StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Comment Star Tours peut-il rendre malade ?
 

« Mon fiancé adore cette attraction, sauf qu'à cause d'un problème d'équilibre de son oreille interne, il est malade en sortant ! ».
Ce commentaire est courant, et certaines personnes supportent mieux les loopings de Space Mountain que le parcours (comparativement léger) de Star Tours. En fait, le cerveau gère mal ces mouvements "sur place" typiques des simulateurs, c'est pour cela que beaucoup de gens se sentent mal après...

2. Le (véritable) modèle réduit du simulateur
 

repliqueComment Janick, étudiant en Mécanique et Automatismes Industriels et accesoirement apprenti au service Maintenance Attractions de Star Tours, est-il devenu permanent au service Maintenance Cinéma de l'ensemble du parc ? En réalisant une réplique à l'échelle 1/12ème du Starspeeder, pardi !

Comprenant toute la technologie nécessaire, ce mini-simulateur de vol fonctionne exactement comme l'original. Grâce au service Maintenance Audio, même Rex, le pilote, récite son texte en parfaite synchronisation avec les mouvements de la cabine ! Le projet de Janick n'a mis qu'un an à se concrétiser grâce à l'entraide des employés de Disneyland Paris. Alors que Janick s'occupait d'assembler la réplique (pièces, câblages & connexions électriques), son tuteur de stage a conçu l'hydraulique, les Ateliers, et les Ateliers Centraux ont réalisé la soudure, la cabine en bois et la décoration. Ce simulateur permet de faire des tests, de résoudre les problèmes de l'attraction sans avoir à bloquer une cabine. Il parait aussi que certains touristes intergalactiques l'ont aperçu dans les coulisses du Star Tours...

Félicitations à Janick pour cette petite merveille, et gageons qu'un jour il nous invitera à embarquer dans son simulateur...Star Tours 2, ou 3 ? :-)

Janick, si tu me lis, je serai ravi de te questionner sur le sujet...

3. Hidden Mickeys
 

Les Hidden Mickeys sont des clins d'oeil à la célèbre souris cachés dans toutes les attractions Disney par les concepteurs, et une véritable chasse pour les parconautes (fans de parcs d'attractions, dans ce cas là Disney).

  • L’une des femmes sur la vidéo d’embarquement possède deux ‘brioches’ (un peu à la Princesse Leia) sur la tête. Au final, cela ressemble beaucoup à un hidden Mickey.
  • Un Mickey entier se cache dans cette même vidéo : un Ewok y tient une petite poupée du personnage emblématique. C’est juste avant que la dame nous demande de mettre « tout vos bagages à mains sous votre siège ». ;-)
  • Attention, mauvais yeux s’abstenir : la première fois que l’on saute en vitesse lumière, des étoiles dessinent la tête de Mickey (au milieu, dans le haut de l’écran). Hum…
  • Sur la moitié basse des contrôles du cockpit du vaisseau (les commandes du Capiaine Rex), certains boutons s’allument (en vert) sporadiquement, formant un Hidden Mickey.
4. Anecdotes en vrac
 

 

Le jour de l’ouverture de Star Tours (en Californie), Disneyland a offert aux premiers visiteurs une montre digitale. Celle-ci porte comme inscription ‘Disneyland - Star Tours Inaugural Flight, January 1987’, et possède à l’arrière un copyright Disney/Lucasfilm de 1986.

----------------------

Nathy, ex-Cast Member à Star Tours
Pour l’ouverture du parc en 1992, de nombreux ‘peoples’ furent invités à Disneyland Paris…
« Toutes ses personnalités ne m'impressionnaient guère.... Toutes sauf une que je n'attendais pas..... j'ignore pourquoi, j'imaginais qu'il ne sortait jamais de son domaine, en Amérique.

J'étais, autrefois, une fan de Star Wars. C'est pourquoi j'avais tant insisté lors du casting pour être à Star Tours...C'était le matin du 10 avril, il n'y avait presque personne dans l'attraction, les guests arrivaient au compte gouttes.

Je partais en break, et je suis passée devant le ‘grouper’ (poste où on répartit les voyageurs)..... Et qui je vois juste derrière, dans la file d'attente ..... Alors que personne ne l'avait reconnu bien sûr ... GEORGE LUCAS EN PERSONNE !!!! Nez à nez !!!! À un mètre de moi !!!!! C'était dingue, il était là, incognito, même pas accompagné !!!!!!

Après un premier instant, pétrifiée, je n'ai rien trouvé de mieux à faire que de m'enfuir dans la tour pour aller y crier tout mon soûl !!!! Le cast member de la tour, Lionel, a cru que j'étais devenue folle à lui hurler comme ça dans les oreilles ! ....

Depuis, je me demande souvent si cette fameuse tour est finalement aussi insonorisée que je le pensais à l'époque !!!! J'ai bien peur que toute l'attraction, y compris George Lucas lui-même, m'ait entendu .... La honte ....Bref, après m'être un peu calmée, je suis ressortie voir où il était... Il attendait pour faire le vol, avec ses deux filles et un ami, sur la cabine 1.... Je n'ai pas osée y aller... Pour lui dire quoi ?....De la tour je l'ai vu faire le vol (rangée 4 siège 3 en partant de la sortie ...), mais j'ai pas pu m'empêcher de l'attendre à la sortie.... J'aurais aimé qu'il m'accorde, ne serait-ce qu'un sourire. Mais non, il a fait mine de ne pas me voir et il est parti rapidement. Lui aurais-je fait peur ?


Et pour un des passages de Michaël Jackson :
« (…)Bref, quand il est arrivé à Star Tours, tout son petit cortège était sur les dents. On nous a demandé de bloquer les guests (visiteurs) aux tourniquets de la zone d'embarquement, le temps de le "jeter" dans la cabine 6. Puis, à la fin du vol, nous étions 3 CM pour faire bloc dans le couloir de sortie pour que les gens partent bien dans la bonne direction... C'EST à DIRE à L'OPPOSé DE MICHAEL !

Après sa visite dans la VIP room, ses sbires se sont empressés de l'évacuer par les coulisses. Là, en bas de l'escalier au bout du couloir, attendait une grosse voiture où il pourrait enfin respirer. Mais le vol de la cabine 2 venait de se finir, et plusieurs personnes avaient eu le temps de l'apercevoir ! Nous avions toutes les peines du monde à les contrôler, l'un de mes collègues leur disait que c'était un sosie.....

À court d'idée, j'ai même commencé un gros bobard ! Je leur disais que c'était le procédé 3D de Captain EO qui avait été étendu au reste du parc.... Bref, je sortais n'importe quoi pour gagner du temps.... Et à ma grande surprise, certains m'ont cru !
Finalement, ils sont partis et le couloir s'est vidé. Par curiosité, nous avons été voir par la porte des coulisses si Michaël était parti... Et quelle ne fut pas notre surprise de voir la voiture prise d'assaut par les Cast Members !!! Ils étaient une quinzaine vautrés sur la voiture en train de crier.... Au grand désespoir de nos managers ! La honte. »

----------------------

Accidents ?
Rumeur ou intox : « Je n'ai pas les détails EXACTS mais le Cast Member en question a ouvert les portes de lui-même depuis le Starspeeder, si je me souviens bien. Enfin, il y a eu une erreur humaine sûrement couplée à un problème technique, mais heureusement plus de peur que de mal (les guests ont ceci dit eu la peur de leur vie en voyant le préposé à la cabine tomber dans le vide). Et il y a bien 3/4 mètres entre le simulateur et le sol. Résultat : dents cassées. »

Autre témoignage : j'ai eu un accident ; le simulateur s’était bloqué et le film tournait toujours ! C’était marrant, mais pas pour la petite fille qui pleurait a côté de moi ! Au bout de 10 minutes, le simulateur s’est remis en route et on a eu une tasse du roi lion pour se faire pardonner.

-------------------------

Enfin, un commentaire qu’ont dû se dire un bon nombre d’enfants : « Pour ce qui est de l'idée du choix de voyages vers plusieurs planètes, c'est marrant car quand j'étais petit, à mes premières visites, j'étais persuadé que selon la navette qu'on prenait, la destination changeait !!!....Et puis en fait non ! Quelle déception ! » ;-)

5. Petits secrets
 
  • Le ‘fuel tanker’ (transport de pétrole, l’espèce de train jaune), que votre vaisseau manque de percuter à la fin du film, possède sur le côté un signe à la « matériaux dangereux » et un numéro d’enregistrement. Cette immatriculation est en fait le numéro de téléphone de LucasFilm (enfin, celui de 1986 ;-)). Ce véhicule porte aussi les initiales du maquettistes qui l’a conçu.
  • Avant que Michael Eisner prenne la tête de Disney, on a proposé le poste à George Lucas… ;-)
  • La première fois que les noms Disneyland & StarWars se trouvèrent côte à côte, ce fut pour des versions racontées de la trilogie, publiées par Disneyland Records…
Publicité