StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Interview de Jean Claude Mallé, traducteur et correcteur de FN
 






















































































































En quoi consiste votre travail ?

Mon rôle principal est de relire les traductions que nous avons faites. Je choisis également les traducteurs parmi ceux qui travaillent pour ma société : Arena. Depuis mon intégration chez Havas Poche, j'ai eu l'occasion de vérifier tous les livres (sauf ceux parus aux Presses de la Cité) et même de traduire moi-même Le mariage de la Princesse Leia sous le pseudonyme de Gilles Dupreux ainsi que la novélisation de l'Episode 1 en collaboration avec Jean-Marc Toussaint et Thierry Arson. Entre Star Wars, et toutes les autres parutions Fleuve Noir je lis entre soixante-dix et quatre-vingt livres par an. De plus j'ai participé au Dossier Star Wars présent dans le premier Omnibus avec messieurs Goimard, Toussaint, Demuth… (voir interview de Mr Goimard).






Sur quels livres Star Wars avez-vous travaillé en particulier?

Comme je vous l'ai déjà annoncé, j'ai travaillé sur La Menace Fantôme et Le mariage de la Princesse Leia mais aussi sur La Trilogie Yan Solo, La Guerre des chasseurs de primes, la saga des X-Wings, l'Académie Jedi, La crise de la flotte noire, la Trilogie corellienne et La Marée des Ténèbres. Mon équipe s'est également occupée de Vision du Futur à la place de celle de Jean-Marc Toussaint qui avait déjà une traduction en cours. Nous avons aussi traduit chez Pocket Les jeunes Chevaliers Jedi et La Saga du Prince Ken.






Et sur quels livres autre que Star Wars ?

Sur les principales séries de Fleuve Noir à part Perry Rhodan : Star Trek, Royaumes Oubliés, Conan, Shadowrun, Lance-Dragon, Buffy, Charmed…






En combien d'étapes s'effectue une traduction ?

D'abord, l'éditeur choisit le livre à faire paraître. Je le lis donc en anglais et choisit le traducteur. Celui-ci met un ou deux mois à traduire le livre puis je le vérifie et nous l'imprimons un mois avant sa sortie. La totalité du processus prend environ six mois. Par exemple, le X-Wings volume 8 : La Vengeance d'Isard est prêt à ce jour mais je ne l'ai pas encore relu.






Qu'est-ce qui est le plus difficile dans la traduction ?

Je dirai après réflexion que le point le plus ardu est de s'adapter au style de l'auteur. Une fois que l'on sait où il veut en venir il est facile de traduire.






Quels sont vos livres préférés de Star Wars et de Science-Fiction en général ?

Pour Star Wars mon coup de cœur est la Trilogie Yan Solo mais mon livre de référence est " Dying Inside " de Robert Silverberg.






Et quels sont vos personnages préférés ?

Dans les films Yan Solo sans aucun doute. Pour l'Univers Etendu je pense à Corran Horn.






Comment êtes-vous arrivé à ce métier ?

Tout d'abord, j'ai fait des études d'anglais, ensuite je me suis un peu détaché du milieu littéraire je suis devenu commercial pour une société industrielle puis professeur de Tennis. J'ai ensuite rouvert mes bras à ma passion en créant Arena et j'ai été engagé par Mr Goimard.






Comment agissez-vous lorsque se présentent des difficultés particulières de traduction ?

Pour les livres Fleuve Noir nous nous concertons entre membres d'Arena. Pour les livres issus des Presses nous voyons avec Jean-Marc Toussaint.






Savez-vous pourquoi les " Tales of " ne sont pas parus en français ?

Au départ, nous voulions organiser un concours de nouvelles pour faire un peu de publicité car les recueils de nouvelles ne se vendent pas aussi bien que les romans. Mais Lucasfilms a refusé et nous n'avons donc pas pris le risque d'acheter un contrat pour des livres que nous n'aurions pas pu vendre en quantité suffisante.






Et pour le fameux cas " I, Jedi " ? Il est considéré par beaucoup de fans comme LE livre attendu en français.

Il est vrai que cet excellent livre devait paraître aux Presses de la Cité. Je l'avais même conseillé à Mr Toussaint. Cependant il a disparu du programme de parution je ne sais comment. Un plaisantin a dû passer par là. Je vous rassure tout de même: le projet n'est pas abandonné.






Comment se fait-il que le volume 7 des X-Wings ait connu quatre titres officiels ?

Le titre que nous trouvions le plus intéressant était Sous les ordres de Yan Solo mais Lucasfilm n'y a pas trouvé le mot " command " et nous à donc demandé d'en trouver un autre. Nous avons ensuite longuement hésité car les autres traductions n'étaient pas très convenables. " Avec Lucasfilm on propose mais on impose pas ! "






Pour la novélisation de la Menace Fantôme, avez-vous collaboré avec les doubleurs du film ?

Pas du tout, nous avons tout fait séparément car le doublage n'était pas encore terminé lors de la parution du livre. Le fait que les dialogues collent prouvent que nous avons fait du bon travail. Je me suis d'ailleurs autorisé une petite blague lors de l'écriture du livre : " Amidala se racla la gorge ", je vous laisse cogiter !






Lorsque vous trouvez des erreurs de traduction les corrigez-vous lors des rééditions/réimpressions ?

Nous n'en avons pas pris l'habitude mais si vous en remarquez certaines, faites-les moi parvenir pour que je puisse peut-être les corriger dans l'édition suivante ! (ndCorran :A vos stylos !)






Que pensez-vous des francisations des noms de personnages dans le films ?

Je suis franchement opposé à Chico pour Chewbacca dans Un nouvel espoir. Par contre je défends Yan au lieu de Han (rappelant le prénom Anne ou pire : un âne). Z-6PO est plus prononçable que C3-PO de même que Dark au lieu de Darth pour les mêmes raisons phonétiques.






Pouvez-nous nous expliquer ces quelques erreurs trouvées dans Assaut ?

- " Chevaliers pourpres " puis trois lignes plus tard " Chevaliers rouges ". Dans la version originale, Michael Stackpole emploie uniquement le terme " Red Knights " : La traductrice a dû faire une traduction par ordinateur et n'a pas dû faire attention au remplacement de toutes les occurrences. - Mon Mothma annoncé comme une calamarienne : Il est vrai que c'est une erreur mais j'avoue qu'elle m'a échappée. Le préfixe " Mon " doit en être la cause. - Le tutoiement/vouvoiement entre Jacen et Corran selon les chapitres : Il faut bien avouer que les anglais n'ont pas ce problème puisqu'ils emploient toujours " you ". Pour le " tu " ou le " vous ", nous en avons longuement discuté entre traducteurs et décidé que lorsque les personnages sont en privé, les amis se tutoient mais pas en public à cause de la rigueur militaire.






Avez-vous déjà eu l'occasion de rencontrer une personnalité de l'univers Star Wars, que se soit Lucas ou un auteur de romans ?

Moi non malheureusement mais Mr Goimard à eu l'occasion de rencontrer Greg Bear pour un livre Star Trek mais il n'avais pas encore écrit Planète Rebelle à cette époque.






Quels ont été les événements les plus marquants depuis la création de la collection Star Wars chez Fleuve Noir ?

Pour nous, le début de cette réédition coïncidait avec la sortie de l'Edition Spéciale. Nous avons alors eu un pic dans les ventes ! Lors de la sortie de l'Episode I, nous avons aussi fait beaucoup de ventes. Le problème qui s'est posé à nous est que Lucasfilm à resserré les directives avec moins de marge de manoeuvres pour nous.






Comment se fait-il que vous ayez attendu la réédition chez Fleuve Noir pour reprendre les couvertures originales ?

Il est important de signaler que toutes les couvertures des livres Star Wars parus chez Pocket étaient à l'époques dessinées par Monsieur Siudmak ayant fait la première affiche officielle française de l'Episode IV en 1977. Il était donc prédestiné à produire les couvertures de ces livres. Jaques Goimard donnait la base des dessins et Monsieur Siudmark établissait sa couverture. Mais depuis, nous nous sommes aperçus que l'esprit de Star Wars exigeait des couvertures plus modernes, et d'ailleurs, lors de la sortie de La Menace Fantôme, Lucasfilm aurait de toute façon exigé les mêmes couvertures.







Pour finir, Monsieur Mallé à accepter avec joie de répondre une nouvelle fois à nos une prochaine fois. A suivre…



Rappelons une splendide citation de Monsieur Jaques Goimard : " Un traducteur génial traduisant Shakespeare doit faire du mot à mot. Un traducteur traduisant un auteur non-génial doit plutôt traduire en gros. "






Publicité