Invincible
  • Titre original Invincible
  • Genre Roman
  • Série L’Héritage de la Force (Vol. 9)
  • Univers Legends
  • Année et période +41 (Héritage)
  • Auteur(s) Troy Denning
  • Couverture Jason Felix
  • Traducteur(s) Laurent Queyssi
  • Synopsis : La Guerre entre l’Alliance Galactique et la Confédération Corellienne atteint son point culminant. Sur Nickel One, base de l’usine de munitions Verpine, Jacen Solo assemble une flotte qui pourra détruire la coalition Jedi. Mais même avec les troupes des Vestiges de l’Empire sous son commandement, il pourrait bientôt se retrouver désavantagé. Luke Skywalker sait que les Jedi ne pourront jamais sortir vivant de leur base secrète de Shedu Maad sauf s'ils chassent et tuent Jacen Solo. Ayant terminé sa formation avec Boba Fett, Jaina Solo prend conscience qu’elle est la seule personne à pouvoir stopper son frère. Maintenant, seul un choc fatal entre le Seigneur Noir des Sith et le Sabre des Jedi pourra mettre un terme à cette guerre…
  • Note du staff SWU
     (85 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
     (70 %)
    Pour cet ultime tome de la saga Legacy of The Force, Denning nous offre une conclusion assez percutante. Ce roman ne répondra certainement pas à toutes les attentes des fans, on y reviendra, mais il assume le ton et l’ambiance assez durs de LOTF jusqu’au bout.

    Au programme de cette dernière ligne droite, Jacen regroupe ses forces après le carnage de Fondor et malgré la sécession de Niathal, il est toujours largement la force dominante de la galaxie grâce à de nouvelles alliances. En parallèle, il a institué un véritable duel mystique avec Luke à travers la Force afin de déterminer qui à l’ascendant sur l’autre. A un niveau un peu plus « réel », Jaina conclut sa formation avec Boba Fett et doit définir la meilleure stratégie pour éliminer son frère.

    Attaquons d’emblée sur ce dernier point, l’axe majeur du roman. Ceux qui espéraient encore que Jaina n’était qu’une diversion, une première étape avant qu’on ait le droit à un grand rebondissement final, peuvent faire le deuil. Denning joue la carte Jaina jusqu’au bout, il immerge le lecteur dans la tête de son héroïne, avec ses doutes, ses craintes, sa tristesse et celle de ses parents, mais avant tout sa détermination. Ce parcours qui conduit à la confrontation est par ailleurs jalonné de passages centrés sur Jacen au cours desquels, plus qu’une exposition au côté obscur, l’auteur s’attache surtout à affiner le parcours de son personnage, à montrer ce qui fait de lui un Sith pas comme les autres. Les duels entre les jumeaux sont à la hauteur de la complexité de leurs sentiments, ils sont tendus, violents, et personne ne s’en sort indemne physiquement comme psychologiquement. Au final, cette partie de l’histoire est réussie sans jamais offrir de l’inattendu.

    Ce qui n’est pas le cas de Luke. Denning réussi selon moi un tour de force énorme. En termes de narration, il est confronté à un problème simple : Luke intervient, il bat Jacen, happy-end, solution de facilité. Luke intervient, bat Jacen, passe du côté obscur, impossible dans Star Wars. Luke n’intervient pas et on va dire qu’il ne sert à rien. C’est la quadrature du cercle et pourtant l’auteur s’en sort brillamment. Luke prend les choses en main, démontre qu’il est toujours le patron, est forcé à des prises de positions moralement discutables, mais ne règle pas tout, tout seul, et n’écrase pas ses compagnons par sa présence.

    Les autres personnages à jouer un rôle actif sont essentiellement le cercle Skywalker-Solo, Tahiri, et la famille Fett. Denning les traite avec un succès variable. Han et Leia sont relativement passifs, ce qui laissera l’impression que les évènements les affectent peu. Personnellement, j’aurais tendance à penser que le couple est plutôt bien cerné par l’auteur, ces deux là ont fait le deuil de leur fils depuis longtemps, ont déjà pleuré beaucoup de proches et à ce stade de l’histoire, je trouve que c’est un bon moyen de monter à quel point ils sont usés. Ben est aussi très présent et il en prend encore plein la tête : le triptyque espionnage-capture-torture est un peu devenu son quotidien. Pour cette fin de saga, Denning ne rate pas l’opportunité de lui offrir une belle (dans le sens « évidente », mais pas forcément « intéressante ») ouverture, ce qui encore une fois était un peu inévitable vu qu’il incarne désormais le futur de la famille. Reste les Fett (et les Mandaloriens en général) qui évoluent dans ce roman, encore plus que d’habitude, les coui**** à la main. Ils en prennent littéralement plein la tête, c’est cool, mais à leur sujet le plus agréable reste le traitement de leurs relations avec les Jedi. Avec le traitement de Luke, c’est certainement le point que j’ai trouvé le plus brillant car je craignais vraiment que par le biais de Jaina, on voit Boba Fett perdre un peu de son intégrité et devenir un nouvel allié de circonstance vidé de sa rancœur par la « bonté » des Jedi comme tant d’autres. Heureusement, il n’en est rien.

    En conclusion, le point fort de ce roman, exactement à l’image de tout Legacy of the Froce, est aussi son point faible : la faible implication des personnages extérieurs à la famille Skywalker-Solo. Ce phénomène atteint son paroxysme dans Invincible puisque Niathal qui est au cœur de l’histoire depuis le départ est totalement ignorée. Deux remarques à ce sujet. Tout d’abord, il faut reconnaître qu’on a beau introduire tous les personnages qu’on veut (le Nouvel Ordre Jedi), ce sont toujours les Skywalker-Solo qui finissent le travail à la fin. Sur ce point, le parti pris de Legacy of the Force permet de gagner du temps, d’offrir une histoire un peu plus intimiste et d’approfondir (parfois trop) les personnages. Selon moi, c’est tout à fait honorable. Ensuite, il y a bien sûr une stratégie éditoriale qui est d’en garder sous le coude pour le roman Millenium Falcon qui servira d’épilogue à la saga. Le principe ne me pose pas de problème, on est toujours libre de lire ou pas, en revanche cette démarche nuit un peu à la tenue de Invincible et c’est très regrettable. Les éditeurs ont poussé la démarche tellement loin qu’on a un réel sentiment d’inachevé à la fin du roman et c’est dommage que ce soit le dernier sentiment que l’on conserve de cette saga.
  • 28/08/2012
     (100 %)
    La conclusion remarquable d\'une saga sanglante et incroyable! Le tragique est à l\'honneur et on est déçus de voir la fin arriver.
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

55 membres le possèdent (qui ?)
38 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité