Enfer
  • Titre original Inferno
  • Genre Roman
  • Série L’Héritage de la Force (Vol. 6)
  • Univers Legends
  • Année et période +40 (Héritage)
  • Auteur(s) Troy Denning
  • Couverture Jason Felix
  • Traducteur(s) Guillaume Le Pennec
  • Synopsis : Tandis que Luke est accablé par le chagrin, Jacen Solo renforce rapidement son pouvoir, et entame le plan censé l'amener aux commandes des Jedi. Convaincu qu'il est le seul capable de sauver la galaxie, Jacen ne s'arrêtera devant rien pour accomplir ses objectifs, y compris piéger ses propres parents.

    La Confédération Rebelle terrée dans le Noyau en vue d'une attaque de Coruscant et les Jedi assiégés, Luke se doit quant à lui de réaffirmer ses positions. Lui seul peut mener les Jedi à travers cette crise, même si cela signifie résoudre le problème le plus compliqué qu'il ait jamais eu à affronter. Doit-il alors combattre aux côtés de son neveu Jacen, un tyran aux commandes de l'Alliance Galactique, ou se joindre plutôt aux rebelles pour anéantir le régime qu'il a aidé à créer ?
  • Note du staff SWU
     (90 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
     (80 %)
    Troy Denning a la lourde de tâche de nous exposer le contre coup de l’évènement dramatique survenu au cours de Sacrifice, le précédent roman de ce cycle. Le risque évident de ce type de situations est la décompression après le climax dramatique, mais avec Inferno, l’auteur se sort plutôt très bien de cet exercice périlleux. Sans bénéficier de l’attente énorme qui guide le lecteur de Sacrifice qui sait qu’un personnage de premier plan a de fortes chances de ne pas voir la fin du livre, Denning parvient à rebondir sans s’appesantir sur la disparition d’un des héros.

    Rebondir est le maître mot tellement LOTF était critiquable jusqu’ici pour certaines longueurs dans le déroulement de l’intrigue. Cette fois-ci, l’équilibre qui était en vigueur depuis que Jacen avait décidé de suivre la voie de Lumiya, et surtout depuis qu’il avait commencé à commettre des actions largement controversées, est renversé. Les Jedi ne sont plus passifs face à Jacen, ils n’attendent plus d’avoir des preuves irréfutables pour discuter de la légitimité des actions de Jacen et de sa position (depuis son coup d’Etat du dernier roman). De plus, et sans même parler du meurtre dont il est coupable, Jacen est obligé de multiplier les trahisons sur sa route, de s’opposer quasi-ouvertement aux Jedi, et ces derniers ainsi que leurs alliés vont enfin lui offrir une opposition digne de ce nom. C’est donc une première satisfaction, et sans nulle doute la plus importante : le sacrifice du roman précédent n’aura pas été un simple artifice pour créer de la tension, Denning lui donne du sens et capitalise pour propulser les protagonistes vers de nouvelles directions.

    Lorsque l’on parle de Jacen et des Jedi, autant parler de Jacen et de Luke Skywalker. Dans ce roman, Jacen est mis à mal comme jamais depuis le début de la saga, mais il n’en demeure pas moins à la hauteur du défi posé par Luke. Car en effet, Luke passe à l’action, littéralement, et décide de stopper Jacen alors que ce dernier cherche encore à manœuvrer et à tourner les derniers évènements à son avantage. Seulement, comme on l’a dit, cela ne suffit plus car il multiplie en même temps les trahisons. Entre les deux hommes se trouve la principale motivation de Luke, son fils Ben. Pour ce dernier aussi la situation évolue dans le sens où il choisit définitivement son camp, encore que cette notion est relative comme nous le laisse entrevoir l’épilogue du roman. Bref, attendez-vous à d’énormes démonstrations de Force comme on n’en avait pas vu depuis la fin du NJO. Des scènes de duels qui pas qui ne sont pas aussi rythmées que celles auxquelles nous avaient habitués les films de la prélogie, mais qui compensent largement par leur côté « tough and dirty » (sale et dur) qui en font toujours de bons moments de lecture.

    L’action se passe aussi bien sur dans l’espace, dans une propension plus importante que Sacrifice qui était beaucoup plus intimiste. L’action a pour toile de fond durant la majeure partie du roman, et c’est à ma connaissance une première dans un roman Star Wars, une gigantesque bataille spatiale. Ou plus précisément une succession de plusieurs batailles de très grande importance dont l’issue de l’une nous projette directement dans l’autre, au cours de chacune desquelles le cours de la guerre peut basculer. Le parcours des personnages principaux se déroule donc dans ce contexte, avec d’excellents passages d’action spatiale et surtout d’usage des battle-meditation qui montrent que Denning maîtrise bien son sujet.

    Concernant le panorama des personnages secondaires, au programme on trouve Han, Leia, Jaina, Zekk, Jag, Tenel Ka, Cal Omas, Kyp, Saba, Alema Rar et bien d’autres. L’importance de leurs rôles respectifs n’est pas la même, mais force est de constater que l’auteur se sert bien de ceux qu’il utilise. Tout au plus, on pourra reprocher une situation un peu déjà-vue pour Han et Leia, ce qui casse un peu l’intensité dramatique de leurs décisions. Il est aussi assez difficile de s’attacher au trio Jaina, Zekk et Jag tant leur intrigue est futile par rapport aux évènements qui se nouent par ailleurs. Cependant, les scènes de l’Académie Jedi puis celles où Jaina sans son duo de prétendants sont suffisamment dramatiques pour donner une envergure au personnage que je n’avais pas trouvé depuis un moment. Ce qui me permet de vous mentionner qu’il faut s’attendre à la disparition de personnages présents maintenant depuis de très nombreuses années dans l’Univers Etendu. Enfin, Alema Rar, dont le comportement psychotique est d’un moindre intérêt depuis deux romans, bénéficie cette fois-ci d’une intrigue qui va ravir les fans de comics Star Wars qui se demandaient depuis le lancement de… Mais chut ! Je n’en dirais pas plus ;) Les plus perspicaces d’entre vous (et même les autres) auront de toute façon compris que l’évènement attendu depuis longtemps arrive, et que c’est une toute nouvelle voie remplie d’incertitudes qui s’ouvre pour les trois derniers romans. Espérons qu’elle sera exploitée.

    Finalement, Inferno ne souffre que d’un démarrage un peu lent avec une scène d’enterrement assez confuse dans le sens ou les choix scénaristiques qui y sont faits semblent soit ne rien apporter, soit être un peu facile et nous faire passer ainsi à côté de moment qui auraient pu être bien plus touchants. Ce qui me fait également dire que malgré les éloges, Inferno restent un cran en dessous de Sacrifice qui, tout en racontant une histoire totalement différente, étaient plus rythmé du début à la fin. Ah, et aussi, mais où est Boba Fett !!??
  • 28/08/2012
     (100 %)
    Les personnages continuent leur chemin et on les suit avec grand plaisir, notamment grâce à l'auteur. Alema Rar, ma préférée, prend de l'ampleur et on veut connaitre la suite!
    L'attaque du Temple d'Ossus avec les jeunes recrues est magistrale, intense et est l'un des moments les plus palpitant de la guerre!
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

54 membres le possèdent (qui ?)
38 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité