Toujours en mouvement est l'avenir

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Niobi » Ven 12 Oct 2018 - 17:43   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

LL-8 a écrit:On vous laisse avec le dernier chapitre de cette deuxième partie consacrée à Tarkin.

Meaning... next week, we'll have a new character. Great !
Adieu Tarkin, adieu Xabron, bonjour le/la suivante. #JediPOV.

La suite promet du lourd. C'est une toute nouvelle configuration avec l'Etoile Noire que vous nous offrez là. Et les Jedi sont encore présents.
"A l'écran, sur le corps du seul personnage d'Obi-Wan, peut ainsi se lire toute l'histoire de Star Wars." L. Aknin - Star Wars, une saga, un mythe (2015).
- Mastery of the self is the only mastery that matters -
Niobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1938
Enregistré le: 08 Sep 2015
Localisation: [どこ?いつもの場所に いる] Coruscant - Jedi Temple, Room of a Thousand Fountains.
 

Messagepar Dark GaGa » Ven 12 Oct 2018 - 19:11   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

chouette Intégration du Grand Inqui. et yes, yes l'Etoile Noire! Qui sera la première cible?
Et sinon, des news d'Anakin?
Welcome to the dark side, we lied about the cookies.
Endor is a lie! Long Life to the Emperor!
fic - emplois fictifs
Dark GaGa
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 882
Enregistré le: 30 Nov 2017
Localisation: Citadelle Sith, Dromund Kaas ou Palais Impérial, Coruscant
 

Messagepar Notsil » Ven 12 Oct 2018 - 19:42   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Nouvel apprenti, Etoile Noire en cours, classe !

Hâte de voir si Anakin s'est lassé du pouvoir pour se consacrer à sa famille ^^ S'épanouit-il dans son rôle de papa au foyer dans l'ombre de sa femme ? ^^

Je me demande ce que vous avez prévu pour lui, et comment les Jedi vont réagir à tout ça.

Notons au passage que Palpy semble avoir prévu de construire une flotte d'Etoiles Noires, et pas juste une seule... en aura-t-il le temps ? ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2191
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Mandoad » Sam 13 Oct 2018 - 16:31   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Tiens tiens, on a l'apparition d'une arme bien connue, sous un nouveau nom de projet et un nouveau nom tout court (quoique... Bien trouvé le clin d'oeil).

On découvre également qui est le nouvel apprenti de Palpatine, très intéressant. Je ne m'attendais pas à ce personnage du tout. À voir s'il sera à la hauteur des espoirs de son maître. :)

Donc voilà une magnifique fin pour ce Livre II. J'attends avec impatience le troisième et surtout de découvrir qui sera son personnage POV !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 344
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Ven 19 Oct 2018 - 15:46   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Merci à tous pour vos commentaires ! Merci de nous continuer à nous suivre si assidûment :)

L2-D2 a écrit:même si, là, quelque chose me gêne un peu : dans la "vraie" histoire, il aura fallu près de deux décennies au pouvoir en place. Là, le projet serait opérationnel en une poignée d'années ? Ca parait étonnant...

Effectivement, on parle ici d'une mise en orbite. A aucun moment l'arme n'est opérationnelle. Mais, tout comme dans l'UE, la base de la station est mise ne orbite pour continuer de construire autour. Le reste sera assemblé ensuite, mais il faut bien faire de la place ^^

Vous commencez à en avoir l'habitude, à chaque livre son personnage ! Mais avant d'attaquer le Livre III, je vous laisse avec un interlude consacré à un autre pan de la saga. Bonne lecture :)

Retour au sommaire

INTERLUDE II
In this war, a danger there is, of losing who we are. – Yoda


14 av. BY

Il n’y avait aucune issue. La rue à droite était bloquée par le tas de ferraille empilé par les protestataires. A gauche, un mur barrait la voie. Et en face, trois soldats en uniforme noir accouraient d’un pas rapide, arme au poing.

Cham regarda partout autour de lui d’un air affolé. Il ne pouvait pas rester ici. Poursuivre sa route, c’était risquer l’affrontement, et il n’était pas équipé pour. Rebrousser chemin, c’était s’exposer à une mort certaine. Il devait trouver une autre issue.

Il avisa un étal abandonné contre un mur peu élevé – les restes du marché du matin, probablement. Avec un peu de chance, il aurait le temps de l’atteindre avant que les soldats n’arrivent jusqu’à lui. Sans attendre, il se précipita dessus. En face, les tirs commencèrent à fuser.
- Halte là, arrêtez-vous !

Cham ignora les ordres lancés à son attention et posa un pied sur l’étal. L’ouvrage, fait à partir de bois de toutes sortes, résista à son poids et Cham s’appuya de tout son poids dessus. Puis il donna à son corps une impulsion qui traversa toute sa jambe droite et se retrouva propulsé dans les airs. Il saisit de justesse le rebord du toit et entreprit de se hisser dessus. En bas, les soldats l’avaient pris pour cible et tiraient dans tous les sens, sous le coup de la précipitation. Cham parvint à les éviter, à l’exception d’un, qui vint déchirer la chair de sa hanche droite. Le Twi’lek hurla de douleur avant de s’effondrer sur le toit. Il était hors de portée, désormais. Mais il devait bouger. Les soldats reviendraient, et en plus grand nombre.

Avec difficulté, il se remit sur pied et entreprit de traverser le toit d’un pas rapide. Il ne pouvait pas courir, mais il se dépêchait autant que la douleur le lui permettait. Il devait retourner au village, et vite. Il devait trouver Hera, vérifier qu’elle n’avait rien. Trouver sa femme, aussi. S’assurer que les deux étaient en sécurité, qu’elles ne risquaient rien. Qu’elles ne subiraient pas les conséquences de ses propres actions.

Ils avaient voulu agir trop vite. Il ne s’étaient pas assez préparés. Ils s’étaient précipités. Ils s’étaient crus plus forts qu’ils ne l’étaient vraiment. Ou bien peut-être avaient-ils été trop naïf en pensant que leur avis compterait. Dans tous les cas, ils s’étaient plantés, et maintenant, ils en payaient le prix. Cham priait pour que le village soit encore debout, mais au fond de lui, il savait très bien qu’il ne fallait pas se bercer d’illusions.

Devant lui, un toit plus haut que ceux qu’ils venaient de traverser lui barrait la route. Cham se prépara à grimper avant de se raviser. Il n’y arriverait pas. Et même s’il y arrivait, où irait-il ensuite ? Les toits ne menaient pas à son village. Il se dirigea vers le rebord du toit et observa la rue. Là-bas, une épaisse fumée s’échappait du centre de Lessu, signe des dernières répressions de la République Démocratique. Pourquoi donc Orn Free Taa avait-il absolument voulu s’allier à Palpatine ? Il était clair que personne sur Ryloth ne voulait de ce politicien corrompu jusqu’à l’âme pour s’occuper de leur planète. Le Twi’lek soupira. Ce qui était fait était fait. Seulement maintenant, personne ne viendrait les aider. Le traité de Géonosis avait rendu tout contact entre les deux Républiques plus que limité. Et même si elle avait pu, la République de Coruscant ne serait pas venue à leur secours. Cham n’avait pas tout suivi ce qu’il se passait dans les Mondes du Noyau, mais il était clair que l’élection du nouveau Chancelier occupait tout leur temps. Pourquoi s’intéresseraient-ils à une planète aussi insignifiante que Ryloth ?

Se focalisant sur la rue sous ses pieds, Cham vérifia qu’il n’y avait aucun soldat dans les parages. La garnison présente sur Ryloth n’était pas nombreuse, mais le Twi’lek avait entendu dire que des renforts étaient prévus. Autant se montrer extrêmement prudent.

Il avisa alors un petit speeder au coin d’une rue. Le véhicule n’était pas récent, et en cas de course-poursuite, jamais il ne sèmerait ceux de la République Démocratique. Mais pour le moment, il ferait l’affaire. Il sauta à pieds joints au sol, tentant tant bien que mal d’amortir le choc. Mais rien n’y fit. La douleur remonta jusque dans ses côtes. Il étouffa un cri. Il devait continuer. Pour sa femme. Pour sa fille. Il ne fallait surtout pas se reposer. Il devait bouger tant que son corps était encore chaud et que la douleur était tenable.

Passant ses lekkus derrière ses épaules, il enfourcha le speeder et le démarra. Assez silencieux, l’engin accéléra sans peine lorsque Cham le poussa un peu. Il devait quitter Lessu. Heureusement pour lui, la municipalité s’était décidé à créer d’autres accès que le pont de plasma pour entrer et sortir de la ville. La voie que Cham avait en tête, une route sinueuse dans les montagnes, n’était probablement pas surveillée par les soldats. Il s’agissait d’une voie pour les piétons et les animaux. Y passer en speeder relevait du suicide.

Le Twi’lek accéléra. Chaque virage lui donnait l’occasion de réfléchir un peu plus. Le joug que Palpatine avait placé sur les épaules de la planète était insoutenable. Oh, ils en avaient envoyé, des messages. Ils avaient sollicité Orn Free Taa, dépêché des émissaires jusqu’au nouveau Sénat de Vardos. Bon sang, Cham avait même rencontré Palpatine en personne. Comment cet homme, qui les avait aidé à se débarrasser du joug des Séparatistes pouvait-il les traiter de la sorte ? C’était incompréhensible.

Ils n’avaient fait que manifester. Ils avaient été des millions dans la rue, juste devant la résidence du sénateur. Ils n’avaient rien fait de mal. Certes, plus de la moitié des compagnons de Cham portaient des armes. Et tous avaient été informés de la procédure à exécuter si la manifestation tournait mal. Mais ils n’avaient pas été les premiers à dégainer. Les soldats en uniforme noir avaient commencé à tirer sans rien vouloir entendre. Voilà donc comment on traitait les revendications du peuple : en les réprimant, en leur tirant dessus. Cette République commençait étrangement à ressembler à une dictature.

La frontière imaginaire de la province Tann fut bientôt franchie et Cham aperçut les premiers toits de son village. Ce ne fut ni la fumée, ni les flammes, ni les cris qui attira son attention en premier. Ce fut le vaisseau. L’imposante navette posée à quelques dizaines de mètres de la première maison du village. Le cœur du Twi’lek se mit à battre à tout rompre. Il était un personnage de notoriété publique. Sa maison était une cible facile, il le savait. Mais il ne pensait pas qu’ils arriveraient aussi vite.

Il pénétra à toute vitesse dans le village avant de piler et de sauter du speeder. Autour de lui, ses voisins, ses compagnons, ses amis, pleuraient de peur et de souffrance. Des femmes couraient pour protéger leurs enfants, des bambins hurlaient, seuls dans la poussière, des hommes voyaient leurs lekkus se désintégrer dans le feu qui ravageait aussi leurs maisons et leurs champs. Cham leva une main pour protéger ses yeux de la cendre et des étincelles qui volaient. Il les repéra facilement. Les soldats noirs. Mais ceux-là étaient différents. Il ne portaient pas l’uniforme habituel. Non, ceux-là portaient une armure, et leurs bottes étaient renforcées par une plaque de métal. Des forces spéciales. Palpatine avait envoyé ses forces spéciales. Cham devait être quelqu’un de diablement important. Il pesta contre lui-même. Il devait trouver sa famille.

Il se mit à courir aussi vite qu’il le pouvait en direction de sa maison. La bâtisse disparaissait déjà, avalée par les flammes rouge sang.
- Hera ! hurla-t-il.

Il se mit à tousser la seconde d’après, la gorge irritée par les flammes. Hera. Il devait retrouver Hera. Où pouvait-elle bien être ?
- Cham !

L’intéressé se retourna brusquement. Devant lui, un jeune adolescent à la peau rougeâtre, d’une quinzaine d’années tout au plus, lui désigna le vaisseau du doigt.
- Il est trop fort, Cham, il est…
- Où est Hera ? l’interrompit le Twi’lek en le prenant par les épaules.

Il s’aperçut alors que la peau de l’adolescent était couverte de sang. Il n’eut pas le temps de le retenir : les yeux du Twi’lek se révulsèrent et il s’effondra au sol. Cham resta hébété. Quel genre de violence avait-il amené sur son peuple ?
- Papa ? Papa !

Cham pivota si violemment que sa hanche le lança au point de lui sortir un cri de douleur.
- Hera !

Elle était en vie. Il devait la retrouver. Il avança dans la rue, une main devant les yeux. Sur sa droite, la maison de son ami Jaari s’effondra sur elle-même, créant un nuage de poussière et de cendres autour de lui. Il ne voyait plus rien. Il allait perdre Hera. Soudain, une main agrippa son pantalon. Il baissa la tête : Hera était là, le genou ensanglanté, mais apparemment indemne. Il se jeta à genou et la prit dans ses bras.
- Hera, tu n’as rien !

L’adolescente s’effondra en larmes contre lui. Il devait l’emmener loin d’ici. Mais avant, il devait retrouver sa femme.
- Hera, dit-il en l’écartant de lui, où est ta mère ? Où est-elle ?

L’adolescente retint un sanglot.
- Ils l’ont emmenée, Papa, je ne sais pas où elle est, je l’ai cherchée, mais je ne la trouve pas…

Cham la fit taire en la reprenant dans ses bras. Il reviendrait pour sa femme. Il devait d’abord mettre sa fille en sécurité. Une chose à la fois. Il devait établir des priorités. Il se releva et fixa sa fille dans les yeux.
- On doit partir, Hera. Vite.

Il saisit sa main et se mit à marcher en direction de ce qu’il pensait être la rue principale du village. Soudain, le nuage de cendres s’évacua, comme aspiré par une force invisible. En face de Cham, une silhouette se découpa dans les cendres. Le Twi’lek ne distinguait pas les traits de l’homme, caché derrière un masque, mais il remarqua son armure, adaptée à sa maigreur et aux couleurs de la République Démocratique. Par réflexe, Cham plaça Hera derrière lui.
- Cham Syndulla… On m’a beaucoup parlé de vous, fit la voix de l’homme, reproduite par un vocodeur.
- Qu’est-ce que vous voulez ? lui hurla Cham d’un ton haineux.

Le Twi’lek réfléchit désespérément à un moyen de s’en sortir. Il n’en voyait aucun. Soudain, sa fille disparut de derrière lui et se retrouva attirée avec violence vers l’homme au masque. Suspendue dans le vide par la gorge, elle se débattait autant qu’elle le pouvait, mais rien n’y faisait. Cham sentit son cœur s’arrêter l’espace d’une seconde. Il vit les lekkus de Hera trembler puis retomber le long de son dos. Dans les yeux de sa fille, le Twi’lek ne vit plus que le vide de l’espace.
- Non !

La rage emplit son corps et il se précipita sur l’homme au masque mais il fut arrêté dans son élan par une force invisible. Il ne chercha pas à comprendre d’où elle venait. Devant lui, sa fille tomba au sol, sans vie. Il ne voyait plus rien. La colère l’aveuglait. Il allait tuer cet homme. Peu importe qui il était.

L’homme au masque s’approcha de lui et lui envoya son pied dans les côtes. Le souffle coupé, Cham tomba à genou. Un second coup l’envoya à terre. Il ne se releva pas.
- Sais-tu qui je suis ? fit la voix menaçante de l’homme.

Cham ne répondit pas. On lui avait pris sa fille. Elle était tout ce qu’il avait. Comment pourrait-il s’en remettre un jour ? Comment sa femme pourrait-elle s’en remettre ? Il n’avait pas été capable de la protéger.

L’homme plaça son genou sur sa gorge. Puis il approcha son masque de sa tête. Il puait le sang et la mort. Sa voix modifiée vrilla les tympans de Cham.
- Tu le sauras si tu recommences, menaça-t-il. Comme ta fille. Et ta femme, ajouta-t-il, et Cham pouvait deviner qu’il souriait derrière le masque.

Il se releva et laissa Cham à terre, avant de se retourner et de disparaître dans les flammes, accompagnés par deux soldats noirs sortis de nulle part. Cham resta immobile. Il avait tout perdu. On lui avait tout pris. Comment pourrait-il un jour se rebâtir ? Il avait mené son village à la mort et la destruction.

Une larme quitta son œil pour s’écraser sur la terre brûlée. Il fallait que ça cesse. Il fallait que tout cela cesse. Ryloth méritait le droit d’être libre. Il la libérerait. On lui avait déjà tout pris, qu’avait-il d’autre à perdre ? Il libérerait Ryloth, quel qu’en soit le prix. Et il tuerait cet homme. De ses propres mains.
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 894
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Terre
 

Messagepar L2-D2 » Ven 19 Oct 2018 - 16:00   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Merci pour les précisions, c'est plus clair concernant la mise en orbite de l'Etoile Noire ! :jap:

Interlude lu !

Cham Syndulla ! :love:

Mais alors là, ce qu'il lui arrive, ça fait mal au cœur... :( J'ai eu l'impression de me retrouver dans le roman Les Seigneurs des Sith, sauf qu'à la place de Vador, c'est le Grand Inquisiteur qui mène la répression sur Ryloth. Et comme souvent dans votre récit, il est assez ironique de voir que des événements modifiés amènent finalement vers quelque chose de connu (Cham Syndulla qui mène une révolte) mais avec des différences (et quelle différence ! :cry: ).

Vivement la suite pour savoir à qui sera consacré ce Livre III !

(au passage, l'élection d'un nouveau Chancelier ? Organa candidat à sa propre succession ? Mothma ? Quand même pas Padmé ? Argh, je veux savoir !!!! :D )
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4363
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Notsil » Sam 20 Oct 2018 - 7:01   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Intéressant ce point de vue...

Ca promet pour la suite !
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2191
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Mandoad » Sam 20 Oct 2018 - 21:31   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Intéressant ce point de vue et les événements qui en découlent. On sent toute la détresse du personnage au long du chapitre.

Par contre, vous avez tué dans l'oeuf l'un des seuls personnages de Rebels que j'apprécie !!! :cry:. J'essaierai de m'en remettre avant le début du livre III.

C'est toujours du tout bon. :oui:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 344
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Ven 26 Oct 2018 - 12:43   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Bonjour à tous !

Merci pour vos commentaires ^^

L2-D2 a écrit:J'ai eu l'impression de me retrouver dans le roman Les Seigneurs des Sith, sauf qu'à la place de Vador, c'est le Grand Inquisiteur qui mène la répression sur Ryloth.

Bien vu! :oui:
Et si tu fais attention, les dates coïncident aussi :sournois:

Après avoir fait un détour par Ryloth, on vous propose de revenir sur Coruscant, pour ce troisième livre qui a été assez compliqué à écrire :transpire:

Nous sommes donc en 12 av. BY (timeline originale), 4 ans après la fin des événements du Livre II, et 2 ans après les événements sur Ryloth narrés dans l'interlude II. Bonne lecture !

Retour au sommaire

LIVRE III : MACE WINDU
Chapitre 1


12 av. BY

La lame violette vint s’écraser contre celle du Seigneur Sith. Un ricanement étira les lèvres du vieillard, désormais envahi par la folie. Il retira sa lame et tenta de porter un coup à l’épaule du maître Jedi. Mais Mace était bien plus rapide. Puisant dans un côté plus sombre de la Force, le Jedi évita la lame de Sidious et pivota sur lui-même. Le Sith ne vit rien venir. Serrant les dents, Mace mit toute sa puissance dans sa lame et lança son arme sur le cou de son adversaire. La tête de Sidious se brisa dans une explosion de pixels holographiques. Le Sith n’était plus qu’une tas de pièces de puzzles bleutées, qui disparurent lorsque le programme d’entraînement s’éteignit.

Mace éteignit sa lame et remit délicatement son sabre à sa ceinture. Il resta un instant là, debout, à contempler la salle d’entraînement, désormais vide. Il entendit distinctement les applaudissements de quelques padawans qui avaient observé la scène, sans y prêter attention. Ils étaient encore trop inexpérimentés. Ils n’avaient pas pu sentir l’aura de côté obscur qui émanait dorénavant de Mace.

Le vaapad était une technique de combat relativement dangereuse. Elle n’était pas à la portée de tout le monde. Windu s’en était rendu maître depuis de nombreuses années maintenant. Jamais il n’avait douté du bien-fondé de cette technique. Il l’avait utilisée face à Sidious. Il aurait pu vaincre le Seigneur des Sith si Anakin n’était pas intervenu. Depuis leur affrontement dans le bureau de l’ex-chancelier, Windu avait lancé et relancé des programmes d’entraînement basés sur son combat avec Sidious. Et il avait gagné. Encore et encore. Il aurait pu gagner. Il aurait dû gagner. La galaxie aurait été en paix.

Le maître Jedi s’éloigne doucement du centre de la pièce pour aller récupérer sa bure, posée sur l’un des bancs. La galaxie était loin d’être en paix. Sidious était encore en vie. Pire encore, il était à la tête d’un gouvernement qui devenait de plus en plus fort au fil des jours. Les débauchés par la République Démocratique renforçaient son armée, sa flotte et ses installations. Le blocus commercial que la République leur avait infligé n’avait pas l’air d’avoir l’effet escompté. Tout cela parce qu’il n’avait pas pu stopper Sidious lorsqu’il en avait eu l’opportunité.

Mace n’avait jamais fait confiance à Anakin. Ce garçon avait commencé son entraînement beaucoup trop tard. La colère était déjà ancrée en lui. La peur aussi. Et contrairement à d’autres Jedi de l’Ordre, Skywalker ne savait pas contrôler ses émotions. Ce qui lui faisait faire de nombreuses erreurs, à commencer par son mariage secret avec la sénatrice Amidala. Et maintenant, à cause de lui, Sidious courait toujours la galaxie, aussi libre que l’on pouvait l’être. Il avait même pu porter un coup à l’Ordre, quatre ans auparavant. Mace avait perdu beaucoup d’amis ce jour-là.

Le Conseil avait placé beaucoup trop d’espoir en Skywalker. Il avait cru trouver en lui l’Élu dont parlait la prophétie. Mais Anakin avait déçu toutes leurs espérances. Mace n’y voyait que deux explications : ou bien Skywalker n’était pas l’Élu, ou bien il avait échoué. Dans les deux cas, il fallait prendre des mesures drastiques, ou bien la galaxie risquait de ne pas s’en sortir.

La preuve la plus flagrante de cette situation dramatique : Ryloth. La planète des Twi’leks se trouvait en une position bien inconfortable. Pour avoir osé s’opposer à Palpatine, elle subissait une grand oppression depuis environ deux ans. Et personne ne pouvait rien y faire. Sidious avait trop d’emprise. Voilà ce qui attendait toute la galaxie si l’on ne faisait rien. Anakin avait échoué – et il ne reviendrait pas, Mace en était sûr – il fallait donc faire sans lui. Il fallait tuer Sidious. La moyen importait peu. C’était à cette seule condition que la galaxie serait sauve.
- Sombres sont les pensées qui t’animent, mon vieil ami.

Cette remarque tira un sourire des lèvres de Mace. Il ajusta sa bure et se tourna pour voir le petit être vert entrer dans la pièce, appuyé sur sa cane en bois. A première vue, le Jedi âgé de presque neuf cents ans n’avait rien de redoutable. Mais il était l’un des Maîtres les plus grands que l’Ordre ait jamais connu. Mace en savait quelque chose. Il avait été enseigné par Yoda lui-même lorsqu’il était encore padawan. Il l’avait côtoyé pendant plus d’une cinquantaine d’années, et pourtant, le maître Jedi était encore plein de surprises.

Mace ne prit pas la peine de se mettre à la hauteur de Yoda. Il resta debout une main sur la hanche.
- Je réfléchissais.
- Au jeune Skywalker, tu pensais.

La mention de l’ex-Jedi fit tiquer Mace. Cela faisait sept ans qu’il avait été expulsé de l’Ordre, et pourtant son nom était encore sur toutes les lèvres. Mace pouvait entendre les padawans parler de lui comme du héros qui avait découvert que Palpatine était Sidious. Même les Jedi les plus matures discutaient de lui : après tout, l’Ordre n’avait-il pas été cruel de lui faire choisir entre sa famille et sa femme ?
- Il a échoué, lâcha Mace. Il était l’Élu, et il a échoué.

Lui-même avait placé beaucoup trop d’espoirs en cet homme, malgré lui. Il aurait dû se douter qu’un jeune esclave de Tatooine ne pouvait pas être l’Élu.
- Mal interprétée, la prophétie a pu être.

Le petit Maître Jedi vint se placer sur le banc et s’installa en tailleur, sa cane posée sur ses genoux. Il ferma ses yeux un instant, comme pour méditer.
- Ou bien l’Élu il était, et achevée, la prophétie n’est pas.

Mace réfuta l’idée d’un mouvement de tête et s’installa à côté de Yoda. Maintenant qu’Anakin n’était plus membre de l’Ordre, comment pourrait-il encore être l’Élu ?
- Et si toute cette prophétie n’était qu’un conte ? Si l’Ordre ne reposait que sur un mythe ?

Un coup de canne dans les genoux lui fit tourner violemment la tête.
- Intemporelles, les valeurs de l’Ordre sont. Sur une prophétie, elles ne reposent pas.

Mace ne répondit pas. Il savait tout cela. Il ne remettait pas vraiment les principes de l’Ordre en doute. Il devait juste trouver la faille qui lui permettrait d’anéantir Sidious.
- Agressif et intempestif le jeune Skywalker était. Mais de toi-même il t’a sauvé. Le remercier tu devrais.
- Il a agi sur une impulsion égoïste, répliqua Mace.

Il n’ajouta rien. Si Anakin n’était pas intervenu, alors les sacrifices de Kit, Saesee et Agen n’auraient pas été vains.
- De sombrer, il a empêché l’Ordre. Aveuglés par le Côté Obscur nous étions depuis trop longtemps.

Mace acquiesça. Le voile du côté sombre de la Force les avaient empêchés de se rendre compte que Sidious était parmi eux. Même Yoda n’avait pu prédire ce qui s’était passé.
- Des assassins, nous ne sommes pas. Des gardiens de la paix, nous devons rester. Confiance en la Force j’ai. Nous guider elle saura.

Mace hocha la tête. Il ne bougea pas lorsque Yoda descendit du banc.
- Méditer je vais. La chancelière je dois rencontrer.

Le Jedi a la peau sombre observa le petit maître aux longues oreilles quitter la salle en claudiquant sur sa cane. Yoda était sage. Le plus sage de tous les Jedi. Mais sa sagesse se transformait parfois en œillères. Il n’avait pas affronté Sidious. Il ne connaissait pas réellement la puissance du Sith et le danger qu’il représentait pour la galaxie.

Mace ajusta le tissu de sa bure et releva la tête. Ses yeux attentifs fouillèrent la salle. D’une voix forte, il déclara :
- Tu peux sortir, maintenant.

Apparaissant de derrière une colonne, un jeune homme avança prudemment au centre de la salle. Ses cheveux bruns, relativement longs, étaient attachés en une queue de cheval à l’arrière de son crâne. Ses tabards, du même brun foncé que sa tunique, se rejoignaient en un morceau de tissu unique qui tombait sur son pantalon beige. Son sabre, accroché à sa ceinture, se balançait au fur et à mesure qu’il s’approchait de Mace.

Le garçon, désormais âgé de vingt-et-un an, avait été adoubé chevalier moins d’un an auparavant. Son ancien maître, Depa Billaba, avait été une des apprentis les plus doués de Mace, et faisait aujourd’hui de nouveau partie du Conseil Jedi, en lieu et place de Kit Fisto. Mace éloigna de lui les pensées de son ami et se concentra sur le jeune Jedi en face de lui.
- Je suis désolé, Maître, je ne voulais pas écouter, je…
- Je sais pourquoi tu es là, Caleb.

Le jeune homme releva la tête d’un air intrigué. Mace remarqua que le jeune Jedi tentait de se faire pousser la barbe. Cette tendance que les Jedi récemment adoubés avaient de se laisser aller l’avait toujours étonné. On instituait pas une certaine rigueur aux padawans pour rien.

Mace se leva et observa Caleb. Il le dépassait d’au moins une tête. Pourtant, le jeune homme ne perdit pas sa contenance.
- Qu’as-tu pensé de cette conversation, Caleb Dume ?

Le jeune homme plaça ses mains dans son dos, campé sur ses deux pieds.
- J’ai confiance en la Force. Elle nous guidera.

Mace écouta le jeune Jedi. Le lien qui les unissait était différent de celui qui unissait Mace aux autres padawans. En un sens, Caleb avait été un peu son padawan. C’était un jeune homme plein de potentiel, très prometteur.
- Mais le jour où la Force nous donnera une direction plus radicale, il faudra être prêt à la suivre.

Sa remarque intéressa le Maître Jedi. Voilà qui était bien réfléchi. Il pivota, de manière à se retrouver en face de Caleb. Son regard sombre se planta dans le sien.
- Et lorsque la Force nous donnera cette direction, seras-tu prêt à la suivre, Caleb ?

Il n’eut pas à attendre que le Jedi parle. La réponse se trouvait déjà dans ses yeux. Mace se redressa. La Force lui avait déjà donné cette direction. Elle lui donnait désormais les moyens d’y parvenir.
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 894
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Terre
 

Messagepar Notsil » Ven 26 Oct 2018 - 15:33   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Oh, j'ai comme l'impression que Mace et Caleb vont aller faire une bêtise :)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2191
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark GaGa » Ven 26 Oct 2018 - 16:00   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Naaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan!

Pas touche à Sidious :evil:
Welcome to the dark side, we lied about the cookies.
Endor is a lie! Long Life to the Emperor!
fic - emplois fictifs
Dark GaGa
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 882
Enregistré le: 30 Nov 2017
Localisation: Citadelle Sith, Dromund Kaas ou Palais Impérial, Coruscant
 

Messagepar Xiaomii » Ven 26 Oct 2018 - 17:51   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Je ne m’attendais pas du tout à Mace Windu, c’est une très bonne surprise :) .
C’est un point de vue intéressant, j’ai hâte d’en savoir plus :cute: .
Xiaomii
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 154
Enregistré le: 09 Mai 2018
 

Messagepar L2-D2 » Ven 26 Oct 2018 - 19:13   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Chapitre 1 lu!

Oh, Mace Windu!

Très bon premier Chapitre, avec une belle description de l'état d'esprit du Jedi, grâce à son entraînement et une belle discussion avec Yoda. Et l'apparition finale de Caleb! :love:

Vivement la suite pour voir ou ce Livre III va nous conduire! :oui:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4363
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Ven 26 Oct 2018 - 19:40   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

C'est lu!

Donc, ce sera Mace Windu, intéressant, très intéressant. Le maître Jedi a l'air sur une pente bien glissante. Entraînera-t-il le jeune Caleb Dume avec lui?

Impatient de voir ce que cela va donner et si Anakin réapparaîtra. :oui:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 344
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Niobi » Mer 31 Oct 2018 - 22:10   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Interlude Cham et Mace n°1, lus.

Aaah... Il n'y a pas à dire, je préfère les chapitres avec le POV des Jedi. Je suis plus détendue.
"A l'écran, sur le corps du seul personnage d'Obi-Wan, peut ainsi se lire toute l'histoire de Star Wars." L. Aknin - Star Wars, une saga, un mythe (2015).
- Mastery of the self is the only mastery that matters -
Niobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1938
Enregistré le: 08 Sep 2015
Localisation: [どこ?いつもの場所に いる] Coruscant - Jedi Temple, Room of a Thousand Fountains.
 

Messagepar LL-8 » Ven 02 Nov 2018 - 23:04   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Avec le challenge des drabbles, j'en ai oublié qu'on était vendredi... et j'ai failli oublier de poster le chapitre :D

Merci à tous pour vos commentaires !
Un chapitre un poil plus long ce soir, toujours concentré sur Mace Windu, et donc sur l'ordre Jedi et son devenir après plus de 7 ans d'infinity. Et bien entendu, toujours quelques easter eggs cachés ça et là :sournois:
Bonne lecture !

Retour au sommaire

LIVRE III : MACE WINDU
Chapitre 2


- Non, aucun chantier d’ordre militaire n’a été prévu pour les deux années à venir. Nous ne…

Mon Mothma n’eut pas le temps de terminer sa phrase. Ses mots furent engloutis dans la vague de protestations qui s’éleva de la rotonde du Sénat. On ne s’entendait plus. Mace jeta un coup d’œil à la Vice-Chancelière. Elle semblait mal à l’aise dans sa robe claire, à surplomber des centaines de nacelles mobiles qui ne demandaient qu’à s’inviter dans la danse qu’avaient entamée les Corelliens.

Le Maître Jedi s’attarda sur le sénateur de Corellia, un homme d’une cinquantaine d’années aux cheveux blancs. Il respirait l’orgueil. Et il voulait voir Mothma tomber. Garm Bel Iblis avait œuvré depuis le début pour que Palpatine n’obtienne pas les pleins pouvoirs. Malheureusement, ses efforts ne s’étaient pas concrétisés. Il avait alors tout fait pour isoler sa planète politiquement, de manière à ce qu’elle devienne indépendante du pouvoir de Palpatine. La chute de ce dernier et la nomination au pouvoir de Bail Organa aurait dû le convaincre de se réinvestir dans la vie politique de la République. Elle eut malheureusement l’effet inverse. Bel Iblis était désormais gagné par la paranoïa, et il suspectait Organa et son successeur, Amidala, de n’être pas entièrement francs avec le Sénat. Et puisque ce jour-là, Amidala n’était pas présente au Sénat, il se déchaînait sur Mothma.

La Chandrilienne avait été maintenue au rang de Vice-Chancelière, et elle était véritablement un atout pour la vie politique de la République. Mais les discussions soulevées par Bel Iblis semblaient la décontenancer plus que d’ordinaire.

Mace vit une nacelle s’avancer au centre de la salle. Grebleips, le représentant du peuple des Asogiens, éleva la voix dans un basic teinté d’un fort accent.
- Je pense, qu’au stade où nous en sommes, nous devrions nous alarmer au sujet de notre voisin. Il est temps pour nous de renforcer nos propres troupes. Nous savons tous qu’il viendra un jour où nous devrons être prêts à nous battre !

Sa courte intervention fut accueillie par un tonnerre d’applaudissements. Grebleips avait beau avoir fait partie de la Délégations des 2000, il n’était pas un pacifiste. Mace se massa l’arête du nez dans une vaine tentative de faire disparaître son mal de tête. Il était là depuis plus de trois heures. Il avait écouté le Sénat débattre du problème de corruption, de la Fédération du Commerce qui tentait de renaître, de la question de Ryloth et maintenant de renforcer la Grande Armée de la République – et cela, sans qu’aucune solution ou proposition ne sorte de tout ce brouhaha. Le Maître Jedi commençait à être fatigué.
- Personnellement – et mon peuple me soutient dans cette opinion – je pense que nous nous trompons de débat, intervint Lexi Dio.
- Nous vous écoutons, sénatrice, répondit Mothma.

Elle dut lever les bras et intimer le silence pour permettre à la politicienne de s’exprimer. Cette dernière fit avancer sa nacelle au centre de l’arène.
- Je pense que nous minimisons l’impact des Jedi sur notre gouvernement, commença-t-elle, et un lourd silence s’abattit sur la chambre du Sénat. Notre Chancelière – comprenez-moi, je la soutiens totalement – s’appuie énormément sur les Jedi. Pourtant, nous ne pouvons nous empêcher de penser qu’ils ne sont pas totalement honnêtes avec nous. Rappelez-vous, il y a sept ans, lorsque Palpatine a été démasqué : les Jedi avaient eux aussi des comptes à rendre à la République. Les ont-ils rendus ? Non !

Une salve d’applaudissements retentit. A moitié assis sur la rambarde au-dessus de la nacelle d’Alderaan, Mace jeta un coup d’œil à Bail Organa. Ce dernier secouait la tête de dépit. Il ne devait pas s’attendre à ce que la conversation prenne ce tournant.
- Le Sénat devrait avoir le contrôle sur les Jedi, non pas les Jedi sur le Sénat !

Nouvelle vague d’applaudissements. Mace se redressa et leva un sourcil. Voilà qui n’était pas inattendu. Seulement, pourquoi maintenant ? Pourquoi ramener un événement vieux de plus de sept ans sur le devant de la scène ?
- Plus récemment, continua la sénatrice, lors de ce tragique dysfonctionnement qui a touché plusieurs centaines de milliers de clones, il a été dit que les Jedi avaient réussi à anticiper cet événement. Comment ? Par quel miracle ? Que savent-ils qu’ils ne nous disent pas ?

De nouveau, le Sénat s’enflamma. Entre les applaudissements et les cris de rage, Mace vit Bail Organa se décomposer. Les souvenirs douloureux de son mandat lui revenaient probablement en tête. Mothma, en tentative d’apaisement, n’arrêtait pas de lever les bras et d’appeler au calme.
- Nous enquêterons sur ce point que vous avez soulevé, sénatrice. Si nous pouvions revenir à notre sujet de…
- Vous êtes toute aussi coupable, Mon !

Mace secoua la tête et s’éloigna. Il n’avait que faire des enfantillages du Sénat. Encore quelques jours, et ils seraient calmés. Bien entendu que l’Ordre et le Chancelier leur avait caché des choses. Personne – ni au Sénat, ni parmi les milliers de mondes que contenaient la République – n’aurait pu supporter la vérité. Palpatine avait le moyen de détruire la République, et les Jedi ne l’avaient empêché que de justesse ? Voilà une révélation qui aurait ruiné toute une civilisation.

Le Maître Jedi passa la porte de la chambre pour se retrouver dans les longs couloirs du bâtiment du Sénat. L’Ordre n’avait de toute façon pas besoin de ces débats houleux. Il était en train de se détruire lui-même. Mace serra les dents. Il ne blâmait qu’un seul homme pour tout ce qui arrivait, au Sénat comme à l’Ordre. Un homme à qui il avait eu tort d’accorder sa confiance. Anakin Skywalker.

***


La cour du Temple n’avait pas été aussi ensoleillée depuis longtemps. Mace observa les rayons de lumière filtrer à travers les feuilles du vieil arbre de la cour. Cet arbre, presque aussi vieux que Yoda lui-même, apportait au Temple une aura de Force bienveillante.

Mace s’approcha de la plante et porta son regard sur la pierre taillée installée quelques mètres après l’arbre. L’ouvrage était relativement récent, comparé au Temple et à ses autres infrastructures. De forme octogonale, il était taillée dans une pierre issue tout droit d’Illum. Le long des huit côtés, on pouvait discerner le dessin d’un fleuve, courant de la Force et représentation de la vie elle-même. Mace s’approcha et fit courir ses doigts sur les noms taillés au centre de la pierre. Tellement de frères et sœurs tombés lors de cette journée fatale.

Le nom de Kit Fisto, gravé à même la pierre, passa sous la peau du Maître Jedi. Ki-Adi-Mundi fut le suivant. Vinrent ceux de Bultar Swan, An’ya Kuro, Dass Jennir et Falon Grey. Autant de noms que de Jedi qui n’étaient plus de ce monde. Sidious avait bien réussi son coup. Même si l’initiative lancée par la jeune Jedi Ahsoka Tano avait permis d’endiguer la plus grosse partie de l’attaque, le coup porté à l’Ordre avait été terrible. Mace serra le poing gauche. Plus jamais. Voilà la promesse qu’il s’était faite. Plus jamais l’Ordre ne connaîtrait de tragédie telle que celle-ci.

Un bruit de pas lui fit tourner la tête. Un jeune padawan courait vers lui, sa natte d’apprenti au vent. Mace reconnut le jeune Sors Bandeam. Âgé d’une douzaine d’années, le jeune garçon commençait tout juste son apprentissage sous la tutelle de maître Serra Keto. L’ancienne padawan de Cin Dralling avait pris ses responsabilités de Maître d’Arme après que ce dernier eut été tué lors de l’attaque de certains clones sur le Temple Jedi.
- Maître, commença le jeune Bandeam, tout essoufflé, Maître Keto m’envoie. Vous devez venir dans la salle d’entraînement de toute urgence.

***


Mace n’avait pas pénétré dans la salle d’entraînement que déjà la voix de Serra Keto lui parvenait. Tendue et peu assurée, la Maître d’Arme s’adressait à quelqu’un que Mace ne voyait pas.
- Baisse ce sabre. Nous pouvons régler cela autrement. La violence n’est pas la solution.
- Pas la solution ? répondit une voix féminine. Et pourtant, vous nous apprenez à nous battre !

Mace s’avança d’un pas précipité. Il découvrit Maître Keto, les deux mains levées devant elle dans une tentative d’apaisement, face à une autre Jedi, une jeune Lorrdienne en tenue brune. La jeune femme, sabre laser levée devant elle, était en position de défense. Une lueur folle brillait dans ses yeux. Mace eut du mal à la reconnaître au premier abord. Ce ne fut que lorsqu’elle ouvrit la bouche de nouveau qu’il se souvint de son nom.
- Vous ne comprenez pas ! L’Ordre est figé et ne veut pas évoluer. Il vous perdra !
- Reconsidère ton choix, s’il te plaît, Birna.

Birna Stall. Tel était son prénom. Une jeune Jedi pleine de promesses dont le comportement laissait parfois à désirer. Mace s’interposa. Déjà des padawans trop curieux venaient observer la scène. Il ne fallait pas que la situation dégénère davantage.
- Chevalier Stall, baisse ton arme, intima-t-il. Nous pouvons régler ce différent d’une autre façon.

Le regard de la Lorrdienne s’assombrit.
- Comme vous l’avez réglé avec Umbass ? Ou Skywalker ?

Mace leva un sourcil. Voilà donc de quoi il s’agissait. Il se souvenait d’Umbass. Le Rodien avait tenté de monter un semblant de révolte lorsque le Conseil avait refusé de reconnaître son mariage. Il avait enfreint le code Jedi, quelle autre issue aurait-il pu y avoir ?
- Je veux être Jedi, asséna la Lorrdienne. Et je veux aimer. Je veux avoir les deux. L’amour n’est-il pas un produit de la Force ? Ne rend-il pas hommage à celle que nous servons ?

Mace leva doucement la main. Stall avait perdu la raison. Faisant appel à la Force, il analysa les pensées de la jeune femme. Tout n’était que confusion et doute, exacerbé par des émotions fortes et violentes. Au milieu de cette tempête, Mace distingua un individu. Il ne connaissait pas son nom, et il ne le connaîtrait probablement jamais, mais son visage lui était plus que familier. Un clone. Birna Stall s’était liée avec un clone.

Mace était déçu. Le code de l’Ordre avait été bafoué tellement de fois. Comment les Jedi pouvaient-ils subsister si les valeurs auxquelles ils croyaient ne signifiaient plus rien aux yeux de leurs membres ? La Force se manifestait dans leur unité. Et cette dernière était beaucoup trop menacée ces derniers temps.

D’un léger geste de la main, il arracha le sabre des mains de Stall, qui vola à travers la salle. Mace le saisit au vol.
- C’est terminé Stall. Nous réglerons cela devant le Conseil.

La Jedi serra les dents. La folie dans son regard s’accentua.
- Non.

Son ton était sans appel. Sans prévenir, elle attira le sabre de Keto à elle et se précipita sur Mace. Le maître Jedi ne fut pas surpris. Il dégaina sa lame juste à temps pour parer celle de Birna. Le violet se mélangea au vert de la lame de Keto avant de se séparer dans un vrombissement familier.

Il n’attaqua pas. Stall n’était pas une vraie menace. Même si elle frôlait parfois le côté obscur dans sa technique, elle ne l’embrassait jamais vraiment. A ses yeux, elle n’était encore qu’une enfant, tiraillée par des émotions nouvelles, et qui avait un peu trop négligé la méditation. Avec un peu de travail, elle retrouverait sa voie.

Birna plaqua sa lame sur celle de Mace avant de la retirer rapidement et de viser son foie. Mais Windu n’était plus un débutant. Il para aisément l’attaque ainsi que la suivante, dirigée vers son épaule. Aucun des tentatives de la Jedi ne l’atteignait. Chaque coup, en revanche, était une preuve de plus de l’échec de l’Ordre avec la Lorrdienne. Et cela faisait plus mal qu’il en voulait bien l’admettre.

Bientôt, deux gardes du Temple apparurent dans la salle d’entraînement. Comme un seul homme, les Jedi masqués allumèrent leurs double-lames, qui illuminèrent leurs vêtements d’une lueur jaunâtre. C’était terminé. D’un mouvement précis, Mace fit pivoter son propre sabre, et sa lame sectionna l’arme de Birna en deux. Privée de son sabre, la jeune femme se retrouva démunie. Aussitôt, les deux gardes se saisirent d’elle.

Mace désactiva son sabre et le remit à sa ceinture.
- Emmenez-la, fit-il aux gardes.

Il n’eut aucun regard pour la Jedi qui quittait la salle. Son attention se posa sur la dizaine de padawans qui avait observé toute la scène. Ceux-là était l’avenir de l’Ordre. Mais quel futur leur réservait-on ? L’Ordre s’écroulait et malgré tout ses efforts, Mace ne pouvait rien y faire. Ce constat le rendait malade.

Il rendit son sabre à Serra Keto sans ajouter un mot. Il devait voir Yoda. Son ancien maître serait plus à même de gérer cette affaire. Il saurait le guider. Il saurait trouver une solution. Et Mace pourrait se concentrer sur son vrai but : retrouver Sidious.
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 894
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Terre
 

Messagepar Niobi » Sam 03 Nov 2018 - 0:36   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Déchirant, déstabilisant.
"A l'écran, sur le corps du seul personnage d'Obi-Wan, peut ainsi se lire toute l'histoire de Star Wars." L. Aknin - Star Wars, une saga, un mythe (2015).
- Mastery of the self is the only mastery that matters -
Niobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1938
Enregistré le: 08 Sep 2015
Localisation: [どこ?いつもの場所に いる] Coruscant - Jedi Temple, Room of a Thousand Fountains.
 

Messagepar Notsil » Sam 03 Nov 2018 - 11:32   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Whaouh !

Une scène politique classique, qui finit pourtant sur un retour d'Anakin dans les pensées de Mace, et ce petit duel sympathique qui montre que certains Jedi aspirent à la nouveauté... Mace, tu as du souci à te faire je crois ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2191
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar L2-D2 » Lun 05 Nov 2018 - 13:04   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Chapitre 2 lu !

C'est toujours aussi bon ! Je trouve que tu réussis vraiment bien à retranscrire les sentiments de tes différents protagonistes. Le "ton" des différentes parties est différent, les Chapitres avec Ahsoka n'ont pas la même ambiance que ceux avec Tarkin, ou maintenant avec Windu. Rien que pour cela, le récit est une belle réussite ! :oui:

Bon, si on rentre dans le détail : Amidala nouvelle Chancelière ? C'est que manifestement, le fait qu'elle soit mariée à un ex-Jedi ne modifie pas l'opinion de ses concitoyens... même si on peut supposer que ce fait servira tôt ou tard d'arme contre elle, mais par qui ? Windu lui-même ? D'autres Sénateurs ? Ou même la République Démocratique ? :sournois:

En tout cas, Anakin est toujours présent dans l'esprit de Windu, et ça, c'est une très mauvaise chose (pour les personnages eux-mêmes, pour nous lecteurs, c'est génial !). Et l'idée de le voir être à ce point affecté par l'évolution de l'Ordre est excellente. Je subodore qu'il va un peu trop prendre les choses à cœur...

Vivement la suite ! :oui:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4363
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Mar 06 Nov 2018 - 15:32   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Enfin lu!

Super chapitre, vraiment! La première partie est géniale à mes yeux. Il y aaussi ce qu'il faut de petites références qui font plaisir (Serra Keto :love: ). J'ai beaucoup aimé la situation de la République et des Jedi.

Le comportement de Mace dans ce chapitre met totalement en lumière, ce que je reprochais déjà à l'ordre dans les films: C'est à dire un entêtement à ne rendre des comptes qu'à eux-mêmes (en pensant avoir la science infuse) et à garder la même doctrine coûte que coûte, alors que c'est ce qui les a conduit à leur perte. On sent les premiers vacillements en leur sein, car si Skywalker peut vivre une vie amoureuse, pourquoi serait-il le seul?

Est-on sur le point d'assister à un schisme (menés par des Jedi connus)? Anakin va-t-il revenir? Windu va-t-il continuer sur cette voie ayant mené à la fin de l'Ordre dans les films?

En fait, je crois même que c'est mon chapitre préféré à l'heure actuelle. J'attends vraiment la suite afin d'avoir les réponses.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 344
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Ven 09 Nov 2018 - 18:15   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Bonjour à tous!

Eh ben, ce Livre 3 vous rend enthousiastes ! Les Jedi, de toute façon, c'est toujours intéressant :D
Alors, on continue sur notre lancée, avec le retour d'un personnage que Niobi appréciera ;)
Ce chapitre est un peu plus long cette semaine. Bonne lecture !

L2-D2 a écrit:Bon, si on rentre dans le détail : Amidala nouvelle Chancelière ? C'est que manifestement, le fait qu'elle soit mariée à un ex-Jedi ne modifie pas l'opinion de ses concitoyens... même si on peut supposer que ce fait servira tôt ou tard d'arme contre elle, mais par qui ? Windu lui-même ? D'autres Sénateurs ? Ou même la République Démocratique ? :sournois:

Pas faux... mais Amidala a quand même un capital sympathie non négligeable. Surtout après l'élection de Bail, et son rôle dans son administration. Voilà voilà :)

Retour au sommaire

LIVRE III : MACE WINDU
Chapitre 3


- Avons-nous fait le bon choix, Maître Yoda ?

La voix de Shaak Ti semblait emplie de tristesse. Ses mains étaient croisées devant elle, et Mace crut les voir trembler l’espace d’un instant. Entre eux deux, le petit maître vert inspira profondément avant de rouvrir les yeux. Lui aussi semblait épuisé. Ces derniers jours avaient été troublés et troublants pour qui connaissait la Force aussi bien que lui.
- Pleine de mystères est la Force. Entièrement levé, le voile du Côté Obscur n’est pas. De l’ombre, il reste à éclaircir.

Une réponse qui n’en était pas une, voilà ce que venait de leur donner Yoda. Mace inspira à son tour et fixa l’horizon. Ils se trouvaient tous les trois en haut des marches du Temple à regarder la silhouette de Birna Stall disparaître dans la foule de Coruscant. Il n’y avait pas d’horizon. Le futur de l’Ordre était de plus en plus difficile à entrevoir. Même Yoda n’arrivait pas à avoir de vision nette de l’avenir. Le Côté Obscur était encore trop présent. Il n’y avait qu’une solution et on en revenait toujours à la même chose : il fallait tuer Sidious.

Anakin avait échoué, à quoi bon le nier ? Il fallait passer à autre chose, désormais. Mace en était convaincu. Et chacune des visions que la Force lui donnait allait dans ce sens. Le jeune Caleb Dume le rejoignait dans sa vision des choses. Et il n’était pas le seul. Au Conseil, Coleman Kcaj lui avait aussi fait part de son soutien. Il fallait que l’Ordre cesse de subir les événements. Il avait subi le blocus de Naboo, il avait subi la découverte des clones, et il avait subi les décisions de Palpatine. Il était temps qu’il agisse.

L’expulsion de Stall allait dans ce sens, et Mace ne pouvait qu’approuver. On ne bafouait pas les principes de l’Ordre impunément. Tout comme Skywalker avant elle, Birna avait eu le choix : renoncer à sa conduite, ou bien renoncer à l’Ordre. Elle avait décidé de quitter le Temple. Mace ne le montrait pas, mais cette décision l’affectait. Il croyait au code Jedi. Ce dernier avait régi sa vie depuis le départ, et il ne comprenait pas qu’on puisse l’abandonner. Seul un code de vie stricte menait à l’accomplissement de soi-même.
- Zett m’a demandé aujourd’hui si l’amour n’était pas la base de la Force, et si nous ne nous opposions pas à sa volonté en prohibant l’attachement.

Mace tourna la tête pour regarder la Jedi Togruta. Zett Jukassa, son apprenti, avait été témoin du meurtre de son maître Unill sur Agamar lorsque le commandant CT-3536 avait décidé de se retourner contre eux. La vraie tragédie dans l’histoire ? Ce clone avait déjà retiré sa puce. Il avait agi simplement par haine et ressentiment envers Unill. Depuis, le jeune padawan avait été confié aux soins de Maître Ti, et semblait réellement affecté par la situation sur Coruscant.
- Je n’ai pas su quoi lui répondre, avoua Shaak Ti en baissant les yeux.

La cane de Yoda crissa sur le sol.
- L’attachement mène à la jalousie. La jalousie mène à la peur. Et la peur, le chemin vers le côté obscur elle est.
- La compassion est en revanche encouragée, compléta Mace.
- C’est ce que je lui ai répondu, expliqua Shaak Ti, mais il ne semble pas le comprendre.

Les trois membres du Conseil Jedi baissèrent la tête à l’unisson. Faisaient-ils fausse route ? L’Ordre devait-il évoluer vers quelque chose d’autre ? Ce fut la Togruta qui émit ces doutes la première. Mace fut prompt à répondre.
- Pendant des millénaires, l’Ordre Jedi a reposé sur ces valeurs, et pendant des millénaires, ce code nous a protégé du Côté Obscur.

Sa réponse ne reçut pas de réplique. Yoda fit chanter sa cane sur le sol. Le petit être leva sa ses yeux vers Mace. Il avait quelque chose dans le regard qui vous transperçait l’âme, comme s’il était capable de voir au plus profond de vous-même. Mace en savait quelque chose. Ce même regard le fixait à présent.
- Autre chose à l’esprit tu as, Mace. Sur Sidious sont concentrées tes pensées.

Le Maître Jedi acquiesça sans pour autant répondre. Au bas des marches, Birna avait disparu, avalée par le rythme continu de Coruscant.
- La voie des Jedi, cela n’est pas, asséna Yoda d’une voix sèche.

Shaak Ti n’ajouta rien. Avait-elle lu les pensées de Mace ? Savait-elle de quoi les deux Maîtres parlaient ? Si oui, elle se gardait bien de se mêler de la conversation. Mace fixa l’environnement urbain de la planète-monde.
- Au contraire, Maître, répondit Mace. C’est l’accomplissement même de la voie des Jedi. Notre but est de détruire les Sith et de rétablir l’équilibre dans la galaxie.
- C’est le but de l’élu, le corrigea Shaak Ti.
- Et celui que nous avions pris pour l’élu a échoué, répliqua Mace. Tant que Sidious existera, il n’y aura pas de paix. Dans sa soi-disant république, il a tout le loisir de recréer un nouvel Ordre Sith. Ou pire, un Empire Sith.

La mention de l’Empire Sith fit frémir les trois maîtres. Tous se rappelaient les holocrons de la salle des archives, les combats qu’ils décrivaient et les pertes que leur Ordre avait subies. Depuis l’apparition de Sidious, plus de vingt ans auparavant, Yoda et Mace s’était basé sur la philosophie que Bane avait instaurée. Toujours par deux ils vont, avait dit Yoda. Et si Sidious avait décidé de s’affranchir de cette philosophie ?
- J’aurai pu l’éliminer, mettre un terme à tout cela, poursuivit-il. Nous connaissons la suite des événements.
- De vengeance s’agirait-il, mon ancien apprenti ?

Mace accueillit la remarque en grimaçant. Il connaissait la désapprobation de Yoda pour le vapaad, mais qu’il l’accuse de vengeance, voilà qui était trop.

Shaak Ti ne lui laissa pas le temps de se défendre.
- Et si c’était la Force qui t’avait empêché de le tuer, Mace ? Et si la volonté de la Force devait s’accomplir d’une autre manière ?

Mace médita sa remarque un instant. Il ne l’entendait pas de cette oreille. La prophétie était claire. Les Sith devaient être détruits. Et la Force lui donnait suffisamment d’indices. La vraie question était : et si, lui, Mace Windu, était l’élu ?
- Maître !

Les trois Jedi se retournèrent comme un seul homme. Zett Jukassa, sa natte reposant sur son épaule droite, arrivait d’un pas rapide. Il portait sa tenue grise de Jedi très serrée. Il était accompagné par un chevalier Jedi au costume d’un brun sombre. Mace reconnut Whie Malreaux. A presque vingt-et-un ans, le jeune homme était le digne successeur de Cin Drallig au combat de sabre. Son style, souple et esthétique, faisait pâlir d’envie nombre de ses camarades Jedi.
- Zett, l’accueillit Shaak Ti. Je pensais t’avoir demandé de faire tes exercices de méditation.

L’adolescent eut un sourire gêné qui ne dura pas longtemps. Il s’inclina respectueusement. Ce jeune padawan possédait une maturité exceptionnelle. Survivre à son premier maître l’avait fait grandir beaucoup plus rapidement que tous ses amis.
- Je vous demande pardon, Maître. Mais Maître Kenobi nous envoie vers vous. Il vous demande de le rejoindre en salle de conférence. Il dit que c’est de la plus haute importance.

***


Lorsque Yoda, Shaak Ti et Mace arrivèrent en salle de conférence, Obi-Wan était déjà là, ainsi que tous les membres du Conseil présents sur Coruscant. Ceux en mission qui avaient pu être joints étaient présents via liaison holographique.

Obi-Wan revenait d’un séjour sur Naboo. Officiellement, il était envoyé là-bas pour surveiller les jumeaux Skywalker. Ces deux enfants faisaient preuve d’une grande sensibilité à la Force et le refus de leurs parents de les remettre à l’Ordre Jedi avait poussé le Conseil à demander à Obi-Wan de leur faire un rapport régulier à leur sujet. Officieusement, Obi-Wan passait du bon temps sur Naboo avec les Skywalker et la Jedi Tano, toujours affectée au service personnel de la Chancelière Amidala. Mace le suspectait de ne pas rendre des rapports complets.
- Maître Yoda, salua le Maître Jedi, Maître Windu et Maître Ti, merci d’être venus aussi rapidement. Nous avons reçu des nouvelles peu réjouissantes de la République Démocratique Galactique.

Mace leva un sourcil. Voilà qui l’intéressait. Et l’inquiétait, par la même occasion.
- De Ryloth, plus précisément.

Mace vit Eeth Koth s’approcher de la table holographique où une vue de Ryloth apparaissait. Le Zabrak avait reprit son siège au Conseil après la mort de Ki-Adi-Mundi.
- Le Sénat s’est décidé à envoyer de l’aide ?
- Non, répondit Depa Billaba.
- Même à titre humanitaire, il ne fera rien, ajouta Shaak Ti. Le traité de Géonosis le lui interdit, et la Chancelière ne risquera pas une mission illégale tant que la situation ne sera pas critique.

Obi-Wan s’éclaircit la gorge poliment. La main passée dans sa barbe, il désigna la table holographique.
- La situation est en passe de devenir critique, annonça-t-il. Nos services de renseignement le soupçonnaient depuis la première crise de Ryloth, mais c’est désormais officiel.

Mace s’approcha de la table holographique. Depuis quelques années, Obi-Wan avait pris la tête de l’escadron SCAR, un groupe d’élite dont la base était une équipe de clones particuliers, officieusement connue sous le nom de Bad Batch. Les renseignements s’étaient réappropriés l’équipe et son titre et en avaient fait un commando d’espions ayant pour mission de récolter le plus d’informations sur Palpatine et sa nouvelle République. Obi-Wan avait été placé à leur tête, et le commandement du 212ème Bataillon d’Attaque était revenu à Eeth Koth.

La vue de la table changea et laissa apparaître un être svelte, presque squelettique, en tenue sombre. Son visage était caché par un masque intégral.
- Les fameux inquisiteurs ? demanda Coleman Kcaj.

Ces inquisiteurs, supposés utilisateurs de la Force à un niveau réduit, avait été apparemment aperçus un peu partout dans la République Démocratique depuis plus de cinq ans. Mace n’avait jamais cru à leur existence. Après tout, comment Palpatine aurait-il mis sur pied un ordre d’inquisiteurs en moins de deux ans ? C’était tout simplement impossible.
- Pire, fit la voix d’Obi-Wan.

La vue holographique vit l’homme marcher sur une terre brûlée. L’image n’était pas de très bonne qualité. Soudain, l’homme s’approcha d’un Twi’lek à terre. De son poing sortit une lame. Le Twi’lek s’écroula au sol. Les teintes bleutées uniformisaient l’image, mais Mace devina sans peine la couleur de la lame. La voix d’Obi-Wan s’éleva de nouveau au milieu d’un silence pesant.
- Un nouveau Sith.
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 894
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Terre
 

Messagepar Niobi » Ven 09 Nov 2018 - 22:45   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

La compassion universelle est une valeur noble et fondamentale. Applicable à tout et pour tous, elle restera fiable et pertinente pour toujours.
Je suis globalement d'accord avec les pensées de Mace.

Oh tient, les Bad Batch ? Uuh-umh, omoshiroi...

Les meilleurs éléments qui annoncent les pires nouvelles ! Trop d'émotion.
Beau chapitre, hâte d'en savoir plus sur ce... Sith.
"A l'écran, sur le corps du seul personnage d'Obi-Wan, peut ainsi se lire toute l'histoire de Star Wars." L. Aknin - Star Wars, une saga, un mythe (2015).
- Mastery of the self is the only mastery that matters -
Niobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1938
Enregistré le: 08 Sep 2015
Localisation: [どこ?いつもの場所に いる] Coruscant - Jedi Temple, Room of a Thousand Fountains.
 

Messagepar Notsil » Ven 09 Nov 2018 - 22:54   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Toujours pas d'Anakin, mais on voit Obi-Wan ^^

Bon, je sens que Mace va doucement glisser du côté de l'arrogance et son lot de "moi, je sais que ma vision est la meilleure" ^^

Yoda voit le truc, d'autres seraient prêts à se remettre en question... ça sent le schisme ! Surtout s'ils continuent à expulser les amoureux ;)

Va-t-on voir Anakin revenir à la tête d'un Ordre Jedi nouvelle génération ? ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2191
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Niobi » Ven 09 Nov 2018 - 23:50   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Notsil a écrit:Toujours pas d'Anakin, mais on voit Obi-Wan ^^

Largement suffisant, même 2 lignes je prends. Anakin, on va s'en passer. 8)
"A l'écran, sur le corps du seul personnage d'Obi-Wan, peut ainsi se lire toute l'histoire de Star Wars." L. Aknin - Star Wars, une saga, un mythe (2015).
- Mastery of the self is the only mastery that matters -
Niobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1938
Enregistré le: 08 Sep 2015
Localisation: [どこ?いつもの場所に いる] Coruscant - Jedi Temple, Room of a Thousand Fountains.
 

Messagepar L2-D2 » Sam 10 Nov 2018 - 19:43   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Chapitre 3 lu !

Mazette, c'est qu'il s'en passe des choses !

J'apprécie énormément d'en savoir davantage sur Anakin et ses enfants ! Mace Windu qui va bientôt prendre des décisions qu'il va sans doute regretter... d'ici à ce qu'il rejoigne Sidious à l'insu de son plein gré, il n'y a bientôt qu'un pas ! :sournois:

Vivement la suite, comme toujours ! :oui:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4363
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Lun 12 Nov 2018 - 13:32   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Shaak Ti est vivante, wouhou!!! Pardon... Je m'emporte, mais ça fait plaisir de découvrir les survivants à l'Ordre 66 au compte goutte :transpire:

Sinon, on avance bien avec un Mace assez arrogant pour venir à penser qu'il pourrait carrément être l'Élu... Déjà que je ne suis pas un grand fan du personnage à la base...
Ensuite, on a une mention à la Bad batch (intéressant de voir que le parallèle fait avec les SCAR des comics) et j'espère qu'on aura l'occasion de les voir en action à un moment ou à un autre.

La suite!
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 344
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Ven 16 Nov 2018 - 18:08   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Merci énormément pour vos retours à tous !
Toujours pas d'Anakin cette semaine, mais on reste avec Mace (et Obi, un peu) :)
Bonne lecture !

Retour au sommaire

LIVRE III : MACE WINDU
Chapitre 4


Il y eut un déclic, quelques soubresauts dans l’image, et le village disparut dans une explosion digne des jours les plus glorieux de la Guerre des Clones. Les appartements d’Orn Free Taa venaient de voler en éclats. Les restes du bâtiments retombèrent dans une pluie de cendres et de flammes. On entendit un cri puis un Twi’lek apparut, les vêtements déchirés et le visage en sang. L’un de ses bras pendait, inerte, tandis que l’autre était entaillé sur vingt bons centimètres. Le regard hagard, il se précipita dans la rue. Un homme en armure noire renforcée le suivit au pas de course. Au bout de quelques pas, il s’arrêta et leva son fusil blaster. Une dizaine de tirs se firent entendre et l’image se saccada avant de disparaître complètement.
- Ce que vous venez de voir s’est produit il y a deux jours, fit la voix de Depa Billaba alors que la lumière tamisée se ravivait peu à peu.

Mace vit Obi-Wan passer la main dans sa barbe, comme à son habitude lorsque quelque chose le préoccupait. Aucune de ces informations n’était pourtant nouvelle. Peut-être redoutait-il le moment où il devrait prendre la parole.
- Heureusement, le sénateur Orn Free Taa n’était pas présent à ce moment-là. Il n’est d’ailleurs pas revenu sur Ryloth depuis l’incident.

Le silence retomba sur la bureau du Chancelier. Mace vit Padmé se raidir dans son siège. La Chancelière passa la main sur les plis de sa robe grise avant de s’appuyer sur son bureau. Elle n’avait rien changé à ce qu’Organa avait mis en place. Les bureaux officiels de Palpatine restaient interdits d’accès, comme un rappel constant de l’échec de la République sept ans auparavant. Les réunions officielles étaient donc condamnées à se dérouler sous la rotonde du Sénat.

La vue holographique changea et un petit logo apparut, tournant sur lui-même sans fin. Petit carré rougeâtre, il était traversé par deux triangles sur le côté supérieur et le côté droit.
- Ils se nomment Les Partisans, et ils sont les auteurs de nombreuses actions du même type : attentats, vols, et j’en passe. Mais l’attentat sur la résidence du sénateur est la plus importante qu’ils aient tentée jusqu’ici.

La vue changea de nouveau et un cliché d’un soldat pris à la va-vite apparut. L’homme était imposant, et portait une armure noire aux couleurs de la République Démocratique. Ses bottes étaient renforcées par une plaque de métal protégeant son tibia. Deux ceintures de munitions barraient sa poitrine. Un casque rappelant celui des légendaires armées Sith masquait son visage.
- Je vous présente les stormtroopers, poursuivit Depa. Vous en avez déjà entendu parler sur Lothal il y a quelques mois. Ce sont les forces spéciales de Palpatine mais ils sont présents de plus en plus dans les territoires de la République de Vardos.

L’image s’affina et laissa apparaître un second stormtrooper en arrière-plan. Mace leva un sourcil. Il se demanda si ces hommes faisaient le poids contre les clones super-entraînés de la République.
- Récemment, ils ont été envoyés sur Ryloth pour réprimander l’insurrection. Les conséquences sont catastrophiques. La planète est dévastée. De nombreux villages sont laissés en cendres après le passage des forces armées.

Padmé se redressa dans son fauteuil. A ses côtés, Mon Mothma se tenait bien droite, dans une autre des ses tenues claires. Appuyée sur le bureau, Ahsoka Tano attendait la réaction de la Chancelière.
- La situation sur Ryloth est catastrophique, admit Padmé.

Elle était sincèrement inquiète pour le peuple Twi’lek. Dans un autre contexte, Mace pensait qu’elle aurait fait une excellente dirigeante pour la galaxie. Mais en cette période de conflits et de tensions, ses valeurs pacifiques n’avaient pas leur place.
- Le traité de Géonosis ne nous permet malheureusement pas d’intervenir en faveur de la planète, ajouta-t-elle, et Mace perçut le regret dans sa voix. Nous avons déjà utilisé tous les recours légaux dont nous disposions, mais Palpatine ne semble pas décidé à écouter le moindre mot de notre part.

Mace fronça les sourcils et jeta un coup d’œil aux maîtres Jedi assis à sa gauche. Outre Obi-Wan et Depa, Yoda était présent, accompagné par Shaak Ti. Les deux semblaient soucieux. Les délégations envoyées sur Vardos n’avaient effectivement rien obtenu. Elles n’avaient même pas pu rencontrer Palpatine.
- Il y a de nouveaux éléments dans l’affaire, Padmé.

La voix d’Obi-Wan semblait venir d’outre-tombe. Mace observa la Maître Jedi se lever et changer l’hologramme. Sa relation avec les Skywalker pouvait devenir un problème, et Mace s’en méfiait. La familiarité dont il faisait preuve avec Amidala en était une preuve.
- Nos services de renseignements nous l’ont fait parvenir hier, expliqua-t-il.

La silhouette d’un homme svelte et masqué se matérialisa sous leurs yeux. Il tenait dans ses mains un sabre laser. Le Sith. Quel était son nom ? Qui était-il, vis à vis de Palpatine ? Le maître ? L’apprenti ? Un allié ? Tellement de questions restaient sans réponses. Une seule chose restait certaine à son sujet : il représentait une menace qu’il fallait éliminer.

Amidala comprit la situation. La stupeur traversa ses yeux. Elle réussit malgré tout à garder un visage serein.
- Qui est-ce ?
- Nous n’en savons rien pour le moment. Mais nous sommes certain qu’il s’agit d’un Sith. Et sa présence sur Ryloth est un problème. Pour nous comme pour le peuple Twi’lek.
- Nous les avons aidés par le passé, ajouta Shaak Ti, nous devons les aider cette fois encore.
- Ils comptent sur nous, renchérit Depa.

Padmé garda le silence, les yeux rivés sur le Sith. Mace espéra que la jeune femme laisse ses émotions la guider cette fois, et qu’elle ne fasse pas appel à ses principes pacifistes. La Chancelière déçut ses espoirs rapidement.
- Cette affaire ne concerne que le fonctionnement interne de notre voisin. Je ne mettrai pas nos intérêts en périls en violant le traité de Géonosis.

Mace se pencha légèrement en avant et plongea son regard dans celui de Padmé.
- Nous ne demandons que votre approbation, Chancelière. Mais pas votre permission.

Sa remarque laissa tout le monde interdit. Mace ne flancha pas. Ce n’était pas exactement ce qui avait été prévu, mais il fallait faire avancer les choses. Les Jedi devaient préserver la paix dans la galaxie. Pas seulement dans les territoires de la République. Encore moins lorsqu’un peuple frôlait l’extinction de la main d’un Sith.
- Vous informer de notre décision, nous avons voulu, par respect pour vous, fit la voix de Yoda.

Mace inspira à fond. Avoir le soutien du Grand Maître Jedi comptait à ses yeux, rendait sa décision d’autant plus légitime. Il vit la Chancelière flancher petit à petit. Elle joignit les mains sur son bureau.
- Vous comprenez que la République et le Sénat ne peuvent officiellement vous soutenir dans cette mission ?
- Absolument, répondit Mace.

Padmé s’appuya dans son dossier et fixa les Jedi un par un. Elle leur faisait confiance, Mace en était convaincu. Mais jusqu’à quel point ?
- Je peux mettre sur pied une petite équipe, commença Obi-Wan.

Il fut vite interrompu par Amidala.
- Non. Je ne veux impliquer aucune ressource de la République dans cette affaire. Si vous vous rendez sur Ryloth, ce sera avec vos propres forces. Nos relations avec la République Démocratique sont trop fragiles pour que nous les risquions.

Obi-Wan acquiesça. Mace approuva également. Il avait déjà en tête les noms de quelques Jedi qu’il pourrait emmener avec lui. Son objectif était clair : découvrir qui était ce Sith, et voir s’il pouvait le mener jusqu’à Sidious. Dans le cas contraire, il l’éliminerait.

***


Le pont du Venator était comme neuf. Et pourtant ce vaisseau, L’Endurance, avait connu de nombreuses batailles. Il était loin d’être neuf.

Mace s’avança sur le pont jusqu’à n’être plus qu’à quelques centimètres de la large baie vitrée. A sa droite, un homme en uniforme gris, au crâne dégarni et à la barbe blanche, s’approcha et mit ses mains derrière son dos. Shoan Kilian était un Amiral fidèle à la République. Quand la plupart de ses subordonnés l’avaient quitté pour rejoindre Palpatine, il avait tenu bon et il était resté. Mace le respectait énormément.
- Comme prévu, nous ferons le voyage ensemble jusqu’aux limites du secteur Gaulus. Nous vous déposerons sur une station relais de la ligne de transport cargo 374.

Mace approuva lentement de la tête. Les vêtements qu’il avait revêtu lui donnaient l’apparence d’un résident étranger qui repartait pour sa terre natale. Ils avaient le mérite de cacher son arme aux yeux des passants trop curieux.
- Attendez-vous à être contrôlés à l’entrée du secteur, l’avertit Kilian. Ces postes de contrôles sont dus au traité de Géonosis. Vous risquez d’en croiser plus d’un avant d’atteindre Ryloth.
- Nous sommes prêts, l’assura Mace.

Il se retourna pour voir arriver trois individus en tenues de réfugiés. Depa Billaba, son ancien apprenti Caleb Dume et le jeune Whie Malreaux. Ils étaient tous prêts à se rendre sur Ryloth. Mace retrouva une certaine confiance. Il allaient débusquer ce Sith. Et ils allaient remonter jusqu’à Sidious.
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 894
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Terre
 

Messagepar L2-D2 » Ven 16 Nov 2018 - 18:18   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Chapitre 4 lu !

Ouh, la fine équipe que voilà ! Mace Windu, Depa Billaba, Caleb Dume et Whie Malreaux, bon retour parmi nous jeune homme ! :oui:

Content de revoir Padmé dans un rôle un peu plus "actif"... même si la pauvre doit passer pour la pacifiste de service. Déjà qu'elle doit tout de même avoir un certain ressenti vis-à-vis de l'Ordre au vu de sa situation personnelle, voilà qui ne va pas aller en s'arrangeant... à moins qu'elle ne mette son mari au courant des derniers événements, et que lui aussi se décide d'intervenir. (Oui, je sais, je m'attends toujours à voir Anakin débarquer à un moment ou à un autre, ça craint... :transpire: ).

En tout cas, je suis très impatient de découvrir la mission du quatuor Jedi sur Ryloth ! Quelque chose me dit que tout ne va pas se passer comme prévu... n'est-ce pas, Mace ? :sournois: D'ici à ce qu'il tue le Sith et prétende ensuite rallier Sidious pour l'approcher, sur l'air d'un certain Quinlan Vos avec Dooku, il n'y a qu'un pas !

Vivement la suite ! :oui:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4363
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Notsil » Ven 16 Nov 2018 - 20:53   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Oh, intéressant !

Des Jedi qui agissent :) Et indépendamment de la République, bien vu. Ca promet :p
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2191
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Mandoad » Mar 20 Nov 2018 - 16:14   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Lu!

Donc si j'ai bien compris, les Partisans sont maintenant du côté de Palpatine (avec le même leader que dans l'UEO? :sournois: ), à voir comment la suite se déroulera...

Et comme si le fait que les Jedi se déchirent déjà entre eux n'était pas suffisant, voilà qu'ils décident d'agir sans l'appui de la République. En un sens, ils (et surtout Mace) sont toujours aveuglés par le côté obscur personnifié par ce cher Sidious. J'ai l'impression que Palpatine arrive à garder bien plus d'unité dans son propre gouvernement.

Vivement la suite pour voir tout ce que cela va donner!
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 344
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Dark GaGa » Mar 20 Nov 2018 - 16:29   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Rhoooo des Jedis qui vont faire de la m... :diable:
#teampalpy

L2-D2 a écrit:à moins qu'elle ne mette son mari au courant des derniers événements, et que lui aussi se décide d'intervenir. (Oui, je sais, je m'attends toujours à voir Anakin débarquer à un moment ou à un autre, ça craint... :transpire: ).


Je serais assez curieuse de voir comment vit Anakin, parce qu'au final, il doit vivre avec plusieurs démons
- sa blessure abandonnique de base (et ça se guérit pas comme ça)
- son rejet par l'Ordre Jedi
- la trahison de la figure paternelle.
- le retrait de l'action. (être le mari de... et faire profil bas) => blessure d'ego (le mec qui voulait être "le plus grand des jedis" se retrouve à être rien)

Si on combine tout ça, y a de quoi faire une belle explosion. :diable:
Welcome to the dark side, we lied about the cookies.
Endor is a lie! Long Life to the Emperor!
fic - emplois fictifs
Dark GaGa
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 882
Enregistré le: 30 Nov 2017
Localisation: Citadelle Sith, Dromund Kaas ou Palais Impérial, Coruscant
 

Messagepar LL-8 » Ven 23 Nov 2018 - 23:54   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Merci à tous pour vos commentaires et vos retours constructifs!
Toujours pas d'Anakin en vue (et ce, malgré vos demades répétées) mais on continue avec Mace et ses acolytes, désormais partis sur Ryloth.
On espère que ce chapitre vous plaira !
Je devrais mettre le sommaire à jour rapidement - j'avais un peu zappé de le faire ces derniers temps.

Bonne lecture !

Retour au sommaire

LIVRE III : MACE WINDU
Chapitre 5


Agenouillé à terre, Mace prit une poignée de terre dans sa main. Sèche et brûlée, elle passa entre ses doigts et retomba au sol. Le maître Jedi leva les yeux. Autour de lui, les maisons tenaient difficilement debout. Petites habitations ou grandes villas, aucune n’avait été épargnée. L’attaque n’était pas récente. Il régnait sur le village une ambiance de mort. Dans l’air, la cendre se mélangeait à la poussière, et rendait le tout âcre.

Mace se releva. Il n’avait pas vu de village aussi désolé depuis les dernières heures de la Guerre des Clones. Il se souvenait du sang, de la terreur, des cris et des larmes. Il n’avait jamais oublié et pourtant, tous ces événements lui revenaient en mémoire à coups de massue. Toute cette désolation n’était l’œuvre que d’un seul homme, et cela le rendait malade.
- Aucune trace de vie ici, Maître, fit Caleb Dume.

Le jeune Jedi avait revêtu une tunique de réfugié plus légère que celle qu’il portait sur l’Endurance. Le climat de Ryloth pouvait être étouffant par moment, et pas seulement à cause des températures.
- Si les Partisans étaient ici, ils sont partis depuis des jours, poursuivit-il.
- Où se cachent-ils ? murmura Mace, plus pour lui-même que pour Caleb.

Ils avaient annoncé leur visite. Les Partisans savaient où ils devaient se retrouver. Et pourtant, ils n’étaient pas au rendez-vous. Mace se plongea dans la Force, à la recherche d’un signe de vie étranger à ceux de leur groupe. Personne. Il n’y avait personne à des kilomètres.
- Ils ont plus de deux heures de retard, annonça Depa. Je pense qu’ils ne viendront pas.

S’étaient-ils dégonflés ? Avaient-ils renoncé ? Ce n’était pas dans leurs habitudes. Avaient-ils finalement décidé de ne pas faire appel aux Jedi ? Si c’était le cas, ils devraient avoir de bonnes raisons. Mace et ses compagnons n’avaient pas pris tous ces risques pour se voir remerciés au dernier moment.
- Nous devons les trouver. Nos renseignements indiquaient qu’ils se cachaient dans des montagnes plus au sud. A combien de temps de route sont-elles ?
- Plus de trois heures à pied, Maître, répondit Whie.

Le jeune Jedi portait une tenue grisâtre qui se fondait parfaitement bien dans le décors morbide du village. Le soleil de Ryloth faisait ressortir les tâches de rousseur sur son nez retroussé.
- Entrer en communication avec le leader va se révéler compliqué, Mace, avança Depa. S’il ne veut pas être retrouvé, je doute qu’il soit de bonne humeur lorsque nous le rencontrerons.

Mace prit note de la remarque. Il connaissait Cham Syndulla. Il avait combattu à ses côtés au début de la guerre. Il connaissait son tempérament. Ou bien croyait le connaître. Les récents attentats, les actes des Partisans… Tout cela donnait à penser que le Twi’lek avait changé son mode de fonctionnement. Mais il ne mettrait certainement pas à la porte un vieil allié.
- Nous avons de la visite, Maître, annonça Whie.

Il tendit son datapad au maître Jedi qui se pencha dessus. Trois speeders, en provenance du nord. Ce n’était pas les Partisans.
-A couvert, ordonna Mace, et ne vous faites pas remarquer.

Les trois autres Jedi obtempérèrent et se retranchèrent chacun derrière des pans de murs. Les speeders s’approchèrent rapidement, dégageant un épais nuage de poussière derrière eux. Ils traversèrent le village sans s’arrêter, renversant sur leur passage les quelques murs encore debout. Les trois véhicules passèrent à une vitesse folle, mais Mace eut le temps de remarquer l’insigne sur les épaules. La République Démocratique Galactique. Ces hommes étaient des soldats. Leur nombre et la vitesse à laquelle ils se déplaçaient rassura Mace. Ils ne faisaient que passer.

Whie et Caleb émergèrent de derrière un bâtisse en ruine, secouant la poussière de leurs vêtements. Depa, quant à elle, affichait un air inquiet en quittant sa cachette.
- Vous pensez qu’ils sont au courant ? demanda-t-elle à Mace.
- Je ne pense pas non, répondit-il. Mais nous ne devons pas nous attarder. Les murs ont des oreilles et notre présence sera révélée d’une manière ou d’une autre aux autorités. A nous de faire en sorte que ce soit le plus tard possible.
- Notre meilleure chance, c’est de gagner ces montagnes, dit Whie en désignant la carte affichée sur son datapad. Même si nous n’y trouvons pas les Partisans, ce sera toujours un refuge pour la nuit. Nous ne pouvons pas nous permettre de retourner à Lessu. Le nombre de soldats y est trop élevé.

Mace approuva de la tête.
- Si nous ne trouvons pas les Partisans, nous nous rendrons à Nabat. J’ai encore des contacts là-bas. Ils pourront nous aider.

Depa acquiesça et entreprit de rassembler ses quelques affaires. Mace resta là, à écouter le vent lugubre dans ses oreilles. Le Sénat avait fait une terrible erreur en n’envoyant pas d’aide dès le premier appel au secours du peuple Twi’lek. Sidious se fichait d’eux. Même si leur espèce venait à disparaître, il y aurait toujours d’autres peuples pour être envoyés sur Ryloth et récolter les épices. La main d’œuvre ne manquait pas.

Mace durcit le regard. Quelque chose avait changé dans la Force. Une présence. Pas les soldats, non. Quelqu’un d’autre. Pas une seule forme de vie. Plusieurs. Et ils arrivaient vite.

Mace se tourna vers Depa. La Maître Jedi l’avait senti elle aussi.
- Quelqu’un approche.
- Ils sont nombreux, informa Whie en consultant son datapad. Je repère sept véhicules, des speeders pour la plupart.

Mace regretta que le jeune Jedi ne puisse déterminer ces informations sans son datapad. Il aurait dû s’appuyer davantage sur la Force. C’était peut-être un excellent bretteur mais son intérêt pour la technologie freinait ses progrès. Mace se plongea dans la Force et étendit sa perception aux speeders en approche. Il n’y avait que des Twi’leks dans ces véhicules. Mâles et femelles. Tous étaient armés.
- Les Partisans, annonça-t-il.

Les trois autres Jedi se mirent immédiatement sur leur garde. On ne savait pas de quoi pouvaient être capables ces rebelles. Les speeders entrèrent dans le village et se stoppèrent à quelques mètres de Mace. Le Maître Jedi ne reconnut pas Cham parmi les Twi’leks présents. Il devait être resté à son refuge. Un des Partisans descendit de son speeder et ôta le foulard qui lui recouvrait la moitié de son visage. c’était un Twi’lek âgé d’une cinquantaine d’années, à la peau bleue si pâle que Mace devina qu’il était malade. Le long de sa tempe courait une vilaine plaie qui avait mal cicatrisée.

Mace fit un pas en avant et une dizaine de fusil-blaster se braqua sur lui.
- Je suis Mace Windu, fit-il sans cesser d’avancer. Je suis Maître Jedi. J’ai été envoyé ici pour prendre contact avec votre leader, Cham Syndulla. Nous sommes là pour vous aider, ajouta-t-il.

Le Twi’lek le jaugea de la tête au pied d’un regard suspicieux. Puis, sans un mot, il fit signe à une Twi’lek à la peau orangée de s’approcher d’eux. Celle-ci s’exécuta et jeta quatre morceaux de tissus aux pieds de Mace.
- Mettez ça sur la tête, lâcha-t-elle. Cham veut vous rencontrer.

***


Lorsque Mace descendit du speeder qui l’avait amené, son premier réflexe fut d’enlever la cagoule qu’on l’avait forcé à porter. Il n’en eut pas le temps. Poussé en avant par une main invisible, il fut entraîné dans ce qu’il devina être un tunnel. Il décida de ne pas faire d’histoire. La Force l’avait déjà aidé à suivre sans mal le chemin qu’ils avaient emprunté. Ils se trouvaient à quelques kilomètres au sud de Rhovari, probablement dans une des montagnes de la chaîne que Mace avait perçu quelques instants plus tôt.

Il suivit le mouvement sans rien intenter. Les Twi’leks n’avaient pas pris la peine de les délester de leurs sabres lasers. Les cagoules ne faisaient sûrement partie que d’une mise en scène destinée à donner le ton. Mais Mace ne se fit pas avoir par l’illusion. Toujours plongé dans la Force, il suivit le contour des murs, percevant chaque goutte d’eau, chaque excroissance de pierre qui s’offrait à lui. Ils s’enfonçaient dans la montagne, juste assez profondément pour ne pas être débusqués par les forces de la République.

Mace sentit bientôt qu’il pénétrait dans une pièce relativement large. Il perçut la lumière vacillante au plafond, les silhouettes des Twi’leks présents. Ses compagnons Jedi ne le suivaient pas. Au milieu des individus autour de lui, il en distingua un qui retint son attention. Cham. Sa voix parvint aussitôt à ses oreilles.
- Serd, je t’avais dit de les traiter en amis.

L’intéressé ne répondit pas, mais Mace le sentit bouger à côté de lui, parler dans son propre langage.
- Peu importe, fit Cham. Il sait parfaitement où il est de toutes façons. N’est-ce pas, Maître Windu ?

Mace interpréta cette question comme le bon moment pour ôter sa cagoule. L’air entra à nouveau librement dans ses poumons. A sa droite, le dénommé Serd ne broncha pas. Il l’observait, comme s’il craignait qu’il ne tente quelque chose d’insensé. Mace s’éloigna et salua les quelques Twi’leks présents. La pièce était large et mal éclairée. En son centre, quelques tables, quelques chaises. Cham était assis sur le dossier de l’une d’elle. Une chose frappa Mace immédiatement. Ils étaient tous armés. Même les plus jeunes. Parés pour tout combat imminent.
- Vous n’étiez pas au rendez-vous, débuta Mace sans ton de reproche.

Cham laissa échapper un petit rire ironique.
- Vous avez croisé la patrouille de soldats qui nous précédait. Je suppose que cela est suffisamment valable, comme excuse.

Le Twi’lek semblait fatigué. Ses traits étaient tirés. Sa peau, d’un orange si chaleureux d’ordinaire, semblait pâle et usée. Il ne vint pas accueillir Mace d’une poignée de main. Il le regardait à peine.

Mace s’avança et s’assit sur le rebord d’une des tables. Le tissu de son poncho de réfugié remonta le long de sa jambe, révélant l’extrémité de son sabre laser.
- La République s’est enfin décidée à nous aider ? demanda Cham, et l’ironie de sa voir fit grincer plusieurs Twi’leks.
- Je ne suis pas en mission officielle, répliqua Mace. Mais je pense que nous avons un intérêt commun.

Il s’interdit de poursuivre plus loin en voyant entrer deux Tognaths dans la pièce. Chacun armé d’un long fusil, ils se placèrent à l’extrémité de la pièce, leurs yeux de métal rivés sur Mace. Leurs appareils respiratoires – les Tognaths respiraient mal dans une atmosphère trop riche en oxygène – se divisaient en deux tubes qui disparaissaient dans leur dos.
- Edrio et Benthic, expliqua Cham. Leur planète a été perdue par les Séparatistes au profit de la République Démocratique. Autant dire que ce n’est pas pour le mieux.

Mace acquiesça, gardant un œil sur les Tognaths. Ils n’avaient pas l’air menaçant, mais ils ne semblaient pas amicaux pour autant.
- Il y a un homme sur cette planète que je recherche. Si nous arrivons à le stopper, cela peut être aussi bénéfique pour vous que pour la République, poursuivit Mace.

Cham leva un sourcil. Il n’y croyait plus, Mace s’en rendait compte. Quelque chose avait changé. L’espoir n’était pas aussi présent. Il se battait, mais pour quelle cause ?
- Vous voulez parler du type qui se balade avec un sabre laser rouge ? fit quelqu’un dans l’assemblée.

Mace acquiesça et chercha qui lui avait répondu mais Cham l’interrompit d’une voix rauque et pleine de colère.
- Il se fait appeler Dark Xabron, expliqua-t-il.

Mace mémorisa son nom. Dark. Cet homme était bel et bien un Sith.
- Ce n’est pas la première fois qu’il vient sur Ryloth, mais cette fois, il a juré de nous détruire.
- C’est lui que nous cherchons, répondit Mace.

Une voix en Tognath s’éleva, et un Twi’lek traduisit presque immédiatement.
- Il n’est pas facile à atteindre, fit celui qu’on appelait Edrio. Et il n’est pas seul sur Ryloth. Ils sont trois avec lui.

Trois ? Mace n’eut pas le temps de poser sa question. Un déflagration fit sursauter toute l’assemblée. Le regard rivé vers l’ouverture de la pièce, Mace vit surgir un jeune Twi’lek à la peau rougeâtre.
- Cham ! Hurla-t-il.On est attaqués !

Mace n’hésita pas. Il ôta son poncho et dégaina son sabre avant de s’élancer à la suite du jeune Twi’lek.
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 894
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Terre
 

Messagepar Niobi » Sam 24 Nov 2018 - 15:10   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Oh yeah, de l'action au prochain chapitre ! :cute:
"A l'écran, sur le corps du seul personnage d'Obi-Wan, peut ainsi se lire toute l'histoire de Star Wars." L. Aknin - Star Wars, une saga, un mythe (2015).
- Mastery of the self is the only mastery that matters -
Niobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1938
Enregistré le: 08 Sep 2015
Localisation: [どこ?いつもの場所に いる] Coruscant - Jedi Temple, Room of a Thousand Fountains.
 

Messagepar Notsil » Sam 24 Nov 2018 - 15:12   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Ca promet du lourd tout ça !
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2191
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar L2-D2 » Sam 24 Nov 2018 - 15:47   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Chapitre 5 lu !

Je me disais bien que ce terme de "Partisans" m'évoquait Saw Gerrera... et si lui est absent, certains de ses hommes sont bien présents dans ce Chapitre, et ça c'est bien cool ! Du coup, à la place des Partisans de Gerrera, ce sont les partisans de Syndulla. Bien vu ! :jap:

Et on apprend davantage sur Dark Xabron, notamment sur le fait qu'ils sont trois ! La République Démocratique aurait-elle mise en place l'Inquisitorius ? :sournois: Ou alors Palpatine a-t-il définitivement abandonné la Règle des Deux ?

En tout cas, tu nous laisses en plein cliffhanger ! Vivement la suite du coup ! :oui:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4363
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Lun 26 Nov 2018 - 18:22   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

C'est lu!

Effectivement, j'avais dû raté un truc sur l'allégeance des Partisans qui sont donc bien CONTRE Palpatine. La réflexion de Depa qui était rassurée qu'Orn Free Taa ait été en sécurité m'a induit en erreur. :transpire:

Donc Cham remplace Saw à leur tête, mais on retrouve quelques têtes connues. C'est bien amené.

Et il y a trois forceux avec Xabron contre... quatre jedi si j'ai bien suivi... coïncidence? :sournois:

Vivement le chapitre suivant qui s'annonce explosif (au propre comme au figuré)!
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 344
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Ven 30 Nov 2018 - 13:46   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Bonjour à tous!
Effectivement, il y a bien 3 forceux avec Xabron et les Partisans sont bien contre la République de Palpatine :)

Niobi a écrit:Oh yeah, de l'action au prochain chapitre ! :cute:

Mon collègue Eluar fait l'ermite en ce moment, donc c'est à moi de vous présenter ce chapitre : oui, voilà de l'action! :D
Bonne lecture, et hésitez pas à laisser un commentaire!

Retour au sommaire

LIVRE III : MACE WINDU
Chapitre 6


- Là, une autre charge !

Mace dépassa Whie alors que celui-ci désactivait la bombe posée sur la paroi du tunnel. Caleb, sur ses talons, se précipita vers la seconde charge repérée. Il fallait éviter que tout le tunnel ne s’écroule. Mace ne s’attarda pas sur eux. Sabre au point, il se lança à l’extérieur. Il se trouvait à flanc de montagne. Se raccrochant au roc le plus plus proche de lui, il entreprit de dévaler le sentier devant lui. Xabron était là, il le sentait. Comme un ouragan dans la Force, le Sith s’enfuyait rapidement. Mais Mace sentait son manque d’expérience. Il ne mettrait pas longtemps à le rattraper.

Il pivota sur la droite et coupa à travers deux énormes colonnes naturelles de roche. Il activa sa lame. Xabron ne lui échapperait pas. Il aurait sa revanche sur les Sith. Il était temps que justice soit faite pour toutes leurs actions. Courant à perdre haleine, Mace puisa dans la Force pour sauter par-dessus un bloc de pierre. Il atterrit sur ses deux pieds, avant de se lancer à nouveau dans sa course effrénée. Même si Xabron ne le menait pas à Sidious, tout ne serait pas perdu. Sidious serait privé de son apprenti. Il serait déstabilisé.

Mace glissa sur les graviers et évita de justesse un tronc mort posé en plein milieu du sentier. Il devait se concentrer. Puisant dans la Force, il gonfla ses poumons d’airs avant de sauter sur le chemin en contre-bas. Xabron n’était pas loin. Après réflexion, il était juste en-dessous de lui. Mace serra les dents et se laissa tomber un peu plus bas encore. Il n’eut pas le temps de se relever qu’une onde de Force le projeta en arrière. Son sabre s’éteignit sous le choc et roula quelques mètres plus loin.

Mace se remit vite sur pied et attira son arme à lui. La lame violette vint éclairer son visage. Il allait frapper en face de lui lorsqu’il réalisa que sa cible faisait la moitié de sa taille. Mace resta interdit. Un enfant ? Son hésitation lui fut fatale. Le Sith sortit une vibrolame qui lui lacéra la cuisse. Le Maître Jedi plia un genou. Sidious avait-il vraiment envoyé un enfant sur Ryloth ?

Il n’eut pas le temps de s’attarder sur ses traits. Le garçon revenait déjà à la charge. Mace roula en arrière et évita un nouveau coup de vibrolame. Il n’avait pas de masque. Il n’avait pas d’armure. Cet enfant n’était pas Dark Xabron. Alors qui était-il ?

Mace para un nouveau coup. L’enfant était puissant. Partagé entre deux sentiments, le maître Jedi ne saisit pas l’occasion de le blesser lorsque le garçon fit une erreur. Il était puissant dans la Force, c’était certain. Et il portait une tunique aux couleurs de Sidious. Mais ce n’était qu’un enfant. Quel âge avait-il ? Sept, huit ans ?

Invoquant la Force, Mace projeta de petites pierres sur le garçon dans le but de le mettre hors d’état de nuire sans trop le blesser. Mais le jeune humain en avait décidé autrement. Il évita les pierres qu’il ne déviait pas de sa vibrolame et se jeta sur Mace à l’aide de la Force. La maître Jedi en perdit une nouvelle fois son sabre. Il ne pouvait pas tuer un enfant. Il devait faire autrement.

Les cheveux de jais du garçon volait dans tous les sens et vinrent fouetter le visage de Mace lorsqu’il tenta d’éviter un coup du jeune humain. La maître Jedi le repoussa aisément et attira son sabre à lui. Il devait capturer l’enfant, découvrir ce qu’il savait. Il se plongea dans la Force et perçut clairement la présence du garçon. Une présence noire et brute. Mace n’avait rencontré ce genre de présence qu’une fois dans sa vie. Mais si celle du garçon était moins puissante que celle d’Anakin, elle était autrement plus sombre. La rage la dominait, la pliait à sa volonté. Elle faisait de la Force son esclave. Mace saisit le regard du garçon et ce qu’il y vit le troubla. Un feu y brûlait, ce feu doré de la rage qui habitait les utilisateurs du côté obscur. Ce garçon n’était pas un Sith. Mais il en deviendrait un.

Mace n’hésita plus. Arme au poing, il s’élança vers le garçon. Il ne put pas l’atteindre. Une série de tirs lasers l’en empêcha. Faisant tourbillonner sa lame devant lui dans le but de se protéger, Mace vit le garçon s’enfuir dans un chasseur que le Jedi ne reconnaissait pas. L’instant d’après, il avait disparut dans le ciel de Ryloth.

***


- Seulement deux blessés, et leur pronostic vital n’est pas engagé, déclara Ayo, la Twi’lek médecin du groupe.

Cham acquiesça mais garda un air préoccupé. Le rapport suivant lui fit froncer les sourcils encore un peu plus.
- Ils ont exécuté Ourdi et Bentham, annonça l’un des « Deux-Tubes ».

Mace reconnut au manteau qu’il portait qu’il s’agissait de Benthic. Le Tognath semblait consterné. Serd s’approcha.
- Nous avons entendu un message sur les ondes publiques ce matin. Ils savent que les Jedi sont ici, dit-il. Ils menacent de détruire complètement le complexe de Rhovari s’ils ne quittent pas Ryloth.

Mace ignorait ce qu’était le complexe de Rhovari, mais c’était suffisamment important pour que Cham fronce de nouveau les sourcils. Le petit attentat sur leur cachette avait ébranlé le leader des Partisans. De toute évidence les autorités connaissaient désormais l’emplacement de leurs quartiers généraux. Il ne leur faudrait pas longtemps pour les investir.
- Commencez l’évacuation, ordonna Cham. Serd, je veux que tu supervises le déplacement des armes. Je veux que tout soit dispersé aux points 74 et 85. Benthic, je veux que tu préviennes tes contacts de Lessu. Nous organiserons la riposte dès que tout le monde ici sera en sécurité.

Mace résista à l’envie de s’interposer. Organiser une riposte ne ferait qu’aggraver les choses, mais Cham semblait déterminé.
- Ciblez l’ambassade républicaine, cette fois-ci. Je veux des plans d’attaque d’ici moins de quarante-huit heures.

Le Tognath marmonna un ‘oui’ avant de disparaître dans les tunnels. Serd le suivit presque immédiatement. Mace s’installa sur une des chaises de la salle.
- Une attaque pareille va mettre beaucoup de vies en danger, Cham.

Le Twi’lek se tourna violemment. La colère pouvait se lire dans ses yeux.
- Qu’est-ce que vous en savez, Jedi ?

Mace ne broncha pas. Il maintint le menton haut et le regard plongé dans celui de Cham.
- Vous vivez dans votre petite République dorée. Nous, on trime sous une dictature. Nos vies sont déjà en danger, asséna-t-il.
- Nous pouvons vous protéger.
- Vraiment ?

Cham eut un rire sarcastique.
- Comme vous nous avez protégé lors de la première réplique ? Comme vous avez protégé ma petite Hera ?

Mace ne se souvenait pas d’Hera. Pas avant qu’il ne mentionne son prénom. Il se rappela petite Twi’lek à la peau verte, son sourire en voyant son père et son regard inquiet à chaque bombe qui explosait dans les environs. Cham avait perdu sa fille. Mace soutint le regard du rebelle. Qu’avait-il à perdre dorénavant ?
- Nous avons été envoyés pour…
- Vous avoir ici pose plus de problème que cela n’en résout, l’interrompit Cham. Repartez dans votre précieuse République, ajouta-t-il d’un ton mordant. Cela nous donnera au moins un peu de répit avant la prochaine attaque.

Mace ne répondit pas tout de suite. Le Twi’lek était sur les nerfs, et provoquer une dispute ne ferait pas avancer les choses. Il vit passer une file de soldats rebelles qui entraînaient les enfants et les vieillards vers une des sorties secrètes de la planque. Tôt ou tard, Sidious enverrait Xabron ici, et ce dernier éliminerait tout ce qui se trouverait sur son passage. Le maître Jedi appuya ses avant-bras sur ses genoux, l’air songeur.
- J’ai trouvé le responsable de l’attaque d’aujourd’hui, dit-il.

Ils n’avaient toujours pas abordé ce point. Xabron était-il vraiment un enfant ? Si c’était le cas, qui était donc l’homme de l’hologramme qu’Obi-Wan avait reçu ? Un des fameux Inquisiteurs dont on doutait jusqu’à l’existence même ?
- C’était un enfant, ajouta-t-il. Il n’avait même pas dix ans.

Cham sembla se calmer un instant. Il s’appuya contre le mur de la pièce et se mit à jouer avec un petit blaster posé là.
- Nous le connaissons, dit-il. Ce n’est pas Xabron, si c’est ce que vous vous demandiez.

Mace absorba l’information. Xabron était donc bien l’homme de l’hologramme. Alors qui était cet enfant ? Sidious recrutait-il désormais dès le berceau ?
- Il est avec Xabron, cependant, ajouta Cham. D’après nos informations, il réalise des petites missions ici et là. Il est doué, ça c’est sûr. Lui et les deux autres savent ce qu’ils font lorsqu’ils s’en prennent à nous.

Mace tiqua. Les deux autres ? Cela faisait deux fois qu’il entendit parler de compagnons de Xabron. Il exprima sa pensée à haute voix. Cham se décolla du mur et reposa le blaster sur une des tables.
- Nous ne connaissons pas leurs noms. Ce sont des sous-fifres, très probablement. Ils ne font rien de leur propre initiative. Mais ils sont efficaces. Et ils manient le sabre, aussi.

Mace leva un sourcil. Décidément, cette visite sur Ryloth, s’avérait très instructive. Il associa aisément ces bretteurs aux inquisiteurs dont on rapportait les rumeurs. Jusque là, le Conseil Jedi n’y avait jamais vraiment ajouté foi. Le Sénat, lui, niait totalement leur potentielle existence. Seule la Chancelière Amidala accordait le bénéfice du doute à ceux qui disaient avoir rencontré ces hommes. Qui étaient-ils ? Des bretteurs hors-pairs ou bien des utilisateurs de la Force ? Où avaient-ils été recrutés ? Tout au fond de lui, Mace sentit le doute lui monter au cœur. Une dernière question subsistait. Une question qu’il n’osait passe poser, de peur de découvrir la vérité. Et si ces Inquisiteurs étaient d’anciens Jedi ?

Mace repoussa ce raisonnement. Il devait rester concentrer. Xabron et ses sbires seraient bientôt là. Depa, Caleb et Whie aidaient déjà les Twi’leks à fuir leurs quartiers généraux. Mais Mace ne comptait pas quitter Ryloth. Il se leva et s’approcha de Cham.
- Voilà ce que je propose, avança-t-il. Mes compagnons vont quitter Ryloth. Dès que vous serez en sécurité, ils prendront le premier cargo pour Coruscant.

Cham hocha la tête.
- Entendu.
- Mais pas moi.

Le Twi’lek leva un regard interloqué vers le Jedi.
- Je vais rester ici. Xabron et ses soldats seront bientôt là, c’est certain. Ils vont venir faire le ménage, envoyer un message clair. Je serai là pour les accueillir.
- C’est risqué, répondit Cham.
- Peut-être, répliqua Mace, mais en cas de réussite, cela nous bénéficie tous les deux.

Il vit Cham réfléchir un instant à sa proposition. Mace savait qu’il ne refuserait pas une opportunité de voir un de leurs ennemis tomber. Qu’il reste ou non, les Partisans poursuivraient leur combat. Autant avoir un allié.
-Vous êtes tout seul sur ce coup là, Jedi, lâcha Cham.

Mace acquiesça. Ils avaient un accord. Il devait maintenant se préparer à recevoir Xabron.
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 894
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Terre
 

Messagepar L2-D2 » Ven 30 Nov 2018 - 14:22   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Chapitre 6 lu !

Ouh là, les Jedi faisaient jeu égal avec les Sith/les Inquisiteurs/les utilisateurs du Côté Obscur de la République Démocratique... Mais si Depa, Caleb et Whie s'en vont, Windu se retrouvera seul face à eux ! Et une petite phrase me fait peur, celle où, décrivant Windu, tu expliques qu'il aurait sa revanche sur les Sith ; je crains que Mace ne se perde dans cette affaire ! :(

Et donc, l'un des acolytes de Xabron est un enfant... Bien trouvé, mais assez choquant, du coup ! Je me demande bien de qui il peut s'agir, en admettant bien sûr qu'il soit quelqu'un de connu, ce que rien ne garantit ! :paf: En tout cas, la réaction de Mace face à l'enfant Sith est très bien décrite, on a l'impression d'être plongé dans les pensées du Maître Jedi. Cette description des reflets dorés des yeux du jeune garçon, voilà qui fait froid dans le dos !

Vivement la suite ! :oui:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4363
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Lun 03 Déc 2018 - 12:55   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Enfin lu!

Très intéressant le nouvel acolyte de Xabron. C'est osé ce que vous tentez avec ce personnage et je me réjouis d'en apprendre plus sur lui dans les chapitres suivants.

Quant à Mace, il a vraiment l'air en équilibre entre obscurité et lumière, ce qui correspond assez bien au personnage. Maintenant qu'il va se retrouver seul, je suis curieux de voir ce qu'il vas se passer. :sournois:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 344
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Barya Mach » Mar 04 Déc 2018 - 18:26   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Salut, je tenais à vous encourager moi aussi.
Je n'avais pas encore eu l'occasion de lire vos chapitres, je viens donc de rattraper mon retard. Je n'ai pas encore commencer le livre III mais ça ne vas pas tarder. :D

J'aime beaucoup l'idée de base de cette infinitie et j'avais hâte de voir la déconfiture de Sidious suite à l'échec de l'ordre 66, n'en déplaise à DarkGaga. :wink: Super la fin du livre I qui offre enfin une vie de famille à Anakin. J'ai hâte de lire comment il s'en sort à élever ces garnements. Je me prend même à espérer que vous inverserez les rôles, c'est-à-dire que ce soit Leïa qui prenne la relève de son père et Luke qui suit les traces de sa mère en politique. J'avais trouvé ce fan-art il y a quelques temps et j'avais bien aimé le principe. :)

lukepoliticien.jpg


Petit bémol, je trouve dommage que le point de vue de chaque livre se concentre sur un seul personnage. Star Wars ça passe d'un personnage à un autre, qu'importe le camp. Le chapitre sur l'ordre 66 aurait mérité un point de vue chez les Jedi en plus. Mais je comprend le choix et je suis d'accord avec Niobi quand elle dit que ça renforce l'angoisse et l'ambiance.

Voila... c'est génial. Continuez comme ça. :oui:


Je file lire le livre III.

Edit:

Ça y est! Retard rattrapé.
J'ai tout adoré. Mace qui commence à sombrer du coté obscur (enfin j'en ai l'impression), Obi-wan qui passe de temps en temps voir la famille Skywalker (je l'imagine un peu en tonton sympa qui arrive les bras chargés de cadeaux :transpire: ), les Jedi qui commencent à remettent leur ordre en question et les inquisiteurs.

A l'arrivé du gamin sith j'étais en train de chercher qui ça pouvait bien être. J'ai pensé à Han, je crois que je suis allé chercher trop loin. :paf:
Modifié en dernier par Barya Mach le Mer 05 Déc 2018 - 10:17, modifié 1 fois.
Barya Mach
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 202
Enregistré le: 21 Nov 2016
 

Messagepar Notsil » Mer 05 Déc 2018 - 9:28   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Hum, intéressant... un gamin Sith et Windu qui reste en solo...

Ca augure du bon ça ^^ (enfin peut-être pas pour Windu ^^).
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2191
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar LL-8 » Sam 08 Déc 2018 - 0:12   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Que de commentaires !
Alors déjà, merci à tous pour vos retours ça fait plaisir. Certains ont des idées précises sur ce qui pourrait se passer :sournois:

Et bienvenue par ici Barya Mach! Ravis que tu aimes l'histoire.
Pour ce qui est des points de vue des personnages, il y a plusieurs raisons au choix de un livre = un personnage.
La raison principale, c'est de limiter les personnages et les points de vue, d'abord pour ne pas perdre le lecteur, mais aussi pour garder un fil directeur consistant entre les chapitres. Ça permet aussi d'éviter les personnages qui n'apparaissent que pour une scène avant de complètement disparaître de l'histoire.
Cependant, tu as raison, Star Wars, c'est une histoire qui se vit à plusieurs, et donc c'est pour ça qu'on alterne les points de vue. Le challenge, c'est aussi de proposer de l'originalité, d'où l'ordre 66 vu par Tarkin.

Voilà, j'espère que vous aurez apprécié cette parenthèse sur les choix des auteurs ^^ Trêve de bavardages, vous vouliez de l'action, en voilà :) bonne lecture :D

Retour au sommaire

LIVRE III : MACE WINDU
Chapitre 7


Les tunnels des anciens quartiers généraux des Partisans semblaient lugubres lorsque personne n’était là pour les égayer. Mace sentit des gouttes d’eau s’écraser sur son crâne nu. Il devait s’éclairer à la lumière de son sabre. Cham avait préféré rester prudent. Les générateurs d’énergie avaient été coupés ; ceux encore en bon état avaient été emmenés par les Rebelles.

Le Jedi avança encore sur quelques mètres. Ses bottes crissaient sur les graviers du tunnel. Il atteignit bientôt la salle principale du réseau souterrain. Tables, chaises, ustensiles et provisions : tout avait été évacué. Ce qui n’avait pas pu être emporté avait été détruit, l’objectif étant de ne pas laisser quoi que ce soit à l’ennemi. Pas un indice, rien. La salle avait été complètement vidée.

Mace désactiva la lame de son sabre et se retrouva plongé dans l’obscurité complète. Il devait patienter jusqu’à ce que Dark Xabron se manifeste. Le Jedi mit ce temps à profit pour méditer. Il se plongea entièrement dans la Force. Il pouvait encore percevoir les présences des Twi’leks dans la salle. Il pouvait distinguer leurs regards inquiets, leurs muscles contractés sous l’effet de l’angoisse. Une autre présence se manifesta à lui.Une présence plus ancrée dans la Force. Ses trois compagnons.

Depa, Caleb et Whie étaient repartis la veille, à l’aube, en direction de Nabat. Mace leur avait fourni les coordonnées de son contact. Ils réussiraient à regagner Coruscant sans problèmes. Leur mission était simple : il devaient informer le Conseil de ce qu’ils avaient découvert sur Ryloth. Mace savait qu’Obi-Wan saurait utiliser ces informations à bon escient.

Caleb avait été le plus réticent à quitter la planète. Il était encore jeune, plein de fougue. Il était persuadé du bien fondé des idées de Mace. Mais le maître Jedi ne pouvait pas se permettre de le garder avec lui sur Ryloth. Non seulement le jeune homme n’avait pas l’expérience nécessaire, mais il lui fallait également un atout sur Coruscant.

Mace s’en voulut de raisonner de la sorte. Mais il n’eut pas le temps d’analyser ses remords. La Force venait de l’avertir d’une présence. Dark Xabron était là.

Mace empoigna la garde de son sabre laser sans l’activer. Il ne devait pas révéler sa présence immédiatement. Il se plaqua contre le mur et se mit à l’affût du moindre bruit. Rien ne lui parvint. Il devait s’appuyer sur la Force. Il perçut quatre formes de vie. Il connaissait la plus jeune d’entre elles : le garçon qu’il avait affronté deux jours auparavant. Mace ne s’attarda pas sur lui. Il n’y avait que quatre personnes. Pas un soldat. Xabron était venu seul avec ses inquisiteurs.

Une série de bips robotiques parvint aux oreilles de Mace. Ils avaient un droïde sonde avec eux, et il se dirigeait droit sur lui. D’un pas souple et silencieux, le maître Jedi se décolla du mur et le longea pour parvenir dans le tunnel. Il se fia à la Force pour guider ses pas. Il ne devait pas se faire repérer par le droïde s’il voulait garder l’effet de surprise.

Le maître Jedi se déplaça rapidement et sans un bruit. Des bruits de voix lui parvinrent soudain. Déformées par des vocodeurs, il reconnut néanmoins une femme et un homme. L’enfant n’était pas avec eux. Ils passèrent à deux mètres de Mace, dans un tunnel parallèle sien. Le maître Jedi eut à peine le temps de saisir leurs silhouettes à l’embranchement. L’homme était fin, svelte et élancé. La femme, à peine plus grande que lui, était tout aussi élancée. Les deux portaient un casque qui leur cachait le visage. Mace ne découvrirait pas leurs traits aujourd’hui. Une chose l’avait vraiment marquée : tous deux s’éclairaient à l’aide de lame écarlate.

Le maître Jedi envisagea de s’engager à leur poursuite. Il n’aurait pas de mal à les mettre hors d’état de nuire. Ils ne l’avaient pas même pas repéré dans la Force. Mais il se retint en sentant une nouvelle présence. Le quatrième homme. Dark Xabron. Celui-ci ne s’était pas enfoncé dans les tunnels. Il restait à l’entrée du refuge. Mace décida d’aller à sa rencontre. L’autre l’avait repéré aussi, il le savait. A quoi bon attendre ?

Le maître Jedi arriva bientôt à la sortie. Il n’activa pas sa lame en découvrant l’homme qui l’attendait. Campé sur ses deux pieds, il portait la même armure que sur l’hologramme. Son visage était caché par un masque sombre. Ses mains, croisées dans son dos, étaient invisibles aux yeux de Mace.
- Enfin nous nous rencontrons, Jedi.

Sa voix, déformée par le vocodeur, était grave et suave, telle un poison. Mace saisit plus fermement son sabre dans sa main.
- Dark Xabron. Vous allez payer pour les crimes commis sur ce sol.
- Ce sol appartient à la République Démocratique, répliqua le Sith, et je suis l’autorité de la République. Que me reprochez-vous exactement, Jedi ? Vous n’avez aucun pouvoir ici.

L’approche purement légale du Sith surprit Mace. Il s’attendait à plus d’animosité de la part de Xabron. Mace activa sa lame. Un vrombissement familier se fit entendre et une lueur violette éclaira la pièce, projetant des ombres et des reflets sur le masque de Xabron.
- Vous et Sidious allez payer pour les crimes infligés à la galaxie.

Le Sith s’esclaffa sous son masque.
- Comme vous avez essayé de faire payer mon maître ?

Mace grinça des dents. Les souvenirs de son échec avec Sidious lui revinrent en mémoire. Il vit Xabron décroiser les bras et passer la main dans la haut de son dos. Il en retira un sabre pour le moins original. La garde de l’arme était simple – un cylindre de métal, classique – et doublée d’un demi-cercle de métal protégeant l’extérieur de la main de celui qui la tenait. Xabron l’activa et une lame écarlate apparut. Le rouge se mélangea au violet, et les ombres sur les murs se firent plus menaçantes. Mace se prépara à attaquer mais le Sith ne semblait pas décidé. Il joignit les mains sur son arme et le demi-cercle de métal se compléta en un cercle plein. A l’autre extrémité du sabre, une seconde lame apparut. Mace recula d’un pas. Il devait revoir sa stratégie de combat.

Le Sith fit pivoter son sabre devant lui, jusqu’à ce que l’arme se lance dans un tourbillon sans fin. Les deux lames se mélangeait dans un cercle écarlate qui semblait impénétrable. Puis, sans autre préambule. Xabron se jeta sur Mace.

Le maître Jedi leva sa lame devant lui et bloqua l’attaque. Le double sabre se figea. Xabron retira sa lame et chercha une faille sur la droite. Mace para chacun de ses coups. Il puisait dans la Force pour limiter la perte de son énergie. Xabron était puissant – pas aussi puissant que Sidious, mais suffisamment puissant pour pousser Mace dans ses retranchements.

Les deux adversaires échangèrent plusieurs coups, jusqu’à ce que Xabron pousse Mace à quitter les tunnels. La lumière du jour éblouit un instant le maître Jedi, qui esquiva de justesse la lame du Sith. Il s’en tira avec un égratignure sur l’épaule. Xabron, lui, ne semblait pas se plaindre du soleil. Il sauta en contre-bas, là où Mace avait atterrit. Son masque lui donnait un avantage certain. Conscient de cela, Mace se donna un nouvel objectif. Il voulait voir les traits de son assaillant.

Les bottes crissant sur le gravier, il se jeta sur lui et fouilla dans les recoins les plus sombres de son âme pour atteindre Xabron. Ce dernier para les deux premières attaques mais fut vite contraint à mettre le genou à terre. Mace, envahi par la Force, plaça sa lame droit devant lui et éventra le masque du Sith. Xabron grogna et repoussa le sabre de Mace avant de se mettre en sécurité à quelques mètres de lui.

Il se tenait droit, mais la moitié supérieure de son masque avait volé en éclat. Il ne lui servait plus à rien. De sa main libre, le Sith le retira et le jeta au sol. Ses traits apparurent clairement sous la lumière du soleil de Ryloth. C’était un Pau’an. Sa peau, d’une pâleur extrême, était striée de tatouages rouge sang. Ses yeux, aussi rouges que la braise, luisaient au fond de deux orbites sombres. Il retroussa les lèvres et laissa apparaître des dents aiguisées, toutes convergeant vers un même point.

Mace leva son sabre en face de lui de manière à le tenir en respect. Il connaissait cet homme. Il chercha dans sa mémoire. Son nom ne lui revenait pas. Mais il se souvenait de lui. Bon sang, qui était-il ?
- On ne se rappelle pas mon nom, Maître Windu ? ricana le Sith.

Il avançait vers lui, son double sabre levé en position d’attaque. Son armure noire était blanchie par la poussière rocheuse des montagnes. Il eut un sourire ironique.
- Moi je me souviens de vous. Je me souviens de vous tous.

L’aura du Côté Obscur qu’il dégageait gagnait en épaisseur au fur et à mesure qu’il parlait. Mace pouvait percevoir la colère et la rage qui l’habitaient.
- Dites-moi, Jedi, comment va Jocasta ?

A la mention de ce nom, un flash passa devant les yeux de Mace. Il se souvenait de lui. Il le revoyait au Temple. Il pouvait se remémorer le nombre incalculable de fois où il était venu demander à avoir accès aux archives Jedi. Il n’y était pas autorisé. Pourquoi ? Un nouveau flash ouvrit les yeux de Mace. La vérité lui revint en mémoire. Ce Pau’an avait été Jedi. C’était un garde du Temple. Tout devenait clair. Un flot de questions envahit le cœur de Mace.
- Pourquoi ? hurla-t-il. Pourquoi avoir trahi ton Ordre ?

Nouveau rire sarcastique de la part du Sith.
- Vous ne faîtes pas le poids, grinça-t-il. Je connaissais la vraie nature de Palpatine bien avant vous. Combien de temps a-t-il fallu pour que vous ouvriez les yeux ?

Il fit tournoyer son sabre, créant un effet de lumière écarlate.
- L’Ordre Jedi est voué à disparaître, ajouta-t-il. Sidious, lui, a tout compris. Les Sith ne sont pas les esclaves de la Force. Il la plient à leur volonté. Dites-moi, Windu, connaissez-vous la vraie puissance de la Force ?

C’en était trop. Mace puisa plus profondément encore dans la Force et se jeta sur Xabron. Ce dernier sembla surpris mais ajusta immédiatement sa technique de combat. Pendant un moment, Mace enchaîna les attaques et s’acharna sur le Sith. Il ne cherchait plus de failles. Il voulait juste l’anéantir. Cet individu avait trahi l’Ordre. Les conséquences d’un tel acte étaient désastreuses.

Le Sith faiblissait. Il ne faisait pas le poids face à la puissance du vaapad. Mace avait eu le dessus sur Sidious, comment Xabron pouvait-il penser qu’il tiendrait face à lui ? Mettant tout son poids sur son sabre, Mace s’acharna jusqu’à briser le cercle de métal qui entourait l’arme du Sith. L’une des deux lames écarlates disparut dans un bruit familier. Xabron écarquilla les yeux, et le maître Jedi vit la stupeur dans ses yeux.

D’un coup de genou, il fit plier Xabron. Il le dominait. Il avait gagné. Il désarma le Sith sans difficultés. L’autre resta à genoux, interdit. Une étrange lueur passa dans son regard doré. Mace ne s’en préoccupa pas. Il allait amputer Sidious de son bras droit. Levant son sabre au-dessus de sa tête, le maître Jedi s’apprêta à exécuter le Sith.

Il allait abaisser sa lame lorsque une onde de force vint secouer son corps. Perdant l’équilibre, il abaissa sa lame. Le sabre traversa la chair de Xabron. Le Sith hurla de douleur, et se tint son moignon droit de sa main valide. Mace n’eut pas le temps de poursuivre son œuvre. La femme qu’il avait vu un peu plus tôt se jeta sur lui, arme au poing.

Fatigué par son précédent combat, Mace se donna juste la peine de parer les coups de la femme. Cette dernière hurla à l’homme qui venait d’arriver sur les lieux.
- Appelle les renforts ! On s’en va !

Mace serra les dents. Ils n’allaient pas s’enfuir comme ça. Pas cette fois. Pas encore. Il redoubla d’intensité et mit toute sa force dans son arme. La femme casquée repoussa ses attaques avant d’envoyer une onde de Force dans sa poitrine. Mace vola dans les airs et s’écrasa sur la roche. Il avait probablement une vertèbres cassée. La douleur se répandit dans tout son corps. Malgré tout, le maître Jedi se remit sur pied. Attirant le sabre qu’il avait perdu dans sa chute, il se précipita vers les Sith. Mais un tir de couverture l’empêcha de s’approcher trop près.

Une canonnière surgit du contre-bas de la montagne. A son bord, des stormtroopers en armure noire tentait de l’atteindre. Mace pesta. Il devait se mettre à couvert. Il n’était pas en état de s’occuper d’autant d’hommes.

Il vit Xabron, son moignon entre les mains, se faire escorter dans la canonnière. A ses côtés, l’homme et la femme casquée. Dans le cockpit du vaisseau, Mace aperçut le regard furtif de l’enfant qu’il avait combattu. Il se fixèrent quelques secondes, puis la canonnière s’éleva dans les airs, avant de plonger vers la plaine.

Mace resta un instant assis par terre. Le silence était retombé sur la montagne. On pouvait à peine entendre le vent hurler dans les hauteurs du pays. Le maître Jedi se permit de souffler. Il avait échoué, de nouveau. Sidious était encore hors de portée, intouchable. Mais il en avait appris beaucoup aujourd’hui. Désormais, il connaissait ses adversaires. Il désactiva sa lame. Il était temps de rentrer sur Coruscant.
"Only a Sith deals in absolutes." - Obi-Wan Kenobi
FanFic' : Toujours en mouvement est l'avenir
Nouvelles : Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 894
Enregistré le: 28 Déc 2015
Localisation: Terre
 

Messagepar Notsil » Sam 08 Déc 2018 - 13:05   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Joli combat ^^ Mace va-t-il comprendre que seul il aura du mal ? ^^

Hâte d'entendre son rapport :)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2191
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar L2-D2 » Lun 10 Déc 2018 - 12:45   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Chapitre 7 lu !

Superbe duel entre Mace Windu et Dark Xabron, un duel attendu depuis le début de ce Livre III ! :love:

Mace remporte une victoire, certes, mais il n'a pu achever son adversaire... dont il a cependant déterminé l'identité. Reste à connaître celle de ses alliés : s'agiraient-ils des deux Inquisiteurs de la saison 2 de Rebels ? Si oui, reste à déterminer celle du jeune garçon. Se pourrait-il qu'il s'agisse du jeune Ezra ? A moins que ce dernier ne soit trop jeune à ce moment de la chronologie... :?

En tout cas, vivement la suite pour savoir comment Mace va réagir ! Il était prêt à achever un adversaire désarmé, montrant qu'il n'a rien retenu de sa leçon face à Sidious. Qu'en sera-t-il désormais ? :sournois:
La Force est avec moi, et je fais corps avec la Force ; et je ne crains rien parce que tout est tel que le veut la Force - Mantra des Gardiens des Whills

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4363
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Jeu 13 Déc 2018 - 21:12   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

C'est lu!

Pas grand chose à dire de plus que L2. On a enfin le duel attendu et un Mace qui n'a rien appris de son affrontement avec Palpatine. Il glisse toujours plus vers une voie dangereuse.

J'ai bien aimé la scène d'avant duel où Mace allume son sabre le premier. Cela m'a rappelé Luke dans ESB qui est, par deux fois, le premier à se préparer au combat contre un adversaire plus calme.

Quant à l'enfant, vous cultivez le mystère et le faites apparaître juste ce qu'il faut. Impatient d'en savoir plus sur lui ! :)
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFic': Vauriens et hors-la-loi
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 344
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Niobi » Ven 14 Déc 2018 - 0:03   Sujet: Re: Toujours en mouvement est l'avenir

Lu !

Beau combat, bien décrit, ni trop long ni trop court. Et l'issue finale est bien choisie. :oui: Je la trouve équilibrée et intéressante.
"A l'écran, sur le corps du seul personnage d'Obi-Wan, peut ainsi se lire toute l'histoire de Star Wars." L. Aknin - Star Wars, une saga, un mythe (2015).
- Mastery of the self is the only mastery that matters -
Niobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1938
Enregistré le: 08 Sep 2015
Localisation: [どこ?いつもの場所に いる] Coruscant - Jedi Temple, Room of a Thousand Fountains.
 

Précédente

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations