StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Les Héros de la Galaxie
  • Titre original Galaxy of Heroes
  • Genre Jeu de rôle
  • Année de sortie 2015
  • Année et période -32 à +4 (Emergence de l'Empire)
  • Plate-forme(s) Android  iOS
  • Star Wars : Galaxy Of Heroes est un jeu sur plateforme mobile de type Jeu de rôle/RPG, développé par EA Capital Games et édité par Electronic Arts. Galaxy Of Heroes est sorti le 24 Novembre 2015 sur AndroId et IOS.
     
  • Note du staff SWU
     (70 % - Test SWU et 1 commentaire)
  • Note des internautes
     (75 % - 2 commentaires)

Introduction


Après dix ans d’absence, Star Wars signe son grand retour. Retour au cinéma, mais pas que. Depuis l’annonce d’un nouveau film pour la saga, Star Wars est sur tous les fronts. Le grand Maître qui coordonne cet ensemble n’est autre que Disney, depuis que celui-ci a mis la main sur cet univers mythique. Autant dire que le film aurait presque pu être rentabilisé uniquement grâce aux produits dérivés. Figurines, cartes, peluches, costumes, jouets, tout y passe, dont les jeux vidéo, bien sûr. 

A l’heure où les éditeurs ont trouvés la formule secrète pour rendre payant un jeu pourtant gratuit à l’acquisition, il n’était pas question de passer à côté du phénomène Star Wars. Huit jours après avoir sortie Battlefront sur PC et consoles de salon, EA s’attaque aux smartphones en sortant Star Wars : Galaxy of Heroes. Entre un jeu respectueux mais vide, voyant son contenu s’enrichir à travers des DLC couteux, et un autre sortant sur plateforme avec des micro-transactions, j’ose vous prédire que le prochain bilan financier d’EA sera loin d’être mauvais.

Mais alors, Galaxy of Heroes ne serait qu’un vulgaire jeu smartphone dans lequel on enchaine les missions sans intérêts, où on se sent obligé de payer pour pouvoir avancer et qu’on abandonne au final après seulement deux petits mois par manque de patience ou de sous sur le compte en banque ? Pas sûr. Peut-être est-il parvenu à sortir des sentiers battu, et à surprendre. Il est néanmoins nécessaire de fouiller dans les entrailles du jeu, et de le retourner dans tous les sens avant de pouvoir apporter une réponse à cette question. J’ai relevé le défi. 

Un jeu mobile pas comme les autres


1. Star Wars Pokémon


Gameplay tour par tour


Premier point agréablement surprenant, les combats sont au tour par tour. Plutôt que d’avoir un énième jeu vu de haut, où vous êtes davantage spectateur qu’acteur, Galaxy of Heroes permet au joueur d’avoir un réel impact sur la bataille. Ce n’est pas simplement de la préparation d’équipe pour la voir se faire démolir de manière passive par la suite, mais bien des tactiques à mettre en place pour arriver au bout. Cela signifie que, en fonction des choix que vous allez faire, le déroulement du combat sera différent. J’admets qu’une telle affirmation peut paraître bénigne et évidente, mais pour un jeu mobile qui se veut être une pompe à fric avant tout, il y a de quoi crier de joie quand on se rend compte qu’on va enfin pouvoir jouer (presque) comme à un vrai jeu.

Bien évidemment, cela rappelle de nombreux autres jeux au tour par tour, ici je vais prendre celui qui est une référence dans le genre, à savoir Pokémon. Vous allez réellement pouvoir gérer votre équipe et vos attaques de la même manière qu’avec vos petits monstres sur consoles portables. Parmi les similitudes, on retrouve la fameuse montée de niveaux, propre d’ailleurs à chaque RPG qui se respecte. Une ribambelle de statistiques personnelles sont consultables, mais trois d’entre elles sortent du lot. La première concerne la Vigueur, qui augmente les dégâts physique, la défense et la santé. La deuxième est l’Agilité, qui accroît la défense, et les chances de porter un coup critique physique. Enfin, l’intelligence fait grimper les dégâts spéciaux ainsi que la résistance. Votre personnage possède un multiplicateur qui lui est propre, faisant monter chacune de ses compétences plus ou moins rapidement lors d’un passage de niveau. D’autres statistiques ont néanmoins leur importance, comme la vitesse, représentée par une jauge bleue sous votre barre de vie. Le personnage attaque dès que cette jauge est pleine. Vous l’aurez deviné, plus votre vitesse est grande, plus votre jauge va augmenter rapidement.

 

2. Une montagne d’objets


Montagne d'objet


Sauf qu’en s’arrêtant uniquement à cela, on aurait vite fait le tour. Galaxy of Heroes ne déroge pas à la règle du contenu à tout va. Tout est bon pour embrouiller les esprits en mettant à disposition un panel énorme d’objets récoltables. En effet, ne vous attendez pas à avoir uniquement des crédits pour faire vos emplettes. Ils ne servent d’ailleurs qu’à augmenter le niveau, les capacités et le rang en étoile de vos poulains. L’Energie quant à elle, se dépense lorsque vous souhaiterez faire des combats. Il vous en manquera rarement, mais si vous faites malgré tout parmi des joueurs acharnés, alors vous pourrez refaire votre stock en attendant un peu, ou en les achetant avec des Cristaux. Les Cristaux donc ! En plus de leur utilité précédente, ils vous servent en plus à acheter des cartes de données pour débloquer ou améliorer un personnage, des chargements (qui permettent de collecter à leur tour d’autres objets) et à réinitialiser le délai d’attente avant de pouvoir combattre de nouveau l’équipe d’une personne en ligne. Pour acheter des cristaux, il faudra passer par votre banque, la vraie. Je n’ai pas fini. Les points d’alliance permettent d’acheter des cartes de données bronzium contenant tout un tas d’item dont la qualité est proportionnelle à celle de la carte utilisée. Les jetons d’arène servent à acquérir de nouveaux personnages et des chargements d’arène contenant des objets rares. Enfin, les tickets de simulation vous permettent comme leur nom l’indique de simuler un match. On peut acquérir la plupart de ces objets via des récompenses quotidiennes, obtenues après avoir rempli certains critères de jeu. Si vous n’avez pas tout retenu, tant pis pour vous, interrogation écrite lundi prochain.

Ce ne serait pas drôle si je vous disais qu’il n’y avait que cela. Il existe bien d’autres objets, mais qui cette fois auront un réel impact sur le jeu. En effet, grâce à ce que j’ai cité plus haut, ou bien tout simplement en terminant des combats, vous allez pouvoir collecter un certain nombre d’items. Ceux-ci seront pour la plupart à attribuer à votre personnage, au sein des six emplacements possédés par chacun d’entre eux. Ils ont pour but principal de faire augmenter les trois statistiques les plus importantes, qui sont je le rappelle la Vigueur, l’Agilité et l’Intelligence. Une fois tous les emplacements affectés, vous allez pouvoir améliorer votre Padawan. Cette amélioration vous donnera la possibilité de lui faire porter de nouveaux items encore plus performant que les précédent. Et ainsi de suite. Ceci ne représente cependant que la première manière de faire évoluer votre personnage. Il en existe trois en tout. La deuxième consiste simplement à faire monter de niveau votre personnage, grâce à ce qui est appelé des droïdes d’entrainement. Ils en existe de plusieurs types, plus ou moins efficaces. C’est-à-dire qu’un Droïde d’entrainement T4 fera monter environ quatre fois plus rapidement votre expérience qu’un Droïde d’entrainement T1. Enfin, la troisième façon d’évoluer est d’attribuer à votre personnage des éclats. Cela leur permet d’obtenir une étoile supplémentaire sur les cinq possibles, et d’apprendre ainsi de nouvelles capacités pour les combats.

 

3. Un jeu auquel on joue


Montagne d'objet


Non, vous ne passerez pas des heures, voire des jours à attendre avant de pouvoir poursuivre votre jeu. Non vous n’aurez pas cette impression d’avoir à choisir toujours la meilleure alternative pour ne pas avoir à déclencher un énième compteur de temps. Non vous ne serez pas obligé de dépenser votre vrai argent pour débloquer du contenu de qualité. Comme un vrai jeu, il va vous falloir de la persévérance, et non de la patience. De la détermination, et non un compte en banque remplit. Du plaisir, et non de la frustration. Ce jeu mobile, c’est réellement un jeu auquel on joue.

Le principe de Galaxy of Heroes est tout simple. Vous incarnez des héros rebelles, ou impériaux, et vous menez des combats les uns à la suite des autres, jusqu’à ce que vous ne soyez plus assez fort et qu’un passage par la case farming s’impose. A noter qu’il y a un nombre total de combat à disputer qui est affiché dans le menu principal. Chose d’ailleurs assez étonnante pour être relevée, puisqu’habituellement, les jeux mobiles semblent toujours durer indéfiniment afin que le joueur ne cesse jamais de vouloir jouer, évoluer, et payer. Alors qu’ici, cet opus vous montre qu’il existe une fin. C’est peut-être paradoxal, mais le fait de savoir que le jeu se termine pousse à jouer davantage. Alors que, lorsqu’on n’en voit pas le bout, on est plutôt découragé et arrêtons de jouer, surtout quand on commence à stagner.

Les combats se déroulent constamment en trois phases distinctes, où vous affronterez entre deux et cinq ennemis en même temps. Comme n’importe quel jeu au tour par tour, vous choisissez l’attaque qui convient à la situation. Bien souvent, vous avez le choix entre des attaques ciblées sur un seul personnage, une attaque avec un fort taux de coup critique, une autre qui touche tous les ennemis qui vous font face, et enfin un sort pour remettre une bonne quantité de santé à l’ensemble de votre équipe. Vous en regagnerez également un peu entre chaque phase du combat. Enfin, une fois celui-ci terminé, il vous est attribué un nombre d’étoiles sur trois possibles. Si vous souhaitez constamment obtenir la note maximal, tâchez de ne faire mourir aucun membre de votre équipe.

Si cela ne suffit pas à vous convaincre que l’ennuie ne fait pas partit du vocabulaire de ce jeu, sachez qu’il existe un bon nombre d’objectifs quotidiens à remplir, comme entrainer un personnage ou remporter un nombre précis de combats, ainsi que différents succès similaires à ceux de Microsoft, ou les trophées de Sony. Il va de soi que l’accomplissement de ces objectifs vous ferons gagner des items bien sympa, toujours dans l’objectif d’améliorer vos personnages et de pouvoir poursuivre votre aventure. Pour finir, à mesure que votre niveau de joueur augmentera, vous débloquerez de nouveaux modes de jeu. Alors que vous commencez à faire le tour, une nouvelle section est disponible et redonne directement de l’intérêt au titre. Ne croyez pas qu’il est évident et rapide d’accéder à ces modes. En effet, le dernier de tous, nommé « Guerres Galactiques » se déverrouille seulement au niveau 40 ! Et je peux vous dire qu’avant de l’atteindre vous aurez déjà cumulé un bon petit paquet d’heures de jeu.

Un jeu mobile malgré tout


1. Les tentations


Montagne d'objet


Vous n’alliez tout de même pas croire que j’allais terminer comme cela, en vous disant, que tout est intégralement rose bonbon fluo et que vous alliez passer uniquement des moments intenses sans jamais vous ennuyer une seule seconde jusqu’à la fin ? Oui parce-qu’attendez, je vous rappelle qu’on est sur un jeu mobile là, un jeu qui contient des transactions, avec une équipe de développeurs derrière qui a besoin de nourrir sa petite famille, et surtout un gros éditeur bien gras qui a déjà réussis à vendre à plusieurs millions d’exemplaires un jeu certes beau, mais vide.

D’accord, c’est peut-être un peu dur comme entrée en matière pour cette seconde partie du test, mais je me devais de vous replacer dans le contexte. Si je souhaitais être encore davantage diabolique, je dirai qu’EA a volontairement rendu le jeu le plus accessible, fun et distrayant dès le début, et s’étalant sur deux bonnes grosses poignées d’heures, pour que justement nous soyons happés par l’univers jusqu’à ce qu’on ne puisse plus en sortir. C’est très machiavélique. Ce que signifie toute cette mise en scène littéraire, c’est qu’après avoir bien avancé dans le jeu, on ne veuille plus le lâcher pour voir la fin, exactement comme pour un jeu commun. Sauf que ce n’en ait pas un. Comme à chaque fois, le rythme s’affaibli au bout d’un certain temps, et c’est justement à ce moment précis que vous allez être tenter de mettre un petit coup de boost en sortant les billets de vos poches.

Concrètement, vous allez vous rapprocher du niveau de joueur 30, vos équipes, obscure et lumineuse, deviendront compétentes, et un nombre incalculable de choses seront encore à faire entre les combats de base, les défis, ou encore les challenges de la Cantina. Il vous manquera seulement un élément pour pouvoir poursuivre, à savoir que votre équipe progresse encore, et toujours. Pour cela, vous avez le choix entre farmer comme un malade, ou passer à la caisse. Lorsque vous vous entrainez, vous refaites pour la plupart du temps les combats que vous avez déjà effectué. Vous remportez ainsi quelques droïdes d’entrainements pour augmenter le niveau de vos combattants. Vous obtenez de la même manière des équipements spécifiques à attribuer à vos personnages pour accroître leurs compétences respectives. Néanmoins, un seuil infranchissable vous barrera la route, car à refaire les mêmes combats, une redondance des objets en découle. Pour en avoir de nouveaux, il vous faudra poursuivre l’aventure, mais comme vos poulains seront trop faibles pour continuer, alors… vous allez craquer.

Il vous faudra des droïdes de combats plus performants, des équipements plus avancés, voire même des personnages plus emblématiques pour rejoindre votre équipe ! Alors tout d’abord vous allez commencer à utiliser vos cristaux pour obtenir des éclats et tout autre objet utile à votre développement. Une fois à sec, vous passerez par vos crédits virtuels, vous allez acheter des packs, des chargements, tout ce qui est possible et imaginable. Mais comme cela ne suffira pas, vous allez transgresser les lois que vous vous étiez imposé, et vous allez cette fois-ci utiliser votre vrai argent. Vous allez soit le faire jusqu’à la fin si vous avez une certaine fortune, soit jusqu’à vous rendre compte que même en payant, le jeu vous impose toujours un horizon de plus en plus lointain. Vous allez alors arrêter d’être tenté, et accepter d’être limité.

 

2. Les limites


Montagne d'objet


L’étendue des dégâts ne se verra seulement dès lors que vous aurez pris ce recul nécessaire pour arrêter le délire, vous allez décuver et constater uniquement après coup tout ce que vous aurez fait comme sacrifices pour en arriver à ce point du jeu. Soit vous aurez été raisonnable et vous pourrez alors rassurer votre banquier, soit c’est la débandade et il vous faudra penser sérieusement à hypothéquer. Galaxy of Heroes vous limite en terme de moyen d’augmenter vos personnages de niveau rapidement. Certes, cela n’est pas le cas au début, ce serait d’ailleurs vous mentir que de vous dire qu’il n’y a pas un nombre incalculable de modes sur lesquels faire joujou avec vos Padawans. Mais le problème réside dans la difficulté exponentielle du jeu, tout comme dans n’importe quel autre jeu mobile qui se respecte malheureusement.

Cela signifie qu’au commencement, vous serez fort, vous vaincrez et avancerez comme il se doit. Vous obtiendrez les objets nécessaire pour faire augmenter vos niveaux de manière proportionnel avec votre progression dans le jeu, puis arriverez à un moment où vous ne pourrez plus suivre, et aurez l’impression de vous débattre dans des sables mouvants. C’est cette impression d’avoir la ligne d’arrivée devant vous, mais qu’elle s’éloigne toujours de plus en plus à chaque pas que vous faites en sa direction.

 

3. Les pièges du temps


Montagne d'objet


Au final, les jeux mobiles ne joue que sur le temps. Lorsque vous démarrez le jeu, un compte à rebours est lancé. Il arrive à échéance lorsque vous craquez, ou lorsque vous arrêtez. C’est une drogue, il faut le dire, n’ayons pas peur des mots. Ces genres de jeux sont une drogue et ne sont là que pour vous faire dépenser toujours davantage. Heureusement tout le monde ne tombe pas dans le panneau et s’arrête avant le désastre, mais c’est exactement cela que je souhaite dénoncer à travers ce test. Il est dommage aujourd’hui de se dire qu’en commençant un jeu mobile, on ne le finira pas. On sait qu’on a perdu avant même d’avoir commencé.

Sauf que, pourquoi ces genres de jeu sont exclusivement sur mobiles et tablettes et non sur des consoles de salon ? Tout simplement parce-que nous ne les emmenons pas toujours de partout avec nous. Quel est le train de vie de la majorité de la population ? Cela n’a pas changé depuis des années, la formule métro-boulot-dodo reste vraie, on passe du temps dans les transports à attendre. Seul ce qu’on y fait pendant est différent. Avant, on ne pouvait que lire des journaux, des livres, ou écouter la musique. Maintenant, tout le monde à son portable avec lui et pour bon nombre de gens un connexion internet incluse dans leur forfait. Quoi de mieux alors qu’un jeu faisant passer le temps, quitte à ce qu’il ne se finisse jamais ?

Les éditeurs l’ont très bien compris, et exploitent cette faille avec brio. Moi-même j’ai été pris par ces genres de jeu pendant mes temps libres. Je m’y amuse seulement qu’un très court instant, car je m’impose de ne pas franchir la limite du raisonnable. D’autres n’ont cependant pas cette passivité, le jeu joue sur leur impatience en instaurant à tout bout de champs des systèmes de compteurs de temps avant de pouvoir effectuer la prochaine action. Je tien cependant à terminer sur une note positive, car après tout, le sujet est centré sur un seul jeu et non pas l’ensemble du groupe dans lequel il est contenu. Cette critique était néanmoins nécessaire pour démontrer par opposition la particularité de ce titre. Galaxy of Heroes mérite qu’on le place un petit peu en dehors de ce cadre. Déjà, il respecte à merveille l’univers de Star Wars, son contenu est phénoménal et que vous soyez fan des films, de la série animé ou autre, vous allez être servi. Et nombre de références et de personnages inclus sont suffisants pour satisfaire les fans et ceux qui découvrent. Ce n’est pas un énième opus stratégique, vu du dessus et qui vous demande de construire tout plein de choses. Ici il est question de tour par tour, agressif et intense, porté par des graphismes pleinement suffisants. GOH est donc un très bon jeu mobile, à défendre, voir même à recommander.

Conclusion

L’expérience vécu avec un jeu mobile est cruelle. Tu y joues, tu passes de bon moments avec, puis tu l’abandonnes lâchement sans en voir le bout. En même temps, y’a-t-il un réel intérêt à terminer un jeu de ce genre ? Après tout, une fois au bout, une fois toutes les batailles remportées, et tous les items collectés, seront-nous récompensés d’une manière ou d’une autre, avec une cinématique ou au moins un générique de fin sympa ? La meilleure alternative serait qu’on puisse être remboursé de tous les frais qu’on aurait pu faire, mais cela relève d’un rêve utopique. Un jeu commun, on le paie une bonne fois pour toute, mais petit à petit on voit apparaître toujours plus de DLC, du contenu supplémentaire pour faire prospérer le jeu à travers le temps et qu’il soit évidemment plus que rentable.

Dans quelle case se trouve alors ce Galaxy of Heroes ? Plutôt entre les deux en réalité, et c’est une énorme victoire pour lui. Savoir que tu peux t’amuser à ce jeu autant que celui auquel tu joues confortablement installé sur ton fauteuil avec ton clavier ou ta manette, c’est une réussite. Bien-sûr qu’il y a l’aspect financier, bien-sûr qu’au fil du jeu on sera de plus en plus tenté par acheter tel ou tel objet. Cependant, le jeu possède la ressource nécessaire pour qu’on puisse trouver d’autres alternatives, qu’on ait de quoi faire d’autre plutôt que d’attendre bêtement qu’un vulgaire compteur de temps atteigne zéro. Il n’en n’est pas pour autant dépourvu, mais il y en a peu, et ceux-ci ne présentent pas un obstacle important pour votre expérience de jeu.

Star Wars : Galaxy of Heroes se détache de l’image du jeu mobile type. Il est beau, dynamique et intelligent. Son système de combat est basique, mais novateur, nous n’avons pas l’impression de devoir attendre la fin du combat impuissant avant de pouvoir agir. Là, c’est vous qui êtes maître de vos actions, vous ne pourrez vous en vouloir qu’à vous-même si votre combat s’est mal déroulé, et non à une IA désastreuse qui ne fait pas les actions que vous auriez souhaité. De plus, cet opus propose un grand panel de modes de jeu, déblocables à mesure que vous progressez. Cela est encore une fois un énorme bon point, puisque tout n’étant pas accessible dès le départ, cela vous pousse à poursuivre toujours davantage jusqu’à débloquer ces modes. Modes qui vous offrirons alors une autre manière de jouer, un temps supplémentaire à utiliser en parallèle de votre aventure principale. Ils ne nécessitent pas non plus une attente incalculable avant de pouvoir être accessibles. Connectez-vous régulièrement, remplissez les objectifs quotidiens, les succès, vous acquerrez alors l’expérience suffisante pour grimper les niveaux régulièrement et de manière simple.

Sincèrement, on s’éclate sur ce jeu. Apprécions-le pour ce qu’il est, un jeu gratuit, et évitons à tout prix d’être attiré par les côtés sombres. Il devient un jeu payant dès le moment où vous aurez succombé, dès le moment donc où il touchera à votre porte-monnaie. Le but étant de ne pas tomber dans les pièges grands ouverts qui nous sont tendus. A vous de décider si vous allez cravacher pour avancer, vous fiez à votre instinct et être patient, ou bien choisir la voie de la facilité, payer sans compter, et basculer finalement du côté obscur des jeux mobiles. 

Kichnifou





Durée de vie : 80%


Fidélité : 90%


Gameplay : 80%


Intérêt : 70%

Les Héros de la Galaxie
Plate-forme :  Android
Note :
(80 %)
SWU fan database
 

Statistiques globales

48 membres le possèdent (qui ?)
55 membres y ont joué (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité