StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Jango et Boba Fett - Liens de Sang
  • Titre original A Tale of Jango and Boba Fett - Blood Ties #1 à 4
  • Genre Comic-Book
  • Série Blood Ties (Vol. 1)
  • Univers Legends
  • Année et période -22 (Emergence de l'Empire)
  • Scénariste(s) Tom Taylor
  • Texte Michael Heisler
  • Dessins Chris Scalf
  • Couverture Chris Scalf
  • Synopsis : Peu avant le début de la Guerre des Clones, le Comte Dooku envoie Jango Fett dans une mission qui aura des incidences sur la vie de Boba Fett quelques vingt années plus tard. Mais pour le moment, aucun des deux n'a la moindre idée de ce que leur réserve le futur, trop occupés qu'ils sont à fuir des monstres et à combattre des méchants !
  • Note du staff SWU
     (63 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
 
     (65 %)
    Le premier arc de la toute nouvelle série Blood Ties, nommé A Tale of Jango and Boba Fett, est centré, comme son nom l’indique, sur l’un des couples de chasseurs de primes les plus célèbres de la Galaxie.

    Le scénario :

    Inégal. Sans conteste le mot le plus à même de caractériser le scénario. Ayant lu les quatre numéros au fur et à mesure qu'ils sortaient, je vais les critiquer séparément. Cela permet de se rendre compte que la série va decrescendo.

    • Le premier numéro met en scène Jango et Boba. Après une séance d’entraînement assez musclée dans laquelle Jango demande à son fils de récupérer une dent de Balyeg (une bestiole à côté de laquelle un Rancor fait pâle figure), le duo est envoyé en mission par Dooku pour tuer un individu dangereux. Cet individu se révèle être un clone déserteur (ne serait-ce pas du Karen Traviss que je sens par ici?), à la grande surprise de Jango. Ce premier numéro est au final bien sympathique et bien rythmé.
    • Le second numéro démarre avec l’achèvement de la mission pré-citée (sous entendu la mort du clone déserteur), et la découverte de la famille du clone, qui a une femme et un gosse (ne serait-ce pas du Karen Traviss que je sens par ici? (bis)). Jango n’a malheureusement pas le temps d’en parler à son fils car peu de temps après, il est envoyé sur Geonosis et on connaît la suite.

      On se retrouve donc une vingtaine d’années plus tard. Boba apprend qu’un certain Connor Freeman est recherché parce qu’il doit beaucoup de crédits à un Seigneur du Crime. Mieux encore: ce Freeman touchait depuis sa naissance des fonds secrets versés par un certain Jango Fett. Boba, piqué au vif, veut en savoir plus et part à la recherche de ce Connor Freeman.
      Un numéro en deçà du précédent, de par le manque d’action notamment. Malgré tout, on se dit qu’avec la capture de Freeman par Boba à la fin, ça va enfin décoller, que l’action va venir, que l’on va s’enflammer…
    • …Et c’est le cas avec le troisième numéro. Même s’il ne réserve aucune surprise dans son scénario (ben oui, on sait tous que lorsqu’on laisse Boba pour mort sur un champ de bataille, il n’est pas mort…), le numéro est presque entièrement constitué de bastons, révélant visuellement toutes les différentes armes de Boba Fett, ce qui est toujours bon à prendre. Celui-ci est très énervé à la fin de ce numéro…
    • …Et va prendre sa revanche dans le dernier. Enfin, si on peut appeler ça une revanche. Simplement pour rendre son père fier de lui… Mouais… En acceptant une mission pour seulement trois crédits en guise de récompense… Mouais. Hormis cela, le numéro reste tout juste sympathique, avec là encore aucun suspense, et un final on ne peut plus bizarre, qui nous laisse un goût d'inachevé. Une fin en queue de poisson… Comme ma critique d’ailleurs.

      Les dessins :

      Inégaux. Sans conteste le mot le plus à même de les caractériser. Alors certes, Chris Scalf dessine bien. Très bien même. Tellement bien qu’on a l’impression d’avoir sous les yeux non pas un dessin du Comte Dooku, mais une photographie de Christopher Lee lorsque celui apparait dans le scénario. Mais ça s’arrête là. Parce que plusieurs défauts viennent ternir ces jolis dessins :
    • Tout d’abord, certaines expressions de ses personnages sont étranges ;
    • Ensuite, parce que l’impression de mouvement est assez mal rendue, que ce soit lorsque Jango ou Boba utilisent leurs Jetpacks, ou bien tout simplement lorsqu’ils fuient à pied. On a vraiment l’impression que tout est figé. C’est assez regrettable quand on voit la qualité du dessin ;
    • Pour finir, les batailles ne sont pas le point fort de Chris Scalf. Dès que l’on dépasse le nombre de trois personnages par case en train de se battre, on a un rendu très brouillon, et toujours aussi figé (ben oui, le défaut n’a pas disparu d’un claquement de doigts).

      Alors même si au final on arrive très bien à suivre qui fait quoi, on n’a pas une fluidité et un rendu tels que Jan Duursema, par exemple, sait le faire.

      Conclusion :

      Inégal (sans conteste… bon, vous avez compris je crois). Au vu du premier numéro, on attendait mieux…
      Espérons que les auteurs sauront nous faire un deuxième arc un peu plus palpitant, avec des personnages qui gagneraient à être un peu moins connus. Et par pitié Mr Scalf, mettez un peu de mouvement dans vos dessins !
  • 22/06/2014
     (60 %)
    Postez-ici votre commentaire sur l'ouvrage "Jango et Boba Fett - Liens de Sang"
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

64 membres le possèdent (qui ?)
54 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité