StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Un passage obligé
 

Après la sortie officielle de l'Episode IV en 1977 et l'importance des produits dérivés sous licence Star Wars, il semblait logique qu'un jeu de rôle reprenant l'univers de la saga sorte rapidement. De nombreux éditeurs de jeux de simulations tentèrent de faire paraître Star Wars sous forme de jeu, comme SPI qui n'a pas attendu en sortant dès 1979 un jeu de rôle reprenant le concept du space opera : Freedom in the Galaxy. Mais tout ceci n'avait rien d'officiel...

Les éditeurs de jeux de rôle ne se pressent pourtant pas au portillon, et il faut attendre 1987 pour que l'un d'entre eux se décide à reprendre la licence. La machine est lancée !

Trente ans plus tard, les éditeurs se sont succédés pour former les trois grandes étapes du JdR Star Wars :

  • West End Games (1987-1998)
  • Wizards of the Coast (1999-2010)
  • Fantasy Flight Games (depuis 2011)

Tous les ouvrages relatifs aux jeux de rôle Star Wars sont bien évidemment répertoriés dans notre base de données dédiée !

2. L'ère West End Games: le système D6
 
Gary Gygax


En 1987, la licence Star Wars côté JdR est donc lancée, et c'est West End Games (surnommé WEG par les initiés) qui obtient ce graal tant convoitée. Le succès du jeu de rôle Star Wars: The Roleplaying Game édité par WEG est immédiat. A tel point que la traduction française sortira seulement un an après par l'intermédiaire de l'éditeur Descartes !

Quelles sont les raisons de ce succès ? Plusieurs raisons sont avancées :

- contrairement aux autres jeux de rôle orientés science-fiction, tout le monde connaît l'univers de Star Wars. Il n'est pas nécessaire de se palucher des livres épais pour entrer dans l'univers. Exemple : le premier jeu de rôle SF Metamorphosis Alpha en 1975, variante futuriste de Dungeons & Dragons, n'eut pas de succès. Donc la première qualité de ce jeu de rôle est d'être très accessible en terme de background.

- autre point concernant l'accessibilité du jeu de rôle Star Wars, le système de jeu est très souple et facile à utiliser. Il est basé sur le dé à 6 faces - fer de lance de WEG. D'où le terme de système D6. Dans le manuel de base, ce système de jeu est expliqué de manière très pédagogique et devient donc très abordable pour les maîtres du jeu et les joueurs débutants.

- l'approche du jeu de rôle est très cinématographique, c'est-à-dire que les joueurs sont incités à réaliser des actes de bravoure et à faire des actions très peu réalistes, comme au cinéma. Le MJ, lui-même, est décrit comme un metteur en scène. Pendant le déroulement du jeu, il intervient entre deux scènes pour dire "fondu en noir" et narrer une action se passant à l'autre bout de la galaxie.

- ce jeu de rôle a été très rapidement traduit dans d'autres langues, dont le français, ce qui a permis de toucher un public plus large que les rôlistes anglophones.

- depuis la première version de ce système de jeu, West End Games sortit plusieurs dizaines de suppléments en ayant l'autorisation de puiser dans la richesse des archives de LucasFilm mais devant tout soumettre à approbation avant publication. De ce fait, toutes les informations présentes dans ces livres recevaient l'estampille "Officielle" et augmentèrent la richesse de l'univers. On peut donc dire sans hésiter que même pour le non-fan de Jeu de Rôles, cette édition (et la suivante) représente une mine d'informations sur la Trilogie (comme le Trilogy Source Book par exemple).


Toutes ces raisons ont conduit WEG à devenir l'éditeur de jeux sous licence le plus rentable. Ce dernier a d'ailleurs édité d'autres licences également à succès, dont Indiana Jones et Ghostbusters. Un tel succès n'a pu qu'inciter WEG à sortir un nombre faramineux de suppléments (plus de 120 !), une deuxième version du manuel du joueur en 1992, puis une seconde édition révisée pendant l'été 1996 : Star Wars RPG, seconde édition révisée et développée.

Malheureusement, en 1998, suite à une mauvaise gestion financière, WEG perd la licence Star Wars si lucrative.

3. L'ère Wizards of the Coast : le système D20
 
Gary Gygax


L’année suivante, la licence Star Wars passe dans le giron du mastodonte Wizards of the Coast (WotC pour initiés), devenu le premier éditeur de jeux au monde grâce notamment au jeu de carte Magic. Avec la sortie de L'Épisode I : La Menace Fantôme, la venue de nouveaux fans en effet va permettre de relancer l'usine.

WotC, dont le jeu de rôle phare était Advanced Dungeons & Dragons 3ème édition (3.5 pour les puristes) sous système D20 (basé sur un dé à 20 faces), va appliquer ce système tel quel à Star Wars. Cela obligea l'achat du nouveau manuel des joueurs ainsi que tous les suppléments afférents.

Pari tenu, car de manière à ne pas se mettre les anciens adeptes de WEG trop à dos, un système de conversion des fiches de personnage du D6 au D20 fut intégré à la fin du manuel des joueurs (mais pas dans sa deuxième version) et mis en ligne sur le site web de WotC sous forme de logiciel de conversion. De plus, lors du développement du livre, WotC ouvra un forum où chaque aficionado de WEG ou les simples fans de JdR tentés par l'aventure Star Wars pouvaient venir donner leur avis ou des conseils sur le système à mettre en place. Ainsi, on retrouve effectivement une portion des règles de WEG dans le jeu de WotC qui tient compte dans une certaine mesure des souhaits des joueurs du monde entier. Le site internet de WotC a également été largement utilisé comme support de publication pour de nombreux articles liés au JdR Star Wars, que vous pourrez aisément (re)lire via les archives du web.

En 2010, après une grosse dizaine d'années de bons et loyaux services, WotC annonce le non-renouvellement de son contrat avec Lucasfilm. La licence est prête à tomber entre de nouvelles mains.

A noter qu'après plusieurs annonces de traduction par l’éditeur Asmodée (Siroz), l'idée de faire une version française du jeu de rôle version WotC a été malheureusement définitivement abandonnée.

4. L'ère Fantasy Flight Games
 

En août 2011, l'éditeur Fantasy Flight Games (FFG pour les intimes) annonce sa reprise de la partie de la licence Star Wars. Il faudra attendre encore un an, en août 2012, pour que l'éditeur lance la nouvelle vague de jeux de rôle autour de la saga. Actuellement, trois jeux sont en cours de développement chez l'éditeur :

  • Aux Confins de l'Empire, ou Edge of the Empire en VO (depuis 2012), qui se déroule dans les zones reculées de l'Empire et met en scène des contrebandiers, mercenaires, chasseurs de prime ou explorateurs.
  • L'Ere de la Rébellion, ou Age of Rebellion en VO (depuis 2014), qui se déroule durant la guerre entre l'Empire et la Rébellion et met en scène des soldats, pilotes, artilleurs, espions ou diplomates.
  • Force et Destinée, ou Forces and Destiny en VO (depuis 2015), qui met en scène des êtres sensibles à la Force pendant les premiers temps de l'Empire.

La version française de ces jeux est éditée par Edge, dont la branche en charge de Star Wars devient en 2017 FFG France.

5. Le jeu de rôle vu par les litteux
 

Vous n'avez jamais aimé les jeux de rôle ? Le simple fait d'imaginier passer des heures assis autour d'une table suffit à vous donner la nausée ? Nous pouvons le comprendre. Mais ne partez pas si vite ! Les ouvrages de JdR pourraient tout de même vous intéresser !

Les jeux de rôle Star Wars ont en effet très vite dépassé le cadre du simple jeu. Il n'est pas rare de voir des lecteurs assidus de l’Univers Étendu totalement hermétiques à ce type d'activité se plonger dans les multiples guides de JdR (et notamment les fameux sourcebooks), qui ne se contentent bien souvent pas d’assurer de simples scénarios de JdR, mais développent surtout des aspects méconnus et inédits de l'univers Star Wars.

Ces ouvrages viennent apporter du contenu inédit et exclusif portant le plus souvent sur un thème donné, mais s'inscrivent aussi parfois en compléments d'oeuvres à succès. C’est ainsi qu’en 1992, un grand nombre de fans ayant apprécié la trilogie de romans La Croisade Noire du Jedi Fou s'est rué sur son « extension », le Heir to the Empire: Sourcebook. Bien qu’intégralement basé sur l’idée du jeu de rôle qui montait en flèche à cette époque, ce guide offre également moultes détails sur la Flotte Katana et l’implication des contrebandiers durant le conflit opposant les forces du Grand Amiral Thrawn à la Nouvelle République. Un an plus tard, une autre œuvre fondatrice a eu droit à son guide, avec la sortie du Dark Empire: Sourcebook. Les révélations sont poussées encore plus loin avec par exemple, la présence de Sate Pestage auprès de Palpatine, tandis que ce dernier était censé avoir été assassiné par Delak Krennel quelques mois auparavant. Un véritable background a ainsi été développé autour de sa survie, ce qui n'est pas pour nous déplaire !

Amateurs d'univers étendu, gardez bien à l'esprit que ces ouvrages font partie intégrante de la littérature Star Wars ! Ce sont de véritables viviers d'anecdotes, alors n'hésitez pas à aller les parcourir ;)

<< Page précédente
Page suivante >>
Publicité