StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Republic Commando
 
  • Genre FPS
  • Série Episode 3
  • Année de sortie 2005
  • Année et période -22 à -19 (Emergence de l'Empire)
  • Plate-forme(s) PC  Xbox
  • Republic Commando est l'un des jeux Phare de l'année 2005. En effet, il nous dans dans la peau d'un Soldat Clone d'Elite en charge d'une escouade. Il faut donc commander ses hommes, gérer son équipe tout en avançant dans les nombreuses missions à hauts risques comprenant la protection, l'assassinat et la destruction totale. Tout ceci accompagné d'une ambiance sonore hors du commun et de graphismes transcendants vont faire de ce jeu le FPS de l'année...
  • Note du staff SWU
     (74 % - Test SWU et 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (87 % - 15 commentaires)

Présentation

Dévoilé à l’E3 2003 via une vidéo du plus bel effet, ce jeu nous promettait un jeu d’action moins bourrin que les précédents. En 2004, ce même E3 lève le voile sur le gameplay de la bête et nous promet, dans le désordre : ordres d’équipiers, gameplay à la Rainbow Six, infiltration et autres joyeusetés anti-répétitivité et pro originalité. Au final, il n’en sera rien... 

Tout d’abord, oubliez-moi ces ordres donnés à vos coéquipiers, censés bouleverser votre vision du jeu. Seule originalité dans ce gameplay des plus scriptés (lorsque vous faites exploser une porte, on ne peut pas empêcher un allié d’y envoyer une grenade. Quelle autorité !) : La possibilité de donner votre boulot à un de vos alliés. Ainsi, si l’ouverture des portes vous ennuie et que vous préférez couvrir l’appât, pas de problème ! Mais alors, c’est bien la seule liberté qui vous est permise et c’est bien dommage.

Oui, le test commence mal ! A croire que je tombe toujours sur les jeux estampillés Star Wars qui sont profondément atteint d’anémie niveau réflexion et intérêt. Mais non, ne pleurez pas ! Revenez ! Ce jeu est à bien des égards une belle réussite et ce n’est pas les mensonges des attachés de presse, les documents officiels fleuris d’adjectifs positifs ou cette démo PC mal choisie qui viendra ternir le tableau.

Enfin, si. Un peu.

Mensonge, trahison… et action !

Le menu vous met dans l’ambiance. Une sublime musique de chœurs (sûrement pour l’Episode III) orchestre vos options de jeu. La nouvelle partie se lance et c’est Kamino qui s’offre à vous. Accueilli par Taun We, vous faites connaissance avec votre environnement, vos alliés, votre univers. Votre hôtesse de luxe répond à toutes vos questions et à bien plus... Vous y apprendrez votre raison de vivre, votre raison d’être. Une mise en scène simple mais sublime, rapide mais incroyablement riche au niveau émotionnel pour les fans que nous sommes.

Présentation de l’équipe : Nitro le marrant, expert en explosif et Hacker, expert en piratage. Suivis d’un tireur d’élite des plus réservés. Toutefois, vous vous apercevrez que ce timide a un sens de l’humour assez particulier. Les discussions avec Nitro sont à mourir de rire ! Littéralement ! C’est d’ailleurs le premier gros point fort de ce Star Wars : Republic Commando. La vie sociale de nos quatre clones d’élite est très représentée et leurs goûts, leurs affinités, seront au fur et à mesure de l’aventure dévoilés. L’occasion de nous rappeler une bonne fois pour toute que les clones n’ont en commun que leur apparence. Leurs sentiments et émotions sont toutes très différentes. Grandiose !

C’est sur Géonosis que l’aventure démarre. L’occasion en plein champ de bataille de vous rappeler les diverses commandes à utiliser en cours de jeu et les diverses malléabilités du gameplay. Passons la présentation de cette supercherie qu’est le mode tactique et rentrons dans le vif du sujet. Republic Commando est un pur jeu bourrin ! Pas de subtilité, pas de "Sam Fisher" ni de "Solid Snake" dans le coin ! A titre d’exemple, Republic Commando est bien plus proche de Doom 3 que d’Half-Life 2. C’est d’ailleurs pour cette raison que les détracteurs ne cesseront jamais de déblatérer leur haine à l’égard de ce titre exclusivement réservé à ceux qui ne vivent pas 24 heures sans leur intraveineuse de Star Wars. On ne peut que s’en réjouir... Surtout que cela n’empêche en rien le jeu d’être catégorisé comme grand public puisque très typé action et accessible au joueur le plus ignorant du monde.

Claque Graphique ? Ça dépend...

Pour vous parler des graphismes il faut clarifier une chose, il y a deux camps : Xbox et PC. Les joueurs consoleux, que ce soit seulement sur Xbox ou sur plusieurs machines trouveront Republic Commando d’une beauté sans pareil ! Bump Mapping, Anti-Aliasing... Tous ces termes ultra compliqués viennent adoucir le titre pour lui donner cette odeur de petit bijou sur la boîte à billou.

Par contre sur PC, ce n’est pas le joueur qui prend une grosse claque mais le jeu. C’est beau, certes, mais Unreal Tournament 2004 (sorti en 2003) faisait tout aussi beau et avec des extérieurs bien plus libre. Les qualités graphiques de Republic Commando lui infligent une linéarité des plus corsée. Très rares sont les niveaux à posséder plusieurs passages et la progression se fait des plus naturelle. D’un coté, l’ambiance survoltée ne retombe jamais. De l’autre, la rejouabilité du titre est pratiquement nulle. Choisis ton camp, camarade !

Quoi qu’il en soit, Republic Commando reste à ce jour un des plus beaux jeux Star Wars déjà parus et à venir (à moins que Star Wars Lego soit décalé pour 2009). Tout cela ne sont que des avis techniques et pointilleux. Si vous êtes un joueur occasionnel, vous l’aurez votre grande baffe ! Au pire, le Staff se fera un plaisir de vous l’administrer...

Prologue à l’Episode III

Si il y a bien un point sur lequel le communiqué de presse ne nous trahissait pas, c’est bien sur le scénario de Republic Commando. Placé entre l’Attaque des Clones et la prochaine Revanche des Sith, Republic Commando vous narre les héroïques missions des membres de l’équipe la plus douée de la grande armée de clones de la République. De Géonosis à un croiseur en dérive, de Kashyyyk à une usine de fabrication des droïdes de la Fédération, Republic Commando vous fera découvrir des lieux passionnants, mis en scène qui plus est avec brio.

Il est clair que si Republic Commando ne restera pas dans les annales pour son coté très classique et ses défauts déjà cités plus haut, il sera par contre référencé comme un des jeux de la licence les plus informatifs et passionnants. Un peu comme l’exécrable (mais néanmoins bourré de références et d’un scénario exemplaire) Bounty Hunter. Oui, je sais, mon camarade Bibs n’est pas d’accord avec moi et je vois déjà les pétitions se créer pour libérer Jango Fett de ma haine décidément très en alerte quand il s’agit de mon univers préféré.

Pour conclure...

Republic Commando ne fait pas le poids face à la concurrence. Il est ultra répétitif (je descends en rappel, j’explose une porte, je shoot, chargement, rappel, explosion, shoot...), possède une durée de vie minable d’environ 8 heures, une rejouabilité pratiquement inexistante et un coté tactique complètement à coté de la plaque. Mais pour les fans de Star Wars que nous sommes, cet univers si finement porté virtuellement, cette ambiance de franche camaraderie hilarante, ces situations hoollywoodiennes, cette musique, les décors, les prémices d’un grand film... 

Je crois qu’on s’est encore fait entubé par LucasArts avec un jeu sans originalité et à l’intérêt limité. Mais bon sang, qu’est-ce qu’on s’y éclate !

Testé par Skywilly
Republic Commando
Plate-forme :  PC

Points positifs

  • Ambiance grandiose
  • Univers bien retranscrit
  • Mise en scène exemplaire
  • Bourré d’informations !
  • Très drôle !

Points négatifs

  • Tactique inexistante
  • Répétitif
  • Aucune liberté
  • Durée de vie minable
  • Finalement très classique
Note :
(72 %)
SWU fan database
 

Statistiques globales

140 membres le possèdent (qui ?)
131 membres y ont joué (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité