ce comic ne réside pas dans son scénario, mais dans les personnages impliqués et le raccordement à l’Univers Etendu. Alors ceux qui n’ont pas lu les romans L’Héritage de la Force ne vont sûrement pas comprendre pourquoi je fais tout ce baratin, mais tant pis, il faut que ce soit dit parce que c’est tout simplement fangasmique. Ce comic met tout simplement en scène Sintas et Aylin Vel, l’ex-femme et la fille de Boba Fett, deux personnages ayant bénéficié d'un excellent traitement dans quatre romans de la série L’Héritage de la Force (rendons à Karen ce qui appartient à Traviss). Alors oui, c’est vraiment super de plonger dans leur jeunesse, peut-être parce que je suis un fan un peu benêt, mais j’aime bien quand des personnages qui n’ont rien a priori rien à voir avec une époque apparaissent (imaginez Tony Parker dans Asterix, c’est pareil… enfin en mieux !). Et ce qui est d’autant plus remarquable, c’est que ces deux femmes ne font pas office de faire-valoir : en plus d’avoir une part non négligeable du scénario, elles sont excellemment bien traitées (surtout Sintas, dont on en apprend davantage sur les raisons de son attitude vis-à-vis de Boba).

    Parlons maintenant de la fin. En tant que numéro conclusif d’une série, je m’attendais à une fin un peu surprenante, un truc qui fasse que la série reste dans les mémoires. Ben non, c’est une fin (beaucoup trop) banale, sans saveur. Vraiment dommage, on aurait aimé un meilleur traitement de certains personnages pour leur fin, notamment Connor Freeman.


    Dessins :

    La principale chose que j’avais reprochée à Chris Scalf dans le premier tome, c’était des dessins trop statiques, surtout lors des phases d’action. C’est à croire qu’il a lu ma critique, car le problème est résolu. Alors les mouvements ne sont pas devenus hyper fluides d’un seul coup, mais il y a un net progrès dans la gestion des combats et des explosions.

    Sinon, les dessins sont tout bonnement excellents. Le rendu des personnages est magnifique, presque à la limite du photographique. On craquerait presque pour la petite Aylin Vel (sachant que j’ai déjà craqué pour Sintas, moi…). Les décors sont beaux, que ce soit pour la planète Concord Dawn (mentionnée dans 66% des œuvres de Karen Traviss, j’ai fait le calcul), ou encore la lune de Blackfel. Une vraie réussite, et on espère vraiment revoir rapidement Chris Scalf dans l’Univers Etendu !

    Conclusion :

    Un numéro assez paradoxal au final. Servi par des dessins d’excellente facture, il brille par ses raccords avec L’Héritage de la Force qui en raviront plus d’un. En contrepartie, le scénario global reste moyen, sans surprises, et lorsqu’on tourne la dernière page de ce numéro concluant la série, on ne peut s’empêcher de ressentir un petit goût amer dans la bouche…

    + Les plus

    • Les dessins
    • Sintas Vel a succédé à Jaina Solo au rang de plus jolie fille de l’UE
    • Aylin Vel est vraiment choupinette

    - Les moins

    • Une fin trop banale
    • Un scénario pas très recherché
    • A quand Chris Scalf sur une autre série ?
  • 09/03/2013
     (80 %)
    Voilà une histoire bien plaisante à lire.
    Evidemment, on a du Boba Fett tout craché mais la partie intéressante est qu'on en apprend un peu plus sur sa famille à savoir Sintas et Aylin Vel qui est rigolote bien que Mandalorienne prometteuse.

    On retrouve un certain personnage vu dans la Cantina de l'Episode IV.
    Bon, oui, la chasse à l'homme est habituelle à ce qu'on a pu voir dans d'autres histoires impliquant Fett mais je ne l'ai pas trouvé désagréable.
  • 22/03/2013
     (60 %)
    Visuellement, Chris Scalf en impose. Son style s'est amélioré depuis Purge 3 et le premier arc de Blood Ties, même si l'ensemble demeure parfois figé. Les personnages gagnent en naturel et en "animation", on les sent davantage vivants.

    A partir d'un canevas de départ assez facile (mais qui a tué Boba Fett ?), Tom Taylor réussit le tour de force de nous narrer une histoire agréable. Le début est quelconque, l'implication de Connor Freeman dans l'histoire est mal amenée, mais très vite, l'auteur nous présente des personnages que l'on reverra (chronologiquement parlant) bien plus tard dans des circonstances radicalement différentes. C'est donc une réelle surprise et ces "nouveaux" personnages apportent une fraîcheur bienvenue à cette intrigue. Le fan sera ravi, le nouveau-venu aura peut-être du mal à saisir les subtilités cachées derrière l'apparition de ces personnages.

    A noter le syndrome "preview" avec l'apparition, dans les trois premières pages de la troisième partie, d'un Vador... qui ne joue finalement aucun rôle !

    Note : 75 %
  • 22/06/2014
     (60 %)
    Postez-ici votre commentaire sur l'ouvrage "Boba Fett est Mort"
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

68 membres le possèdent (qui ?)
58 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité