StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Le Sang de l'Empire
  • Titre original Blood of the Empire - The Old Republic #4 à 6
  • Genre Comic-Book
  • Série The Old Republic (Comics) (Vol. 1)
  • Univers Legends
  • Année et période -3678 à -3653 (Ancienne République)
  • Scénariste(s) Alexander Freed
  • Dessins Dave Ross
  • Encrage Mark McKenna
  • Couleurs Michael Atiyeh
  • Couverture Benjamin Carré
  • Synopsis : Après des centaines d’années, l’Empire Sith est de retour dans la galaxie, déterminé à anéantir la République qui l’a envoyé en exil. Pour le jeune Sith Teneb Kel, c’est enfin la chance de s’élever au-dessus de ces modestes débuts en tant qu’esclave et de prouver sa valeur au Conseil Obscur. Néanmoins, la mission qu’ils lui confient est inattendue. Il ne traquera pas un Jedi, mais à la place un de ses pairs – l’apprenti de l’Empereur !
  • Note du staff SWU
     (63 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (53 % - 4 commentaires)
 
     (65 %)
    Scénario :

    Après La Menace de la Paix, le Sang de l’Empire est le deuxième webcomics lié au jeu The Old Republic à paraitre sur le site officiel de The Old Republic. Il a su apprendre des erreurs de son prédécesseur pour délivrer une impression globale de meilleure qualité. La Menace de la Paix souffrait d’un rythme haché dû à son rythme de parution de 3 pages toutes les deux semaines, Le Sang de l’Empire et ses 6 pages bimensuelles propose un rythme plus intéressant et plus proche d’un comics classique. En outre, là où son prédécesseur avait peut-être été trop ambitieux avec une abondance de personnages et d’intrigues certes intéressantes, mais compliquées à suivre en considérant son rythme de parution, Le Sang de l’Empire se concentre sur le parcours initiatique d’un seul homme : Tenel Keb, un jeune Seigneur Sith.

    Le Scénario piloté par Alexander Freed, scénariste en chef du jeu TOR, nous plonge donc au cœur de l’Empire des Vrais Sith. Il est agréable d’en découvrir plus sur cet Empire que Revan était parti combattre après les jeux KotOR et de le découvrir de l’intérieur avec les yeux de Tenel Keb pendant la guerre entre l’Empire et la République. En effet, ce comics se déroule avant la signature du Traité de Paix entrevu dans La Menace de la Paix, et les batailles font rages. Au milieu de ce chaos le jeune Sith se voit confier une mission cruciale par l’Empereur Sith en personne.



    Le Sang de l’Empire nous offre donc un scénario intéressant avec des personnages secondaires travaillés. Les liens avec le jeu sont multiples, on découvre un des secrets de l’Empereur, de futurs personnages clés du jeu comme les membres du Conseil Noir ou encore Dark Thanaton… Les rapports entre Tenel Keb et Asticot, son esclave, montrent comment pourront être gérés les rapports entre un joueur et ses compagnons, on a l’occasion de visiter Dromund Kaas, Korriban… Bref tout est là pour fournir une alléchante mise en bouche pour les gamers. Néanmoins, les autres ne sont pas pour autant délaissés. Si ces clins d’œil sont autant de plus pour les gamers, ils ne servent qu’à établir un background qui sert une histoire globale de qualité. Assez classique dans sa conception le scénario est néanmoins de bonne facture et entrainant.

    Dessins :

    Pour travailler sur ce comics, Dark Horse a fait appel à David Ross. Ce nom paraitra familier à certains d’entre vous et c’est normal. Le monsieur a en effet déjà travaillé sur la licence Star Wars où il avait apporté sa contribution sur Legacy et Dark Times, lorsque les artistes principaux, Jan Duursema et Dough Wheatley, avaient besoin de souffler. Son travail sur Le Sang de l’Empire est bienvenu car les dessins sont de qualité. Après ceux assez fouillis de La Menace de la Paix, il est plaisant de voir ici des traits soignés, des visages et des plans larges réussis, bref, un rendu de qualité. L’ambiance graphique est vraiment plaisante et contribue à rendre le récit agréable à suivre ; les dessins nous plongent avec aisance dans l’univers et aucune fausse note ne nous fait sortir du récit.

    Pour ne rien gâcher la colorisation d’Atiyeh est comme toujours à la hauteur et se marie de belle façon avec les dessins de Ross. (David Ross hein, pas le Ross de Rachel.)
    Régulier de la série KotOR, Benjamin Carré semble avoir été désigné par Dark Horse « Artiste de couverture de l’Ancienne République » car il est encore aux pinceaux sur ce comics après avoir déjà travaillé sur celles de La Menace de la Paix et avant d’officier sur le 3ème arc TOR : The Lost Suns, et la suite de KotOR aka KotOR : War.
    Comme à l’accoutumée il nous offre de belles couvertures qui donnent envie de se jeter sur le comics.

    Conclusion :

    Finalement, sans être transcendant, Le Sang de l’Empire est un bon comics. La quête intimiste de Tenel Keb nous permet de découvrir davantage cette période chronologique en suivant ce Sith dans sa volonté de grimper dans la hiérarchie de l’Empire. Une histoire sans prétentions mais agréable à suivre, servie par des dessins à la hauteur et un finish bien tranché. Ce n’est pas le comics de l’année tant sur le plan du scénario que des dessins mais cela n’en reste pas moins une lecture agréable. Le background politique, l’histoire d’ensemble et le personnage principal, comme les secondaires (j’insiste, on apprend vite à aimer ou détester Asticot ou Exal Kressh), valent le détour. L’auteur réussit à dépendre un Sith sans pitié mais encore jeune et toujours en proie aux doutes sur le destin et la fatalité, sans pour autant en faire trop sur un pseudo conflit intérieur (qui a dit Legacy ?).

    Si La Menace de la Paix était un patchwork d’informations intéressantes, reliées tant bien que mal entre elles, Le Sang de l’Empire est avant tout une histoire qui apporte néanmoins elle aussi beaucoup d’informations intéressantes aux lecteurs sur l’univers Star Wars à l’époque de TOR, tout en se permettant quelques références bien senties à La Légende des Jedi. Ce simple fait l’élève au dessus de son prédécesseur en termes de qualité.

    Le Sang de l’Empire est donc un produit dérivé du jeu sans prétentions mais plaira aux gamers et vaut le détour pour les autres, surtout si vous aimez l’Ancienne République et les Sith.

    + Les plus

    • Un bon prélude au Jeu-Vidéo
    • Plongée au coeur de l'Empire Sith
    • Dessins et personnages soignés

    - Les moins

    • Une histoire somme toute assez classique
    • Manque de contexte et donc manque de repères pour un néophyte de la periode TOR
    • Comics principalement destiné aux gamers
  • 22/06/2014
     (60 %)
    Postez-ici votre commentaire sur l'ouvrage "Le Sang de l'Empire"
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

107 membres le possèdent (qui ?)
87 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité