Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

Les Origines de Jedi corellien 1 [FIN !]

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Quel est votre personnage préféré de cette fan fiction?

Oreste Tissan
2
22%
Gelfran Delen
2
22%
Climber
2
22%
Soia Tenn
0
Aucun vote
Tzipah
1
11%
Dark Vador
0
Aucun vote
Asajj Ventress
1
11%
La famille Tissan
0
Aucun vote
Ceux ou celles que je n'ai pas cités
1
11%
 
Nombre total de votes : 9

Messagepar mat-vador » Mer 13 Nov 2019 - 7:34   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour L2 :cute: !

L2-D2 a écrit:
Alors là, je n'avais pas imaginé un tel revirement concernant Oreste ! :shock:


Tu vois, tout n'est pas perdu! il faut toujours garder espoir :sournois: !

L2-D2 a écrit:Et pendant ce temps, Vador l'Implacable va nettoyer le Devastator de tous les traîtres qui l'occupent ! :sournois:


Ce sera l'objet du prochain extrait :diable: ! Carnage!

Allez à la prochaine :hello: !

PS: Nous avons dépassé les 35000 lues :shock: :x ! Merci à tous ceux qui me suivent de votre intérêt et de votre fidélité :jap: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Dim 17 Nov 2019 - 18:58   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Lu!

Mais... mais... Le Jedi noir reviendrait-il vers la lumière ? Alors, ça je ne m'y attendais pas et je voyais déjà Oreste s'enfoncer encore plus dans les ténèbres et être rongé par Rivan. Joli twist. :oui:

À la lecture de la deuxième partie, j'ai eu une petite pensée pour Volta qui est bien mal barrée. Vador en mode découpage en approche. :sournois:

La suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1032
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Dim 17 Nov 2019 - 21:18   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :) !

Mandoad a écrit:
Mais... mais... Le Jedi noir reviendrait-il vers la lumière ? Alors, ça je ne m'y attendais pas et je voyais déjà Oreste s'enfoncer encore plus dans les ténèbres et être rongé par Rivan. Joli twist. :oui:


Je trouvais mon histoire un peu sombre alors je me suis dit: laissons la lumière jaillir :whistle: (un peu)!

Mandoad a écrit:À la lecture de la deuxième partie, j'ai eu une petite pensée pour Volta qui est bien mal barrée. Vador en mode découpage en approche. :sournois:


C'est toujours risqué de s'en prendre à un Sith :diable: !

Allez à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 18 Nov 2019 - 22:09   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir, c'est l'heure de la suite!

Dans cet extrait, il est temps de voir Dark Vador en action, pour votre plaisir :diable: !!!

Savourez-moi ça!

Dark Vador se dégagea de son siège de pilote pour se diriger vers l'écoutille qu'il déverrouilla à l'aide de la Force. Il bondit hors de l'épave, sabre laser activé rejoignant le commandant Bow qui rassemblait déjà tous ses hommes.
Il appréciait l'efficacité de ce commandant qui l'avait secondé dans l'opération visant à s'emparer du Temple Jedi de Coruscant. Et dans la répression menée avec férocité contre les mutins de Teragan 5. Il était fier de travailler avec lui.
D'autres clones s'étaient écartés pour sécuriser les lieux, montrant avec des geste de la main plusieurs corps jonchant le sol ici et là, des mécaniciens, des pilotes et de simples soldats. Tous clones.
Les cadavres affichèrent une pâleur cadavérique, le sang coagulé s'étalant sur leurs traits tordus par la dureté de leur agonie. Une horreur qui aurait fait vomir le plus endurci des vétérans. Une horreur auquel Vador avait déjà été confronté lors du coup d'état manqué de Gentis. Il ne connaissait que trop bien les effets de cette arme virale qui les avait fauchés.
L'Aorth 6.
Un méfait signé Shonn Volta. Une femme aussi dangereuse ne pouvait avoir épuisé toutes ses ressources.. l'urgence de la situation le fit réagir promptement surtout lorsque le commandant Bow lui signala à bon escient:
-Monseigneur, nous ne possédons aucune combinaison contre les attaques bactériologiques.
-Alors hâtons-nous d'atteindre la passerelle.
Les clones se déployaient avant de quitter le hangar lorsqu'un sifflement de vapeur éjectées parvint à leurs tympans. Tous se figèrent et étudièrent fébrilement les bouches d'aération qui laissaient échapper une vague brume couleur marécage qui s'évaporait au-dessus de leurs têtes.
-Retour aux vaisseaux! S'exclama Bow.
Au moment où il lança cet ordre, plusieurs dizaines silhouettes armées de fusils blasters et possédant des masques respiratoires firent irruption et ouvrirent le feu sur les premières lignes de clones.
Des stormtroopers pris au dépourvu par ce concours de circonstance s'écroulèrent sans avoir pu se défendre ou se mettre à couvert. Les assaillants étaient deux fois plus nombreux et ils possédaient l'avantage tactique de l'Aorth 6. En l'espace de quelques instants et malgré la présence de Vador préservé de l'attaque virale, les rangs des loyaux serviteurs furent rapidement décimés. Ceux qui n'avaient pas été touchés par les rafales de blasters, se plièrent en deux sous l'effet du virus qui dissolvait leurs bronches et leurs faisaient cracher leurs propres boyaux.
À cause du casque qui recouvrait leur crâne, le Seigneur Noir les entendit à peine mourir. Bow et les derniers survivants s'étaient réfugiés dans les navettes pour se protéger plus des ravages de l'Aorth 6 que des mutins de Volta. Vador demeurait seul..
Les assaillants s'étirèrent en demi cercle tout en cessant le feu puis la voix de l'ancienne tireuse d'élite séparatiste fut renvoyée par les hauts parleurs.
-Peu m'importe l'Empire et l'Empereur. Peu m'importe la rébellion de ce Jedi que vous êtes chargé de mater, commençait-elle. S'il y a une seule personne que je souhaite voir mourir plus que tout au monde, c'est vous.
Vador usa de la Force qui lui permit de se faire entendre de tous.
-Vous avez eu tort de vous dresser contre l'Empire, Volta. Je vais d'abord exterminer tous ceux que vous envoyez contre moi et je viendrai ensuite vous trouver.
-Je vous attends.
L'instant qui suivit la rupture de transmission fut troublé par les salves de fusils blasters qui convergeaient vers Vador. Aucun d'eux ne l'atteignit vraiment, alors qu'il commençait à accumuler en lui toute sa volonté de revanche. Il libéra la Force en une vague dévastatrice, un souffle qui brisa les os de ses ennemis les plus proches et repoussa loin en arrière les autres.
Leur cohésion brisée, il avança pesamment et lentement à travers leurs lignes, tranchant avec son sabre laser tout ce qui passait à sa portée. Le crépitement de son épée au halo rouge écarlate ponctuait à chaque frappe, les râles d'agonie et les cris de douleur de ceux qui commettaient l'imprudence de ne pas s'écarter de sa fureur.
Ceux qui tentaient de reculer pour y échapper furent soulevés par sa puissance télékinétique et broyés sans pitié. Il ne laissa aucun survivant dans son sillage, seulement des morceaux de cadavres cautérisés. Comme cet homme qu'il saisit en élevant la main et attira jusqu'à lui grâce à la Force. Emprisonné dans un filet invisible, ce dernier se fit arracher son masque respiratoire tandis que le Sith l'observa respirer contre sa volonté l'air vicié par l'Aorth 6. Le virus nécrotique ne tarda pas à faire son œuvre.
Le visage de ce cadet de l'académie de Gentis se décolora rapidement et toussa du sang qui s'éparpilla en fines gouttelettes sur son uniforme. Dans un ultime effort, il se débattit vainement pour s'arracher de l'étreinte invisible du Sith qui savourait son agonie. Les holocams ne manquaient pas de filmer la scène et Vador espérait que Volta n'en manquerait pas une miette.
Il laissa retomber le cadavre et l’enjamba avant de contacter le commandant Bow:
-Commandant?
-Monseigneur?
-Rapport de la situation.
-Quelques de nos hommes ont été touchés par le virus. Et nous manquons de moyens pour soulager leur souffrances ou améliorer leur état.
-Restez à couvert.
Il s'avança vers le sas qui bloquait l'entrée du hangar et affirma d'un ton abrupt.
-Je vais terminer cela, seul.

Shonn Volta suivait la progression de Vador à travers les couloirs du Devastator. Les holocams lui montraient distinctement l'assassin de son amant comme une tempête que rien ne semblait pouvoir arrêter. Un monstre insubmersible qui traversait les lignes de défense comme si elles n'existaient pas.
Cela ne la surprenait pas, elle avait vu de quoi il était capable lorsque le coup d'état de Gentis avait été écrasé. Aucun des hommes qu'elle envoyait ne l'arrêterait. Les nids de résistance montés stratégiquement au niveau des intersections étaient balayés, soufflés, réduits en miettes. Aucune importance, car elle était prête à le recevoir.
Les derniers membres de l'équipage présents autour d'elle sur la passerelle principale se déployèrent pour couvrir tous les angles, leurs regards concentrés sur le sas qui ne tarderait pas à voler en éclats. La jeune femme ne se mit pas à couvert, gardant une posture droite et fière, le blaster maintenu le long du corps. À l'aide de la Force, elle ressentait sa présence, un brasier dont elle suivait la signature à chaque instant.
Les lourds battants se plièrent vers elle sous l'effet d'une déflagration vomie par la puissance du Seigneur Noir. Ce qui la fit à peine ciller, alors qu'il passa le seuil sabre au clair renvoyant les tirs vers leurs expéditeurs.
Ces derniers tombèrent un à un sous les yeux de Shonn Volta indifférente qui ne tenta rien pour l'instant. Elle l'observa sans émotion visible écraser la trachée du dernier de ses partisans sans lui accorder la moindre considération.
Le Sith freina à deux mètres d'elle.
-Shonn Volta, il est temps de répondre de votre trahison.
-Tout ce que j'ai accompli contre vous n'a rien d'une trahison, affirma-t-elle froidement sous son masque respiratoire. C'est vous qui m'avez trahi en jetant Tohm dans le vide sur Coruscant.
-Je l'ai tué dans l'intérêt de l'Empire.
-Dans votre intérêt, martela-t-elle.
Vive comme un battement de cils, elle leva son arme à hauteur de visage pour l'abattre. Il bloqua les deux premiers tirs mais le troisième guidé par la Force se logea dans son épaule. Sous le coup de la douleur, il canalisa sa rage impulsive en énergie qu'il libéra contre elle.
Avec agilité, elle esquiva en se jetant sur le coté sans cesser de l'arroser copieusement. Elle parvint une nouvelle fois à le toucher, à la cuisse cette fois. Il poussa un hurlement mécanique bestial tout en vacillant sur ses appuis.
Elle lui envoya un détonateur thermique qui lui explosa quasi instantanément au visage. Lorsque la fumée se dissipa, elle fut surprise de le voir toujours debout bien que plié en deux à cause de l'onde de choc. C'était sa chance, elle n'en aurait pas d'autre. Elle se précipita alors pour l'achever.
Alors qu'elle allait lui coller le canon de son blaster contre le casque pour l'abattre à bout portant, elle perdit subitement toute sensation en dessous de son avant bras droit. Une fulgurante douleur traversa le long de son bras pour engourdir son cerveau. Elle baissa les yeux vers son moignon cautérisé, incrédule de constater que le Sith était parvenu à l'amputer.
Sans aucune douceur, ce dernier l'empoigna par le col et la souleva du sol comme si elle n'était qu'une brindille.
-Je vous ai promis une mort plus lente que celle de Tohm. Et je tiens toujours ce genre de promesses.
Il lui arracha son masque respiratoire de la figure et comprenant ce qui l'attendait, l’ancienne séparatiste le frappa plusieurs fois au visage avec son poing valide. Motivée par le désespoir et ce secret instinct de survie, elle serait sans doute parvenue à se libérer de n'importe qui.
Mais pas de Vador.
L'inflexible bras droit de l'Empereur se nourrissait de sa terreur devant la perspective d'une mort peu clémente. Le sang perlait des yeux, des narines et de ses lèvres en de fin ruisseaux écarlates sur ses traits tordus par une agonie de plus en plus douloureuse à mesure que la mort la prenait dans son étreinte.
Il la laissa s'étouffer dans sa propre hémorragie qui gonflait ses voies respiratoires rongées et digérées par le virus de l'Aorth 6 alors que les coups de poings qu'elle lui assénait perdaient de plus en plus de leur vigueur. Son poing gauche finit alors par se balancer le long de son corps qui fut secoué d'ultimes convulsions avant de se détendre.
Il la jeta sur le sol du pont principal comme un vulgaire chiffon imbibé de gaz tibanna et considéra le cadavre de celle qui aurait pu devenir l'une des plus représentantes les plus redoutées de l'Ordre Nouveau. Elle possédait toutes les qualités d'un officier prometteur. Brillante tacticienne, d'un courage physique éprouvé par les épreuves de la dernière guerre, elle avait été capable de se montrer implacable.
Elle possédait toutes les qualités sauf une. La discipline.
Elle n'avait pas réussi pas à surmonter la faiblesse de ses liens affectifs avec Laurita Tohm pour se consacrer exclusivement aux besoins suprêmes de l'Empire. Elle n'était pas parvenue à écarter sa volonté de vengeance pour se dévouer entièrement à l'ordre et à la sécurité des citoyens. Cela avait été sa seule et dernière erreur.
Peut-être était-ce la leçon que l'Empereur souhaitait réapprendre à son apprenti, en l'affectant sur son propre vaisseau de guerre. Il ne l'oublierait pas.
Il s'approcha des instruments de transmission et ouvrit un canal avec le Poing d'Acier. L'hologramme d'un homme tassé et à l’embonpoint prononcé s'afficha.
-Monseigneur? Fit le capitaine Zsinj qui semblait feindre la surprise. Je suis heureux que vous ayez survécu à la traîtrise du capitaine Volta..
-J'y ai mis un terme définitif, capitaine. Le Devastator a besoin d'un nouvel équipage.
-Je vais vous fournir toute l'assistance que je pourrai, monseigneur. Bien que nous ayons de nombreux morts et blessés à déplorer à cause de cette mutinerie.
-Fournissez-la sans perte de temps et sans vous réfugier derrière de fausses excuses. Veillez à ce que le personnel affecté soit vêtu de combinaisons antibactériologiques.
Malgré lui, il contempla la surface de Dathomir qui semblait ne pas se soucier de cette purge interne. Il avait menée celle-ci à son terme mais il lui restait encore une dernière chose à régler. Le Jedi corellien.
À cause de l'état de leurs pertes, il était impossible pour le moment de mener une action quelconque contre lui. Il devait veiller à ce que le Jedi ne s'échappe pas.
Profite de ton répit, Oreste Tissan.

Voilà j'espère que cela vous a plu!

à la prochaine! :hello:
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 19 Nov 2019 - 7:42   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu!

Vador a fait le ménage! :diable:

Un nouvel extrait passionnant, rythmé avec une conclusion logique et implacable : bien joué! Et dans quelques temps, lorsque le Sith aura récupéré, il reprendra sa traque d'Oreste...

Vivement la suite! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6425
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Jeu 21 Nov 2019 - 13:08   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :D !

L2-D2 a écrit:
Vador a fait le ménage! :diable:



C'est le must dans ce domaine :P !

L2-D2 a écrit:Un nouvel extrait passionnant, rythmé avec une conclusion logique et implacable : bien joué!


:jap:

L2-D2 a écrit:Et dans quelques temps, lorsque le Sith aura récupéré, il reprendra sa traque d'Oreste...


Le répit sera de courte durée :diable: !

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Ven 22 Nov 2019 - 18:34   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

C'est lu!

Joli carnage que tu nous offres là, avec un Vador qui passe en mode découpage et avance implacablement. On sent bien toute sa puissance et on se doute du sort peu enviable qu'il va faire subir à Shonn Volta. L'Impériale mutine a joué et a perdu. En même temps, qu'est-ce qu'elle espérait. :transpire:

J'attends de voir comment Oreste aura pu utiliser ce répit, car nul doute que Vador ne partira pas avant d'avoir régler une fois pour toute la situation sur Dathomir.

La suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1032
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Ven 22 Nov 2019 - 22:25   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour, Mandoad :wink: !

Mandoad a écrit:Joli carnage que tu nous offres là, avec un Vador qui passe en mode découpage et avance implacablement. On sent bien toute sa puissance et on se doute du sort peu enviable qu'il va faire subir à Shonn Volta. L'Impériale mutine a joué et a perdu. En même temps, qu'est-ce qu'elle espérait. :transpire:


Vador is the best :P ! RIP Volta!

Mandoad a écrit:
J'attends de voir comment Oreste aura pu utiliser ce répit, car nul doute que Vador ne partira pas avant d'avoir régler une fois pour toute la situation sur Dathomir.


C'est promis, on va le revoir :whistle: ! Et une certaine Tzipah :sournois: !

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 25 Nov 2019 - 18:22   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir à tous et tout d'abord je vous adresse mes remerciements et mes félicitations car nous avons dépassé quarante mille lues! Chapeau tout le monde :jap: 8) !

Allez c'est l'heure de la suite et il est temps de retrouver un certain Jedi corellien :wink: !

Bonne lecture!

Dathomir

Oreste ne perçut pas de menace immédiate lorsqu'il parvint devant la prison désertée par les impériaux. Les vaisseaux qui achevaient de se consumer étaient la seule trace de leur présence toute fraîche sur la planète.
Lorsqu'il entra dans la cour, un silence pesant l'accueillit. Celui de la solitude, d'un désert privé de bruits qui rendait ce symbole de l'oppression bien plus intimidant encore que lorsqu'il était en activité.
J'ai renforcé la tyrannie au lieu de l'affaiblir. L'Empire reviendra sur Dathomir et les clans de Sorcières deviendront l'ombre d'eux-mêmes.
Il prit conscience peu à peu des implications de ses actes, de tout ce qu'il avait pu commettre pendant la Guerre des Clones. Lors de sa fuite pendant l'application de l'Ordre 66 et ici même sur ce monde perdu où il s'était égaré dans ses certitudes. Sans n'avoir laissé de place au doute ni concédé le moindre recul.
-Jedi.
La voix qui s'éleva tout à coup derrière lui était teintée d'une sourde hostilité et il sut que ce timbre rugueux n'appartenait pas à Tzipah. Il se retourna vers cinq Soeurs de la Nuit dont le regard brillait d'une froideur déshumanisée.
Elles étaient parvenues à se glisser dans son dos sans éveiller de soubresauts suspects dans les courants de la Force. Il comprit l'unique but de leur venue.
-Quelque soit la raison qui vous a amenée ici, les prévint-il, vous devriez partir.
-Nous sommes ici pour rendre justice à Mialyn. Nous savons comment tu l'as tuée par traîtrise alors qu'elle avait accepté de se rendre à toi.
Celle qui menait le groupe s'avança d'un pas et rabattit sèchement son capuchon en peaux de reptile sur ses épaules robustes. Dévoilant un visage défiguré par des stigmates bien plus profondes qu'à l'ordinaire, encadré par des tresses qui avaient perdu tout éclat non à cause du temps mais à cause de l'usage excessif du Coté Obscur.
Il ne servirait à rien de la raisonner mais il voulut tenter cet effort.
-J'ai cru avant l'avoir fait pour de bonnes raisons mais je sais maintenant que j'ai eu tort de le faire.
Cela n'émut pas davantage pas la sombre dathomirienne.
-Tes belles paroles sont trop tardives. Je suis Ayil et je serai celle qui ramènera ta tête à Gethzerion.
-Beaucoup de sang a coulé aujourd'hui. Et me tuer ne ramènera pas Mialyn, ajouta-t-il en saisissant la crosse de son sabre laser.
-Le sang de nos autres Soeurs égarées a coulé par ta faute. Tu vas regretter bientôt de ne pas avoir conservé le Bâton maudit avec toi.
Elle lança une imprécation cassante en dialecte local et ses quatre compagnes se déployèrent en éventail pour encercler le jeune corellien. Celui-ci les observa en train de dégainer leurs armes blanches bricolées sommairement pour le menacer.
La dénommée Ayil ne bougea pas d'un cil, se contentant de sourire. Elle pensait qu'il serait plus vulnérable sans le Bâton Obscur. Elle demeurait dubitative devant l'absence de peur ou de tout autre sentiment en lui.
Il paraissait si calme, si serein. C'était déconcertant.
-Je vous le demande encore une fois. Partez et ne revenez pas.
Il activa son sabre laser une fraction de seconde avant que les deux Soeurs de la Nuit sur sa droite ne s'élancèrent de concert sur lui. Il laissa alors la Force couler en lui pour la laisser guider le moindre de ses mouvements, détaché de toute émotion. Concentré sur l'instant présent, et non sur les erreurs du passé ou les craintes de l'avenir.
Son sabre laser lui-même semblait être influencé par une volonté propre. Transperçant sans aucun effort leur abdomen, leur accordant une mort rapide et indolore. Leur permettant de se fondre définitivement dans la Force.
Elle s'écroulèrent sur le sol avant que les deux autres consoeurs qui accompagnaient Ayil ne partagent leur destin. Celle-ci fixa longuement le Jedi alors que les quatre corps commençaient à refroidir à ses pieds.
Durant la courte échauffourée, ses pieds n'avaient pas bougé et étaient restés ancrés au sol. Cela suscita en elle une grande incertitude.
-Partez, vous n'êtes pas obligée de mourir.
Ayil poussa un jappement furieux et étendit ses mains dans sa direction. Il absorba sans mal avec la lame verte émeraude de son sabre laser les éclairs de Force qu'elle chanta. Elle se comportait comme si elle n'avait rien à perdre. Ou plutôt comme si elle craignait plus de devoir affronter la colère de Gethzerion en cas d'échec que le Jedi lui-même.
Une vibro épée brilla dans sa main alors qu'elle bondissait pour l'engager dans un furieux corps à corps qui ne dura pas plus de quatre secondes. D'un simple revers il brisa sa garde avant de la faucher d'un coup oblique.
Lorsqu'il éteignit son arme et la rangea, il se sentit le coeur lourd mais son esprit apaisé. Il était convaincu qu'il n'y avait pas d'autre issue. Il était seulement las d'en arrivé à cette extrémité alors qu'il étudiait les cadavres.
Il ne pouvait les laisser ainsi même si elles étaient des ennemies. Il usa de sa puissance télékinétique pour les entreposer les uns sur les autres et fouilla la forteresse à l'abandon pour dénicher du combustible. Par chance, il débusqua des réserves de gaz tibanna qu'il ramena pour arroser copieusement les corps.
Puis il les incendia à l'aide d'une torche qu'il avait confectionné sommairement. Il regarda les flammes s'élever et envelopper les Soeurs de la Nuit défuntes dans un linceul incandescent. Il murmura:
-Allez en paix.
Il finit par se détourner du bûcher improvisé car son esprit n'était pas en paix. Pas encore. Il savait qu'il devait arriver jusqu'ici mais il ignorait ce qu'il devait y faire. Après une brève hésitation, il résolut à s’asseoir en tailleur pour commencer une méditation.
Il appréhendait de le faire à juste titre car cela ne lui avait pas réussi. Et il se résolut à surmonter ses craintes pour s'y plonger de nouveau.
Je dois me vider de toute pensée, de toute émotion. Laisser la Force guider mon avenir. Être le calme au coeur de la tempête.
Il vit une planète verdoyante dominée par des chaînes de montagnes coiffées de neiges éternelles et immuables. Dans le creux d'une vallée, aux bords d'un immense lac, prospérait une ville moderne et paisible dont les infrastructures aux silhouettes harmonieuses s'accordaient aisément avec l'écosystème local.
Des familles insouciantes promenaient leur progéniture sur les grandes avenues piétonnes, dans une parfaite coexistence. Tout n'était que joie et félicité. Dans le ciel dégagé et traversé par de fins lambeaux nuageux, une sombre lune apparut ternissant le tableau. Sa présence ne manquait pas d'être déroutante.
Tout à coup un flash vert funeste embrasa l'horizon, frappant la surface de ce monde inconnu dans un temps indéterminé. Certainement l'avenir.
Et tout disparut dans une nova galopante qui dévora montagnes, pâturages, forêts, lacs et océans. La cité tranquille et ses habitants, qui pouvaient être estimées à plusieurs millions ou même des milliards fut engloutie..
Et la Force lui chuchota ce nom. Alderaan..

La planète natale du sénateur Bail Organa, l'un des plus fervents opposants à Palpatine et à l'Ordre Nouveau. Annihilée en un éclair..
Oreste se redressa sur ses appuis, secoué par l'une des prémonitions les plus terrifiantes qu'il ait eu à expérimenter. Il parvint à reprendre son souffle après avoir haleté durant plus d'une dizaine de secondes.
Je dois faire quelque chose. Je ne peux laisser faire ça! S'écria-t-il dans sa tête.
-As-tu perdu ton chemin, Oreste?
La voix qui l'interpellait semblait provenir d'outre tombe alors que sa conscience était rongée par cette vision de l'avenir. Le corellien aperçut dans son champ de vision le sceptre d'un céréen reconnaissable à son crâne conique qui l'étudiait avec bienveillance.
Le visage du jeune homme s'éclaira d'un fol espoir lorsqu'il reconnut Ki Adi Mundi, qui avait pris la forme d'un fantôme de Force.
-Maître, balbutia-t-il. L'Empire.. l'Empire va détruire Alderaan!
Il crut voir passer une ombre dans le regard de l'humanoïde qui demeura flegmatique.
-Es-ce une nouvelle vision que tu viens d'appréhender?
Le corellien hocha la tête de manière affirmative.
-Maître je dois les aider. Dites-moi comment faire, le pria-t-il.
Imperturbable, le céréen lui fit remarquer.
-Qu'est-il arrivé lorsque tu as voulu empêcher tes visions de se réaliser?
Les épaules d'Oreste se voutèrent alors sous le poids du découragement.
-Je n'ai apporté que le malheur, reconnut-il d'une voix sourde. J'ai commis des actes que je n'aurai jamais cru moi même pouvoir accomplir.
Le fantôme du vénérable céréen le fixait avec un détachement neutre.
-J'ai tué des enfants, en pensant que c'était une bonne chose.
-Parce que tu t'es laissé dominer par la peur, fit une autre voix. Et par l'égoïsme.
Un autre sceptre translucide se matérialisa aux cotés du non humain. Un homme barbu vêtu d'une tunique verte marécage dans la force de l'âge. Nejaa Halcyon.
-Oui, avoua le jeune homme. Je n'ai été à l'écoute que de moi même et non de ceux qui m'entouraient. Mais je ne veux plus être cet homme.
-Alors que comptes-tu faire? Insista son mentor corellien.
-Je veux aider les gens comme devrait le faire un Jedi. Je veux sauver Alderaan.
-Encore une fois Oreste, tu te laisses guider par ta peur, lui rappela sentencieusement Ki Adi Mundi. Tu n'es pas certain que cette destruction arrivera.
-Mais, cela ne m'a jamais paru aussi réel.
Ce fut Nejaa Halcyon qui orienta doucement Oreste vers la bonne voie.
-Même si cela devait arriver bientôt, serais-tu prêt à abandonner Dathomir à la fureur de l'Empire?
Son ancien élève ne pouvait pas contester la pertinence de cette question. Une fois de plus, il se trouvait à faire un nouveau choix. Peut-être le dernier qu'il lui serait permis de trancher. L'avenir n'était pas écrit et il ne pouvait plus laisser les démons de son passé continuer de le ronger comme un acide.
Il devait se libérer du fardeau d'Alan Tissan et honorer enfin le nom de sa famille. Il devait racheter les fautes de son ancêtre et les siennes comme Asajj Ventress le lui avait demandé dans ses derniers instants.
Il laissa son yeux verts et gris errer vers la silhouette sombre du destroyer Venator qui planait en orbite. Il pouvait sentir la présence de Vador, un volcan de haine et de noirceur qui n'attendait qu'une occasion de se déchaîner. Il pouvait sentir son impatience, deviner son obsession..
Le Seigneur Noir des Sith était venu pour lui et il ne repartirait jamais sans lui avoir mis la main dessus. Nul doute qu'il était prêt à tout pour y parvenir, y compris à oblitérer toute vie qui peuplait la surface de la planète.
Même s'il s'échappait, Dark Vador n'abandonnerait pas sa traque. Rien ni personne ne serait épargné.
Il avait provoqué tout cela et c'était à lui d'y mettre un terme. Il ne laisserait plus personne se sacrifier pour lui.
-Non, je n'abandonnerai pas Dathomir, maître.
Cependant un dernier doute subsistait en lui. À cause de ce que le Sith lui avait proféré lors de la bataille.
-Mais Vador a dit que j'étais le dernier des Jedi.
Il guetta leurs réactions lorsqu'il les interrogea:
-Dit-il vrai?
Seul le sourire énigmatique de Halcyon lui répondit.
-C'est au coeur des ténèbres que nait et renait la lumière.
Puis les deux sceptres s'évaporèrent, laissant un Oreste Tissan perplexe devant ces mots sibyllins. Il se prit le menton à deux mains d'un air soucieux. Tout en étant certain que l'apparition de Nejaa Halcyon ne bluffait pas.
Au coeur des ténèbres renaît la lumière.
S'il était le dernier représentant d'une confrérie pluri millénaire, qui le remplacerait? Des êtres simples ne maîtrisant pas la Force mais unis par une cause commune, celle de la liberté, pourraient donc suffire à renverser l'Empire.
Cela signifiait que ce n'était pas à un Jedi de le faire. La fin des Jedi pourrait donc marquer le début d'un renouveau. C'était à la fois terrible mais aussi porteur d'espoir. La lumière pouvait être incarnée par d'autres individus.
Comme les Sorcières de Dathomir, comme cette doyenne Rell qui conservait l'héritage du Chu'unthor. Comme Tzipah..
Il ne lui en voulait pas de l'avoir rejeté, au contraire. Il comprenait qu'il avait déçu toutes les attentes qu'elle avait placées en lui. Il voulait de nouveau qu'elle soit fière de lui même s'il n'était plus certain de la revoir.
Le soleil disparaissait derrière les pins et les ombres s'étendaient aux alentours de la prison. Le crépuscule assombrissait les contours distants de la prison désaffectée, un crépuscule devant lequel se courbait la lumière de l'espoir. Un crépuscule devant lequel le corellien ne s'inclinerait plus jamais. Il tourna ses pas pour pénétrer à l'intérieur de l'édifice et se diriger vers le centre de transmissions.
Il allait affronter Dark Vador pour la dernière fois, tout devait prendre fin ce soir.

Et voilà, j'espère que cela vous aura plu! Oreste a pris une décision importante :sournois: !

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 26 Nov 2019 - 14:57   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Il est intéressant de voir Oreste développer une certaine forme de sérénité digne d'un représentant de l'Ordre Jedi ! Bon, je trouve que ses Maîtres passent un peu vite sous silence son passage du Côté Obscur, mais pourquoi pas, cela nous permet de ne pas revenir dessus !

Et dans la foulée, vision de la destruction d'Alderaan (il carbure aux visions l'ami Oreste ! :shock: ) et il semble prêt à reprendre le sabre-laser pour éliminer Vador une fois pour toutes... on sait qu'il n'y parviendra pas, mais le combat va-t-il avoir lieu ? Et Oreste est-il condamné à mourir ? :sournois:

Vivement la suite ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6425
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 27 Nov 2019 - 17:11   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour, L2 :cute: !

L2-D2 a écrit:Il est intéressant de voir Oreste développer une certaine forme de sérénité digne d'un représentant de l'Ordre Jedi !


N'est-ce pas? ça change du Dark Jedi :sournois: !

L2-D2 a écrit: (il carbure aux visions l'ami Oreste ! :shock: )


Il est shooté :x !

L2-D2 a écrit: il semble prêt à reprendre le sabre-laser pour éliminer Vador une fois pour toutes... on sait qu'il n'y parviendra pas, mais le combat va-t-il avoir lieu ? Et Oreste est-il condamné à mourir ? :sournois:


Réponse dans les prochains extraits :sournois: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 02 Déc 2019 - 18:32   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir à tous, c'est l'heure de vous publier la suite!

Dans cet extrait, nous revoyons une Sorcière de retour dans son clan, et prise de remords :sournois: !

Découvrez ça!

Forteresse des Chutes Brumeuses

Tzipah était seulement rentrée une heure auparavant à la demeure de son clan. Et elle commençait à peine à sécher ses larmes lorsque le droïde protocolaire Topaze entra chez elle.
-Maîtresse Tzipah, souhaitez-vous diner?
Elle s'éclaircit la gorge, ses yeux bleus azur humides tournés vers l'horizon du soleil couchant.
-Non, je n'ai pas faim, finit-elle par répondre.
-Aurez-vous besoin de mes services, ce soir?
-Non, je veux que tu me laisses seule.
Elle pensait éprouver un semblant de soulagement en baignant de nouveau dans ce cocon familier près du foyer qu'elle avait ranimé. Mais elle sentait à peine sa chaleur car un vide glacé la tourmentait.
Force lui était de reconnaître qu'elle avait fini par s'habituer à la présence de ce jeune étranger à qui elle s'était ouvert comme lui avait fini par le faire. Elle avait appris à apprécier cette mélancolie qui sommeillait en lui et ressortait par vagues à travers l'éclat de ses iris verts et gris. Cette tristesse qui le rongeait et le faisait paraître plus âgé qu'il ne l'était.
Un homme hanté par le souvenir de ceux qui avaient disparu. Par la mort de cette autre hors monde qu'il avait aimée avant leur rencontre.. comment s'appelait-elle déjà? Ah oui, Beliem.
Un homme corrompu par sa haine envers l'Empire et son désir de vengeance. Un homme dont le nom ne suscitait plus que du mépris parmi ses consoeurs. Elle avait aimé cet homme mais il ne faisait plus partie de sa vie.
L'aimait-elle encore quelque part au fonds d'elle-même?
-Tzipah?
Une voix maternelle l'appelait et la silhouette de la matriarche apparut sur le seuil, cette dernière ne se départissant pas de la compassion qui illuminait ses traits sages.
-Tu ne t'es pas présentée au rapport.
-J'avais besoin de réfléchir Mère de Clan.
La jeune Sorcière autorisa sa supérieure à entrer d'une inclinaison discrète du menton.
-Je sais, Sira m'a raconté ce qui s'est passé.
-Je n'ai pas été à la hauteur de la confiance que vous aviez placé en moi.
Remora A'alta se plaça devant elle pour la dévisager plus attentivement avec une tendresse plus prononcée.
-Aucune parmi nous n'aurait pas pu prendre de meilleures décisions, tu as fait preuve de discernement, lui assura-t-elle.
-Sauf sur un point.
Tzipah se força à soutenir son regard patient.
-Oreste Tissan. Vous m'aviez mis en garde contre mes sentiments et je ne vous ai pas écoutée. Je l'ai laissé me duper, m'aveugler sur lui.
-Je regrette que tu en ai été réduite à cette extrémité. Nous avons tous perdu quelqu'un de cher, aujourd'hui. Ne sois pas trop dure avec toi-même.
Mais les plaie internes de la jeune dathomirienne demeuraient ardentes. Et pas seulement à cause d'Oreste.
-Ces hommes que nous avons abandonné.. Les Sœurs de la Nuit les ont massacrés comme s'ils n'étaient que du bétail alors qu'ils se sont battus courageusement à nos cotés. Je leur ai donné ma parole de les protéger au nom des Chutes Brumeuses et je n'ai pas tenu mon serment.
-Tu n'aurais pas pu le tenir même si tu les avais amenés ici sains et saufs.
Choquée par cet aveu spontané, la jeune femme ne put d'abord trouver ses mots. Elle fut désemparée par la tristesse de la doyenne de son clan.
-Quoi? Que voulez-vous dire?
Mais Tzipah avait deviné la réponse avant de poser la question fatidique. Et elle frémit d'effroi lorsque Remora A'alta lui annonça ce qu'elle craignait d'entendre.
-Les hommes libres sont contraires à nos traditions. Aucune de tes sœurs ne les aurait accepté pas plus que les autres clans.
-Pourquoi? Parce que ce sont des hommes? Protesta-t-elle plus vivement.
La matriarche choisit de clore le débat avant même qu'il n'ait commencé.
-Il en a toujours été ainsi depuis que Allya a écrit le Livre de Loi.
-C'est bien cela le problème, il n'y a jamais eu la moindre remise en question, fit observer Tzipah d'un ton plus acerbe.
-Tu as toujours pourtant pensé comme nous toutes.
La jeune femme acquiesça d'un hochement de tête.
-C'était avant que je rencontre Oreste. J'ai découvert à travers lui que les hommes pouvaient discuter, se battre pour une cause qu'ils estiment justes. Qu'ils pouvaient aimer..
-Cet homme t'a trahi.
-Cela ne signifie pas qu'il était entièrement mauvais. Tout comme ses deux compagnons.
-Tu continues de te laisser influencer par tes sentiments envers lui.
Tzipah soutint son regard inflexible alors que le silence ne fut troublé que par les craquements du bois qui se tordait dévoré par les flammes.
-Et je vous ai laissé m'influencer.
-As-tu oublié que je t'ai recueillie après le meurtre de tes parents par les Soeurs de la Nuit? Lui rappela sa supérieure.
-Je n'ai pas oublié ce que je vous dois. Mais je ne serai plus aveugle.
Avec dignité, elle se saisit de son casque pour le mettre sur sa tête et vérifia que sa vibro épée était rangée dans son fourreau.
-Je dois prendre mon tour de garde.
C'est ainsi qu'elle prit congé de la matriarche, la saluant à peine lorsqu'elle la contourna. Cette dernière la regarda s'éloigner avec une résignation marquée. La jeune dathomirienne respira beaucoup mieux lorsqu'elle s'extirpa de la forteresse pour croiser d'autres Sorcières qui revenaient de patrouille.
Elle eut une idée des sentiments qu'elle inspirait chez ses consoeurs. Du respect certes mais aussi pas mal de ressentiment appuyé par des regards défiants. Le récit de la bataille avait couru sur tout le territoire du clan et il était évident pour elles que le Jedi venu des étoiles était entièrement responsable du bain de sang qui avait décimé leurs rangs.
D'autres pensaient en outre que Tzipah avait aussi sa part de responsabilité. À cause de cette proximité intime qu'elle avait nourrie avec lui. Les avis les plus tranchés concluaient que sa place au sein du clan pouvait être contestée. Même si toutes s'accordaient à reconnaître qu'elle avait adopté la bonne décision en le bannissant au nom du clan.
Elle ne pouvait leur en vouloir, il lui faudrait bien assumer les conséquences de ses erreurs d'une façon ou d'une autre. En attendant, elle continuerait de faire son devoir aux Chutes Brumeuses. Elle rejoignit finalement son poste à la lisière de la forêt, où Sira et deux autres Soeurs attendaient. Celles-ci s'éloignèrent après l'avoir accueillie d'une brève inclinaison de la tête. Son tour de garde en compagnie de Sira commençait alors que la nuit tombait.
Elle réprima un frissonnement lorsqu'une brise fraîche coula des contreforts montagneux qui s'élevaient derrière elles. Malgré elle, Tzipah ne put se retenir de penser à Oreste. Elle l'imaginait tenter de trouver un précaire refuge pour la nuit contre le froid, les charognards et d'autres dangers qui peuplaient les alentours.
Aurait-il réussi à trouver de quoi manger? Malgré elle, le remords commença à la hanter. Elle était même tentée de se reprocher d'avoir été cruelle de l'abandonner sans ressources. Mais c'était comme cela que l'on traitait les Soeurs qui s'égaraient dans les arts sombres de la Magie d'Allya. Elle n'aurait pu le traiter différemment.
Survis Oreste et rachètes-toi.
Aussitôt après cette prière silencieuse, elle tendit son esprit vers le sien en murmurant discrètement un sort à l'insu de son aînée impassible. Pour le réconforter, ne pas le laisser aux prises du désespoir et de ce sentiment de solitude qui doivent lui peser. Elle ferma les yeux, espérant secrètement qu'il entendrait son appel.
Soudain, des images se bousculèrent dans son crâne. Confusément et intensément. Elle parvint à dompter ce flux pour en deviner le sens.
Oreste brandissait devant son corps maigre son épée ardente à la lame verte émeraude, combattant avec acharnement une abomination qui maniait une lame rouge sang funeste. Une abomination qu'ils avaient déjà affronté lors de la bataille d'aujourd'hui.
Elle pouvait voir le visage de son homme crispé à cause des efforts qu'il devait fournir devant cette cadence de coups de masse que lui assénait son adversaire qui le faisait reculer. Une cadence auquel il ne pouvait pas résister longtemps.
La chose écarta brutalement sa garde avant de le faucher d'une frappe sèche oblique. Horrifiée, elle vit son homme tituber avant de s'écrouler aux pieds de son bourreau.

Non, s'entendit-elle crier dans sa tête.
-Tzipah?
Sira s'était penchée pour constater l'hébètement qui brillait dans les yeux bleus de la jeune femme. Celle-ci balbutia:
-Je dois aller voir quelqu'un.
Une lueur de compréhension passa dans le regard de son aînée.
-Si tu le fais, tu sais ce qui t'arrivera.
-Je prends le risque, affirma la jeune Sorcière. Si c'était Gelfran, tu n'hésiterais pas non plus.
Sira se mordit la lèvre inférieure, tiraillée entre le devoir envers son clan et sa camaraderie avec sa consœur.
-Vas-y, céda-t-elle finalement. Mais fais attention aux patrouilles.
-Merci, Soeur.
Tzipah vérifia que personne d'autre ne la regarderait partir, puis s'engouffra entre les pins sous le regard inquiet de Sira. Après quelques mètres, la Sorcière chanta un sort de détection pour repérer les échos des patrouilleuses qui quadrillaient la forêt, non loin d'elle.
Elle se concentra puis progressa lentement pour les éviter. Peu après, elle fut sur le point de réussir lorsqu'une voix sèche claqua dans son dos.
-Halte.
Une autre Sorcière des Chutes Brumeuses la menaçait de son blaster. Orcheron.
-Où vas-tu ainsi? Lui demanda celle-ci.
-Je monte la garde, répondit-elle sans hésiter.
Sa jeune consœur blonde plissa les yeux, suspicieuse.
-Tu me donnes plutôt l'impression de fuir.
-Je dois retrouver quelqu'un.
Orcheron émit un rire cassant.
-Ce sorcier qui nous a tous trahi et que tu as toi-même banni? Tu as perdu la raison.
-Je sais ce que je fais.
-Si tu pars le retrouver, je devrais prévenir notre Mère de clan, l'avertit Orcheron. Et elle t'exclura des Chutes Brumeuses.
-Alors va donc la prévenir et ne t'approche plus jamais de moi, la défia Tzipah.
Elle s'attendait à ce que Orcheron baisse son arme mais ce ne fut pas le cas. Au contraire, celle-ci raffermit sa prise sur la crosse.
-Tu reviens avec moi, intima-t-elle sèchement.
-Tu devras me tirer dessus.
-Je n'hésiterai pas à le faire si tu n'obéis pas.
Tzipah sentait sa détermination mais elle n'était pas prête à céder.
-Et cela ne me surprendrais pas de ta part, cracha-t-elle avec mépris. Tu serais digne de rejoindre les Soeurs de la Nuit après la trahison dont tu as fait preuve en abandonnant ces hommes à leur mort.
-Ce n'étaient que des mâles, je n'ai fait que me soucier des intérêts du clan.
-De tes propres intérêts. J'ai senti ton ambition de prendre la place de notre Mère de clan.
-Je suis la mieux placée pour diriger les Chutes Brumeuses.
-Ce ne sera pas pour aujourd'hui.
Alors qu'Orcheron s'apprêtait à lui répliquer sèchement, elle psalmodia un sort de télékinésie et un souffle invisible souleva sa rivale pour la projeter contre le pin le plus proche et la faire s'écrouler complètement sonnée.
Tzipah s'enfuit ensuite sans demander son reste. Tandis qu'elle courait à travers les bois sans se soucier de ce qui pouvait lui arriver, ses pensées étaient braquées uniquement sur un homme dont la survie lui importait plus que tout le reste.
Il s'appelait Oreste Tissan et elle voulait le sauver de la mort.

Devastator, Orbite de Dathomir

Bien que l'atmosphère du destroyer de l'ex capitaine Volta ait été purgée des effets de l'Aorth 6, le personnel de maintenance et les stormtroopers affectés par Zsinj sur le Devastator conservaient leur combinaison anti virale pour se préserver du moindre risque de contamination et d'exposition. Dark Vador, après s'être reposé dans sa chambre de stase et avoir prévenu Coruscant de la mutinerie de Shonn Volta, déambulait à travers les couloirs du Venator croisant sur son chemin ceux qui sécurisaient les lieux ou évacuaient les corps vers le broyeur à ordures.
Il était essentiel que le silence soit maintenu sur tout ce qui venait de se passer. Après le coup d'état de Gentis, le reste de la galaxie n'avait pas à connaître l'état des pertes qui avaient éclairci leurs rangs au cours de la bataille dont l'issue avait été piteuse. Il en allait de la stabilité de l'Empire.
Le Seigneur Noir avait mis sa fierté de coté en demandant l'envoi de renforts tandis que l'Empereur lui avait rappelé l'importance de sa mission principale. Écraser la rébellion de ce Jedi corellien. Il contint son agacement devant l'ampleur de la tâche qu'il avait jugé au premier abord comme basique.
Il manquait d'hommes et d'armes pour mener une traque efficace digne de ce nom. Même en s'appuyant sur les Soeurs de la Nuit dont il n'était pas certain de la loyauté. Si elles tentaient quoi que ce soit de toute façon, il ne se priverait pas de leur apprendre qu'il n'était pas bon de s'attirer le courroux de l'Empire.
Il retourna sur le pont principal où un technicien lui annonça:
-Monseigneur, un appel a été réceptionné depuis la planète.
Le Sith usa de la Force pour activer l'hologramme, qui matérialisa devant son masque la silhouette familière grande et maigre d'un homme encapuchonné.
-Tissan.
-Seigneur Vador, répondit le corellien.
-Tu ne pourras pas te cacher éternellement, même au milieu des Sorcières.
Sans paraître désarçonné par sa remarque, Oreste déclara:
-Je suis d'accord. Sachez que vous n'aurez plus rien à craindre des Sorcières, elles se sont retirées du jeu.
-Tu es donc seul.
-Un Jedi est toujours accompagné par la Force.
Alors que le bras droit de l'Empereur ricana derrière son vocodeur, le rescapé de l'Ordre 66 ajouta:
-Nous avons eu beaucoup de morts et vous en avez eu au moins autant. Nous pouvons éviter d'autres morts à venir.
-Tu souhaites te rendre?
Sous le capuchon, Vador devina un sourire malicieux.
-Épargnez Dathomir et je vous offre une chance de me tuer en personne. En terrain neutre, devant la prison.
Le Sith ne mit que peu de temps à hésiter car il ne perçut aucune duplicité qui proviendrait du Jedi. Et il n'attendrait pas les renforts qui devaient parcourir une bonne partie de la galaxie avant d'arriver à bon port.
-Marché conclu, Tissan. Je viens te tuer. Terminé.

Voilà, j'espère que cela vous a plu! On s'approche à grands pas de la fin et Tissan s'apprête donc à affronter son destin :diable: !

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 04 Déc 2019 - 7:45   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu!

Tzipah ne va pas laisser Vador tuer Oreste sans rien faire! Et le jeune Jedi semble étrangement serein...

Vivement la suite! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6425
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 04 Déc 2019 - 12:59   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :wink: !

L2-D2 a écrit:

Tzipah ne va pas laisser Vador tuer Oreste sans rien faire! Et le jeune Jedi semble étrangement serein...


C'est beau l'amour :sournois: ! Vont-ils pouvoir se retrouver à temps?

à suivre...
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Mer 04 Déc 2019 - 20:43   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Retard rattrapé !

On trouve donc bel et bien un Oreste plus calme et posé (bon, il taillade quand même quelques Soeurs de la Nuit), ce qui n'était pas arrivé depuis le début de ton récit, j'en ai l'impression. C'est différent.
On sent qu'il a envie de se racheter et que ses maîtres sont à nouveau là pour le soutenir, quoique j'ai, comme L2, eut le sentiment qu'il passait très vite sur les quelques massacres de leur élève, mais bon il y a une autre préoccupation en jeu.

Ensuite, on retrouve Tzipah qui doute de plus en plus de son abandon du jeune Corellien et qui finit même par tenter de le retrouver (c'est beau l'amour). Sauf que... Ben y a un grand type en noir qui aimerait le retrouver aussi (et lui c'est pas par amour) et qui ne devrait pas mettre trop longtemps à y arriver vu qu'Oreste l'invite directement.

Assistera-t-on à une demande de pardon de ce cher Tissan mourant dans les bras de Tzipah ? Ou verra-t-il Tzipah mourir devant ses yeux (parce qu'au point où il en est...) ?

À voir dans la suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1032
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Ven 06 Déc 2019 - 13:08   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :wink: !

Mandoad a écrit: (bon, il taillade quand même quelques Soeurs de la Nuit),


Les habitudes ont la vie dure :transpire: .

Mandoad a écrit:Ensuite, on retrouve Tzipah qui doute de plus en plus de son abandon du jeune Corellien et qui finit même par tenter de le retrouver (c'est beau l'amour). Sauf que... Ben y a un grand type en noir qui aimerait le retrouver aussi (et lui c'est pas par amour) et qui ne devrait pas mettre trop longtemps à y arriver vu qu'Oreste l'invite directement.


Collision en vue :diable: !

Mandoad a écrit:
Assistera-t-on à une demande de pardon de ce cher Tissan mourant dans les bras de Tzipah ?


C'est certain, ils ont encore plein de choses à se dire :sournois: !

Mandoad a écrit:Ou verra-t-il Tzipah mourir devant ses yeux (parce qu'au point où il en est...) ?


Serai-je cruel à ce point là :diable: ?

Allez à la prochaine :hello: !

PS: Nous avons dépassé les cinquante mille lues :shock: ! C'est INCROYABLE!!!! C'est la folie!!! Merci, un grand merci à tous pour votre fidélité et l'intérêt que vous portez à cette histoire :jap: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 09 Déc 2019 - 18:14   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir, c'est l'heure de la suite!

La confrontation approche entre Vador et un Jedi corellien! Le temps pour lui d'échanger quelques mots avec une femme qu'il affectionne :oops: !

Je vous laisse découvrir ça!

Dathomir

Oreste ferma le canal de transmission et respira longuement, empli d'un sentiment de bien être. Il n'avait pas éprouvé une telle sensation depuis.. en fait c'était sans nul doute la première fois de sa vie qu'il était devenu aussi serein.
Il avait accompli l'unique chose qui lui restait à faire, tout ce qu'il pouvait encore faire. Préserver Dathomir, préserver l'espoir. Une mission digne d'un chevalier Jedi.
Il quitta le bâtiment principal, traversa la cour avant de franchir l'enceinte de la prison. Il s'arrêta après quelques mètres, promenant ses yeux verts et gris sur les pins plongés dans la nuit qui apposait sa main sur la forêt qui l'encerclait.
Le vent se leva et apporta jusqu'aux narines ce parfum boisé dont il appréciait la senteur épicée. Un parfum qui lui évoquait les moments passés en compagnie de Tzipah, l'odeur de la compassion qui avait éclairé la fin du tunnel au bout de son chemin d'errance.
Tzipah lui rappelait la joie qui l'avait transporté lorsqu'il avait retrouvé la compagnie de Beliem, la paix qu'elle lui avait apporté. Toute ce qui avait constitué un avenir radieux, une lumière de la vie qui aurait écarté les pinces de l'oppression impériale.
Mais il n'aurait pas droit à ce bonheur puisqu'il l'avait ôté à tant de gens. Ce serait son expiation qu'avait réclamé la Dame du Pardon.
La Force circulait sur Dathomir en un torrent d'harmonie primale mais authentique. Dathomir qu'il avait livrée à l'obscurité des Soeurs de la Nuit et à qui il allait maintenant promettre l'espoir. Il propagea sa conscience pour détecter la présence du Sith.
Il se plongea dans les courants de la Force pour se préparer à ce qui l'attendait. Lorsqu'il perçut une présence toute proche accourir dans sa direction.
Il se raidit instinctivement, la main posée sur la crosse de son sabre laser. Puis il vit surgir de la forêt une jeune autochtone athlétique essoufflée dont les mèches brunes s'échappaient sous ce casque épais qui lui couvrait le crâne. Malgré l'absence de luminosité, il reconnut ses traits familiers tordus par l'angoisse.
-Tzipah? S'écria-t-il de surprise imprégnée d'une joie certaine.
La dathomirienne se rangea face à lui, sans masquer son soulagement. Pendant un laps de temps interminable, ils se fixèrent un long moment sans trouver les mots. Tzipah décida finalement d'aller au plus court.
-Oreste tu dois fuir! Lui lança-t-elle.
Elle le vit froncer les sourcils d'incertitude.
-Pourquoi? Fit-il avec perplexité.
-Parce qu'il vient te tuer! Je l'ai vu..
Elle termina la phrase qu'elle redoutait de lui avouer.
-Je l'ai vu te tuer.
Sa voix était enrouée par sa fébrilité qui ne fit s'accroître lorsqu'elle remarqua son absence totale de panique.
-Tout va bien se passer, tenta-t-il même de la rassurer. Parce que c'est moi qui l'ai fait venir.
L'aveu la prit de court. Avant qu'elle n'insista en se rapprochant de lui.
-Tu ne peux pas le vaincre, tu dois fuir!
-La Force en décidera.
Elle réalisa rapidement qu'elle ne le ferait pas fléchir mais elle s'obstina de plus belle.
-Oreste, viens avec moi. Des gens ont besoin de toi, j'ai besoin de toi!
Cette fois il lui accorda un sourire détaché lorsqu'elle lui prit la main pour l'entraîner avec lui.
-C'est justement pour ça que je dois le faire. Je te remercie pour les risques que tu as pris en voulant me rejoindre. Je ne crois pas que ton clan approuverait.
Sans lâcher sa main, elle rétorqua:
-Ce n'est plus mon clan.
-Je n'ai donc cessé d'attirer des malheurs sur toi et sur beaucoup de gens.
Elle secouait la tête, comme pour lui prouver que plus rien n'avait désormais la moindre importance pour elle.
-Mais je ne regrette pas de t'avoir rencontré, lui avoua-t-il. Grâce à toi, j'ai enfin compris que la lumière pouvait continuer d'exister sans l'aide des Jedi. À travers chacun d'entre nous, les sentiments qui nous lient.
-Je ne regrette pas de t'avoir rencontré, lui répondit-elle.
Elle rapprocha son visage du sien. Si près que Oreste ne vit plus que ses yeux bleus dont l'éclat transperçait la pénombre.
-Malgré toutes les choses horribles que tu as pu faire ensuite.
-Je ne me suis pas montré à la hauteur, reconnut-il. Mais maintenant, mon chemin est clair. Je ne suis pas celui qui rendra sa liberté à Dathomir. Lorsqu'un autre Jedi viendra, raconte lui tout ce que j'ai fait. Sans omettre le pire.
Une pierre roula dans la gorge de Tzipah, la jeune femme acceptant l'idée qu'elle lui parlait pour la dernière fois.
-Je le ferai, lui promit-elle.
Un déchirement de moteurs ioniques déchira leurs tympans lorsqu'une navette impériale les survola avant de disparaître derrière les pins. Aucun des deux n'eut besoin de recourir à la Force pour détecter cet écho sombre qui pilotait le vaisseau.
-J'aimerai combattre à tes cotés.
-Non tu dois partir, affirma-t-il fermement mais doucement. Et si tu m'emmenais avec toi, cela n'empêchera pas Vador de me retrouver et de tuer tous ceux qui se trouveront sur son chemin jusqu'à ce qu'il obtienne ce qu'il veut.
Tzipah passa une main derrière sa nuque pour l'attirer davantage à elle.
-Tu n'es peut-être pas le Jedi que nous attendions mais tu es l'homme que je t'attendais.
Elle pressa ses lèvres contre les siennes et il s'abandonna cette fois pleinement à elle, déversant dans cet ultime baiser toute la lumière qu'il lui avait refusé à elle et à d'autres. Et qu'il allait maintenant distribuer à tous ceux qui pourraient en jouir.
Après des secondes de fusion intense, elle s'écarta de lui.
-Qu'Allya t'accompagne, lui souhaita-t-elle.
-Que la Force soit avec toi.
Elle tourna les talons, pour regagner l'abri de la forêt. Lorsqu'elle se tourna une dernière fois, il surprit les larmes qui coulaient sur ses joues. Lorsqu'il s'épongea la figure pour chasser l'humidité poisseuse qui imprégnait ses pommettes creuses, il s'aperçut que lui aussi pleurait légèrement.
En d'autres circonstances, il aurait tellement souhaité pouvoir envisager une nouvelle vie à ses cotés. Mais cette galaxie ne l'avait pas épargné, l'Empire avait continué à le hanter. Il avait fait des choix radicaux qui l'avaient écarté trop longtemps du droit chemin.
Qui l'avaient écarté de Tzipah.
Certaines choses ne pourraient être jamais réparées, mais d'autres pouvaient encore l'être. Il pouvait encore incarner l'espoir. Dans une galaxie régie par le joug des Sith et de leur Empire, cela était une mission digne d'un Jedi.
Une mission digne d'un Tissan.
Voilà pourquoi il attendait. Il retira rapidement sa bure verdâtre pour la déposer sur le sol rocailleux avant de déchirer sa tunique pour laisser son maigre torse fin à découvert. Il ne frissonna pas lorsque le vent fouetta de sa claque glaciale son dos et sa poitrine nus. Il vérifia l'état de son sabre laser accroché à la ceinture et continua de patienter.
La présence de Dark Vador brillait de cette noirceur dont l'appétit ne demandait qu'à être comblé. Une fureur qui ne demandait qu'être rasssasiée, la mort en marche qui réclamait un nouveau trophée à son tableau de chasse.
Sa respiration mécanique et régulière précéda son apparition funeste. L'ombre accroissait les contours de sa silhouette surgissant de la forêt au lieu de les dessiner, lui donnant l'illustration d'un gigantesque sceptre qui flottait au-dessus du sol. Oreste réprima ce frisson de l'intimidation instinctive qui l'avait gagné malgré lui.
Il se força à se rappeler des premières leçons de maître Halcyon sur la manière d'appréhender la Force.
Vois au-delà des apparences. Si tu observes ton ennemi pour ce qu'il paraît et non pour ce qu'il est réellement, tu le grandis et tu le renforces. Et cela te rend faible.
Dark Vador s'immobilisa enfin et toisa le jeune corellien qui ne fit aucun geste pour tenter de l'attaquer. Tous deux se faisaient donc face devant la prison. Le temps se figea sur cette scène qui semblait se dérouler ailleurs, indépendamment de la marche de la galaxie.
La voix mécanique et inhumaine du Sith brisa le silence.
-Je devrais te remercier de te présenter devant moi. Tu m'épargnes la tâche de te courir après.
-Je n'ai pas l'intention de vous faciliter les choses.
Vador masqua le rire qui faillit transparaître à travers le vocodeur.
-Je constate que tu ne possèdes plus le Bâton Obscur.
-C'était un objet maléfique, je devais le détruire, se justifia Oreste. Pour l'empêcher de tourmenter d'autres innocents et ne pas le voir tomber dans les mains de l'Empire.
-Tu vas peut-être regretter de l'avoir détruit.
Intérieurement, il jubilait de la stupidité du Jedi qui avait manqué de le tuer de peu sur le champ de bataille grâce au sombre artefact.
-Car nous savons toi et moi que tu n'as aucune chance de me battre. Le Bâton Obscur aurait pu t'aider à y parvenir mais puisque tu l'as détruit.. autant que tu me laisses t'achever sans avoir à t'humilier.
-Je vous ai dit que je ne vous faciliterai pas la tâche. Quelque soit l'issue de notre explication, vous ne parviendrez jamais à étouffer les aspirations des peuples. Beaucoup d'entre eux n'oublieront jamais ce qu'a été la République.
-C'est exact, accorda le Sith. C'est pourquoi ils accepteront l'Empire et sa justice bien plus parfaite que celle de la République.
-Ils n'accepteront jamais votre tyrannie.
-Le temps des Jedi est révolu, ils n'auront pas d'autre alternative.
-Il existe toujours un autre chemin à arpenter, soutint le corellien. J'ai été aveugle trop longtemps pour le voir.
Vador comprit qu'il ne faisait plus face à un homme rongé par le Coté Obscur mais à un croyant dont les mots se suivaient avec un naturel de sincérité.
-Tout comme vous êtes aveugle maintenant, à cause de votre haine.
-Tu me fais perdre mon temps, gronda Vador à court d'arguments.
-Je suis d'accord, commençons.
Sur ces mots, une lame crépitante naquit et son halo vert émeraude déchira les ténèbres. Lorsque Oreste le releva à la verticale près de sa poitrine, sa lumière paisible se confondait aisément avec l'éclat vert et gris de ses iris.
Vador était satisfait de passer enfin aux choses sérieuses.
-Non, trancha-t-il impitoyablement. Finissons-en.
Dans un sifflement sinistre, une lame écarlate funeste se déploya à son tour et sa lumière aussi pâle qu'un coucher de soleil éclaira son masque de mort. Le grésillement bas de son arme battit au même rythme que sa respiration robotique.
Le sort de Dathomir et du reste de la galaxie étaient maintenant en balance. L'enjeu était de savoir s'il était permis de croire encore à la lumière, à l'espoir.
Au cœur des ténèbres renaît la lumière.
Elles se lièrent plus étroitement lorsque les deux duellistes se portèrent simultanément au contact l'un de l'autre. Un dernier sacrifice serait peut-être accompli.

Voilà, désolé de vous laisser comme ça :transpire: ! Vous savez donc ce qui vous attend la semaine prochaine :sournois: !

Je vous dis donc: à la prochaine :hello: !

Je vous le confirme, on s'approche de la fin de cette fan fic, la plus longue que j'ai écrite jusqu'à maintenant. :cute:
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 10 Déc 2019 - 8:35   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Ah oui mais non, il ne faut pas nous laisser ainsi, ça ne se fait pas !!! :grrr: Une semaine à attendre, non mais j'te jure ! Comment ? Ah oui, ça veut dire que c'est réussi et qu'il est sur et certain que je serai de retour la semaine prochaine !

Vivement la suite ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6425
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 11 Déc 2019 - 20:41   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

L2-D2 a écrit:
Ah oui mais non, il ne faut pas nous laisser ainsi, ça ne se fait pas !!! :grrr: Une semaine à attendre, non mais j'te jure !


Désolé :transpire: .

L2-D2 a écrit: Comment ? Ah oui, ça veut dire que c'est réussi et qu'il est sur et certain que je serai de retour la semaine prochaine !


:jap:

Merci pour le retour et à la prochaine pour la suite :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 16 Déc 2019 - 20:56   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir, c'est l'heure de la suite!

Et maintenant place au DUDU au sab'laser :diable: !

Il ne peut en rester qu'un :sournois: :diable: !

Oreste contra frontalement la première attaque brusque du Seigneur Sith dont la puissance le déséquilibra momentanément. Il se baissa juste à temps pour éviter la décapitation mais ne put bloquer la savate qui le propulsa en arrière, en lui coupant le souffle.
Il retomba souplement sur ses appuis et attendit le prochain assaut qui ne tarda pas. Vador accomplit un Saut de Force pour atterrir sous son nez, espérant le prendre au dépourvu. Mais il ne frappa que le vide, le Jedi s'étant dérobé d'un bond sur le coté.
La suite fut autant identique.. le jeune homme ne fit qu'éviter les coups que lui portait le Sith avec acharnement.
-Ce n'est pas comme cela que tu me battras, le railla finalement Vador.
Le corellien qui était placé hors de portée de sa lame, le dévisagea avec intensité. Comme s'il tentait de déceler la moindre faille. À vrai dire, il n'en voyait aucune.. tout en réalisant que le Sith disait vrai sur un point.
Ce n'est pas comme ça qu'il aurait une chance de le battre.
-Très bien, répondit-il. Changeons de méthode.
Il ferma les paupières et se laissa envahir par la Force. Son énergie pure et basique, dépourvue d'émotion négatives le transcendait et le baignait. Ses pensées n'étaient plus tourmentées par les regrets, l'illusion que tout ne dépendait que de lui et la certitude qu'il se devait d'être infaillible.
Non, il était maintenant un Jedi. Bien plus en cet instant qu'il ne l'avait jamais été au cours de toute sa vie.
Ce fut au tour de Vador d'être surpris. Le Jedi corellien prit de l'élan, usant de la Force pour s'abattre sur lui comme la foudre. Ses mouvements étaient devenus cette fois vifs, fluides et d'une grande imprévisibilité. La lame de son sabre laser déchirait le voile de la nuit enveloppant le bras droit de l'Empereur qui reculait précipitamment sous cette avalanche de frappes.
Jusqu'à ce que Oreste parvint à se glisser sous sa garde et à se fendre pour l'atteindre sous l'aisselle. Le Sith poussa un rugissement de surprise sous le coup de la blessure et lança impulsivement son poing cybernétique ganté dans la figure du corellien plus pour le repousser que pour le blesser.
Oreste chancella, ayant l'impression qu'une masse l'avait à moitié assommé. Avant d'être culbuté par une vague invisible qui l'envoya au tapis à vingt mètres de son ennemi.
Il se releva, épongeant le sang qui coulait de son nez en un mince ruisseau sombre puis étudia l'attitude de Vador, pour déterminer comment il supportait la blessure qu'il lui avait infligé. En temps normal, une telle blessure aurait handicapé un adversaire de sa trempe.
Mais il constata que Vador semblait à peine ankylosé, tel une chose faite de duracier et non de chair et d'os. Il ne fut plus étonné qu'Asajj Ventress ait pu être vaincue et cela ne rendit que plus complexe la tâche qui l'attendait.
-Tu as laissé passer ta chance, grinça le Sith.
Celui-ci ricanait à travers les mots qu'il prononçait. Alors le corellien se jeta de nouveau dans la melée et le duel devint plus disputé, plus acharné. Ils tournèrent l'un autour de l'autre, se rendant instantanément coup pour coup.
Oreste alternait avec dextérité attaque et défense, déviant les attaques en pratiquant le Soresu. Tout en cherchant à éprouver quand il en avait l'occasion, la vigilance de Dark Vador. Il sentait que tout Dathomir le regardait se battre.
Il sentait que Tzipah l'observait. Il perçut par intermittence son admiration pour le courage dont il faisait preuve en ayant accepté de livrer ce combat. La Force était avec lui, la lumière le guidait à travers chacun de ses gestes.
Mais Vador..
Dark Vador était tout simplement beaucoup plus fort que lui. C'était une réalité qui devint de plus en plus évidente à mesure que leur combat durait. Imperceptiblement mais inexorablement, la Force ne put compenser ses faiblesses techniques face à un bretteur hors pair pour qui le combat au sabre laser semblait n'avoir que peu de secrets.
À chaque instant, son arme pesait de plus en plus sur ses bras et Vador le submergea peu à peu sous une pluie de coups brutaux qui accélérèrent son épuisement chronique. Le corellien finit par se dégager d'un saut de Force qui l'abrita temporairement de son adversaire.
Celui-ci savourait sa supériorité.
-As-tu cru seulement que tu parviendrais à me surpasser? Nous savons maintenant qui est le maître, tu n'aurais pas du te séparer du Bâton Obscur.
Oreste ne répondit rien, l'expression fermée. Il n'ignorait pas qu'il ne pourrait l'emporter et il commençait à douter du bien fondé de ce duel. S'il mourrait, cela servirait-il à quelque chose? Il n'en était plus aussi sûr à cet instant.
-La République n'est plus.
Le Sith n'affichait plus qu'une arrogance narquoise.
-Et il n'y aura bientôt plus de Jedi.
À peine acheva-t-il cette pique qu'Oreste se jeta impétueusement sur lui, aveuglé par sa rage. Il obligea son ennemi à cèder du terrain grâce à ces frappes complètement désaccordées. Vador parvint ensuite à le contenir sans s'empêcher d'exacerber sa furie.
-L'obscurité est plus forte que la lumière, c'est dans l'ordre des choses. Accepte cette vérité, accepte de reconnaître que la chute des tiens était inévitable. Rejoins l'Empire comme d'autres l'ont fait avant toi ou meurs ignoré de tous.
Et il fut tenté de l'écouter comme il avait écouté Rivan. Il fut tenté de se laisser gagner et emporter par cette haine familière.
De nouveau à la croisée des chemins..
Puis il pensa à Tzipah à qui il avait fait promettre de ne pas interférer. Son regard et son angoisse reposaient sur ses épaules. Elle avait vu de ses propres yeux le monstre qu'il avait pu être, comme cette chose qu'il affrontait maintenant. Et il avait décidé de ne plus être ce genre d'homme.
Il était un Jedi, il se battrait en Jedi. Et s'il le fallait, il mourait en Jedi..
Il parvint à bloquer la lame écarlate contre la sienne.
-Vous avez peut-être raison, lâcha-t-il contre le casque de Vador. Peut-être que le temps de l'Empire est venu et que l'épopée des Jedi est révolue. L'idéal que nous avons tant incarné n'existera sans doute plus pendant des décennies.
Le Sith aperçut cette étincelle de confiance briller dans le regard du rescapé de la Purge. Celui d'un homme qui acceptait de se battre malgré sa lassitude.
-Peut-être que ce n'est pas à moi d'ébranler la tyrannie que vous installez dans la galaxie. Mais quoique qu'il advienne, vous ne parviendrez jamais à étouffer la lumière. Car c'est au coeur des ténèbres que renait la lumière.
-Idiot, cracha le Sith.
Imperturbable, Oreste poursuivit sur sa lancée, plus inspiré que jamais.
-Je suis maintenant plus libre que vous ne le serez jamais car je n'ai pas oublié qui je suis. Parce que vous n'oublierez jamais l'homme que vous avez été avant.
Il prononça le nom, un nom que Vador ne s'attendait pas à entendre de nouveau après avoir tué Asajj Ventress.
-Skywalker.
Le nom résonna dans les pensées du bras droit de l'Empereur comme une marque d'infamie suprême. Une blessure indélébile au fer rouge qui avait exprimé les faiblesses, ses faiblesses qu'il tentait de surmonter.
Skywalker.. ce nom lui rappela la défaite cinglante que lui avait infligé son ancien maître sur Mustafar. Ce dernier l'avait abandonné à une mort certaine, alors que les flammes carbonisaient le moindre centimètre de peau, le réduisant en monceaux de charpies à peine humain. Obi Wan Kenobi lui avait tourné le dos, indifférent à son sort.
Désormais, il traçait sa propre voie. Il ne serait plus faible, il annihilerait les vestiges de ce qu'il fut autrefois.
Il poussa un hurlement qui ne possédait rien d'humain. Un hurlement d'automate qui se révoltait contre ses tiraillements, ses doutes. Son conflit interne. Il libéra la Force en une déflagration irrésistible qui aurait broyé n'importe qui.
Mais pas Oreste qui parvint à s'envelopper d'un bouclier de Force et fut seulement catapulté au loin.
-J'ai détruit Anakin Skywalker! S'exclama Vador. J'ai détruit le Temple Jedi et anéanti votre sédition, vos complots!
Transporté par ce puits de haine qui l'alimentait, il fondit tel un rapace affamé sur le jeune corellien qu'il déstabilisa avec de puissantes frappes verticales.
-Tout comme j'ai détruit la Dame du Pardon. Tout comme je te détruirai, toi.
Le Jedi tenta à plusieurs reprises de reprendre un semblant d'initiative mais cet objectif était autant accessible que d'empêcher le sable de s'écouler entre ses doigts. Sa provocation avait libéré la colère d'un volcan.
Rien ne pouvait endiguer un tel raz de marée qui drainait le Coté Obscur à travers cette machine incontrôlable. À chaque coup de masse qui lui était infligé, une crampe envahissait ses membres échauffant ses muscles jusqu'à les rendre totalement engourdis. Contre cela, même la Force n'y pouvait rien.
Même un serviteur de la Force ne pouvait résister éternellement à la tempête. Dark Vador parvint à franchir ses défenses malmenées et le jeune homme ne ressentit plus tout à coup la moindre sensation au-delà de son poignet droit.
À la place de sa main qui atterrit au sol, une douleur fulgurante se propagea dans son bras jusqu'à son cerveau. Une brûlure si ardente et si instantanée qu'il recula comme un homme ivre alors que Vador se précipitait pour l'achever.
La douleur n'existait pas car la Force était lui.
L'air se comprima autour du Sith qui fut rejeté en arrière à plusieurs mètres de son adversaire mutilé. Ce dernier tenait son moignon cautérisé avec son poing gauche, tout en serrant les dents pour surmonter sa souffrance.
-C'est terminé, lui lança Vador néanmoins surpris par son instinct de conservation qui l'avait poussé à invoquer la Force malgré la gravité de sa blessure.
Le jeune corellien se redressa finalement, et un étrange sourire sur ses lèvres traversa les ombres. Car il était au-delà de toute peur.
-Si vous êtes si sûr de votre victoire, venez donc m'achever.
Il avait dicté ses mots avec un flegme insubmersible, celui d'un homme au seuil de la mort et de la délivrance. Devant le Seigneur Noir des Sith déconcerté, il rappela à lui son sabre laser avec la main gauche.
La lame verte crépitante reprit vie entre ses doigts fermes alors qu'il s'accroupit un genou à terre en montrant délibérément son dos à son antagoniste. Et il demeura immobile, dans l'attente.
Dark Vador ne sut d'abord quoi penser. Puis il se persuada que si le Jedi tenait tant à mourir, rien ne le retenait de lui rendre ce service. Ce petit jeu avait assez duré, il était temps de terminer le travail pour lequel l'Empereur l'avait envoyé.
Il bondit d'un Saut de Force sur le jeune corellien apparemment inconscient de la mort qui s'apprêtait à le frapper.
Mais Oreste était tout sauf inconscient. Bien que tournant le dos à l'ancien Jedi voué à la voie des Sith, il demeurait clairvoyant. Il guettait seulement le bon moment pour frapper. La Force le lui montrerait.
Le temps tournait au ralenti lorsque Vador se réceptionna sur ses appuis et il entendit distinctement son souffle mécanique et le grésillement du sabre laser qu'il avait levé au-dessus de sa tête. Puis tout se déroula très vite dans les instants qui suivirent.
Vador s'attendait à trancher aussi facilement dans ce misérable tas de chair, de sang et d'os qui osait le défier mais une lame verte ardente bloqua la sienne, mue par une volonté supérieure à celle d'Oreste. Puis celui-ci avait bondi dans les airs par dessus le Seigneur Sith pour retomber avec grâce sur ses pieds juste derrière lui.
Guidé par la Force, il pivota sur son pied d'appui accomplissant un tour complet sur lui-même, accompagnant en même temps les mouvements du Sith qui s'était tourné pour lui faire face. Il frappa sans peur et sans colère.
Il frappa en Jedi.
Un rugissement de bête blessée déchira le silence de la nuit qui les recouvrait de son sombre linceul. Les ténèbres vacillèrent d'incertitude lorsque Vador s'écroula grièvement blessé aux pieds du jeune corellien. Ce dernier fixait l'horizon de la nuit claire et étoilée, en direction de Tzipah qui avait tout suivi du début à la fin.
Il ressentait sa joie de l'avoir vu mettre son ennemi à terre contre toute attente, une joie qu'il partageait. Il s'était battu comme ses anciens maîtres l'auraient souhaité. Et un Jedi n'achevait pas un ennemi désarmé et vaincu.
Il n'acheva donc pas Vador qui rampait, plaqué contre le sol rocailleux par la gravité de sa blessure au flanc. Ses râles étouffés lui parvenaient par intermittence alors qu'il lui tournait le dos, figé dans une posture d'attente pendant quelques secondes. Il se décida finalement à ranger son sabre laser à la ceinture.
Alors qu'il allait l'y accrocher, les doigts de sa main valide ne lui obéirent subitement plus. Son arme éteinte claqua sur le sol avec un bruit sinistre. Malgré lui, il baissa ses yeux verts et gris vers son abdomen zébré d'une profonde entaille cautérisée. Un froid glacial se propageait des tripes jusqu'aux extrémités de ses membres.
Ce doit être ce qu'on ressent lorsqu'on est en train de mourir, pensa-t-il.
Il se plia en deux, crachant du sang par cascades avant de s'affaler rudement sur ses genoux. Une voix lointaine l’appela:
-Oreste.
Il releva la tête et fixa une silhouette translucide, le fantôme de Force de Nejaa Halcyon qui lui souriait.
-Maître?
-Ceci n'est pas la fin, mais le commencement.
Le commencement? S'interrogeait le corellien alors que la perception de son environnement se brouillait. Le commencement de quoi?
Des flots d'images se déversèrent dans son esprit, ignorant au début s'il s'agissait du passé ou de l'avenir.
Sur une planète lointaine, il vit un temple ancien, une ziggourat se dressant au milieu d'une jungle épaisse et impénétrable. Au pied de ce vestige, des dizaines de jeunes gens humains et non humains répétaient des séquences de mouvement de combat au sabre laser, avec des épées d'entraînement. Entre les rangs, circulait un instructeur vêtu d'une bure sombre, un homme blond de petite taille qui ralentissait pour corriger telle posture ou prodiguer des conseils.
La Force murmura ce nom à Oreste dans ses derniers instants.
Luke Skywalker..
Le Jedi sombrait dans une joie confuse à l'évocation de cette révélation. Luke, le fils d'Anakin Skywalker dont il avait racheté les erreurs. Luke, le fondateur d'un nouvel Ordre Jedi. Luke dont le nom même avait évoqué chez la Sorcière Rell beaucoup d'attente. Il comprit que c'était lui le sauveur qui délivrerait Dathomir des ténèbres.
Cette tâche ne lui avait jamais appartenu.
Au coeur des ténèbres, renaît la lumière. Il n'y a pas de mort, seulement la Force. Aux portes de la fin de son existence, il sut combien cela était vrai. Il était peut-être le dernier Jedi de l'Ancienne République mais ce qu'il avait accompli ici ce soir, permettrait de montrer la voie aux nouveaux Jedi.
Et c'était au tour de Tzipah de transmettre cet héritage, ce souvenir lorsque le moment serait venu. C'est pourquoi ce fut à elle qu'il accorda ses dernières pensées. Il parvint à lancer un ultime appel à travers la Force avant que sa tête ne heurta le sol en rendant son dernier soupir.
Tzipah..
Il se figea couché sur le flanc, sombrant dans un éternel repos bien mérité. Il s'appelait Oreste Tissan et il ne faisait désormais plus qu'un avec la Force.

Et voilà, j'espère que cela vous a plu :cute: ! Un héros est tombé :( ! Oui, pleurez mortels :cry: :cry: ! Allez servez-vous dans la boîte à kleenex :roll: !

On se rapproche de la fin, on se rapproche :oui: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 17 Déc 2019 - 12:49   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Belle référence à Yu-Gi-Oh ! :love:

Un superbe extrait. Tout simplement. Long, qui approche inexorablement de son dénouement que l'on imagine fatal... et pourtant tu réussis à innover, à nous surprendre, à nous offrir une dernière vision. Bravo ! :jap:

Vivement la suite ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6425
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 18 Déc 2019 - 7:36   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :wink: !

L2-D2 a écrit:
Belle référence à Yu-Gi-Oh ! :love:


Vu que je ne l'ai jamais vu, on va dire que c'était involontaire :paf: .

L2-D2 a écrit:Un superbe extrait. Tout simplement. Long, qui approche inexorablement de son dénouement que l'on imagine fatal... et pourtant tu réussis à innover, à nous surprendre, à nous offrir une dernière vision. Bravo ! :jap:


Le truc, c'est que dès le début, j'avais une idée précise de comment le duel allait se dérouler. Le truc de la Vision Ultime, est un bonus qui est venu au fil du temps. Je sais que Vador est un mec balèze qui surpasse tous les Jedi fugitifs dans le combat au sabre laser et je tenais à montrer ce qu'un excès de confiance peut donner.

même coupé d'une main, Oreste a continué de se battre jusqu'à la mort! :D

Allez à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 23 Déc 2019 - 21:23   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir, c'est l'heure de la suite :wink: !

Que se passe-t-il juste après la fin de ce duel?

Découvrez-le maintenant :sournois: !

Installée au sommet d'une colline qui lui permettait de surplomber la prison et les bois alentours, une jeune dathomirienne suivait fébrilement le duel entre cette abomination du nom de Dark Vador nimbée d'une aura sinistre et un Jedi qui le bravait la tête haute.
Le coeur de Tzipah battait à tout rompre pour cet homme qui acceptait de donner sa vie, sans espérer en réchapper. Elle aimait Oreste Tissan et elle fut fière de le voir combattre pour une cause qui dépassait sa simple personne.
Malgré la distance qui le séparait d'elle, elle pouvait discerner grâce à la magie d'Allya les traits de son visage fin comme si elle se trouvait devant lui. Un masque de sérénité inflexible devant la mort personnifiée.
Son sang se glaça lorsqu'elle le vit reculer en vacillant, et sa lame verte émeraude s'éteindre brutalement. Elle le vit se tenir l'avant bras droit et comprit que le Sith lui avait tranché la main. Ce dernier s'approcha pour l'achever. Tzipah à sa grande surprise, le vit soudainement projeté au sol sans ménagement par le corellien.
Et de nouveau, le néon chlorophylle réapparut suscitant de nouveau l'espoir en elle. Avant de s'interroger déconcertée lorsqu'il s'accroupit un genou à terre en tournant délibérément le dos à son ennemi impitoyable. Celui-ci se rua pour donner le coup de grâce, pressé d'en terminer enfin.
Mais que fait Oreste? Se révolta la Sorcière. Il va se faire tuer s'il reste..
La suite devint alors confuse mais une joie irrésistible la transporta quand le Sith s'écroula d'une pièce aux pieds d'Oreste qui se tenait debout dos à dos immobile en majesté.
Il a réussi! Il l'a vaincu!
Elle pourrait le retrouver, l'étreindre dans ses bras. Envisager de vivre avec lui et trouver la paix qu'ils méritaient tous deux.
Elle demeura incrédule lorsqu'il se laissa tomber sur les genoux après avoir lâché son sabre laser. Sa lumière couleur de vie s'évapora et peu après elle l'entendit lui parler dans la Force.
Tzipah, nous serons toujours ensemble.
Elle réalisa avec lucidité la portée de cet appel.
-Oreste..
Non elle n'était pas résolue à le perdre. Impétueuse, elle dévala la colline à grandes foulées, manquant de trébucher sur les souches et de se rompre le cou.

La douleur qui torturait ses entrailles était semblable à celle qu'il avait ressentie sur Mustafar lorsque les laves l'avaient dévoré miettes par miettes avant que l'Empereur ne vienne à sa rescousse pour le sauver de l'agonie.
Il se souvint de la table d'opération où des droïdes sans âme avaient arrachée ses vêtements fusionnées avec sa chair calcinée pour le purger de la gangrène et lui permettre de revêtir cette armure infernale dans laquelle il était condamné à vivre. Cela avait été son épreuve ultime, embrasser le bûcher de sa haine pour en tirer la source de son nouveau pouvoir.
Il était Dark Vador et il n'était pas destiné à mourir sur cette planète insignifiante, il le savait au plus profond de son âme sombre. Il se relèverait et en finirait avec ce maudit Jedi qui avait réussi à le pièger.
Il tourna prudemment la tête et aperçut un corps maigre et élancé gisant non loin de lui. Il rappela à lui son sabre laser qui l'éclaira de ses funestes reflets sanglants lorsqu'il parvint à s'ancrer solidement sur ses appuis pour poursuivre le combat. Qui était terminé avant qu'il ne puisse accomplir quoique ce soit.
Il considéra le corps d'Oreste avec circonspection et projeta à l'aide de ses sens, la Force qui ne lui renvoya aucun écho en retour. Il fut un instant tenté de profaner le cadavre comme pour se venger de la blessure infligée. Avant de se raviser en réalisant le respect qu'il éprouvait pour ce Jedi corellien qui était plus faible que lui mais qui avait manqué de très peu de le tuer.
Tant qu'il resterait des Jedi dispersés dans toute la galaxie, il se promettait solennellement de ne plus les sous estimer à l'avenir. L'emprise de l'Empire sur la galaxie n'était pas encore totalement assurée, la moindre erreur pouvait couter cher.
Il ne commettrait plus cette erreur. Il se pencha au-dessus du cadavre du jeune corellien et crut apercevoir un sourire figé. Cela ne manqua pas de le faire douter encore, bien qu'il ne s'étonnait plus de voir les Jedi heureux de mourir, la plupart en tout cas.
Sa mission ici était enfin terminée. Il lui fallait retourner au Devastator et prévenir son maître de son succès.
Lentement il se traîna à cause de sa blessure au coeur de la forêt pour rejoindre son vaisseau qu'il avait garé dans une clairière. Il sentit leur présence avant qu'elles ne surgissent autour de lui. Le halo de son sabre laser éclaira une vingtaine de silhouettes aux traits défigurés par l'usage intensif du Coté Obscur.
-Même affaibli, je ne suis pas facile à tuer, les prévint-il.
-Baissez votre arme, Seigneur Vador.
Gethzerion Djo se présenta devant lui avec un geste apaisant de la main. À la fois à son égard mais aussi envers les autres Soeurs de la Nuit qui s'écartèrent de lui. Il demeura néanmoins sur ses gardes.
-Pourquoi?
-L'accord que nous avons conclu avec vous avant la bataille tient toujours en ce qui nous concerne, expliqua-t-elle. Nous souhaitons maintenant que vous transmettiez notre offre à votre maître.
-L'Empereur a d'autres sujets de préoccupation, fit-il observer.
-Rien ne presse, monseigneur. Nous attendrons sa venue aussi longtemps qu'il le faudra.
Elle ponctua sa nonchalance apparente d'un bref sourire entendu.
-Nous verrons, admit-il en éteignant son arme.
-En gage de bonne foi, plusieurs de nos Soeurs vont vous raccompagner à votre vaisseau. Elles veilleront à votre sécurité tout au long du trajet.
Le Seigneur Noir des Sith s'apprêtait à répliquer qu'il n'avait pas besoin de protection mais il se retint de froisser de potentiels soutiens de l'Empire. Il ne doutait que l'Empereur se montrerait clairvoyant quant à leur sincérité et leur utilité.
La moitié des Soeurs de la Nuit se détacha pour escorter Vador jusqu'à sa navette, sous le regard satisfait de Gethzerion.
Baritha se rangea à ses cotés pour lui demander:
-Et maintenant?
Son amie lui glissa un coup d’œil empli d'assurance.
-Maintenant, notre règne peut commencer Baritha. Un jour viendra où Allya nous fera accéder aux étoiles.
-L'Empire se laissera-t-il duper?
Baritha n'obtint pas vraiment pas de réponse explicite.
-Envoie une patrouille récupérer ce qui reste du Jedi, obtint-elle seulement.

Voilà, j'espère que cela vous a plu! N'hésitez pas à faire part de vos impressions :cute: !

Allez à la prochaine :oui: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 25 Déc 2019 - 19:43   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu!

Oreste est mort... mais le restera-t'il? :sournois:

Vivement la suite! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6425
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 25 Déc 2019 - 21:09   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :hello: !

L2-D2 a écrit:Oreste est mort... mais le restera-t'il? :sournois:


Tout dépend du point de vue :sournois: !

Ce sera le sujet du prochain extrait :cute: !

Du coup à la prochaine pour la suite :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Lun 30 Déc 2019 - 15:52   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Voilà, maintenant que j'ai eu un peu de temps, j'ai pu rattraper les trois chapitres. Et quels chapitres !

La confrontation tant attendue est enfin arrivée. Oreste a défendu chèrement sa peau, mais Vador était tout simplement trop fort.
Le jeune homme a toutefois eu le temps de faire ses adieux à Tzipah qui semble lui avoir pardonné, mais on n0évite pas le côté tragique et elle court droit vers celui qu'elle aime. Est-il définitivement mort ou pas encore ? J'attends de voir.

En tout cas, très belle description du duel et de sa conclusion. Une nouvelle fois, tu nous montres que le grand pouvoir d'Oreste est ses visions du futur et celle-ci es d'ailleurs bien lointaine.

La suite (fin?) !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1032
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Lun 30 Déc 2019 - 21:33   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour Mandoad :wink: !

Mandoad a écrit:
La confrontation tant attendue est enfin arrivée. Oreste a défendu chèrement sa peau, mais Vador était tout simplement trop fort.
!


Logique respectée.

Mandoad a écrit:En tout cas, très belle description du duel et de sa conclusion. Une nouvelle fois, tu nous montres que le grand pouvoir d'Oreste est ses visions du futur et celle-ci es d'ailleurs bien lointaine.


Avant même de commencer à écrire, j'avais déjà une idée bien précise de cette scène :sournois: !

Mandoad a écrit:Le jeune homme a toutefois eu le temps de faire ses adieux à Tzipah qui semble lui avoir pardonné, mais on n0évite pas le côté tragique et elle court droit vers celui qu'elle aime. Est-il définitivement mort ou pas encore ? J'attends de voir.


La suite (fin?) !


Ce sera le thème du prochain extrait :wink: !

La suite sera pour..... roulement de tambour...... pour demain :D !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 31 Déc 2019 - 21:48   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir, voici la suite! Après le duel final entre Oreste Tissan et Dark Vador, voici ce qui se passe sur Dathomir..

Ce qui frappa d'abord Tzipah lorsqu'elle déboucha de la forêt, était ce cadavre maigre torse nu étendu de travers devant la prison. Elle usa de la Force espérant ressentir la vie palpiter quelque part en lui. Mais elle ne sonda que le néant.
Elle se pencha et souleva le corellien mort par les épaules pour le retourner et étudier fébrilement sa figure. Il semblait si paisible, si endormi. Un sourire illuminait ses traits livides, reflété par l'éclat des quatre lunes.
Comme si Allya daignait enfin le baigner de sa lumière. Tzipah ne put s'empêcher de l'embrasser sur le front avant de clore ses paupières. Puis elle fut prise de sanglots irrésistibles, murmurant son nom comme si elle pensait le faire revenir à elle.
-Oreste.. pourquoi me laisses-tu seule?
-Tu ne seras jamais seule.
Elle se retourna subitement, fixant incrédule le sceptre translucide qui venait d'apparaître derrière elle. Celui d'un jeune hors monde aux yeux verts et gris si familiers. Si sereins. Il était revêtu d'une tenue Jedi intégrale à couleur marécage.
-Oreste?
-La Force sera toujours avec toi. Laisse-la guider ton chemin.
Malgré elle, Tzipah baissa les yeux vers la poignée du sabre laser qui gisait au sol. Sans effort apparent, l'arme bondit dans sa paume lorsqu'elle étendit la main. Sans qu'elle n'eut besoin de psalmodier le moindre sort.
-Tu veux que je te venge? Demanda-t-elle perplexe.
-Non, ne suis pas le même chemin que moi. Ne te laisse pas aveugler par ta haine.
Elle acquiesça en silence avant de l'interroger.
-Es-ce que nous serons réunis?
-Nous ne serons jamais séparés.
Cette fois le fantôme de Force lui accorda un sourire bienveillant.
-Promets-le moi, insista-t-elle.
-Je te promets seulement que nous serons ensemble lorsque ton heure viendra.
Elle lui rendit son sourire avant de tendre le sabre laser comme si elle souhaitait s'en défaire. Le fantôme d'Oreste semblait surpis par ce geste.
-Je n'en suis pas digne.
-Tu as montré que tu en serais plus digne que je ne l'aurais jamais été. Tu es le nouvel espoir de Dathomir, Tzipah. L'espoir qu'un jour les Sorcières de Dathomir suivront la voie de la Force et cesseront l'asservissement des hommes. L'espoir que les Soeurs de la Nuit seront vaincues.
-Si ce Jedi dont tu m'as parlé vient ici un jour, je lui confierais ton sabre laser et je lui raconterais ton histoire.
Le fantôme s'évapora lorsqu'ils échangèrent un dernier regard entendu. Tzipah sentit le poids du chagrin cesser de peser sur son coeur. Elle respira beaucoup mieux et considéra de nouveau le cadavre d'Oreste.
Elle alla chercher la tunique verte pour l'envelopper dans un linceul improvisé et elle s'apprêtait à le soulever pour lui rendre un dernier hommage lorsqu'elle fut apostrophée sèchement par cinq Soeurs de la Nuit qui surgirent de la forêt pour l'entourer.
-Toi, fit l'une d'entre elles. Donne ce sabre laser et va-t-en.
-Rien de ce qu'il possède ne vous appartient, répliqua-t-elle.
Elle recula légèrement tout en resserrant ses doigts sur la crosse du sabre laser qu'elle n'était pas prête à lâcher sous aucun prétexte.
-Pauvre idiote, ce monde appartient aux Véritables Filles d'Allya, cracha la Soeur de la Nuit qui l'invectivait. Tout ce qu'il contient est à nous, notre heure est venue.
-Vous ne règnerez pas pour toujours, affirma Tzipah. Moi et les autres Soeurs vous en empêcheront.
-Non, elles nous rejoindront. Et toi, tu nourriras les charognards aux cotés de ton sorcier.
Les sombres magiciennes sursautèrent lorsqu'une lame verte émeraude réapparut dans un sifflement inattendu.
-L'Empire ne vous laissera pas accéder aux étoiles, les avertit Tzipah.
-Ce n'est pas ton problème.
La compagne d'Oreste frissonna lorsqu'elles se rapprochèrent en brandissant leurs lances. Elle pensait que l'arme Jedi les impressionnerait mais ce n'était pas le cas. Elle n'avait jamais appris à la manier et ses ennemies le savaient.
Elle fixa le corps d'Oreste, si paisible. S'il était de ce monde, elle lui aurait avoué qu'elle était désolée d'être sur le point d'échouer.
Tzipah..
Elle se figea lorsqu'elle l'entendit lui parler depuis les profondeurs de la Force..
Il n'y a pas d'émotion, seulement la paix. Pour un Jedi, la peur n'existe pas, continuait-il à lui déclarer.
Il parlait comme s'il était à ses cotés comme lors de tous les combats qu'ils avaient menés ensemble. Où ils avaient veillé l'un sur l'autre.
Vide toi de toute pensée. Un Jedi ne peut agir que s'il a l'esprit libre.
Oreste continuait de veiller sur elle en lui prodiguant ses conseil. Alors en échange, elle veillerait à ce que son héritage perdure.
-Je t'écoute, murmura-t-elle.
Elle baissa sa garde, la pointe de sa lame ardente effleurant les cailloux. Fermant les yeux pour voir clairement où chacune des Soeurs de la Nuit étaient placées. Pour celles-ci, Tzipah était une proie facile sans défense.
Mais ce n'était pas le cas car la Force coulait en elle. Et se convulsa lorsqu'une Soeur de la Nuit redressa sa lance à l'horizontale pour la transpercer au niveau du sternum.
Frappe.
La Force pilotait les gestes de Tzipah et non Tzipah elle-même. Ce fut la Force qui fit reculer ses deux pied, accomplir un tour complet sur elle puis abattre son sabre laser sur le dos de la Soeur de la Nuit emportée par son élan.
Elle ouvrit les paupières, incrédule devant le corps étendu de la Soeur de la Nuit à ses pieds. Oreste venait de lui montrer un autre aspect de la Magie d'Allya. Dont elle n'avait jamais eu conscience avant leur rencontre.
Dont les autres Sorcières n'avaient aucunement conscience. Un jour, de grands bouleversements surviendraient dans le monde qui l'avaient vu naître. L'épopée Oreste n'était que le premier soubresaut.
Les autres Soeurs de la Nuit reculèrent intimidées avant de prendre la fuite. Tzipah se détendit avant d'éteindre le sabre, de nouveau plongée dans l'obscurité. Il lui restait encore une chose à faire à propos d'Oreste.
Elle souleva son corps pour l'amener dans la cour de la prison. Là, elle y trouva du carburant et une torche que le corellien avait précédemment utilisés pour incinérer les corps des Soeurs de la Nuit qu'il avait précédemment tués.
Elle l'allongea au milieu de la cour principale, lui caressa une ultime fois ses pommettes creuses et saisit la torche. Les flammes s'élevèrent vers la nuit étoilée, emmenant chaque cendre qui appartenait jadis à un homme qui représentait tout pour elle.
Maintenant, elle devait poursuivre son chemin seul. Où devait-elle aller, que devait-elle faire?
-Oreste, guide moi.
Protège l'héritage, lui répondit-il.
L'héritage...
-Rell.
Elle devait veiller sur la gardienne des savoirs, et s'assurer que ce qu'elle gardait serait en sécurité. Elle ne doutait pas que la matriarche Augwynne Djo accepterait de lui donner asile au sein de la Montagne Qui Chante.
Mais elle n'était pas certaine que ce clan tolèrerait sa présence, malgré la bénédiction de la matriarche. Qu'importe, elle reposait sur deux certitudes. Oreste même s'il n'était plus de ce monde demeurerait toujours avec elle. Et un jour, un Jedi les délivrerait des Soeurs de la Nuit.
Ses pas la firent s'enfoncer dans la forêt en direction des chaînes montagneuses qui protégeaient le territoire du clan.

Voilà j'espère que cela vous a plu! C'était l'avant dernier extrait! La fin est proche :x !

à la prochaine! :hello:
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 02 Jan 2020 - 19:23   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

C'est touchant de voir Oreste en fantôme Jedi apaisé, en train de répandre la bonne parole à une Tzipah désireuse de le venger dans un premier temps puis de protéger son héritage lorsqu'elle comprend que ce n'est pas la chose à faire. :cute:

Bon par contre, si j'ai compris, il n'y a rien eu de physique entre Oreste et Tzipah à l'exception de quelques baisers échangés... du coup, comment Oreste a-t-il pu avoir une descendance dans ta trilogie du Jedi Corellien, hum ? :sournois:

Vivement le prochain extrait ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6425
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Jeu 02 Jan 2020 - 21:41   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :cute: L2!

L2-D2 a écrit:C'est touchant de voir Oreste en fantôme Jedi apaisé, en train de répandre la bonne parole à une Tzipah désireuse de le venger dans un premier temps puis de protéger son héritage lorsqu'elle comprend que ce n'est pas la chose à faire. :cute:


Un petit passage de flambeau sympa, je me suis dit que ce serait bien :oui: !

L2-D2 a écrit:Bon par contre, si j'ai compris, il n'y a rien eu de physique entre Oreste et Tzipah à l'exception de quelques baisers échangés... du coup, comment Oreste a-t-il pu avoir une descendance dans ta trilogie du Jedi Corellien, hum ? :sournois:


Oui pas eu de passage à l'acte, dommage :transpire: ... pas de vapodouche entre eux deux: c'est un scandale :grrr: ! Après Oreste a d'autres parents sur Corellia (pas les mêmes que ceux qui se font shooter par les storms dans cette fic :paf: !), je les mentionnerai dans un OS!

la fin sera publiée dans le courant de la semaine prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 07 Jan 2020 - 19:36   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir à tous!

Ca y est, il est temps de conclure cette fan fic :oui: !

Découvrez l'épilogue!

Coruscant, trois jours plus tard

-J'ai reçu le rapport du capitaine Zsinj bien avant que vous ne daigniez m'envoyer le vôtre.
Dark Vador qui avait ployé le genou devant l'Empereur Palpatine attendit que celui-ci lui permit de se relever. Il contint son irritation devant la condescendance de son maître qui lui adressait un sourire glacé.
-J'ai connu quelques difficultés mais l'objectif a été atteint.
-Certes mais il est décevant que vous n'ayez pu anticiper la trahison de Shonn Volta. Votre mission sur Dathomir a manqué de tourner au désastre.
-Oreste Tissan est mort de ma main et sa rébellion avec lui, s'insurgea le Sith. Les Sorcières se terrent dans les montagnes et leurs forêts. Gentis n'a plus de partisans..
Vador s'apprêtait à ajouter qu'il avait éliminé Asajj Ventress. Que dans son passé de chevalier Jedi, il avait cru avoir éliminé sur Boz Pity.
-Vous souhaitiez ajouter quelque chose, Seigneur Vador? Demanda l'Empereur qui avait perçu son hésitation.
-Les Soeurs de la Nuit veulent nous rejoindre.
-Intéressant. Mais je suppose qu'il leur faut une contrepartie.
-Elles veulent acquérir une plus grande maîtrise du Coté Obscur de la Force. Elles ne peuvent pas être dignes de confiance.
-Moi seul en déciderai, trancha son supérieur.
Dark Vador contint son irritation et s'inclina brièvement pour prendre congé. À peine avait-il tourné les talons qu'il fut rappelé.
-Je vous sens contrarié.
Son apprenti se tourna à demi.
-J'ai accompli ce que vous m'avez demandé et j'espérais plus de reconnaissance de votre part.
-Vous êtes destiné à obtenir bien plus que de la reconnaissance, Seigneur Vador. Mais peut-être ai-je surestimé votre importance.
Le ton de l'Empereur ne perdait rien de sa douceur mais sa voix se répercutait maintenant dans toute la salle du trône.
-Maître?
-Vous pensez avoir réussi mais ce n'est pas le cas. Vous n'avez pas écrasé ce Jedi en combat singulier comme vous semblez le sous entendre. Le capitaine Zsinj m'a informé des graves blessures que vous auriez reçu.
-Zsinj n'est qu'un ambitieux qui cherche à gagner vos faveurs.
-Peut-être n'est-il qu'un ambitieux parmi tant d'autres. Mais je le crois assez intelligent pour ne ne pas tenter de me mentir.
Alors Vador reconnut à contre coeur.
-J'ai sous estimé ce Jedi.
-Vous avez été négligent, résuma Palpatine. Car vous êtes tenaillé par le doute.
Vous n'oublierez jamais l'homme que vous avez été avant.. Skywalker. Ces mots prononcés par Oreste Tissan dans ses derniers instants continuaient en effet de le poursuivre. Mais il choisit de nier l'évidence.
-Il n'y a pas de doute en moi, maître. Seul compte l'avenir, pas le passé.
L'Empereur s'autorisa un sourire paternel.
-Il ne suffit pas de le réciter, vous devez en être convaincu. Et vous ne l'êtes pas.
Il fit un geste las de la main signifiant que leur conversation était terminée. Vador s'apprêtait à franchir le seuil lorsque son maître lui lança:
-Vous féliciterez de ma part le capitaine Zsinj de sa brillante conduite.
Son apprenti croisa son regard avant de sortir. Il passa devant les gardes royaux tout en serrant les poings d'une fureur difficilement contenue. Car il refusait de reconnaître qu'il existait une faille dans son armure.
Une faille qu'Oreste Tissan avait mis à jour.
Vous n'oublierez jamais l'homme que vous avez été avant.. tout ce que vous avez perdu pour devenir ce que vous êtes maintenant.
L'esprit de ce Jedi corellien continuait de résonner à l'intérieur de son crâne, continuait de le narguer. Alors se laissant emporté par sa frustration, il lança son poing ganté dans le mur espérant le faire taire. Il ne réussit qu'à y laisser un cratère discret.
-Tu n'es plus rien, je t'ai tué.
La mort n'est pas la fin. Quand le moment sera venu, la vérité sur vous-même vous sera révélée.
Puis la voix disparut enfin, Vador savoura de nouveau l'écho de ses propres pensées. Mais le doute demeurait ancré dans sa conscience.
Les faiblesses d'Anakin Skywalker le rattraperaient-ils? Quand aurait-il la réponse à cette question et était-il certain de vouloir la connaître un jour?
Le doute le taraudait et n'était pas prêt à lâcher prise. Oreste Tissan n'était plus mais il avait remporté cette victoire.

Épilogue

Dathomir, quatre ans après la bataille d'Endor

Luke Skywalker détacha enfin son regard du ciel empli des silhouettes difformes des Dragons de combats hapiens qui occupaient l'orbite de Dathomir après la furieuse bataille qui marquait la fin du règne de Zsinj, l'un des derniers seigneurs de guerre impériaux.
Un des missiles lancés par le Faucon Millenium s'était fracassé contre la passerelle de son vaisseau amiral le Poing d'Acier, abrégeant son existence.
Cette même bataille avait vu aussi la fin des Soeurs de la Nuits, de sombres adeptes du Coté Obscur qui dominaient Dathomir et les autres clans de Sorcières qui n'étaient plus devenus que l'ombre d'eux-mêmes. Une nouvelle ère s'ouvrait et Luke espérait que les choses changeraient, notamment concernant le traitement des hommes par les femmes autochtones.
Avant de rejoindre sa soeur Leia et son ami Han qui s'apprêtaient à se marier, il lui restait une dernière chose à accomplir au clan de la Montagne Qui Chante. La matriarche Augwynne Djo l'avait prévenu que quelqu'un connu sous le nom de Soeur Solitaire, souhaitait lui parler. Voilà pourquoi il patientait en compagnie de R2-D2, le droïde astromech devant l'entrée de la forteresse du clan.
Son fidèle compagnon l'avertit par une série de piépiements aigus que quelqu'un approchait. Luke plissa les yeux pour mieux discerner la silhouette féminine athlétique qui apparut sur le sentier devant eux.
-Oui R2. Je la vois.
La premier chose qui frappa le Chevalier Jedi était le sabre laser qui se balançait à sa ceinture. Cela l'intrigua au point qu'il devina aisément que cette visite n'était pas le fruit du hasard. Il repensa aux artefacts du Chu'unthor que la doyenne Rell s'était engagée à lui rendre, comme Maître Yoda le lui avait demandé.
La visite de Soeur Solitaire constituait la dernière pièce du puzzle.
Elle freina devant lui et soutint sans ciller son regard alors qu'il étudiait sa tunique écailleuse qui laissait transparaître ses cuisses et ses bras musclés. Elle gardait dans une posture nonchalante, sa main sur la garde de sa vibro épée, rangée contre sa hanche.
Les premières rides qui tombaient sous ses ses papières indiquaient l'état robuste d'une guerrière dans la force de l'âge.
Il rompit la glace le premier.
-Vous avez combattu aux cotés de Damaya lorsque les Soeurs de la Nuit ont attaqué votre clan, commença-t-il.
-Je n'ai fait que mon devoir.
-Vous n'avez pas utilisé votre sabre laser, pourquoi?
Sa réponse fut nette.
-Cela me répugnait de faire couler le sang comme j'ai pu le faire jadis. Si j'ai voulu vous rencontrer, c'était pour vous le remettre afin que cela n'arrive plus jamais. Et aussi pour tenir une promesse.
Elle détacha le sabre laser pour le remettre à Luke. Celui-ci palpa sa surface qui n'avait pas connu l'usure du temps.
-Je ne suis pas le premier Jedi que vous rencontrez.
Elle secoua le tête.
-L'homme à qui il appartenait s'appelait Oreste Tissan.
Il remarqua la tristesse qui embuait ses yeux.
-Vous l'avez aimé?
-Je n'ai jamais pu aimé d'autres hommes que lui, expliqua-t-elle. Malgré toutes les erreurs, les crimes qu'il a commis. Les morts dont il est responsable.
Le Jedi demeura silencieux.
-Mais il a sacrifié sa vie pour notre liberté, à la toute fin. Je l'ai vu se battre et mourir pour une cause qui dépassait plus que sa simple personne. C'est pourquoi je suis fière d'avoir gardé ce sabre laser pour pouvoir vous le confier.
-Vous avez attendu avant de venir me parler.
-Je voulais savoir si vous étiez digne de confiance.
Il lui accorda un sourire cordial.
-Je comprends. Maintenant, j'aimerais en savoir plus sur ce Jedi.
-Je serai honorée.
Il glissa un regard vers R2.
-Démarre l'enregistrement.
Les couinements lui confirmèrent qu'il pouvait avoir toutes les réponses à ses questions.
-Racontez-moi comment il est mort.
Avec un bref sourire nostalgique, Tzipah laissa ses yeux bleus azur errer vers l'horizon.
-Je vais d'abord vous raconter comment il a vécu.


Je m'appelle Oreste Tissan et j'ai été longtemps à l'image de cette galaxie.
Tourmenté.
J'ai été longtemps guidé par mes propres démons, ma haine et ma colère. J'ai blessé et tué des gens pour satisfaire cette passion qui m'aveuglait. J'ai causé la mort d'innombrables innocents à cause de la peur de perdre tout ce qui me définissait.
Mais au coeur de la Force, de cette lumière.. je ne crains plus rien.
Je m'appelle Oreste Tissan et je connais enfin la paix.


FIN


Et voilà, j'espère que cela vous a plu! Il est temps de quitter Oreste Tissan pour d'autres aventures du Jedi corellien :wink: !
J'espère dans l'ensemble que vous avez aimé cette histoire :wink: ! N'hésitez pas à faire part le bilan de tout ça, bref LÂCHEZ - VOUS!!!

Les Personnages, le contexte, l'intrigue, les péripéties et les ptites références à l'UEL :whistle: ...
N'hésitez pas à critiquer, pour m'aider à imaginer de nouvelles histoires sur Jedi corellien ou d'autres!

Je tenais à vous remercier de m'avoir suivi, de m'avoir lu, de m'avoir commenté! C'était vraiment sympa et ça m'encourage énormément à continuer d'écrire sur cet univers :love: !

Alors quelle est la suite du programme?
Très prochainement, je publierai deux OS sur les Origines de Jedi corellien, histoire d'approfondir quelques manques :sournois: !

Et après nous enchaînerons sur le tome 2 des Origines de Jedi corellien qui cette fois se concentrera sur les parents de Liars Tissan, le fameux Jedi corellien de ma trilogie :D !
L'intrigue se déroulera en 140 après la bataille de Yavin IV, c'est à dire peu de temps après les évènements de la saison 2 de Legacy!

N'hésitez pas à réagir ou à poser des questions à propos de ça :sournois: !

Nous nous reverrons bientôt :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar JediLord » Mar 07 Jan 2020 - 20:07   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1 [FIN !]

Génial! Je viens juste de lire Les origines du Jedi Coréllien et je dois dire que c'est tout à fait formidable. Une très bonne intrigue et des personnages attachants. Splendide! :cute:
Vous cherchez à justifier un génocide!

Adam Jensen
JediLord
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1617
Enregistré le: 28 Juin 2019
Localisation: Citadelle des Vents de Vortex
 

Messagepar mat-vador » Mar 07 Jan 2020 - 20:15   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1 [FIN !]

Merci pour le retour JediLord :jap: ! Heureux que cela t'ait plu :cute: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Mar 07 Jan 2020 - 22:14   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1 [FIN !]

Salut mat!

Tout d'abord, je te félicite pour avoir mené cette nouvelle fic à bien! :)

En ce moment, je suis en pleine relecture de la première partie de Pius Dea. Tu auras un commentaire sur la totalité de cette partie une fois que j'aurai terminé! ;)

Sinon, concernant Les Origines de Jedi Corellien, je la relirais (en entier aussi^^) une fois que j'aurai terminé Pius Dea. Mais je garde un excellent souvenir des chapitres déjà lu une première fois! Et je ne peux qu'être enthousiaste à l'idée de me replonger dedans! :)

Bonne continuation l'ami!

Et à bientôt!
:hello:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5514
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Mar 07 Jan 2020 - 23:12   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1 [FIN !]

Den a écrit:Salut mat!


Salute mio amico :) !

Den a écrit:Tout d'abord, je te félicite pour avoir mené cette nouvelle fic à bien! :)


Merci :jap: ! Je ressens toujours de la satisfaction quand je parviens au terme d'une histoire :wink: !

Den a écrit:En ce moment, je suis en pleine relecture de la première partie de Pius Dea. Tu auras un commentaire sur la totalité de cette partie une fois que j'aurai terminé! ;)

Sinon, concernant Les Origines de Jedi Corellien, je la relirais (en entier aussi^^) une fois que j'aurai terminé Pius Dea. Mais je garde un excellent souvenir des chapitres déjà lu une première fois! Et je ne peux qu'être enthousiaste à l'idée de me replonger dedans! :)


Dans ce cas, j’attends tes retours avec grande impatience :sournois: !

à bientôt :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 08 Jan 2020 - 10:50   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1 [FIN !]

Dernier extrait lu !

Ah, ça fait quelque chose de terminer ce premier tome ! C'est, je crois, mon premier contact avec ton cycle du Jedi corellien, et je ne le regrette pas tant ces Origines m'ont happé, captivé, ramené vers un Univers Légendes que tu as su maintenir bien vivant ! :oui:

Ce dernier extrait ne fait pas exception : Vador y est une nouvelle fois magistral même s'il m'a curieusement fait un peu penser à Kylo Ren (!) et surtout, l'épilogue impliquant Luke Skywalker près de vingt-cinq ans après les événements fait mouche. Il est émouvant, à l'image de cette dernière discussion avec la Sœur Solitaire qui porte tellement bien son surnom...

Vivement la suite ! :oui:

mat-vador a écrit:Et après nous enchaînerons sur le tome 2 des Origines de Jedi corellien qui cette fois se concentrera sur les parents de Liars Tissan, le fameux Jedi corellien de ma trilogie :D !
L'intrigue se déroulera en 140 après la bataille de Yavin IV, c'est à dire peu de temps après les évènements de la saison 2 de Legacy!

N'hésitez pas à réagir ou à poser des questions à propos de ça :sournois: !


Alors une question, dans ce cas : ce deuxième tome nécessitera-t-il la lecture de la trilogie du Jedi corellien ou sera-t-il suffisamment indépendant pour quelqu'un (au hasard : moi !) qui n'a pas encore eu le temps de s'y plonger ?
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & résumés littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6425
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 08 Jan 2020 - 17:12   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1 [FIN !]

Merci pour le retour, L2 :jap: !

L2-D2 a écrit:Ah, ça fait quelque chose de terminer ce premier tome ! C'est, je crois, mon premier contact avec ton cycle du Jedi corellien, et je ne le regrette pas tant ces Origines m'ont happé, captivé, ramené vers un Univers Légendes que tu as su maintenir bien vivant ! :oui:


:wink: , Je l'aime tellement ce Legends! J'espère que cela s'est vu :oops: !

L2-D2 a écrit:Ce dernier extrait ne fait pas exception : Vador y est une nouvelle fois magistral même s'il m'a curieusement fait un peu penser à Kylo Ren (!) et surtout, l'épilogue impliquant Luke Skywalker près de vingt-cinq ans après les événements fait mouche. Il est émouvant, à l'image de cette dernière discussion avec la Sœur Solitaire qui porte tellement bien son surnom...


Non, Vador ne peut pas oublier facilement qu'il a été un Jedi et un Skywalker! Oreste a su révéler cette faille dans son armure :sournois: !

Et je tenais vraiment à faire le lien avec le Mariage de la Princesse Leia, pour boucler la boucle!

L2-D2 a écrit:
mat-vador a écrit:Et après nous enchaînerons sur le tome 2 des Origines de Jedi corellien qui cette fois se concentrera sur les parents de Liars Tissan, le fameux Jedi corellien de ma trilogie :D !
L'intrigue se déroulera en 140 après la bataille de Yavin IV, c'est à dire peu de temps après les évènements de la saison 2 de Legacy!

N'hésitez pas à réagir ou à poser des questions à propos de ça :sournois: !


Alors une question, dans ce cas : ce deuxième tome nécessitera-t-il la lecture de la trilogie du Jedi corellien ou sera-t-il suffisamment indépendant pour quelqu'un (au hasard : moi !) qui n'a pas encore eu le temps de s'y plonger ?


Dans le tome 2 des Origines, il y a beaucoup de révélations sur les parents de Liars et Sethnah :idea: ! Si tu commences ce tome avant d'avoir lu au moins les deux premiers tomes de la trilogie Jedi Corellien, ca risque de gâcher le suspense et même de te spoiler. :siffle:

Du coup, je peux aménager un délai de trois mois à partir d’aujourd’hui avant de commencer à poster le tome 2 des Origines, pour laisser le temps à ceux qui sont motivés de rattraper le retard :D !

Qu'en dis-tu?
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Mer 08 Jan 2020 - 19:11   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1 [FIN !]

C'est donc la fin, mais commençons par ces deux dernier chapitres.

Avec l'ultime réunion d'Oreste et de Tzipah. On constate que la rédemption d'Oreste est effectuée et qu'il continuera de vivre avec et à travers la Sorcière (par contre pas de vapodouches ?! :shock: ). Très belle relation que fut celle de ces deux-là. D'ailleurs leur première action commune est un tailladage au sabre (quoique d'une seule Soeur ce qui m'a surprit de ta part :D ).
Puis on enchaîne sur un Vador vainqueur mais qui, pour changer, se fait bien rabaisser par l'Empereur. Tu m'étonnes qu'il finira par le balancer dans le vide au bout du compte.
Et on finit pas une très belle conclusion dans le futur avec la rencontre entre Tzipah et un certain Jedi que tu nous a teasé tout le long. Avec un joli échange final inspiré d'un excellent film d'ailleurs.

En plus général, cela aura été un plaisir d'entrer dans ton univers "Jedi corellien" et de le suivre au fil du temps. En me remémorant les débuts de ton histoire, je constate le chemin parcouru et l'évolution des personnages. Tu auras réussi à nous conter une histoire sombre et tragique, mais emplie d'espoir au travers des yeux de ce jeune jedi, mais aussi de ceux qui l'aura rencontrer. Même si je t'en veux encore d'en avoir tué deux en particulier (voir sondage) :grrr:
Tu nous auras aussi fait vivre des montagnes russes entre obscurité et lumière au point que je ne savais jamais de quel côté le Corellien allait finir et c'était finement joué.

D'ailleurs, cela sera étrange de ne plus suivre l'histoire d'Oreste, je l'avoue. Tu nous auras montrer ta passion pour l'UEL avec de nombreuses références et allusions parfois tirées d'un obscur comic ou d'une histoire qu'on avait oubliée et c'est une des forces de cette aventure.

Chapeau l'ami et j'espère continuer à te suivre sur tes nouveaux textes ! :jap:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8) & Une lueur dans l'obscurité
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1032
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Jeu 09 Jan 2020 - 20:32   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1 [FIN !]

Merci pour ton retour, Mandoad :wink: !

Mandoad a écrit:
Avec l'ultime réunion d'Oreste et de Tzipah. On constate que la rédemption d'Oreste est effectuée et qu'il continuera de vivre avec et à travers la Sorcière (par contre pas de vapodouches ?! :shock: ).


Eh oui, pas de vapodouches! je te sens déçu :paf: .

Mandoad a écrit: D'ailleurs leur première action commune est un tailladage au sabre (quoique d'une seule Soeur ce qui m'a surprit de ta part :D ).


En petite forme, j'étais :transpire: !

Mandoad a écrit:Puis on enchaîne sur un Vador vainqueur mais qui, pour changer, se fait bien rabaisser par l'Empereur. Tu m'étonnes qu'il finira par le balancer dans le vide au bout du compte.


Mine de rien, il a failli se faire avoir à la fin du duel :sournois: ! Et Tonton Palpy n'est pas dupe :o !

Mandoad a écrit:Et on finit pas une très belle conclusion dans le futur avec la rencontre entre Tzipah et un certain Jedi que tu nous a teasé tout le long. Avec un joli échange final inspiré d'un excellent film d'ailleurs.


Le petit échange, je me demandais si quelqu'un aurait compris la référence :sournois: !

Mandoad a écrit:En plus général, cela aura été un plaisir d'entrer dans ton univers "Jedi corellien" et de le suivre au fil du temps. En me remémorant les débuts de ton histoire, je constate le chemin parcouru et l'évolution des personnages. Tu auras réussi à nous conter une histoire sombre et tragique, mais emplie d'espoir au travers des yeux de ce jeune jedi, mais aussi de ceux qui l'aura rencontrer. Même si je t'en veux encore d'en avoir tué deux en particulier (voir sondage) :grrr:
Tu nous auras aussi fait vivre des montagnes russes entre obscurité et lumière au point que je ne savais jamais de quel côté le Corellien allait finir et c'était finement joué.


En résumé, je peux dire que c'est une maturation aboutie de mes années d'écriture et de lecture de l'UEL :whistle: .

Mandoad a écrit:
D'ailleurs, cela sera étrange de ne plus suivre l'histoire d'Oreste, je l'avoue. Tu nous auras montrer ta passion pour l'UEL avec de nombreuses références et allusions parfois tirées d'un obscur comic ou d'une histoire qu'on avait oubliée et c'est une des forces de cette aventure.


Il y aura peut-être des Chroniques des Origines, pour approfondir Oreste et d'autres persos (comme Gelfran :sournois: )! J'ai quelques idées là-dessus :sournois: !

En tout cas, il yen a déjà deux de bouclées et elles seront postées sur un nouveau topic à partir de la semaine prochaine :oui: !

C'est une bonne nouvelle, non? :whistle:


PS: Je voulais revenir sur la réponse que j'ai faite à la question de L2! Je fais en sorte que toutes mes histoires se suffisent à elles-mêmes!

Donc techniquement, on peut suivre le tome 2 des Origines sans avoir lu la Trilogie Jedi Corellien (mais ca reste quand même dommage de ne pas l'avoir lu avant, sans parler de toutes les chroniques que j'ai écrites là-dessus :cry: :cry: !).

On se dit donc à la prochaine pour de nouvelles histoires sur Jedi Corellien :hello: !

Portez-vous bien!

PS 2: pour accéder à la trilogie cliquez sur le lien en bas de ma signature :sournois: ! En vous souhaitant une bonne lecture :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Den » Jeu 09 Jan 2020 - 22:38   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1 [FIN !]

Salut camarade! :)

mat-vador a écrit:Merci ! Je ressens toujours de la satisfaction quand je parviens au terme d'une histoire !


Et tu peux! Tu as mené à terme un nombre impressionnant d'histoires! :)

mat-vador a écrit:Dans ce cas, j’attends tes retours avec grande impatience !


Tu auras droit à un gros commentaire sur l'ensemble du tome 1, une fois que j'aurai terminé! :sournois: :transpire:

mat-vador a écrit:Il y aura peut-être des Chroniques des Origines, pour approfondir Oreste et d'autres persos (comme Gelfran )! J'ai quelques idées là-dessus !


Oh oh oh!!! Je suis impatient d'en lire plus sur les personnages de "Les Origines de Jedi Corellien". D'autant plus que tu cites Gelfran! :sournois:

Passe une bonne soirée l'ami!

A bientôt!

:hello:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5514
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar mat-vador » Ven 10 Jan 2020 - 12:38   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1 [FIN !]

Den a écrit: D'autant plus que tu cites Gelfran! :sournois:


Je sais que c'est ton préféré :diable: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mer 29 Jan 2020 - 17:40   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1 [FIN !]

Hey, je viens de m'apercevoir que nous avons atteint et dépassé les soixante mille lues :x ! Bravo et félicitations à vous tous pour votre intérêt et votre fidélité :jap: , chapeau!
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Darkliser » Sam 01 Fév 2020 - 1:59   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1 [FIN !]

Oui bravo à toi d'autant que cette FF, je l'ai pas lu ou pas fini (ça fait longtemps, j'ai déjà des soucis de mémoire). Mais bon, j'ai quand même enchainé ta trilogie post-legacy, c'est pas rien :x .

En tout cas, je vois que tu n'es jamais à court d'histoires mais le plus impressionnant, c'est qu'elles ne sont pas petites et que tu les finis !

Bonne écriture ^^
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 687
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar mat-vador » Sam 01 Fév 2020 - 21:56   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1 [FIN !]

Darkliser a écrit:Mais bon, j'ai quand même enchainé ta trilogie post-legacy, c'est pas rien :x .


T'auras droit à une vapodouche en bonne compagnie :D !

Darkliser a écrit:En tout cas, je vois que tu n'es jamais à court d'histoires mais le plus impressionnant, c'est qu'elles ne sont pas petites et que tu les finis !


De l'imagination et de la motivation, ca fait un combo :wink: !

Darkliser a écrit:Bonne écriture ^^


:jap:
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2378
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Précédente

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations