Trahison
  • Titre original Betrayal
  • Genre Roman
  • Série L’Héritage de la Force (Vol. 1)
  • Univers Legends
  • Année et période +40 (Héritage)
  • Auteur(s) Aaron Allston
  • Couverture Jason Felix
  • Traducteur(s) Gabrielle Brodhy
  • Synopsis : Pour éviter qu’une rébellion éclate, l’Alliance Galactique décide d’imposer une présence militaire considérable aux planètes qui s’opposent à elle. Corellia est désignée comme première étape de cette démonstration de force, mais la contre-offensive ne se fait pas attendre. A présent, le spectre d’une nouvelle guerre civile apparaît distinctement entre récalcitrants et loyalistes. Pourtant, de chaque côté, on cherche encore à privilégier la parole aux armes, mais ces initiatives sont balayées par des actes de sabotage. Déterminé à démasquer les coupables, Jacen se lance dans sa quête de vérité, aussi choquante soit-elle. De son côté, Luke est rongé par d’inquiétantes visions qui lui annoncent la venue d’un être ténébreux, s’apprêtant à frapper tel un esprit vengeur.
  • Note du staff SWU
     (50 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (76 % - 5 commentaires)
     (60 %)
    I La qualité d’écriture

    Aaron Allston se débrouille bien mais m'a beaucoup moins enthousiasmé que l’auteur des précédents romans : Troy Denning (trilogie Dark Nest). Le pauvre Denning et ses insectes, je les ai détesté ces nids et leurs descriptions, et pourtant tout le reste était aux petits oignons et je finissais les bouquins avec un appétit bien plus grand qu'à la fin de Betrayal. Denning était plus drôle, plus osé, mettait plus d'entrain dans toutes ses scènes de dialogues ou d'action. D'un point de vue dramatique, Allston s'en tire mieux mais il a la vie facile vu les personnages qui sont impliqués et les affrontements qui prennent place, beaucoup plus « sensibles » que dans Dark Nest. Les scènes "clés", celles des « affrontements-explications » décisifs qui dénouent les intrigues (pour Betrayal, je pense aux évènements qui concluent le roman, sur l'astéroïde) étaient beaucoup plus intenses que ce que nous offre ici Allston.

    II L’intrigue sujette à discussion

    L’intrigue n’est pas flamboyante à l’issu de ce roman. Certaines situations sont peu originales, démarrer sur la dynamique d’une galaxie au bord de la rupture politique, cela fait désormais 10 ans qu’on nous le fait (NJO et prélogie). Le retour de certains personnages est bien senti, d’autres moins (Trackhan). Cependant, le pitch vaut ce qu'il vaut, le livre vaut ce qu'il vaut, mais ce n’est jamais que l’ouverture d’un cycle de neuf romans. Un peu de recul est nécessaire : Vecteur Prime est-il exactement représentatif des 18 livres qui lui ont succédé ? La situation évolue drastiquement entre Point d'Equilibre, Etoiles après Etoiles, et La Force Unifiée. C'est le principe du cycle, chaque livre doit se suffire à lui-même mais leur portée réelle ne peut être mesurée qu'après avoir laissé passer au moins la première année (accessoirement le bon moment pour arrêter si on le souhaite).

    Donc, pour en parler un peu, tout de même, de cette intrigue. Elle m’est apparue très mature par rapport à d'autres choses que j'ai pu lire dans la franchise, autant dans le fond du sujet que dans sa mise en scène. Mais c'est aussi manichéen, voir enfantin, par rapport à ce que l'on peut voir ailleurs. Le background sociologique de Corellia est grossièrement esquissé, mais jamais réellement approfondi. On sait que les Corelliens sont fiers, indépendants, courageux, bon pilotes. Mais ce n’est jamais que quatre traits de caractère vaguement clichés. Il en va de même pour l’origine des velléités d'indépendance de Corellia. Qu'y a-t-il concrètement ? Je cite l’auteur : "vous voulez être indépendants, militairement, et en même temps toucher les avantages financiers de la GA" !? C’est très light ça, c’est un peu la géopolitique pour les nuls. Pour ce que j'en sais, un système qui a été isolé durant des années avec le Diktat, qui a du se plier à certaines exigences de Palpatine (en termes de contribution économique et autres) pour ne pas être asservit, a tout intérêt à jouer le jeu de la GA, d’échanger etc. Et en aucun cas de faire cavalier seul. Donc tout cela me semble quelques peu caricatural. Là où Aalston manœuvre intelligemment, c'est que l'on comprend rapidement que c'est l'affaire de quelques hommes qui manipulent la situation à leur avantage, que la majorité des Corelliens n'y est pour rien.

    III. Des personnages à approfondir

    Aborder les personnages et leur évolution, c’est aussi évoquer Dark Nest. Nombre de lecteurs se sont demandés sont utilité entre la fin du NJO et le début de Legacy of the Force. Ma réponse est simple : il est toujours possible de lire un roman seul, c’est la règle de base de l’écriture. Cependant, il y a au moins quatre personnages (et pas des moindres) pour lesquels il est indispensable d'avoir lu Dark Nest si l’on souhaite bien comprendre les tenants et aboutissants de leur situation au début de Betrayal : Jacen, Ben, Jaina et Zekk. L’auteur s’y attarde très peu, plus on avance dans l’UE, plus les auteurs présupposent que les lecteurs ont lu d’autres romans et son familiers, voire très familiers, avec les personnages.

    Rapidement, évoquons le traitement de certains des personnages clés :
    Han et Wedge, parfait. C'est avec ces deux là, les vieux briscards, que Allston a vraiment rattrapé le coup niveau écriture. L'esprit y est, l'humour, le dynamisme. On est en terrain connu, on est dans un "vieux pot", et pourtant c'est là qu'Allston est le plus à l'aise pour écrire les personnages.
    Luke et Mara sont plats, évidemment j’ai envie de dire. C’est un peu un état de fait qui remonte au début du NJO pour Mara, et un peu plus tard pour Luke (avec des beaux coups d'éclat, c’est tout de même Luke). Ce sont deux personnages lisses là où Han est tout en aspérités, ils sont parfaits et maîtres d'eux-mêmes là où Han (et même Leia, et bien sûr les enfants) sont pleins d'humanité, et de faiblesses.
    Je pense que c'est cet incapacité à exploiter Luke et sa femme qui a conduit à mettre le personnage de Jacen en avant de cette façon.
    Jacen et Ben, puisqu'on y est, sont très bien pour une amorce de cycle où ils vont avoir le premier rôle. Individuellement, ils suivent le rôle qu'on leur a assigné dans cette "tragédie", mais en temps que duo, on a du mal à les positionner. On ne sait pas très bien comment les apprécier par rapport à la comparaison inévitable Anakin-Obi-Wan qui eux étaient plus "lisibles". Sont-ils proches ? Jacen se sacrifierait-il pour Ben ? Leur relation est-elle filiale comme Obi-Wan et Anakin, ou très formelle du fait de la présence permanente de Luke ? Allston ne répond pas à ces questions légitimes, espérons que ça viendra ensuite.

    Je choisis de ne pas parler du « Méchant » car à ce niveau de la saga il n'y a que de la spéculation à faire. Ou de l’information, mais pour ceci reportez-vous au dossier SWU et aux différente sources de spoiler. Pour ainsi dire, chaque mot que le Méchant a prononcé, chaque théorie, chaque concept, chaque révélation, pourrait être un mensonge selon moi. Le Méchant, que l’on appellera Darkie, apparaît comme une pompe à retcon (retouche de la continuité, modifications des évènements passés), ce qui ne manque pas de faire frémir les fans les plus assidus. Simplement, tant qu’il n’aura pas dévoiler un peu plus son jeu… c’est très spéculatif. En effet, il faudra que Darkie montre un peu plus d'entrain à ses manipulations et à sa cause, parce que là c'est verbeux, c'est mortel. On ne l'aime pas, on ne le déteste pas, on ne rigole pas devant ses coups machiavéliques. Pour l’instant, Darkie, c'est le Bernard Pivot de l'Ordre Sith…
  • 28/08/2012
     (40 %)
    "Trahison" n'est pas le meilleur livre pour commencer dans l'univers étendu. Si on ne connaît pas les personnages, les espèces, l'historique, les vaisseaux… c'est pas évident et l'intrigue, un peu complexe pour un début d'histoire, ne nous y aide pas.
    On finit quand même par rentrer dans l'histoire mais il faut s'accrocher. Les habitués n'auront aucun souci, les néophytes: prenez votre courage à deux mains parce que la suite vaut le coup!
    Un premier épisode un peu complexe mais qu'il est nécessaire de lire pour ne rien rater de l'intrigue principale de la saga!
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

61 membres le possèdent (qui ?)
42 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité